AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702442625
Éditeur : Le Masque (20/09/2017)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Le suicide de l’inspecteur Joe Faraday met fin à une longue carrière au sein de l’équipe des Crimes graves. Il semblerait que Bazza Mackenzie, le baron de la drogue de Portsmouth, ait réussi à lui échapper une bonne fois pour toutes. Mais quand Mackenzie décide de se présenter aux prochaines élections, la Section des crimes graves y voit l'occasion de le faire enfin tomber. Jimmy Suttle recrute Paul Winter, l’ex-coéquipier de Faraday devenu fidèle lieutenant de Mack... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
nameless
  10 décembre 2017
Ne jamais se fier aux apparences particulièrement en ce qui concerne le titre de ce douzième et ultime épisode des enquêtes de Joe Faraday, puisque son papa, Graham Hurley a décidé de le suicider. Il s'agit d'un roman mélancolique qui m'a fichu un coup au moral car il me plaisait bien Joe Faraday. J'appréciais son professionnalisme tranquille, obstiné et implacable, ponctué de quelques traits d'humour, ainsi que sa trajectoire familiale douloureuse. Sa femme disparue jeune, juste après la naissance de leur fils, l'a laissé élever seul cet enfant différent, sourd, qu'il a initié à l'ornithologie et à la photographie. Après un accident de voiture lors de vacances en Egypte, sa hiérarchie a proposé à Joe un nouveau poste placardisé pour attendre la retraite, un peu comme un atterrissage en douceur après un vol mouvementé, mais pour cet homme qui avait un minimum d'estime de soi, pour qui être flic avait un vague rapport avec la justice, devenir responsable d'un domaine d'action sociale s'est apparenté au baiser de la mort, pour laquelle il a opté.
Il n'a pas eu le temps de coincer Bazza, gloire de la pègre à Portsmouth, Pompey pour les footballeux. Bazza est proche du peuple, il comprend Pompey et lui voue une véritable passion. Il maîtrise la langue populaire de ses habitants, redresse les entreprises en difficultés, crée des emplois, aide les jeunes en déshérence, rend la ville plus agréable. C'est ainsi qu'il décide de se présenter aux élections, crée son propre parti « parce que notre dernier ramassis d'élus nous a fait passer la marche arrière ». Il nomme ce parti « En avant Pompey », fourre-tout-attrape-tout, ni de droite ni de gauche, qui évoque vaguement l'idée d'électeurs en marche. En marche pour aller où ? Son programme ne le dit pas, et quand ses suiveurs le découvriront, il sera trop tard, à Portsmouth comme ailleurs.
C'est un collègue de Faraday, Jimmy Suttle qui reprend l'enquête sur Bazza, avec l'aide de Paul Winter, un policier défroqué passé du côté de la force obscure. Du Montenegro à Dubrovnik, j'ai suivi cette enquête avec intérêt, savourant son atmosphère, sa méticulosité, l'écriture agréable de Graham Hurley. Mais ça n'a pas été suffisant pour me consoler de la disparition de Joe Faraday.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
vero35
  03 octobre 2017
Graham Hurley restitue formidablement bien les atmosphères de lieux tels que le Monténégro, gangréné et bétonné par la mafia russe, mais surtout Portsmouth, la ville où se passe toute la série dans laquelle s'inscrit cet opus. Ainsi on y retrouve tous les groupes d'une ville de la province anglaise, ses journalistes, ses mafieux, ses anciens flics ( passés parfois à l'ennemi), ses jeunes flics ambitieux, ou ses flics suicidés. Car cet opus débute par la découverte du corps de Joe Farraday, qui semble-t-il ( je prends cette série en cours de route...), était le pilier de l'équipe des Crimes graves. Son jeune lieutenant Jimmy Suttle va donc s'attacher à finir l'oeuvre de Farraday, et à mettre hors d'état de nuire Barra Mackenzie, l'ancien baron de la drogue de Portsmouth, qui se lance dans la politique. Si ce pouvoir évocateur des lieux est puissant, en revanche , l'intrigue traîne un peu en longueur, d'autant plus que beaucoup de pages sont consacrées à la nécrologie de Farraday. Et cela a-t-il du sens de poursuivre une série dont la colonne vertébrale a disparu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
namelessnameless   08 décembre 2017
On ne construit pas sa vie autour d'un mec qui vous tape dans l'oeil par hasard.
P. 68
Commenter  J’apprécie          330
Lire un extrait
autres livres classés : mafia russeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1621 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre