AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365773751
160 pages
Éditeur : Urban Comics Editions (20/06/2014)
3.82/5   36 notes
Résumé :
Alors que le continent américain se remet difficilement des blessures de la Guerre Civile, d’inquiétants individus sillonnent le Grand Ouest à la recherche de six pistolets maudits détenant à eux seuls assez de puissance pour mettre fin à l’humanité. Parmi eux, le général confédéré Oleander Hume, créature suspendue entre la vie et la mort, attend dans son cercueil le jour où il pourra enfin remettre la main sur l’un de ces artefacts. Pour l’heure, son épouse et quat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,82

sur 36 notes
5
6 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Witchblade
  30 novembre 2019
Comics acheté avant son apparition sur une Masse critique mais lu avec quelques années de retard. Lors de mes achats sur Iznéo, je me fie beaucoup aux couvertures mais je lis également les résumés. Pour cette série, j'ai les 4 premiers tomes en ma possession, je pense que la critique enthousiaste de Tatooa y a beaucoup contribué.
Les graphismes ne sont pas totalement à mon goût mais l'histoire est intrigante, on y trouve un peu de tout : oracle, fantômes, détectives privés, … Les évènements s'enchaînent vite et bien et on n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer. A la lecture de ce tome, on ne voit pas le temps passé tant on est pris dans cette histoire de pistolets-clés ayant tous des pouvoirs différents. Les visions de Becky sont dessinées en rouge et je trouve qu'elles sont plus détaillées que le reste du graphisme. On finit d'ailleurs par s'y habituer tant l'histoire est captivante et obscure à souhait. J'avais toujours hâte d'en savoir plus.
Comme vous l'aurez compris, ce premier tome est une excellente découverte et je vais de ce pas lire le tome 2. L'histoire est complexe à souhait mais très bien ficelée et maintient l'intrigue de bout en bout. J'ai été complètement accaparée par cette lecture et j'en redemande. Si vous êtes amateurs de comics complexes, sombres et captivants, je vous conseille très fortement de découvrir celui-ci. La série compte 7 tomes et semble être terminée.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
boudicca
  29 juillet 2014
Décidément, les éditions Urban Comics n'ont pas fini de nous surprendre, et ils le doivent en partie à leur collection « Indies », des comics proposant des histoires complètement différentes des récits traditionnels de super-héros que l'on retrouvent habituellement dans ce genre de format. Après « Off Road », « Pax Romana » ou encore les trois excellents premiers tomes de « Saga » signés Brian K. Vaughan, est ainsi parue cette année en France une toute nouvelle série intitulée « The sixth gun ». Direction cette fois l'Amérique du XIXe siècle, juste après la fin de la Guerre de sécession, où de vieux périls, supposément neutralisés, menacent de refaire surface. C'est dans ce contexte que le lecteur fait la connaissance de Drake Sinclair, un homme dangereux que l'on serait bien en peine de qualifier d'honnête ou d'affable, qui a, lui, bien compris que quelque chose de louche commençait à se tramer. Accompagné de son acolyte (un vétéran un peu bedonnant et beaucoup plus amène que son compère) et d'une jeune femme dépassée par les événements mais néanmoins pleine de ressources, notre héros va parcourir le Grand Ouest à la recherche d'un moyen d'éviter le retour d'une ancienne connaissance et des puissances néfastes qu'il menace de réveiller.
On découvre avec ce premier tome les six premiers chapitres du comic écrit par Cullen Bunn qui nous propose là une histoire originale et bourrée d'idées prometteuses. le choix de l'Amérique d'après la Guerre de sécession en tant que cadre est à mon sens judicieux, l'époque et le décor se prêtant bien à une course poursuite dans des paysages dépouillés où la magie est loin d'avoir disparue et se manifeste aussi bien dans des objets que dans des forces de la natures. Difficile cela dit d'oublier que l'on a avant tout affaire ici à un tome d'introduction, la faute notamment au personnage principal auquel on a du mal à s'attacher et à la personnalité duquel l'auteur ne nous donne presque aucune indication. Les personnages secondaires paraissent toutefois plus aboutis car plus loquaces et expressifs, qu'il s'agisse des compagnons de voyage de notre héros ou des « méchants » de l'histoire, parfois un peu caricaturaux mais tout à fait convaincants dans le rôle qui leur a été attribué. Les graphismes réalisés par Brian Hurtt sont pour leur part plutôt réussis, sans être pour autant renversants.
Avec « De mes doigts morts », Cullen Bunn et Brian Hurtt nous offrent un premier tome prometteur prenant place à une époque et dans un contexte dépaysant et dans lequel on retrouve les principales caractéristiques des westerns classiques. Reste maintenant à voir si la suite (qui devrait également paraître cet été) saura se montrer à la hauteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
XanderOne
  17 septembre 2014
Plus fort que les quatre cavaliers de l'Apocalypse, il y aurait six pistolets capables de ravager la planète. A ne pas placer entre de mauvaise mains si vous voulez mon avis.
C'est le point de départ de ce comics, avec son histoire très prenante, très mystique qui se déroule au XIX eme siècle, avec un coté rétro très appréciable.
Sociétés secrètes, visions prophétiques, confédérés, des batailles a coups de pistolets comme dans les vieux westerns. Tout est réuni pour faire une saga très intéressante à suivre.
Le premier tome est actuellement en prix de lancement a seulement dix euros jusqu'a la fin de l'année. le deuxième tome est sorti il y a peu, donc c'est le moment de se lancer, la saga ne fait que débuter.
Commenter  J’apprécie          260
Pavlik
  02 octobre 2014
Réjouissant comic que ce Sixth Gun. Imaginez un mélange entre Sergio Leone et George Romero, mâtiné de références à Tolkien et à la Bible et vous aurez une petite idée de l'univers de cette bd.
Le pitch : le général Hume, brillant stratège, mais néanmoins boucher lors de la guerre de sécession (côté confédérés évidement) est revenu d'entre les morts, aidé en cela par sa femme, à la jeunesse suspecte, qui s'est entourée d'une équipe de "détectives Pinkerton", les ancêtres de l'actuel FBI. Les anciens lieutenants de Hume, à la fraîcheur suspecte, sont eux aussi de la partie. Chacun (plus madame Hume) possèdent un flingue surnaturel, aux capacités spéciales : l'un tire avec la puissance d'un canon, un autre répand les flammes de la perdition, tandis qu'un troisième vous inocule des miasmes à faire pâlir Ebola etc...Malheureusement pour le général le sixième pistolet est aux mains d'une jeune femme qui, tel un courageux hobbit, s'évertue à le soustraire des mains de son maître, sans cesse attiré par le maléfique artefact. Chaque flingue est lié à son porteur, on ne peut s'en emparer qu'après l'avoir tué. Cette donzelle, à la beauté véritable, est aidé par messieurs Drake Sinclair et Billjohn O'Henry, dont les motivations et le passé sont assez troubles (le genre chasseur de prime quoi).
The Sixth Gun est donc un réjouissant cocktail, mêlant plusieurs genres (western, horreur, à la limite fantasy). le récit est rythmé, on est pas du tout dans un premier tome de présentation, l'intrigue démarre sur les chapeaux de roue. Les personnages sont relativement bien caractérisés, jouant peut-être un peu trop sur les stéréotypes (le chasseur de prime sans scrupules, mais qui a bon coeur en vrai, le général sudiste, la demoiselle en détresse), mais n'est-ce pas la définition même du genre que de posséder des attributs clairement identifiables ? Sans être exceptionnel le dessin est correct. Ce tome 1 propose déjà la conclusion d'un arc, tout en semant des graines prometteuses pour l'avenir. Assurément, voilà une série qui donne envie d'être suivie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
andy86
  02 août 2014
Un grand grand merci à Babelio et aux Editions Urban Comics pour cette belle découverte.
Depuis quelque temps, je m'intéresse au monde de la bande dessinée, car il s'avère que j'ai de sérieuses lacunes. Et quand j'ai vu qu'il y avait une masse critique spéciale BD, j'ai sauté sur l'occasion, et j'ai choisi une nouvelle série de comic books, The Sixth Gun.
Dans ce premier tome de western fantastique, nous sommes dans les Etats-Unis post guerre de sécession. Plusieurs personnes sont à la recherche d'un pistolet au pouvoir magique, ayant appartenu au général confédéré Oleander Hume, le sixième d'un ensemble qui, une fois réunis, peuvent déclencher les ténèbres… Dans cette course au pistolet, nous croisons le chemin de Drake Sinclair, un homme au passé mystérieux, et de Becky Montcrief, qui va se retrouver mêlée à toute cette histoire malgré elle.
L'histoire est originale, le rythme haletant, même si le scénario est un peu convenu. Mais c'est quand même un plaisir de lire les aventures de Drake et Becky dans un western fantasmé, rempli des morts-vivants et bêtes monstrueuses.
Pour tous ceux fans des comics, mais également pour ceux qui ont envies de découvrir de nouveaux horizons, cette série est une bonne découverte, et j'ai hâte de lire la suite, car le tome 2 est sortie en librairie juste un mois après le tome 1. Quelle aubaine, je ne vais pas rater ça !!!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (7)
BullesEtOnomatopees   19 juin 2015
Des aventures distrayantes et un mélange des genres particulièrement réussi.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Bedeo   29 juillet 2014
Brian Hurtt propose un trait assez appuyé qui, s’il semble avoir un air de déjà-vu, propose un bestiaire de méchants et de monstres pour le moins originaux qui vous taperont dans l’œil dans ce premier tome. Si vous aimez les westerns et les zombies, foncez dessus sans hésiter.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   21 juillet 2014
The Sixth Gun se révèle être une excellente BD et devrait combler tous les amateurs de cavalcades vers le soleil couchant, de trésors cachés et de malédictions venues du fond des âges.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   11 juillet 2014
Urban Comics continue de sélectionner le meilleur des comics-books. Une excellente façon de faire connaître les artistes de l'autre côté de l'Atlantique et de démystifier les "comics". Quant au contenant, entre far west et récit fantastique, son ambiance séduit autant que son scénario malin. À suivre avec attention.
Lire la critique sur le site : Auracan
ActuaBD   08 juillet 2014
Dans l’Ouest américain, peu après la Guerre de Sécession, des forces occultes sont à l’œuvre pour semer guerre, chaos et désolation sur le Nouveau Monde. Un western fantastique globalement séduisant malgré un dénouement qui laisse le lecteur sur sa faim.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   03 juillet 2014
Une aventure de bonne facture, donc, correctement bâtie mais qui souffre d’un vrai manque d’originalité et de quelques facilités scénaristiques.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   02 juillet 2014
Alors, en effet, cette série mérite bien son excellente réputation, ce qui est rassurant c'est qu'elle continue encore et que pas mal d'albums sont en préparation pour pouvoir nous régaler !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   23 juin 2014
Bien que mort et enterré depuis fort longtemps, le général Oliander Bedford Hume… remuait.
Et tandis que sa force avait diminué depuis son trépas, sa colère avait grandi comme une chose sauvage... Vers, larves et insectes s’étaient fait des tunnels dans sa chair pourrissante, et ces tunnels s’étaient emplis d’une haine suppurante…
Fraîchement sorti des cauchemars d’un homme mort, il tournait à présent ses pensées vers la vengeance que sa liberté retrouvée lui permettait.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
XanderOneXanderOne   17 septembre 2014
Les survivants seraient fortement conviés à parler du conflit ou du terrible prix que cela leur avait couté. Aucun autre témoin pour se souvenir ce qui s’était passer.
Aucun autre…à part les vautours…
Commenter  J’apprécie          180
PavlikPavlik   02 octobre 2014
-Hé ! Et la carte ! N'oublie pas ! Tu as promis de la détruire !
-On se calme. Je sais ce que j'ai dit. M'est avis cependant que je pourrais en tirer un bon prix. Et ne prenez pas cet air surpris. Vous êtes les Oracles, après tout. Vous savez quel genre d'homme je suis.
Commenter  J’apprécie          130
VerdorieVerdorie   03 mars 2015
Certains disent que le vautour est une des créatures les plus éclairées du monde, et qu'elle crève d'envie de partager son savoir...
Seulement, par quelque caprice du destin, les seules personnes pouvant entendre ce que l'oiseau a à dire sont les mourants.
Commenter  J’apprécie          130
PavlikPavlik   30 septembre 2014
Un prédateur, une proie...c'est l'ordre naturel des choses...mais seuls les téméraires ou les imprudents osent emprunter des chemins interdits, au risque de réveiller quelque chose qu'il vaut mieux laisser en sommeil. Et par une nuit où un méchant tonnerre rugit, tout prédateur, aussi rusé, perfide, ou mortel soit-il, peut devenir proie.
Commenter  J’apprécie          80

Lire un extrait
autres livres classés : guerre de sécessionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre