AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

David Camus (Traducteur)Dominique Haas (Traducteur)
EAN : 9782258073951
368 pages
Presses de la Cité (02/07/2009)
3.59/5   69 notes
Résumé :
Drew Danner n'a aucun souvenir du meutre dont on l'accuse. Dans le doute, il va enquêter sur sa propre vie,
Auteur de romans policiers, Drew Danner se réveille à l'hôpital sans aucun souvenir d'avoir été retrouvé inconscient à côté du cadavre de son ex-fiancée. Alors que les circonstances l'accablent, lui-même ne sait s'il est coupable ou innocent. Faute de preuves suffisantes, Drew n'est cependant pas inquiété par la justice. Mais il veut se laver de tout so... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
gruz
  16 juillet 2012
Dans la luxuriante jungle du thriller, pour s'élever à la cime, il faut une belle graine et un arrosage tout en délicatesse. En d'autres termes, une idée forte, des rebondissements intelligents et un style personnel.
"Je te vois" est, à mon sens, un agréable thriller, mais qui n'a pas les armes nécessaires pour le rendre inoubliable.
Je lui concède des qualités : des rebondissements savamment dosés, certains personnages attachants, une écriture alerte et des bons mots assez réguliers (le bouquin est écrit à la première personne du singulier).
Je lui trouve des défauts : une histoire assez convenue et formatée, des péripéties parfois "limites", un personnage principal quelquefois peu crédible dans ses actions et un style assez bavard.
Au final, un divertissement assez agréable qui a, dans mon cas, immédiatement été oublié, la dernière page tournée.
Commenter  J’apprécie          191
belette2911
  12 août 2012
Ce livre aurait pu être bon mais ne me laisse comme souvenir que celui de m'avoir aidé à fermer les yeux sur un banc, au soleil...
Une lenteur somnolente à défaut d'avoir une lenteur prenante (tout le monde n'est pas capable de captiver le lecteur tout en étant lent dans sa narration).
Dommage parce que le pitch était particulièrement bon :
Nous avions un auteur de romans policiers, Drew Danner qui se réveillait à l'hôpital, sans aucun souvenir. Déjà, ce n'est pas rien et fortement emmerdant de ne plus se souvenir !
Le pauvre homme cumulait les emmerdes car il avait été retrouvé inconscient à côté du cadavre de son ex-fiancée. Ce n'est pas à tout le monde que ça arrive.
Cela aurait pu donner quelque chose de profond puisque notre homme (pour lequel je n'ai pas eu d'atomes crochus) ne se souvenait même pas s'il l'avait fait ou pas !!
Puisque toutes les circonstances l'accablent et que lui-même ne sait s'il est coupable ou innocent, mais vu que, faute de preuves suffisantes, il ne sera pas inquiété par la justice... Cool.
Mais il veut se laver de tout soupçon et pour reconstituer son histoire, Drew (qui est écrivain), décide devenir son propre personnage, et d'explorer les nombreux recoins de son existence.
Même si, pour cela, il doit installer des caméras de surveillance chez lui afin de pouvoir observer ses moindres faits et gestes...
Quand je vous disais que cela aurait pu donner un excellent polar/thriller.
Mais non ! Pour finir, excédée de ne pas avancer et de faire du sur-place, j'ai passé les pages pour en arriver à la fin et avoir le fin mot de cette histoire.
Diable, la fin était tout à fait bonne !
Je râle que le milieu ne fut pas aussi bon... dommage, ça partait bien, pourtant.
Encore une lecture que j'oublie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Fredo_4decouv
  15 juillet 2012
e te vois, le premier roman de Gregg Hurwitz, a été publié en France en juillet dernier, aux éditions des Presses de la Cité (et sera disponible le 01 juillet prochain en format poche).
Le romancier a travaillé sur différents scénarios de films pour Jerry Bruckheimer, la Paramount Studios, et pour la télévision en collaborant avec, entre autre, la Warner Bros. C'est l'éditeur Marvel Comics qui lui donne sa chance en tant que scénariste en le faisant travailler sur Punisher : Frank Castle Max ("Girls in White Dresses", Punisher #61-65), les séries limitées Foolkiller & Foolkiller : White Angels et des one-shots consacrés à Wolverine, Flies to a spider, Switchback, et l'Annual de 2007. En septembre 2009, l'éditeur va lui confier les commandes du relaunch de la série de Moon Knight, Vengeance of the Moon Knight, illustré par le français Jerome Opena.
Il a déjà neuf romans à son actif, Je te vois étant l'avant dernier a avoir été publié aux USA. le roman a pour héros Drew Danner, un auteur de roman policier qui se retrouve dans une sale posture : il se réveille à l'hopital alors que la police lui apprend qu'il a été retrouvé au dessus du cadavre de son ex petite amie. Outre le fait que l'ensemble des indices le désignent comme étant l'unique coupable possible, mais il n'en conserve aucun souvenir. Pour reconstituer ce qu'il s'est passé, il n'a pas d'autres choix que de devenir son propre personnage de roman et de tenter de découvrir l'intrigue qui mène à ce meurtre. Écrit à la première personne, l'auteur nous aspire dans la spirale infernale que devient ce retour à la réalité pour le personnage personnage. C'est vif, pétillant avec un brin d'humour et ça se dévore très vite. On peut parier que l'arrivée de Gregg Hurwitz dans les étales des libraires français ne sera pas passée pas inaperçue !
Son nouveau roman, Nous savons tout, sera disponible en juin 2010, toujours aux éditions des Presses de la Cité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sorcika01
  09 janvier 2022
Andrew, auteur à succès se réveille un matin, accusé du meurtre de son ex petite amie. problème : il n'a aucun souvenir de cette nuit -là et doute de lui. Pourrait-il être un meurtrier ? Tout le monde est capable de faire n'importe quoi alors pourquoi pas lui ?
Le pitch de départ est assez vendeur et j'ai trouvé le livre bon sous bien des aspects. Mais il m'a systématiquement manqué quelque chose… Plusieurs montées en puissance n'ont abouti à rien, un peu comme un soufflé qui retombe trop rapidement. Un petit je ne sais quoi de Harlan Coben à qui il manque un petit bout de talent…
Commenter  J’apprécie          30
PtiteKyla
  31 mars 2022
Présent dans ma bibliothèque depuis plus de 10 ans, il n'est pas exclu que je l'ai déjà lu une fois. Surtout vu la facilité avec laquelle j'ai pu deviner le dénouement de l'intrigue.
Il m'a bien fallu 2 chapitres avant d'accrocher avec la façon de raconter du protagoniste principal. Il y a quelques digressions un peu longues mais l'auteur arrive rapidement à nous remettre sur le chemin de l'enquête.
Les personnages sont sympathiques dans l'ensemble, l'écriture est agréable malgré quelques longueurs, au final, c'est un roman qui se lit rapidement.
Je suis tout de même un peu déçue par la traduction du titre : l'original est The crime writer. du coup je me demande ce qui a pu être changé aussi dans le roman. Comme je n'ai pas un haut niveau en anglais, je n'irai cependant pas lire la VO mais ça me fait me poser des questions.
En conclusion, un bon moment de lecture mais je ne le relirai plus.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
sheilasheila   09 mars 2014
Je crois, dans le coin le plus sombre de mon coeur, que quand le destin et la passion s'en mêlent, tout le monde, jusqu'au dernier d'entre nous, de prêcheur en haut de sa chaire jusqu'à la vieille à l'arrêt d'autobus, est capable de meurtre.
Commenter  J’apprécie          80
gruzgruz   15 juillet 2012
Où se cacher, quand c'est de soi-même qu'on a peur ?
Commenter  J’apprécie          110
sheilasheila   10 mars 2014
Ou tu fais avancer l'action, ou c'est l'action qui te fait avancer.
Commenter  J’apprécie          80
ectoplasmiqueectoplasmique   15 juillet 2017
- Je croyais que vous étiez censé éviter tout contact avec l'alcool ?
- Il faut que je le tienne à l'œil, pour qu'il ne se jette pas sur moi par surprise.
Commenter  J’apprécie          10
isalef95isalef95   27 juillet 2014
- Q'est ce que ça te fait, d'être dehors?
(...) - Bizarre, dis-je en haussant les épaules.D'après mon horoscope, c'est parce que j'ai Jupiter en maison douze.
- ça, c'est vraiment moche, fit-il d'un ton rêveur. Une fois, quand j'étais petit, on a eu un oppossum dans les chiottes au fond du jardin.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Gregg Hurwitz (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gregg Hurwitz
Interview de Gregg Hurwitz par Barbara Peters. 1/6
Non sous-titré.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2454 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre