AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur L'espèce fabulatrice (118)

Valdimir
Valdimir   20 septembre 2018
Personne n'a mis du Sens dans le monde, personne d'autre que nous.
Le Sens dépend de l'humain, et l'humain dépend du Sens.
Quand nous aurons disparu, même si notre soleil continue d'émettre lumière et chaleur, il n'y a aura plus de Sens nulle part. Aucune larme ne sera versée sur notre absence, aucune conclusion tirée quant à la signification de notre bref passage sur la planète Terre : cette signification prendra fin avec nous.
Commenter  J’apprécie          560
Orphea
Orphea   17 décembre 2012
Absorbés dans la lecture d'un roman, nous sommes plus moraux que lorsque nous agissons en citoyens, en parents, en époux ou en fidèles d'une Église. Tous les événements se déroulant dans le secret de notre âme, nous ne sommes pas menacés par ces êtres verbaux que sont les personnages. Nous les écoutons, souvent, avec plus de tolérance, de curiosité et de bienveillance que les êtres de chair et de sang qui nous entourent -- et non seulement nous leur pardonnons leurs faiblesses, nous leur en savons gré !
Commenter  J’apprécie          210
Morgouille
Morgouille   14 juin 2009
Nous sommes incapables, nous autres humains, de ne pas chercher du Sens. C’est plus fort que nous.
Commenter  J’apprécie          180
Orphea
Orphea   19 décembre 2012
Aucun régime politique ne pourra jamais maîtriser ce phénomène-là. Platon aurait beau chasser de sa République poètes et dramaturges ; aucun tyran, dictateur, monarque ou président ne pourra bannir les rêves, cauchemars, fantasmes et délires, toute cette activité fébrile par laquelle notre cerveau concocte des histoires et y prête foi, afin que notre existence soit non seulement une existence mais une vie, afin qu'elle nous semble suivre une trajectoire, correspondre à un destin, avoir un Sens.
Jamais ne pourra être dompté l'inénarrable cerveau conteur qui fait notre humanité.
Commenter  J’apprécie          140
Orphea
Orphea   17 décembre 2012
L'identité est construite grâce à l'identification. Le soi est tissé d'autres.
Commenter  J’apprécie          140
lafilledepassage
lafilledepassage   03 juillet 2018
Les êtres humains sont des magiciens qui s’ignorent.
Commenter  J’apprécie          131
lafilledepassage
lafilledepassage   27 juillet 2018
Parler, ce n’est pas seulement nommer, rendre compte du réel ; c’est aussi, toujours, le façonner, l’interpréter et l’inventer.
Commenter  J’apprécie          120
Orphea
Orphea   17 décembre 2012
Quand on maintient les gens, année après année, dans un univers de laideur et de contrainte, de misère et d'humiliation, on ne peut s'attendre à trouver en eux des interlocuteurs ouverts et souriants, à la parole nuancée. En se contentant de renforcer indéfiniment le dispositif sécuritaire autour des "fauteurs de troubles", l'on rend en fait ceux-ci de plus en plus dangereux car de plus en plus primitifs.
Commenter  J’apprécie          120
Morgouille
Morgouille   14 juin 2009
Dieu qui nomme les premiers hommes, etc., c’est une fiction. Nous ne sommes pas Sa création, Il est la nôtre.
Commenter  J’apprécie          110
lafilledepassage
lafilledepassage   30 août 2018
Le penchant inné de notre cerveau pour la narrativité, sciemment exploité depuis toujours par les Eglises, l’est de plus en plus par les médias, les partis politiques, les grandes entreprises et l’institution militaire. Cela s’appelle, en anglais, le storytelling. « Les faits parlent, dit un cynique spécialiste de la chose, mais les histoires font vendre ».

Sous mille formes, sur notre lieu de travail, dans les rues de nos villes, sur l’écran de nos téléviseurs et de nos ordinateurs, l’on nous raconte des histoires prétendument « vraies » et l’on nous demande de nous sentir par elles concernés, bouleversés, personnellement impliqués. Propagande ; désinformation. Par l’émotion que suscitent ces fables simples et édifiantes, l’on nous convainc facilement d’acheter tel produit, de voter pour tel candidat, de s’identifier à telle entreprise, de soutenir telle cause …

La narrativité fait avaler bien des couleuvres.
Commenter  J’apprécie          100




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

    Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

    amoureux
    positiviste
    philosophique

    20 questions
    451 lecteurs ont répondu
    Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre