AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782742766062
217 pages
Actes Sud (04/12/2006)
3.7/5   41 notes
Résumé :
Une jeune femme, la vingtaine, les yeux rougis derrière ses lunettes noires : Solange attend sa mère dans un café du New Hampshire. À ses côtés, les lettres et journaux intimes de Selena Twick, sa meilleure amie au destin tragique et compliqué... Si compliqué que les deux femmes décident de consacrer un week-end à lire les précieux documents et tâcher de dénouer cette personnalité énigmatique. Deux jours pour suivre les pas quasi initiatiques qui conduisirent Selena... >Voir plus
Que lire après Trois fois septembreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Très surprise en trouvant ce livre dans un déballage d'occasions, je me suis plongée dans ce texte de Nancy Huston avec le plaisir de la découverte et la joie de retrouver cette plume que j'aime tant. Une fille , Solange, et sa mère Renée, se retrouvent le temps d'un week end avec entre elles une mallette contenant les écrits appartenant à Séléna, l'amie de Solange, la protégée de Renée. Tout au long de ces nombreuses heures passées à lire, à échanger, dans l'émotion la surprise et la fatigue. C'est un texte fort, j'ai beaucoup aimé les lettres de Jonathan évoquant l'horreur de la guerre du Vietnam, l'évocation des années hippies mais j'ai parfois trouvé le temps un peu long. C'est voulu peut-être?
Commenter  J’apprécie          91
Le temps d'un week-end, Solange et sa mère Renée, des françaises vivant aux USA, vont dépouiller des carnets , des lettres, des bouts de papier amassés dans un carton par Selena. Celle-ci était l'amie de Solange et la protégée de Renée. Solange va lire à haute voix et en français ces documents écrits par Selena en anglais.
Ce carton a été laissé à Solange en héritage par Selena lors de son décès.
Au bout du week-end et la dernière note lue, elles auront pu reconstituer le parcours de la jeune femme. Y trouveront-elles aussi les raisons de sa mort ? A vous de lire.
Beaucoup d'émotions dans ce livre d'une auteure que j'apprécie.
Le 4e de couverture le présente comme un voyage initiatique : j'ai pourtant un peu de mal à adhérer à cette présentation.
J'y vois plutôt un roman à tendance psychologique, où l'on découvre grâce à ses écrits, Selena sous un angle de vue que ni Renée, ni Solange n'avaient jamais vraiment soupçonné.
Dans la vraie vie, comme dans ce roman, le papier peut être un défouloir sur lequel on peut écrire toutes nos émotions sans jugement, sans pudeur, sans reproche. Cette lecture par Solange et les réflexions entre elle et Renée nous montrent à quel point on connait mal les gens, même si on en est proche. Avec ces 3 "points de vue", on reconstitue le puzzle dont chacune des protagonistes n'avait qu'une partie des pièces.
Ce livre m'a paru parfois long car je ne comprenais pas toujours bien où l'auteure voulait en venir; cela manquait un peu de suspens, d'entrain, même si le but ultime que l'on devine dès le début, est de comprendre le décès. Un fil sans noeud que l'on déroule facilement.
Commenter  J’apprécie          30
Deux femmes se retrouvent le temps d'un week-end, une seule idée en tête : comprendre. Comprendre ce qui est arrivé à Selena, cette jeune fille à la fois passionnée et discrète. Comprendre ce qui faisait sa vie et ce qui a causé sa mort. Tout est consigné dans un carton fermé par un ruban rouge : lettres, poèmes et journaux intimes. Solange et Renée, la mère et la fille, se sont accordé trois jours pour lire à haute voix ces documents, ce témoignage d'une vie chaotique.

Trois fois septembre est l'un des premiers romans de Nancy Huston – et peut-être le moins connu. Et pourtant, c'est un recueil de beauté, de sensibilité, de désespoir et de poésie. Dans une Amérique qui oscille entre le mouvement hippie et la guerre du Vietnam, les idéaux s'affrontent et donnent naissance à des êtres scindés. Les individualités se mêlent à la grande histoire, s'érodent et, parfois, se dissolvent. Même l'amour, si puissant, se révèle parfois insuffisant.

Avec la poésie qu'elle confère à sa prose, l'auteure nous emmène dans un voyage initiatique, parfois tentant, parfois effrayant. On se perd dans les méandres des bonheurs et des douleurs, on oscille entre le français et l'anglais mais, finalement, on continue à suivre le fil de ces histoires. Inlassablement.
Lien : http://auxlivresdemesruches...
Commenter  J’apprécie          90
Solange Vauginas essaie de reconstituer, en compagnie de sa mère Renée, le parcours de son amie de faculté Séléna Twick. Les deux femmes se basent sur des bribes de journaux intimes ainsi que des lettres retrouvées pour essayer de comprendre ce qui est advenu de Séléna. Celle-ci était tombée amoureuse de Jonathan qui avait dû assez vite partir se battre au Viet-Nam. Il lui écrit en essayant de lui décrire poétiquement les horreurs de la guerre et en lui témoignant amour et fidélité. Séléna, elle, commence à papillonner, continue ses voyages au LSD et ses parties arrosées d'alcool et enfumées de marijuana.
Et soudain, Séléna disparaît et personne ne retrouve sa trace. le lecteur n'en saura pas plus et n'aura qu'à rester sur sa faim…
Nancy Huston a recours à un procédé, le « puzzle informatif » qu'elle reprendra avec plus d'ampleur et de réussite dans « Cantique des plaines ». Elle respecte encore la ponctuation et la chronologie, mais le lecteur n'accroche pas pour autant. Beaucoup de verbiage, d'informations inutiles en un mot de remplissage. L'ennui nous saisit rapidement car il ne se passe pas grand-chose dans ce livre et l'auteur n'arrive pas à rendre ses personnages attachants.
Le seul mérite de ce livre réside dans la description des moeurs un peu « baroques » des années 60 sur les campus américains. La grande époque du « Peace and Love », du « Sex, drugs and Rock and Roll. le reste est sans grand intérêt.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          50
"Trois fois septembre" nous fait passer un week-end en compagnie de Renée, professeure de français dans un lycée américain de la région de Boston, et de sa fille Solange, étudiante.
L'établissement dans lequel exerce Renée -"La Colline"- se veut un lieu préservé de l'agitation du monde : télévision, radio et journaux y sont interdits. Solange y a été élève, et c'est à cette occasion qu'elle a fait la connaissance de Selena, dont elle est devenue une amie proche. Proche au point d'être en possession du journal de cette dernière, dans la lecture duquel elle et sa mère vont s'absorber le temps de ce week-end, en quête de réponses à des événements dont nous découvrons peu à peu la teneur.

D'emblée, grâce a un sens aigu des détails, qu'elle sait rendre significatifs sans qu'ils soient jamais fastidieux, Nancy Huston nous happe dans son récit, nous attache à ses personnages, et nous donne envie d'en savoir plus.

Le journal de Selena débute en 1969, à l'époque de Woodstock, de Bob Dylan, des Beatles, des premiers pas sur la Lune... celle aussi de la guerre du Vietnam et du LSD, de l'arrivée de Nixon au pouvoir...
Négligée par un père fantasque et une mère infantile -ses deux parents étant séparés-, Selena est une jeune fille intelligente et extrêmement sensible, capable de s'émouvoir avec autant d'intensité devant la beauté d'un paysage que face au malheur d'autrui. Nancy Huston prête à cette amoureuse des mots qu'est son héroïne une écriture superbe, à la fois poétique, romantique, et puissamment évocatrice de ses émotions, de ses souffrances, et de l'amour si fort qu'il confine à la démence qu'elle éprouve pour Jonathan. Ce dernier, qui porte comme un fardeau le passé de persécutions de ses parents juifs polonais, s'est engagé au Vietnam, dans un élan déraisonné pour donner un sens à son existence.
Cette séparation est une épreuve qui finit par devenir insurmontable pour Selena, dont la réceptivité aux injustices du monde s'en trouve exacerbée. Elle semble peu à peu se détacher de la réalité qui l'entoure, blessée par la superficialité qu'affichent, selon elle, les étudiants qu'elle côtoient.

Lire, par l'intermédiaire de Solange, le journal de son amie Selena, c'est éprouver la dérive d'une âme trop fragile pour supporter la violence du monde.
Lien : https://bookin-ingannmic.blo..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Je ne savais pas que mon rire étais si beau, ni que rire pouvait être si agréable. À force de réfléchir au rire j’ai cessé de rire et, à la place, j’ai pensé à une phrase sur le rire. Cette phrase, j’aurais voulu la noter, mais pour la noter il aurait fallu que j’aie mon cahier, et j’ai compris que la ronde pouvait recommencer ainsi indéfiniment et qu’il me fallait changer de sujet.
« Changer de sujet sous LSD, m’avait prévenu Jonathan avant qu’on avale le papier buvard imbibé de rose, c’est comme changer de chaîne à la télévision. Dès qu’on l’a décidé, on est plongé dans un autre monde. N’oublie jamais que c’est toi la réalisatrice, toi qui contrôles les images : sinon tu auras l’impression d’être contrôlée par elles. »
Commenter  J’apprécie          40
la feuille d'érable
rouge tombant doucement comme
un baiser de sang
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Nancy Huston (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nancy Huston
Francia, transsexuelle colombienne, racole au bois de Boulogne dans le quartier dit Latinas. Ce livre fait le tableau de l'une de ses journées de travail, son charisme, sa famille dont elle assure le quotidien même de loin, sa présence auprès de ses collègues qu'elle protège en ces lieux de violence. Portrait d'un être lumineux, qui ce jour-là fera dix-sept clients aux particularités étonnantes, dans ce pays où la loi n'avantage pas ces femmes perdues loin de leur contrée d'origine, ces combattantes de tous les instants.
le nouveau roman de Nancy Huston est en librairie. Lire les premières pages : https://www.actes-sud.fr/francia #litterature #roman
--- Retrouvez-nous aussi sur les réseaux sociaux ! • Facebook : https://www.facebook.com/actessud/ • Instagram : https://www.instagram.com/ • Twitter : https://twitter.com/ActesSud
Suivez nos actualités en vous abonnant à notre newsletter : https://share-eu1.hsforms.com/1_fVdYaQZT-2oDIeGtNS41wf4a19
+ Lire la suite
autres livres classés : puzzleVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (93) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3653 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}