AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 271431015X
Éditeur : José Corti (14/01/2010)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Fille : dans ces quelques pages, serrées et vibrantes, une mère, Rahel Hutmacher , face à sa fille, en une sorte de huis clos. Mais huis clos qui est ouvert sur la nature, traversé par les vents et la neige, envahi par tout un bestiaire mouvant. Ce « monde » est, réellement et apparemment, celui du conte. Et Rahel Hutmacher ne se prive pas de jouer à la sorcière. Cependant, de même qu’une sorcière n’est pas que méchante, qu’elle détient des savoirs, pouvoirs et secr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  05 août 2016
C'est un trésor à découvrir : Fille, un conte fascinant de Rahel Hutmacher (née à Zurich en 1944). Présenté et traduit par Fernand Cambon, le livre met en scène un face-à-face entre mère et fille, dans un espace traversé par la neige et le vent. L'enfant silencieuse et rebelle y joue avec la belette et le renard. « Formules » et talismans (peau de lièvre et « pierre à vent ») sont là pour exorciser l'angoisse de la nécessaire séparation : « Tu peux bien la bercer : si elle veut. Si elle ne veut pas, il te faudra la laisser partir : elle ne t'appartient pas. » Ce conte, où un bestiaire enchanté surgit au rythme haletant des émotions, est composé de 48 variations, harmonieuses ou dissonantes, dont chacune pourrait être lue comme un poème en prose. Pourtant un récit a eu lieu insensiblement. le départ redouté s'est produit. Réconfortée par la sagesse de l'ourse blanche, la mère est redevenue joyeuse et légère: « Maintenant, affirme-t-elle, je n'appartiens plus à personne, personne. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   05 août 2016
Ma fille est partie. Elle m’a arraché la moitié de mon coeur alors que je dormais, et elle est partie avec. Ma voix, elle me l’a volée dans ma bouche, alors que je l’appelais. Maintenant je ne peux plus crier Reviens. Je vous en supplie : Rendez-moi ma fille. Nous ne pouvons te rendre ce qui ne t’appartient pas. Désormais tu es seule. Mais pourtant elle m’appartient. Rendez-la moi. Cherchez-la, rattrapez-la, ramenez-la moi. Elle ne t’appartient pas. Elle ne t’a jamais appartenu. Mais pourtant elle a besoin de moi. Il faut qu’elle mange, il faut qu’elle boive, il lui faut des chants pour s’endormir. Il faut qu’elle soit bercée tous les jours qui restent encore. Tu peux bien la bercer : si elle veut. Si elle ne veut pas, il te faut la laisser partir : elle ne t’appartient pas. Mais pourtant elle est encore petite. Elle est nouveau- née. Elle a encore des os d’hirondelle. Elle n’a encore qu’un oeil et qu’une main. Douze peaux lui manquent encore. Ramenez-moi ma fille, je vous prie. Nous ne pouvons la ramener. Désormais tu es seule. Désormais tu es sans bouclier : comme tout le monde. Désormais tu attends. Peut-être qu’elle reviendra : pendant que tu es en train de dormir. Peut-être qu’elle mangera de ta nourriture : si tu ne regardes pas. Elle saura combien, toi pas, toi plus jamais. Elle ira et viendra comme neige ; te regardera ou pas : tu ne peux l’appâter. Elle t’aimera quand elle voudra, pour la raison qu’elle voudra. Elle te haïra sans te dire pourquoi. Elle t’apportera des cadeaux la nuit : pendant que tu dors et que tu ne l’attends plus. Elle sera vexée si tu l’en remercies. Si tu ne la remercies pas, elle sera vexée et ne viendra plus de sept ans. Avec quoi puis-je l’attacher. Tu ne peux l’attacher. Toujours elle partira en laissant là ce que tu entasses devant elle, les friandises, les sept présents, les souliers neufs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : huis-closVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
575 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre