AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jules Castier (Traducteur)
EAN : 9782251452838
360 pages
Les Belles Lettres (18/02/2022)
4.25/5   8 notes
Résumé :
« Le respect de la vérité présente un déclin associé de près à la régression en charité. Il n’est point de période de l’histoire du monde où le mensonge organisé ait été pratiqué d’une façon aussi éhontée, ou, grâce à la technologie moderne, aussi efficacement et sur une aussi vaste échelle, que par les dictateurs politiques et économiques du siècle présent. La majeure partie de ce mensonge organisé prend la forme de propagande, inculquant la haine et la vanité, et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mangouste86
  29 mars 2022
D'Aldous Huxley, dois-je le confesser, je ne connaissais que le meilleur des Mondes, dont j'avais beaucoup apprécié l'aspect cruellement visionnaire teinté d'un cynisme certain.
Ici, l'auteur s'affranchit de tout narratif. L'objet de ce livre, écrit en 1937, n'est pas de raconter une fable ou de dresser une satyre de la société. Il s'agit davantage de faire un inventaire de l'état du monde et d'en tirer des enseignements pragmatiques pour un monde et une humanité meilleurs.
Partant d'une vision très marquée par le militarisme de l'époque, la montée des totalitarismes hitlérien ou stalinien, le souvenir de la Grande Guerre et la crainte de la suivante, Huxley trace des pistes pour une planète qui leur préférera la coopération pacifiste des intelligences et des coeurs. Cet écrit programmatique est riche et complet.
J'ai découvert dans ces pages un auteur un peu utopiste, marqué par la philosophie bouddhiste faite d'abandon de soi, d'abnégation désintéressée et de non-violence. Au-delà des lignes se distingue une âme blessée par l'histoire de son siècle, craignant le bruit des tambours de guerres, rétive à la mondialisation et à la gouvernance globalisée. S'il n'avait été anglais, on aurait sans doute pu le faire passer pour un gaulois réfractaire... encore qu'il n'en n'aurais pas eu le bellicisme.
Sur la forme, le livre n'est pas facile à lire pour des yeux fatigués et des esprits pleins des bruissements de notre époque fruit d'un monde qui a fortement évolué dans le sens honni par l'auteur. Lire Huxlay m'a demandé un effort. Mais comme toute épreuve surmontée, j'en suis sorti grandi et fortifié. Merci donc aux Editions des Belles Lettres (malgré quelques coquilles d'impression) et à Babelio de m'avoir permis d'arpenter d'autres voies possibles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sabrina1988
  28 mars 2022
Un grand merci aux éditions Les belles lettres et à Babelio pour l'envoi de ce livre dans le cadre de la Masse Critique Non fiction de février 2022.
Il s'agit ici d'un essai sur la politique.
Aldous Huxley le décrit lui-même comme un "livre de cuisine pour réformes".
Il évoque :
- les révolutions, leur utilité et comment elles doivent être menées (elles doivent mener au progrès sinon elles sont inutiles, et ne doivent pas être violentes)
- le progrès : le seul est le progrès en charité
- les réformes : comment elles doivent être mises en oeuvre et pourquoi elles doivent être lancées
- le militarisme
- le revers des plans nationaux, des plans économiques et du progrès technologique
- la paix qui est difficilement atteignable car les guerres existent parce que les hommes désirent qu'elles existent ; il argumente longuement à ce sujet avec des exemples historiques
- la dictature
- le déclin de la communauté
- ...
Cet essai sous-titré "Enquête sur la nature des idéaux et sur les méthodes employées pour leur réalisation" est édifiant : il est à la fois réaliste, critique, apporte des pistes de solutions, et chose surprenante : je l'ai trouvé à la fois pessimiste mais aussi fort utopiste (non, je n'ai pas utilisé le dictionnaire des rimes en iste pour écrire cette conclusion).

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ardwen
  27 mars 2022
[Un grand merci à l'équipe Babelio pour votre Masse Critique ainsi que les éditions Les Belles Lettres pour ce livre]
Bon j'ai frôlé la date limite pour écrire une critique sur le livre mais il faut dire que le livre est costaud : 360 pages avec un contenu proche d'une écriture philosophique. J'ai dû m'y prendre en plusieurs fois pour le lire (bien qu'il me reste encore quelques pages à lire). Quoi qu'il en soit Aldous Huxley partage dans ce livre de grandes idées qui se retrouvent dans certaines de ses oeuvres. Plus encore (c'est là le point fort du livre), ce qui est dit résonne terriblement avec l'actualité médiatique, politique sans omettre les sujets autour de la guerre. Un point d'honneur aussi pour ce qui décortique la folie utopique de la technologie.
Ce livre est poignant ! Une belle découverte que je ne peux que recommander. Merci encore Babelio ! :)
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   04 janvier 2019
Être un homme complet, équilibré, c'est une entreprise difficile, mais c'est la seule qui nous soit proposée. Personne ne nous demande d'être autre chose qu'un homme. Un homme, vous entendez. Pas un ange, ni un démon. Un homme est une créature qui marche délicatement sur une corde raide, avec l'intelligence, la conscience et tout ce qui est spirituel à un bout de son balancier, et le corps et l'instinct et tout ce qui est inconscient, terrestre et mystérieux à l'autre bout. En équilibre, ce qui est diablement difficile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sabrina1988Sabrina1988   23 mars 2022
Car la guerre, si elle est faite en grand, détruit bien autre chose que la vie des hommes et des femmes individuels; elle ébranle tout l'ensemble des coutumes, des lois, de la confiance mutuelle, de la décence et de l'humanité devenues, par l'habitude, des choses admises sans réflexion, ensemble sur lequel sont fondées toutes les formes d'une vie sociale tolérable.
Commenter  J’apprécie          30
DuluozDuluoz   09 septembre 2021
La tyrannie ne peut exister, s'il n'y a obéissance passive de la part de ceux qui sont tyrannisés. Mais l'obéissance passive à l'autorité n'est pas compatible avec le libre exercice de l'intelligence. C'est pour cette raison que tout les tyrans font tous leurs efforts, soit pour supprimer complétement l'intelligence, soit pour l'obliger à ne s'exercer que dans certaines limites prescrites et suivant certains canaux qui ont été creusés pour elle à l'avance. D'où l'emploi systématique que font tous les dictateurs de cet instrument qu'est la propagande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mangouste86Mangouste86   19 mars 2022
La presse est tenue en tutelle afin que les adultes n’apprennent que ce qu’il convient au dictateur de leur laisser apprendre. Quiconque professe des opinions non orthodoxes est implacablement persécuté.
Commenter  J’apprécie          10
Mangouste86Mangouste86   26 mars 2022
Nous n’apprendrons jamais à penser correctement si nous n’appelons les choses de leur nom véritable.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Aldous Huxley (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aldous Huxley
Découvrez Brave new world d' Aldous Huxley dans la collection Not so classic !
Plus d'informations : https://www.belin-education.com/brave-new-world
autres livres classés : réformeVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

QUIZ le meilleur des mondes

Comment s'appelle le procédé utilisé pour créer les bébés ?

bogdanov
bokanovsky
baklo
baki

13 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Le meilleur des Mondes de Aldous HuxleyCréer un quiz sur ce livre