AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782204133760
172 pages
Éditeur : Le Cerf (07/11/2019)
2.5/5   2 notes
Résumé :
Présentation de l'éditeur

Par l'auteur de la Soft-Idéologie, un éclairage total des moyens actuels de censure de masses. La face obscure de la société mondiale du tout-communication enfin révélée dans ses moindres détails.

Pourquoi les convictions des " élites " ne séduisent-elles plus les masses ? Comment une guerre idéologique, que les libéraux avaient l'habitude de remporter, a finalement basculé ? En quoi les nouvelles technologies ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
jmarcio
  11 janvier 2021
Le livre commence bien. Dans la table de matières on trouve les points que l'auteur (FBH) a estimé essentiels à traiter :
* Qu'est-ce l'idéologie ? : La définir, l'abolir, la combattre, la démasquer;
* Comment elle se propage ? Par des stratégies, les intellectuels, l'influence sans frontières.
Alors ? Et bien, je me suis dit que nous sommes dans une époque très conflictuelle, avec des camps très polarisés. L'auteur a sûrement son camp. Et c'est normal !!! Mais est-ce que cela apparaît dans le texte et quid de son impartialité ?
Quelques prolégomènes...
FBH dit, d'entrée de jeu, qu'il se contentera juste du contexte français. Néanmoins, il mentionne très rapidement les cas Trump et Bolsonaro.
Une guerre idéologique est toujours et surtout une lutte pour le pouvoir : l'obtenir (lors des élections) ou pour le garder ou renverser le pouvoir déjà en place. Dans le premier cas on trouve deux adversaires en position offensive et dans le deuxième cas un adversaire en position défensive et l'autre en position offensive  (A noter que ces mots sont utilisés ici dans le sens contexte ou situation et pas dans le sens idée ou idéologie utilisé par l'auteur dans le texte).
Or, le pouvoir en place, en situation défensive, est dans une situation bien plus confortable que celui qui attaque. Et on voit cela très bien dans les joutes entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron. D'ailleurs, dans cette joute, on ne voit dans la réalité que la virulence de Mélenchon. La plupart du temps Emmanuel Macron ne se donne pas la peine de répondre. Virulence dont l'auteur passe en silence et le nom Mélenchon n'apparaît même pas dans le texte.
FBH parle, le plus souvent, de façon générique de la gauche et de la droite. Les quelques mentions nominales sont à Macron et Gilets Jaunes. Aussi, FBH parle de Macronisme alors que nulle part apparaît une expression semblable à Mélechonisme - je ne vois pas de raison pour que les idées de E. Macron puissent être classés comme une idéologie et pas celles de Mélenchon.
Sur les Gilets Jaunes, bien, je ne pense pas qu'ils ont une idéologie. Ils se battaient pour des points spécifiques. La preuve même est que les deux mouvements extrêmes (Mélenchon et Marine le Pen) ont essayé de les récupérer.
Dans d'autres parties du texte où les deux camps sont mentionnés de façon anonymes, une lecture attentive montre que FBH appuie plus souvent sur les armes de la droite que sur celles de gauche.
Sur le côté superficiel... je pense que FBH a juste égrattigné le sujet. Si on veut aller plus loin, bien plus loin, je suggère ces trois livres (il y en a d'autres mais bon, ces trois, je les ai lu et je les recommande) :
* Jean Segallia - Terrorisme intellectuel
* Thierry Wolton - le négationnisme de gauche
* Mathieu Bock-Côté - L'empire du politiquement correct
Ce sont trois armes largement utilisées dans les guerres idéologiques. Dans ce livre, seule la première est vaguement mentionnée.
Si on enlève ces deux points, le contenu est assez intéressant même si parfois ennuyeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AnthoA13
  01 février 2020
Complexe mais intéressant.
Commenter  J’apprécie          00


Videos de François-Bernard Huyghe (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François-Bernard Huyghe
Payer pour diffuser un publicité politique sur Twitter ne sera bientôt plus possible. le PDG du réseau social qui gazouille a annoncé mercredi que ?la portée d?un message politique doit se mériter, pas s?acheter?.
Pour en parler Hervé Gardette reçoit François-Bernard Huyghe (directeur de recherche à l?IRIS, spécialisé sur la communication).
La Question du jour de Hervé Gardette - émission du 1er novembre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤13DKToXYTKAQ5¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : sociétéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura