AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Zéro pour l'éternité tome 3 sur 5
EAN : 9782756036960
224 pages
Delcourt (03/07/2013)
4.35/5   20 notes
Résumé :
Lâche ou as de la marine impériale ? Un second témoignage vient redorer l'image que Kentarô se faisait de son grand-père, pilote kamikaze durant la Seconde Guerre mondiale. Mais sa quête de vérité n'a pas encore livré tous ses secrets. De nouvelles révélations sont au rendez-vous lorsque le jeune homme rencontre un vétéran de Rabaul, qui a bien connu son aïeul. Et pour cause, il lui doit sa survie.
Que lire après Zéro pour l'éternité, tome 3Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Je continue ma lecture de la série de mangas Zéro pour l'éternité avec le tome 3.
Lâche ou as de la marine impériale ?
Un second témoignage vient redorer l'image que Kentarô se faisait de son grand-père, pilote kamikaze durant la Seconde Guerre mondiale.
Mais sa quête de vérité n'a pas encore livré tous ses secrets. de nouvelles révélations sont au rendez-vous lorsque le jeune homme rencontre un vétéran de Rabaul, qui a bien connu son aïeul. Et pour cause, il lui doit sa survie.
Le troisième tome de ce manga social et historique sur les pilotes kamikazes de la Seconde Guerre mondiale m'a fasciné, autant que les deux précédents voir plus.
Au fur et à mesure des témoignages des anciens combattants, on découvre un homme à la fois courageux mais mort de trouille. Est t'il pour autant un trouillard ? Avoir peur de la mort, de ne pas voir son bébé avant de mourir, fait t-il de Kyûzô Miyabe un pleutre ? Chaque ancien combattant à sa propre idée sur le sujet, ils n'ont pas le même ressenti.
Il est intéressant de se faire sa propre idée sur cet homme.
Les dessins sont précis et parfois criants de vérité. A un moment, les pilotes survolent, en Nouvelle Guinée, la chaîne de montagne Owen Stanley. J'ai eu l'impression de la survoler avec eux. Je suis fans des illustrations. Les scènes de combat sont époustouflantes.
Les textes sont pertinents. L'histoire est de plus en plus passionnante. Et ce troisième tome est à la hauteur des précédents. Il peut permettre aux adultes, jeunes comme moins jeunes, d'en apprendre plus sur cet épisode de la seconde guerre mondiale, sans en avoir l'air.
J'ai adoré, et je note évidemment ce troisième tome cinq étoiles.
Commenter  J’apprécie          210
Suite de la quête d'information de Kentarô sur son grand-père, kamikaze pendant la Seconde Guerre mondiale.

A l'ouverture de ce tome, Kentarô est confronté à un journaliste qui ne voit pas de différence entre les kamikazes japonais des années 1940 et les terroristes islamistes des tours jumelles en 2001. Un débat dont on ne voit l'intérêt qu'à la fin du manga.

Après la bataille de Midway, ce tome s'attarde sur le 7 août 1942 : la bataille de Guadalcanal (trou pommé dans le Pacifique) où se trouvait une base japonaise (rasée par les Américains).
Quelques jours avant cette bataille, les militaires subissent la propagande militaire qui cherchait à empêcher toute information de filter - pour ne pas démoraliser la population ou garder la face ?

Si les interrogations du début de ce tome (le grand-père était-il vraiment amoureux de la grand-mère ou pas?) m'ont laissées indifférentes, les scènes finales qui amènent le lecteur à comprendre pourquoi Miyabe (le grand-père) était considéré comme un lâche et un trouillard le sont davantage.

Dans un milieu comme celui de l'armée - la grande armée impériale qui plus est - remettre en cause le bienfondé de certaines décisions militaires ne devait sans doute pas être très bien vu.. Oser dire que des opérations mèneraient immanquablement à la mort de centaines de soldats pour des résultats dérisoires.. mauvais plan !

Toutefois, n'est-ce pas l'apanage même de l'armée de ne pas remettre en cause les ordres et les supérieurs gradés ?

J'attends de voir ce que donnera la suite.
Commenter  J’apprécie          100
Après avoir quitté M. Ito et Kaïha, à qui Kentarô a promis de donner des nouvelles de ses recherches, ce dernier fait la connaissance du journaliste Ryûji Takayama par le biais de sa soeur Keiko. Cette rencontre fait comprendre à Kentarô un autre point de vue et surtout le fait que son grand-père avait une façon de penser très différente des personnes qui s'enrôlaient dans l'armée impériale à cette époque.

Après cette rencontre, Kentarô et Keiko suivent le parcours de leur grand-père et arrive dans la chambre d'hôpital de Genjirô Izaki. Izaki est un homme vieux et malade mais semble avoir toute son énergie pour raconter son vécu auprès de Kyûzô Miyabe.

Nous avons pour ce troisième volume un déplacement de Miyabe dans le sud du Pacifique, les guerres des îles qu'on étudie que très peu à l'école dans nos cours d'Histoire. Les guerres navales entre le Japon et les États-Unis au nord de l'Australie.

Une fois encore nous apprenons comment se sont passées ces combats du point de vue des Japonais. Il n'y a pas vraiment d'idées idéologiques, seulement que les adversaires sont des ennemis et qu'il ne faut pas flancher face à eux. La flotte des "Ricains" est à abattre afin de garder le territoire et que ces derniers ne les asservissent pas. Nous sommes en temps de guerre, il faut protéger l'empire des envahisseurs étrangers.

Dans ce volume, on découvre encore une fois qui était cet homme qui tenait à ce point à la vie en temps de guerre, et peu à peu on se demande pourquoi ce dernier a terminé par devenir un kamikaze à son tour.

Le témoignage d'Izaki n'est pas terminé, les batailles et la guerre non plus, mais peu à peu on approche du choix étonnant de Kyûzô Miyabe, un pilote hors pair aux pensées bien différentes de celles qu'on pouvait avoir en cette période de guerre.
Lien : http://onirik.net/Zero-pour-..
Commenter  J’apprécie          30
Troisième tome et troisième témoignage de camarade de guerre de Kyûzô Miyabe. On explore un peu plus la vie de pilote et les exploits de ces aviateurs.
Kyûzô Miyabe se révèlent toujours plus comme un as de l'aviation mais dont l'état d'esprit tranche avec celui de tous les autres japonais de l'époque.
Son besoin de survivre est assimilé à de la lâcheté alors que cela devrait être le but de tout homme... et malgré cette image, il reste un pilote appliqué, qui sauve ses hommes et participent de plus en plus à des missions suicidaires.
Un formidable manga qui revient sur cette époque du Japon si énigmatique par le biais d'un pilote qui nous apparaît de plus plus sympathique au fil des tomes. Un homme qui ne pense pas du tout comme tous les autres militaires et qui se bat pour survivre tout en faisant preuve de professionnalisme.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
ActuaBD
07 août 2013
Une fois encore, Zero pour l’éternité allie récit historique et fable personnelle, drame intime et œuvre mémorielle, le tout avec simplicité et justesse. Ce tome 3, qui fait la part belle au passé, concrétise pleinement les promesses des précédents volumes.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
La bataille ne se réduit pas au combat aérien. Elle dure jusqu'au retour [...].
Commenter  J’apprécie          100
Évite de te faire descendre, quitte à renoncer à pourchasser un ennemi. Tu auras toujours d'autres occasions d'en abattre.
Tandis que si c'est toi qui te fais descendre, tu n'en auras plus l'occasion.
Commenter  J’apprécie          10
Avant la guerre, le Japon était un pays de fanatiques.
Le peuple subissait un véritable lavage de cerveau orchestré par les autorités militaires.
Mourir pour l’Empereur ne l’effrayait pas...
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : guerre du pacifiqueVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (40) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1365 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..