AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Françoise Casaril (Traducteur)Guy Casaril (Traducteur)
EAN : 9782020262002
413 pages
Éditeur : Seuil (01/01/1998)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 21 notes)
Résumé :

Un diplomate américain est trouvé mort d'un coup de fusil. Un richissime importateur de fourrures disparaît sans laisser de traces. Quel rapport entre ces événements et la présence au Canada, de Georgi Dimitrov, président du Komintern, en 1940 ? Mêlé à l'enquête, le journaliste Robert Thorne va de devenir la proie d'une chasse à l'homme impitoyable, des Etats-Unis à Leningrad.

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Pecosa
  02 juin 2020
La topographie du souvenir était cachée dans la boite à livres. Red Fox, édition de la fin des années 80, compagnon de longues et pénibles vacances avec un cousin plus âgé supposé me garder, et qui me faisait attendre des heures dans sa voiture pendant qu'il était avec sa copine. J'avais fini La Petite Fadette, il avait laissé son exemplaire de Red Fox sur la banquette arrière, j'en lisais des passages pour tromper l'ennui et je ne comprenais rien à cette histoire de Russes, qui n'avait pas grand chose à voir avec les paysans du Berry. En plus, il ne voulait jamais mettre mes cassettes et je lisais toujours avec Killing Joke en fond sonore, même si c'était un groupe cool qui avait mis le drapeau de la République espagnole dans un de ses clips. Bref, j'avais voulu qu'il me raconte le roman mais il avait perdu le bouquin, et 30 ans plus tard, je connais enfin le fin mot de cette histoire d'espions et d'enfant adopté façon ensalada rusa.

Robert Thorne, journaliste et écrivain, est le fils d'un diplomate américain retrouvé mort jadis d'un coup de fusil. May Brightman, son amour de jeunesse, fille d'un riche importateur mystérieusement disparu le recontacte pour qu'il retrouve sa piste.
Brightman parlait le russe et achetait ses fourrures en URSS. Thorne connait bien le pays, et met rapidement la main sur un bien très précieux, une vieux cliché datant des années 40 et pris à Halifax sur lequel figurent entre-autres Brightman et Georgi Dimitrov, président du Komintern. (De Georgi Dimitrov je ne connaissais que le Bataillon Dimitrov, 18e bataillon des Brigades internationales qui portait son nom).
Red Fox est un bon roman d'espionnage bien construit, où les aller-retour dans le passé ne cassent pas le rythme de l'intrigue. Anthony Hyde nous mène jusqu'à Léningrad, et ne nous sert pas le thème de la Guerre Froide cher aux années 80. Il s'intéresse plutôt au Komintern des années 30, aux grandes purges, au Pacte germano-soviétique et aux conséquences qu'il eut sur les partis communistes du monde entier ainsi que sur la politique extérieure nord-américaine.
Red Fox a été publié en 1985 et évoque le futur effondrement du pays, ainsi que les mouvements nationalistes russes qui mènent des opérations ciblées pour le faire tomber et le mettre au main d'une oligarchie s'appuyant sur l'armée. Et le « twist » final se montre digne de l'intrigue. Le roman méritait bien trois décennies pour en connaître la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5711
Eric75
  29 janvier 2011
Voici un livre ressorti en 2006 et qui n'a pas pris une ride, à découvrir ou à redécouvrir.
J'avais déjà lu ce livre il y a 20 ans dans son édition grand format de 1986. Je le retrouve ici avec le même plaisir. le même charme un brin nostalgique se dégage de cette enquête surprenante qui nous entraîne sur 3 continents, et où l'explication finale de l'histoire (et ne lisez surtout pas la dernière page avant d'y parvenir) se suggère et se dévoile dans l'ultime et dernier mot du roman. Une prouesse.
Commenter  J’apprécie          60
Pirouette0001
  27 février 2013
Un des rares romans d'espionnage que j'aie lus. Avant un voyage au Canada où se situe l'histoire. Bon suspense. Même s'il ne m'a pas incité à me plonger davantage dans le genre.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
PecosaPecosa   01 juin 2020
KOMITET GOUSSOUDARSTVENNOÏ BEZOPASNOSTI est peut être difficile à prononcer, mais, après huit années en URSS, j'étais capable de sentir un homme du KGB à deux kilomètres, et je n'en avais assurément pas reniflé un à l'autre bout du fil. Cette odeur était différente, pas officielle du tout.
Commenter  J’apprécie          163
PecosaPecosa   02 juin 2020
- Rue Gorki... Vous voulez dire à l'Hôtel Lux, où résidaient tous les communistes étrangers?
- Ulbricht, Béla Kun, Thorez, Togliatti. On raconte que Tito tomba par hasard sur Earl Browder sous la douche... Epouvantable expérience, j'imagine.
Commenter  J’apprécie          140

autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1892 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre