AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234077427
Éditeur : Stock (02/04/2014)

Note moyenne : 2.87/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Réussir sa vengeance n’est pas à la portée de tout le monde, pense Juliette. Il faut l’intelligence d’un savant, la précision d’un archer, la patience d’une taupe. Car, pour se venger, il faut que l’offensé mette l’offenseur à sa place. C’est ainsi que Juliette tentera de se venger de Samuel, son ancien amant. Elle se servira de tout son savoir théorique et pratique en matière de sexe pour que Samuel, qui est un abuseur de femmes, soit abusé à son tour de la même ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
helhiv
  29 mars 2016
J'avoue que j'ai bien été embêtée pour délivrer un nombre d'étoiles à cette histoire ... D'un côté, une histoire d'initiation sexuelle (avec des personnages très communs : la trentenaire experte et très prétentieuse, la jeune fille ingénue, le vieux libidineux, l'amoureux suicidaire en rut, le chauffeur érectile ...) au service d'une vengeance, histoire pas très originale même si le moyen l'est un peu plus. D'un autre côté, un vrai discours féministe sur la sexualité surtout des femmes mais aussi un peu des hommes, qu'il est agréable de lire parce qu'il est rare. Ceci étant dit je n'y adhère pas entièrement, d'une part parce que la narratrice est très péremptoire et semble avoir acquis le savoir absolu en la matière, d'autre part parce qu'elle élude des pans entiers de la sexualité, en premier lieu la bisexualité féminine (la bisexualité masculine est en revanche évoquée de manière très sage, il me semble). Reste que je retiens cet argument si peu souvent avancé dans la lutte pour l'égalité : le pouvoir libérateur de l'orgasme. Cependant, j'avais déjà entendu l'expression mais je ne vois toujours pas le rapport entre orgasme et méduse, si quelqu'un veut bien m'expliquer ... Bref, j'ai un sentiment mitigé regrettant qu'un discours vraiment progressiste soit mis au service d'une histoire de peu d'intérêt, la vengeance n'étant, elle, pas très progressiste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BookyMary
  14 octobre 2016
Une chose qui est très visible tout au long du roman, c'est que la construction me rappelle beaucoup celle de Sade dans "La Philosophie dans le Boudoir" où l'histoire devient un décor de théâtre pour exposer les idées philosophiques et politiques de son narrateur.
C'est la même chose ici puisque Juliette (et par extension Marcela Iacub) porte un discours féministe sur la confiscation du plaisir des femmes par les hommes (ou plutôt la majorité des hommes).
Car ne vous y trompés pas tout les hommes ne sont pas rabaissés dans ce roman, au contraire. Prenons Samuel comme exemple, qui est un personnage machiste et misogyne et qui est donc tout naturellement dépeint de façon négative et pathétique tout au long de l'histoire.
À contrario, Alexandre ou Marc, qui sont des hommes ouvert d'esprit et qui considèrent les femmes d'égal à égal, sont très appréciables et développés de manières intelligente. D'autres personnages masculins sont plus nuancés comme Fédor par exemple.
L'histoire est très bien construite et la philosophie de son auteur passe parfaitement bien exposés sans écraser complètement l'intrigue. Qui quant à elle, bien qu'assez prévisible en ce qui concerne la vengeance de Juliette, m'a assez surprise lors du dernier acte, et c'est tant mieux
À partir de ce dernier acte tout par un peu à vau-l'eau, les réactions de Juliette sont assez détestables et je ne sais pas si c'était une volonté de l'auteur de ne pas trop choquer son lecteur (ce qui m'étonnerais énormément au vu de ce que l'on a reçu avant) ou bien si elle voulait que tout soit résolu mais, tout les personnages (à une exception près) retombe sur leur pâtes. Chaque protagoniste à son "chapitre de fin" et le tout est assez respirable par rapport à l'oppression qu'impose la vengeance de Juliette au reste du roman.
J'ai surtout étais fascinée par l'ambiance érotique que l'auteur instaure dans son récit. Beaucoup de scènes sont suggérées pour ne pas faire une overdose et les scènes plus développés sont magnifiquement bien amenés. Ne soyez cependant pas gêné par le côté très cru de certains aspects de la sexualité si vous voulez lire ce roman.
Enfin bref...Un excellent roman à portée philosophique, une immersion sensuelle d'un des sujets les plus tabous et le plus contrôlés de ce siècle : le plaisir féminin. À travers une plume parfaitement maîtrisée, Marcela Iacub nous invite à repenser la sexualité à travers une histoire difficile et dérangeante comme l'a fait Sade en son temps.
Lien : http://bookymary.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lalitote
  02 mars 2015
Je n'ai pas aimé ce livre mais alors pas du tout outre que l'histoire est d'un glauque , elle est en plus d'une banalité à pleurer. Cela ressemble à une copie de livre érotique avec tous les clichés que l'on peut retrouver. La riche héritière qui désire avoir une vie sexuelle affriolante avec son chauffeur bien évidemment puis l'initiation sexuelle d'une jeune femme tout cela sur la trame d'une vengeance élaborée.
Bref ce livre ne brille pas par sa qualité littéraire et c'est peu dire à éviter !b
Commenter  J’apprécie          31
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   10 juillet 2014
...toute femme qui cherche à exister intensément dans ce monde doit arriver d’abord et avant toute chose à se dire : “Je jouis, donc je suis.” Et une femme change complètement une fois qu’elle a connu de tels plaisirs. Cela atteint son existence entière. Elle commence à penser et à décider par elle-même. Elle acquiert une confiance si grande dans ses capacités, dans ses forces, dans ses jugements qu’il devient difficile par la suite de l’aliéner à un homme et de lui faire croire qu’elle vaut moins que lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   10 juillet 2014
Mais comme faire travailler l’esprit était mon métier, mon obsession, ma débauche, je savais qu’à force de réfléchir je finirais par trouver. « Pense, pense et pense », me disais-je jour et nuit, nuit et jour. Mais s’il y a une bête qui n’aime pas recevoir des ordres, c’est bel et bien l’esprit. Plus on se montre autoritaire envers lui, plus il se cambre. Et il ne fait la paix avec le penseur que lorsque celui-ci rentre dans une sorte d’apnée en abandonnant toute velléité de maîtriser ses idées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   10 juillet 2014
Quand on met en place une vengeance si sophistiquée il est impossible de contrôler toutes les réactions des personnes impliquées. Il y a toujours le hasard qui fait ses caprices et qui donne aux mises en scène les plus calculées l’air imprévisible de la vie elle-même.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   10 juillet 2014
Les femmes comme moi sont condamnées à être des fantômes, me dis-je. Il leur faut choisir entre l’amour sans puissance et la puissance sans amour. Et au bout d’un moment elles finissent par perdre même leurs corps. Car les femmes ont des corps et des cerveaux dont elles ne peuvent jouir jusqu’au bout de leurs possibles sans sortir du jeu social. Celles qui ne respectent pas ces restrictions cessent d’être des femmes. Elles rentrent dans cette race privilégiée et maudite des spectres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   10 juillet 2014
L’excitation et la jalousie sont si difficiles à démêler, elles ont une origine si inavouable, que notre société, qui les suscite, préfère ne pas se confronter à elles en plongeant les femmes dans les plus grandes détresses... Or ce qu’il faut que tu saches mon amour, mon futur mari, mon tout, mon Nord et mon Sud, c’est que cette scène que nous vivrons avec cette inconnue sera thérapeutique pour moi
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Marcela Iacub (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marcela Iacub
Conférence N°3
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
289 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre