AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de majero


majero
  16 avril 2018
Kaltra, petit village Albanais en 1923. "Un deuxième soleil n'est jamais aussi chaud que le premier" disaient les gens du village pour ce mariage arrangé forçant la frêle Saba, 15 ans, à remplacer sa soeur morte en couches. La vie est dure, les villageois se font leur propre justice et les belle-mères font la loi.

Triste destin d'Esma, tellement amoureuse de son mari et pourtant répudiée à cause de ragots, ou de la simplette Atilca abusée et délaissée par sa mère, mais aussi émancipation des femmes grâce au communisme victorieux du fascisme allemand et qui leur permet pour la première fois d'avoir un travail, de l'argent, d'exister. C'est sans doute un des seuls point positif de ce communisme qui nous est raconté dans la deuxième partie par l'auteure, petite fille de Saba.

Anilda Ibrahimi écrit avec sérénité un très bel hommage à sa grand mère et aux femmes de son pays.
Commenter  J’apprécie          281



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (28)voir plus