AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Couffon (Traducteur)
EAN : 9782226061379
259 pages
Éditeur : Albin Michel (04/02/1993)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Peut-on caresser d'ambitieux rêves de grandeurs lorsqu'on est un bureaucrate de Quito, métis de surcroît ? Luis Alfonso Romero y Florès le croit depuis qu'il a été nommé contrôleur aux comptes de la haute société. Quitte à fermer les yeux sur les contradictions de sa double filiation, espagnole et indienne, quitte à oublier l'arrogance et le mépris des Blancs qui, eux, n'oublient rien.
Mais parce qu'il est prêt à tout pour échapper à son sort, Luis Alfonso pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
dandoune
  13 octobre 2011
J'ai appris que l'écrivain Équatorien Jorge Icaza est un des romanciers les plus connus de ce courant littéraire qui s'inscrit dans le mouvement politique du même nom. Ce mouvement s'est développé au sein du XXème siècle et est caractérisé par une dénonciation des conditions de vie des indigènes en Amérique du Sud. L'homme de Quito (traduction de El chulla Romero y Florès) de Jorge Icaza est un des exemples représentatif de ce genre littéraire.
Luis Alfonso Romero y Florès, métisse de mère indienne et de père espagnol, travaille au bureau national d'investigation économique. Romero y Florès est un chulla, terme quechua qui veut dire « membre de la classe moyenne qui tente de surmonter sa condition sociale par les apparences ». Notre héros, ou plutôt anti-héros, vit dans la honte de son origine indigène et tâche de la dissimuler, souvent en menant un mode de vie largement au-dessus de ses moyens.
Son directeur le désigne comme inspecteur des impôts et le chulla décide de prendre sa mission au sérieux. Quand le dossier fiscal du candidat à la présidence de la république Ramiro Paredes y Nieto se trouve entre les mains du bureaucrate, la vie de ce dernier bascule. Une mésaventure entraîne l'autre et le chulla finit par être la victime d'une poursuite policière, le jour de l'accouchement de sa compagne Rosario.
Cette poursuite occupe une partie importante du livre et c'est grâce à elle que le lecteur découvre la réalité de la vie des indigènes: leur extrême pauvreté, leur exclusion du système mais aussi l'incroyable solidarité qui les unit face aux policiers, représentants du pouvoir oppressant en place. C'est grâce à cette poursuite aussi que le chulla subit une grande transformation.
Lien : http://www.litteratureworld...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
dandounedandoune   13 octobre 2011
C’étaient des Indiens que la ville avait attirés et rejetés, des mendiants que la misère avait dégénérés, des gamins des rues, toute une humanité habituée à dormir sur le parvis d’une église, à l’abri d’un porche, parmi les sacs de n’importe quel marché en plein air. Une humanité à odeur de cadavre, visqueuse comme un bourbier, rongée par la gale et les poux, avec des visages déformés et figés par la vieillesse et la crasse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : ÉquateurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox