AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919755293
Éditeur : Scrineo (16/02/2012)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Une anecdote souvent savoureuse est liée à la plupart de ces phrases célèbres. Ce que l’auteur propose ici, c’est de remonter le cours de l’Histoire au travers de ces phrases, pour beaucoup entrées dans le langage courant. Chaque citation constitue un point d’entrée vers un récit court mais fascinant, un instantané de l’Histoire riche en enseignement et en réflexions. Une façon comme une autre de s’approprier les grands événements historiques et d’en retenir l’essen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  07 mars 2012
J'ai eu la chance de recevoir ce livre gagné grâce a un concours, donc je vais commencer ma critique par un grand merci à babelio et aux éditions Scrineo.
Pour ce qui est de mon avis, je suis plutôt partagée. J'ai beaucoup aimé le coté ludique, avec les quizz qui sont très sympa, des textes encadrés, des caractères gras ou italiques se qui rend le livre agréable et qui ne nous lassent jamais. La couverture m'avais fait rire et je pense m'aurais inciter à l'acheter. Je tire également mon chapeau à l'auteur parce que le livre est très bien écrit, jamais on ne s'ennuie et la période historique couverte est impressionnante (de l'homme de cro-magnon à de nos jours). Ce dernier point est un atout mais aussi un défaut car difficile avec une fourchette si large d'approfondir les choses. Et pourtant c'est ce que j'aurais aimé. Loin de moi, l'idée de me vanter mais j'ai peux appris avec ce livre. Il est un très bon moyen de réviser certaines dates ou faits historiques mais l'on apprend rien de nouveau. Les citations utilisées sont très connus, donc connus de tous (l'intérêt est de remettre un nom dessus mais rien de plus). J'aurais aimé apprendre davantage, que les anecdotes soient plus approfondies.
Mais je recommande quand même cet ouvrage pour un bon moment de lecture et de révisions historiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
odin062
  28 février 2012
Je débuterai ma critique en remerciant une nouvelle fois Babelio et les éditions Scrineo pour l'envoi de ce livre « 500 anecdotes historique » dans le cadre de l'opération Masse Critique. Concernant mon profil, je suis un étudiant en sciences, j'ai donc un niveau en histoire relevant du lycée. Bien que l'histoire m'intéresse énormément, je n'ai pas le temps de fouiller dans les détails de périodes historiques.
C'est donc avec grand plaisir que je commence la lecture de ce livre, qui en tant qu'objet est vraiment très bien construit. Une couverture aux couleurs criardes (vive le rouge) avec un De Gaulle qui nous assure que nous allons enfin retenir l'histoire par ce livre ! Il fait partie de la collection Cogiteo qui se veut très pédagogique.
Concernant le contenu, l'Histoire est divisée en de nombreuses époques tel que l'antiquité, Rome et l'essor du christianisme, le Moyen Âge, la Renaissance, le Roi-Soleil, le siècle des Lumières, la Révolution Française, le XIXe siècle, le temps des conflits et la seconde partie du XXe siècle. le livre parcours donc le temps de -1500 à septembre 2011, une sacrée fourchette pour moins de 300 pages !
Chaque chapitre, développant une époque, est constitué d'un premier quizz permettant de mettre en évidence mon inculture, puis d'un texte « La période en quelques mots » qui pour moi est la vraie partie historique de ce livre via un rapide survol de la période avant de passer à la partie qui fait le propre de ce livre « Anecdotes et Citations » où ici une citation est associée à son auteur, à sa date et à son contexte. Enfin des petits jeux sous formes de quizz dates, personnages ou lieux permettent de vérifier notre savoir sur cette période après lecture. L'extrait du livre présent sur Babelio illustre cette description.
Au final, je n'ai pas appris grand choses, certes je ne connaissais pas certaines anecdotes/citations mais globalement l'Histoire contée ici ne m'était pas inconnue. Certaines périodes sont très complètes comme la deuxième moitié du XXe qui est riche en citations tandis que d'autres sont pour moi incomplètes ou du moins j'aurais aimé en avoir plus.
Les jeux et les quizz présents dans ce livre ne m'ont pas forcément convaincu, j'ai fait les premiers et j'ai vite arrêté, surement parce que ce n'était pas ce que j'attendais de ce livre. En revanche, cette idée de mettre des citations associées aux anecdotes est vraiment brillante. Non pas pour retenir l'Histoire temporellement parlant, je doute que ce soit un bon moyen de retenir les dates, mais plus pour retenir les grandes idées passées, pour s'en amuser et pour garder quelques citations de côté, ce que j'ai fait, des citations qui ont encore leurs places dans le monde d'aujourd'hui.
Bref, ce que j'attendais de ce livre m'a comblé, en revanche, le plus ne m'a pas convaincu, et je regrette vraiment que ce livre ne soit pas plus riche en citations. 3500 ans d'histoire en moins de 300 pages, je le répète mais voilà, ça demande surement des sacrifices et comme dit dans la préface, ce n'est pas un livre d'histoire ou une référence absolue ! Ainsi, pour le prix et pour ce que le livre revendique, c'est vraiment pour moi un très bon livre que l'on prend plaisir à parcourir.
C'est un livre de citations qui est à mettre entre toutes les mains et qui se lit très facilement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
colimasson
  30 novembre 2012
Les 500 anecdotes historiques de ce livre ne sont pas destinées à l'amour de l'histoire mais plutôt à l'amour de la connaissance -considérée comme une discipline soumise à des obligations de rentabilité, d'efficacité et de longévité. Ainsi, on découvrira avec surprise que l'ouvrage est réalisé par des « auteurs plus pédagogues qu'experts » (bien que « des spécialistes apportent toutefois leur caution scientifique au contenu ») afin que le lecteur médiocre puisse « mémoriser les notions de culture générale pour corriger ses lacunes ». Ou comment faire de ces anecdotes historiques un moyen pour l'individu d'augmenter sa capacité à se vendre sur le marché social et culturel… La connaissance n'est plus considérée comme un plaisir mais entrevue sous l'angle de la compétitivité (« Redonner à ses neurones une autonomie et de vraies capacités de mémorisation »), de la concision (« les bases nécessaires ») et de la culpabilisation (« Décomplexer le lecteur de ses lacunes »). Il est important de préciser tout ceci car on nous indique encore que la structure du livre a été élaborée afin de permettre au lecteur une assimilation optimale des anecdotes historiques dont il va se faire le « consommateur ».

Sans être originale, la présentation des informations est en effet claire, aérée et organisée. L'Histoire, comme toujours, est découpée en grandes périodes. Chacune d'entre elles est introduite par un quizz court de trois questions permettant de situer les prérequis du lecteur, suivi par un rappel des grands faits historiques qui la caractérisent, puis par un florilège de quelques grandes phrases prononcées par ses personnages marquants ou de citations relevées dans les textes les plus célèbres ou représentatifs de l'époque.
Avez-vous bien tout compris ? Avez-vous retenu quelque chose ou n'êtes-vous qu'une vieille outre percée ? La fin de chaque chapitre propose à nouveau un petit questionnaire de connaissances afin de permettre au lecteur d'évaluer ses acquisitions. Et ainsi de suite, on file de millénaires en siècles, puis de siècles en années –car le livre ne dépare pas au défaut majeur de la plupart des ouvrages de vulgarisation historique : le chronocentrisme. Ainsi, si la période de l'Antiquité, qui s'étend sur plusieurs dizaines de siècles, est résumée en seize pages, la période s'étendant De La Renaissance (16e siècle) à nos jours représente les trois quarts de l'ouvrage. On ne risque donc pas d'apprendre plus que ce que l'on ne savait déjà sur les périodes antiques et médiévales de l'histoire, mais on a de grandes chances de se voir rappeler ce que l'on savait déjà sur l'histoire de notre civilisation du siècle passé –car, bien sûr, on ne sortira pas non plus d'une vision occidentale de l'Histoire.

Puisqu'l s'agit, avant tout, de détenir des connaissances utiles, les 500 anecdotes historiques de cet ouvrage sembleront souvent remâchées. Parmi les phrases les plus connues, on retrouvera le fameux « Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité », des répliques de film (« Téléphone, maison »), des slogans utilisés à toutes les sauces (« Sous les pavés la plage ») ou des extraits de livres connus (« L'enfer, c'est les autres »). Chaque citation est replacée dans son contexte, ce qui permet bien souvent à des phrases aujourd'hui vidées de leur sens de se doter à nouveau d'un semblant d'âme. Même si la plupart de ces anecdotes apparaîtront davantage comme des rappels que comme de véritables découvertes, parmi le vaste florilège proposé des 500 anecdotes, il y aura forcément un peu de place pour l'étonnement et les joutes verbales de qualité :

« Un marchand du nom de maître Jean, fréquemment invité à la table du Roi Louis XI, lui demande un jour des lettres de noblesse que ce dernier lui accorde. Mais une fois anobli, Louis XI ne lui porte plus aucune attention. A maître Jean qui s'en étonne, le Roi répondit : « Monsieur le gentilhomme, quand je vous faisais manger avec moi, je vous regardais comme le premier de votre condition ; aujourd'hui que vous en êtes le dernier, je ferais injure aux autres si je vous honorais de la même faveur. » »


Ainsi, même si l'ouvrage n'a pas été élaboré dans l'intention première d'apprendre de nouvelles choses à son lecteur, il lui permettra quand même de faire une balade culturelle agréable à travers l'Histoire, reliant chaque période différente par cette caractéristique commune : l'importance du langage et de l'héritage culturel sur la façon dont l'homme façonne son monde.
Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
folivier
  26 mars 2012
Tout d'abord merci à Babelio pour l'envoi de ce livre dans le cadre de la dernière opération Masse Critique. Critique rédigée très tardivement après la lecture du livre et qui traduit mon embarras.
Le titre par lui même annonce l'objectif du livre et la préface de l'auteur prévient le lecteur : "ce livre n'a pas la prétention de remplacer un livre d'Histoire".
Daniel Ichbiah a néanmoins une ambition : "offrir une approche ludique mais néanmoins riche d'enseignements de cette grande aventure humaine qu'est L Histoire et de faciliter son appréhension".
Donc en choisissant ce titre dans la liste de Masse Critique je savais à quoi m'attendre. Et pourtant une fois tourné la dernière page j'étais très déçu avec le sentiment d'avoir été berné.
L'anecdote historique,la petite phrase, n'a d'intérêt que parce qu'elle est la cristallisation d'un évènement historique, le résumé de mutilples causes et conséquences, la synthèse d'un instant avec son environnement culturel, politique, social, économique. Faire découvrir l'histoire à partir de ces anecdotes n'a d'intérêt que si on se dégage rapidement de l'image d'Epinal que l'on donne au lecteur quelques clés pour lui faire comprendre les tenants et aboutissants et surtout que l'on trie dans l'amoncellement des anecdotes ce qui relève effectivement de l'Histoire (avec un grand H comme s'en réfère l'auteur).
Ce recueil de 500 anecdotes recèle à mes yeux trois gros défauts majeurs.
Tout d'abord, comme un grand nombre de livre d'histoire, plus la période traitée est proche plus la pagination dédiée à cette période est grande... ici le XX° siècle représente plus du tiers du bouquin. Ce qui démontre un manque d'analyse et de synthèse pour mettre en exergue les anecdotes historiques récentes de même niveau ou "valeur" historique que des anecdotes de la période antiques ou les Lumières.
Ensuite, les anecdotes et évènements évoqués sont très peu commentés. Les compléments n'apportent pas grand chose pour comprendre. On reste surtout sur des faits archi rebattus et connus. C'est l'almanach Vermot de l'anecdote historique qui plus est très focalisé sur l'histoire de France.
Enfin, au fil de ma lecture je me suis demandé comment l'auteur avait rassemblé ses anecdotes, sur quels critères. Qu'est ce qui à ses yeux relevait du fait historique. J'ai eu l'impression de lire un vaste bric-à-brac mélangeant des évènements historiques, des faits scientifiques ou littéraires.. et ce mélange va en s'amplifiant au fur et à mesure que l'on se rapproche de notre siècle. le comble étant dans les dernières pages où se côtoie une citation du film "Les Ch'tis", une déclaration people de Carla Bruni concernant son époux, bref du grand n'importe quoi qui relève plus du remplissage que de l'analyse historique.
Donc une grande déception car je pense que l'on peut réellement faire découvrir L Histoire, donner envie d'approfondir pour mieux comprendre, découvrir d'autre culture et civilisation au travers ou à partir d'anecdotes. Ce pari annoncé dans la préface par l'auteur est de mon point de vue raté. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
emeralda
  27 février 2012
Quand j'ai reçu mon exemplaire des "500 anecdotes historiques", je me suis dis que c'était une présentation assez simple, mais efficace que la maison d'édition avait choisi.
La couverture n'est pas très épaisse, mais juste suffisamment rigide pour protéger les pages. A trop vouloir le manipuler cependant, on peut vite l'abimer, c'est un peu dommage. Reste que le prix de l'ouvrage est correct (14 € pour ce format là, c'est plutôt dans la tranche basse des tarifs).
Les codes couleur de l'ensemble sont presque minimaux, mais attirent l'oeil : du noir, du blanc et du rouge. On le repère d'assez loin si ce titre est mis en exposition en librairie.
La photo du Général de Gaulle est très professorale, mais ferait presque plus sourire que peur. Bref, le côté "je veux vous décomplexer et vous aller apprendre en vous distrayant" est atteint surtout quand on ouvre le livre et que l'on tombe sur des quizz.
Ces questionnaires sont présents avant chaque chapitre. Ils permettent aux lecteurs de faire le point en 3 ou 4 questions sur ce qu'ils savent ou non de la période historique qui va être abordée.
Vient donc après un résumé de quelques pages de l'époque évoquée. C'est surtout lui qui permet de retrouver une bonne vision d'ensemble de l'Histoire. C'est, en effet, la partie la plus sérieuse du livre car oui, il faut bien en passer par là. le style reste simple, pas lourd du tout et rassurez-vous, c'est bien fait donc vous ne devriez pas vous y ennuyer.
Viennent après les citations et autres anecdotes, celles que l'on nous annoncent dès le titre de l'ouvrage. Elles sont classées par ordre chronologique le plus souvent (j'ai noté une ou deux exceptions). Bien présentées, mises en valeur, elles sont commentées à chaque fois pour que l'on en retire une meilleure compréhension.
On terminera enfin par des petits jeux, le plus souvent des devinettes (lieux, personnages, dates…) pour réviser et fixer ce que l'on vient de lire.
L'approche reste très pédagogique sans être ennuyeuse.
On trouve à l'issue de notre lecture, le quizz final pour vérifier que l'on en sait plus maintenant. C'est amusant à faire, mais pas essentiel.
Dans l'ensemble, j'ai apprécié cette lecture, mais sans jamais m'y être ennuyée, je crois que j'attendais plus de "petites histoires" qui font la "grande". J'aurai voulu quelque chose de plus ludique encore, plus recherché aussi. Là, c'est correct, mais sans doute trop basique pour moi.
Et puis, j'ai noté quelques belles coquilles ce qui est bien dommage. Moi qui ne mémorise qu'assez mal les dates, j'ai bondi presque hors de mon lit en soulevant ces dernières. Dommage, dommage...
Au final, mes neurones n'avaient pas trop oubliés si j'ai pu relevé ces erreurs. Ouf, c'est un bon point pour moi ça. Je peux me rajouter des points bonus pour l'ultime quizz ?????
Lien : http://espace-temps-libre.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
colimassoncolimasson   22 décembre 2012
« Rien n’est impossible à Votre Majesté. Votre Majesté a sans doute voulu écrire de mauvais vers, et elle a réussi. »

Nicolas Boileau (1636-1717)
Louis XIV montre à Boileau divers poèmes qu’il a écrit. L’auteur des Satires n’est pas vraiment impressionné mais le Roi insiste et lui demande ce qu’il en pense. Boileau choisit donc de lui répondre par cette habile phrase.
Commenter  J’apprécie          90
colimassoncolimasson   31 décembre 2012
« Si à l’âge de trente ans, quelqu’un est encore communiste, c’est qu’il n’a pas de cervelle. »

Georges Clémenceau

Après la Première Guerre mondiale, Clémenceau apprend que son fils est devenu communiste. Questionné sur le sujet, il se montre philosophe : « Quelqu’un qui n’est pas communiste à l’âge de vingt-et-un an n’a pas de cœur. » Il a toutefois ajouté cette seconde réflexion qui vient sérieusement pondérer la première.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
colimassoncolimasson   06 décembre 2012
« En vérité, ce serait folie que de laisser fille monter au trône ! Voyez-vous dame ou donzelle commander les armées, impure chaque mois, grosse chaque année ? […] La France est trop noble royaume pour tomber en quenouille et être remis à femelle. »

Gauthier V de Châtillon
Commenter  J’apprécie          80
colimassoncolimasson   27 décembre 2012
On attribue au troisième Président de la République Française [Mac-Mahon] de nombreux bons mots.

« Je vous suis les yeux fermés ! » dit-il à une hôtesse qui l’accueille pour inaugurer une exposition de peinture.

« La fièvre typhoïde est une maladie terrible. Ou on en meurt ou en reste idiot. Et je sais de quoi je parle, je l’ai eue. »

En 1875, deux ans après son élection à la présidence de la République, la Garonne connaît une crue historique. Arrivé aux alentours de Toulouse et découvrant l’ampleur de l’inondation, Mac-Mahon a cette belle envolée :
« Que d’eau, que d’eau ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
colimassoncolimasson   14 décembre 2012
Lors du siège de Pavie en Italie par François Ier, le Seigneur Jacques de la Palice trouve la mort. En hommage, ses soldats lui dédient une chanson où figurent ces vers :
« Hélas, La Palice est mort. Est mort devant Pavie ; Hélas, s’il n’était pas mort, il ferait encore envie. »
La phrase a progressivement été déformée par : « Un quart d’heure avant sa mort, il était encore en vie » qui a donné naissance au terme des lapalissades.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Daniel Ichbiah (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Ichbiah
Interview sur La Saga des Jeux Vidéo - Daniel Ichbiah
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1820 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre