AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782213702025
324 pages
Éditeur : Fayard (18/01/2017)
Résumé :
Militant, journaliste, théoricien et écrivain, Guy Hocquenghem (1946-1988) a été une figure majeure de la gauche radicale française. Homosexuel, il s’est pensé comme un minoritaire et n’a eu de cesse de faire vivre pensée critique et contestation des pouvoirs établis.
Ce livre retrace les différentes étapes de sa trajectoire. Mais surtout, à partir de là, et à l’aide d’un très impressionnant travail d’archives et d’entretiens, il reconstitue tout un pan de l’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   24 février 2017
« Ma famille […] m’intéresse peu. » La phrase est prononcée par Adam, narrateur du roman Ève publié en 1987, écrivain homosexuel qui partage avec Guy Hocquenghem de nombreux traits. Celui-là également : le militant gay s’est tenu à l’écart de sa famille où, par ailleurs, les liens entre les membres sont plutôt lâches. À tel point que son frère Joani, de trois ans son cadet, peut aujourd’hui s’exclamer : « Comme je connais peu Guy adulte2 ! » Sa famille, cependant, nous intéresse. Le milieu social dans lequel il naît n’est pas pour rien dans la suite de sa trajectoire. Certes, tout ne s’est pas passé comme prévu. Comme le notera cet enfant de la bourgeoisie intellectuelle parisienne, il « aurait normalement dû devenir fonctionnaire ». Toutefois, « mai 68 est intervenu ». Son habitus, ses dispositions sociales incorporées n’en ont pourtant pas moins compté. Ils ne sont pas étrangers au fait que le normalien est devenu « homosexuel gauchiste officiel».
Hocquenghem rejettera ses origines sociales. Il écrira en 1988 : « N’être ni un salaud, ni un bourgeois, cet engagement sartrien […] n’a pas cessé de me hante. » Ses amis peuvent même être surpris de la violence avec laquelle il parle de ses parents. Mais, autant qu’il a voulu y échapper, il restera un enfant de la bourgeoisie. Un des traits que certains retiennent est l’assurance et la morgue dont il peut faire preuve, autant dues aux brimades et aux injures qu’il a dû affronter en raison de son homosexualité qu’à son milieu de naissance. Il lui arrivait d’être « méprisant », selon son ancien amant Rémy Germain, et « un peu péremptoire », selon Alain Jaubert. « Une grande arrogance et un cynisme ricanant », juge Didier Eribon. Bien des positions qu’Hocquenghem défendra sembleront s’expliquer par un goût pour la provocation. Or cette dernière est sociale : le geste de défi est une attitude de celui qui, assuré de sa propre place dans le monde, sait qu’il peut se le permettre. Patrice Finet, un de ses amants aux débuts des années 1970, explique : « On sentait l’éducation bourgeoise qu’il avait reçue et cela l’ennuyait. » Comme le résume son amie Noëlle Châtelet, à propos de sa fascination pour Jean Genet, « il avait sans doute envie d’être un mauvais garçon, mais je ne suis pas sûre qu’il pouvait l’être. Il restait un jeune homme bien élevé ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Antoine Idier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Idier
Antoine Idier vous présente l'ouvrage "Archives des mouvements LGBT+ : une histoire des luttes de 1890 à nos jours", coécrit avec Jean-Michel Arnaud, aux éditions Textuel. Entretien avec Michael Stambolis-Ruhstorfer.
autres livres classés : années 80Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1967 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre