AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782848656397
352 pages
Éditeur : Sarbacane (28/08/2013)
4.02/5   21 notes
Résumé :
La "représentation" approche ! Après Sora, puis Ruka et Umi, Anglade disparaît, laissant une invitation dans son voilier. Kanako et Dédé partent alors en mer, espérant retrouver Ruka et Umi. Quant à Jim et Anglade, tous deux fascinés par les "enfants de la mer", ils ne partagent plus le même point de vue. Pourquoi ? Que s'est-il passé ? Pendant ce temps, la mer et ses habitants continuent de changer.
Tout aurait commencé six ans plus tôt, lors d'une expéditio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Malahide75
  16 janvier 2015
Tandis que de plus en plus de poissons à tâches blanches disparaissent des aquariums et alors que le voilier d'Anglade est retrouvé déserté, Kanako, héritière d'une longue lignée de plongeuse-pêcheuse et mère de Ruka, prend elle aussi la mer. Avec elle Dédé, alias Olga, celle qui a découvert Umi et Sora avant d'en confier la garde à Jim et Anglade.
Pour tous une chose est sûre : la « représentation » approche.
Pour ce quatrième tome, le mangaka revient, en flash-back, sur les histoires de Kanako, d'Anglade et sur les relations entre les différents protagonistes.
Dans cette vue d'ensemble, certains thèmes se dégagent de plus en plus : le passage entre la vie et la mort, la vie utérine et la naissance, les liens et les redondances entre la mer et l'univers, la fertilité, la maternité... La « représentation » dont tous les acteurs parlent pourrait être la naissance de quelque chose.
Le trait est toujours beau, mais le charme des deux premiers tomes n'agit plus. le propos, grandiose, est finalement très éculé (la mer et l'univers comme bassins de naissance et de mort, on a déjà lu ça quelque part...), alors on passe rapidement sur les dialogues et on se surprend à soupirer... de lassitude.
C'est vraiment dommage car avec un peu moins de grandiloquence et plus de modestie dans le sujet, cela aurait pu avoir davantage de force.
Reste quelques moments de grâce, notamment la baleine tatoué de la figure de la mer originelle : un must.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
saphoo
  27 novembre 2016
Les enfants de la mer tome 4 ; plus on avance dans les tomes plus l'histoire nous entraine dans les abysses des origines de l'homme et du monde.
Le côté scientifique est mis en avant dans ce tome, moins mystique que le précédent, et le sujet pourrait dérouter les jeunes lecteurs sauf si ils sont mordus de sciences et même astronomie puisque l'auteur nous emmène dans l'univers.
Intéressant de lire toutes ces suppositions même si le tout est teinté de légendes, il reste une belle part de vérité dans cette approche.
Saurons- nous le fin mot de l'histoire dans le tome 5 et dernier de cette épopée des enfants de la mer ? A suivre très prochainement.
Commenter  J’apprécie          50
Lunalithe
  07 novembre 2015
A l'image de la couverture, ce tome, de plus en plus mystérieux, m'a semblé un peu malsain. Certaines images sont effrayantes.
Et les personnages peuvent être tout à fait repoussant (mention spéciale à Dédé, vraiment très laide). Difficile de dire si l'auteur souhaitait représenter ses personnages comme ça ou si le dessin est raté.
Commenter  J’apprécie          00
Tachan
  27 janvier 2018
Je suis assez déçue par cette fin. J'ai l'impression d'avoir été flouée. Certains aimeront peut-être cette fin, mais ce n'est pas mon cas. On n'a pas vraiment d'explications. En plus, le tome se lit très vite vu la quasi absence de texte sur plus de la moitié du tome. Je ne retiendrai de la série que son début quasi parfait et l'ambiance magique qui se dégageait du titre.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DamepluieDamepluie   13 juillet 2016
La langue est une sorte de capteur défaillant... Elle déforme le monde... Elle le grossit, le réduit, le tord... Penser à travers la langue, c'est enfermer ses pensées dans un moule. On est obligé de rejeter ce qui n'entre pas dans le moule.
Commenter  J’apprécie          10
DamepluieDamepluie   13 juillet 2016
De tous les langages, le langage poétique est le plus proche de la musique. Tu sais... Je crois que la musique et la poésie remplissent tous les espaces de notre univers.
Commenter  J’apprécie          10
Malahide75Malahide75   16 janvier 2015
Anglade : Je parie que si on allait dans l'espace... on se sentirait dans un milieu proche de ce qu'on voit sous la mer... Et quand je contemple le ciel... ça me fait le même effet que quand je nage sous l'eau...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Daisuké Igarashi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daisuké Igarashi
Little Forest, film 2018 - Trailer
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1003 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre