AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791028111991
360 pages
Éditeur : Bragelonne (13/11/2019)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Si les pierres pouvaient parler... elles appelleraient à la guerre.
Le jeune roi de Shiang maintient l'ordre d'une main de fer, et ses redoutables guerriers Mazer surveillent chaque carrefour, à l'affût du moindre signe de rébellion. Tenu à la gorge, le peuple vit dans une tension permanente. Mais un événement inattendu va bouleverser un équilibre vieux de plusieurs siècles dans une explosion de violence. Une menace sans nom émerge des ténèbres et s'abat sur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Alfaric
  03 janvier 2020
Autant annoncer la couleur tout de suite même s'il se lit facilement et rapidement, et avec plaisir grâce à ses moments de joie et de peine, ses moments épiques et ses moments tragiques, ce tome 2 intitulé "Shiang" m'a quand même déçu. La fin du tome 1 était tellement ouverte avec toutes les promesses qu'elle laissait entrevoir que les choix opérés par l'auteur sont loin d'être les meilleurs... le grain sable du tome 1 qui était le déséquilibre des POVs devient ici un véritable rocher : Arthur est juste un nom, Vic Deeds est juste une péripétie, et Elias comme Nancy ont complètement disparu du récit (comme c'est commode pour le scénario que ceux qui auraient pu neutraliser les vilains of the week ne soient pas là pour les combattre)…
Pour le reste, ce n'est un secret pour personne que Conn Iggulden est un fanboy de David Gemmell : Légende est son meilleur souvenir de lecteur et c'est ce livre qui lui a donné envie d'écrire. David Gemmell est passé de la Fantasy à l'Histoire, Conn Iggulden est passé de l'Histoire à la Fantasy : les auteurs auraient pu et auraient dû se croiser IRL, cela ne s'est pas fait et celui qui est encore en vie regrette amèrement de n'avoir pas remercié de vive voix celui qui est déjà mort… Ici nous retrouvons donc un multivers, des pierres de pouvoir, les limbes de la plaine grise, les good guys qui n'aspirent qu'à vivre sereinement leurs propres vie et les bad guys qui veulent, contrôler, pourrir et détruire la vie des autres (choisissez entre les homines crevarices et les reagano-thatchéro-macroniens, même si les deux groupes se recoupent). Mais face aux forces obscures de la crevardise nous retrouvons aussi l'amour, l'amitié, l'honneur, le courage et la rédemption !

1ère partie :
Tout commence par une longue mise en place qui se déroule dans l'Empire Shiang, équivalent oriental de l'occidental Empire Darien. Nous sommes quelque part entre la Chine et le Japon, et l'Empereur missionne ses quatre meilleurs guerriers pour éliminer son oncle traître à sa patrie et à sa dynastie ainsi que tous ceux à qui il aurait divulgué les techniques secrètes des Pas de Mazer : Hondo le vieillissant Saint des Lames, le jovial colosse Bosin, et les jumeaux taciturne Hi et Jè (que des archétypes gemmelliens, je vous l'avais dit). L'artiste martial Taeshin fait partie de l'assistance, et atteint par une grave maladie il s'effondre devant l'Empereur. Chance ou malchance son cas attire l'attire du Seigneur Ran qui se pique de nécromancie et qui rêve de devenir le Docteur Frankenstein oriental. En utilisant la Sipstrassi du Clan Aeris il ramène à la vie quatre de ses cobayes, sauf qu'il s'aperçoit très vite qu'il a ouvert une porte vers l'Au-delà et qu'il a libéré quatre êtres d'outre-monde : Gabriel, Thomas, Sanjin et l'Idiot ont échappé à la Plaine Grise où privés de leurs âmes ils participaient depuis une éternité à une guerre sans fin entre deux rois maudits par le destin...
2ème partie : ATTENTION SPOILERS


3ème partie : ATTENTION SPOILERS EVERYWHERE


Défauts ou qualités, de bout en bout on aura été dans l'existentialisme à la Michael Moorcock repris de A à Z par David Gemmell : la Team Gabriel qui après une éternité d'enfer a eu droit à une deuxième chance s'empresse de s'engouffrer dans le suprématisme, l'hypercapitalisme et l'ultralibéralisme reagano-thatchéro-macronien au lieu de profiter des joies simples certes mais infinies qu'offrent la vie. Elle retourne dans l'enfer d'où elle vient, tandis que ceux que se contentent des joies simples certes mais infinies qu'offrent la vie se voient elles octroyer à l'échelle de la vie humaine un bonheur sans limite. Sic semper tyrannis / macronis !
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
Phoenicia
  22 mai 2020
Un tome 2 que j'ai préféré au tome 1.
2 ans après la guerre civile de Darien, Conn Iggulden choisit d'ouvrir son récit sur une autre partie de son monde : Shiang. Un monde inspiré de notre Japon médiéval j'ai l'impression. le roi veut la mort de son oncle, traître à la nation qui en plus répand l'art des maître Mazer à Darien ( on devine bien vite de qui il s'agit...). Il envoie donc 4 maîtres. En parallèle un savant fou ambitieux fait des expériences avec la pierre d'Aeris retrouvée et ramène à la vie 4 hommes brutaux, sanguinaires et avides de pouvoir. Les pierres de Darien les attirent. La cité est donc de nouveau en danger.
J'ai beaucoup apprécié de voir ce monde oriental avec les maîtres du Mazer, leur code de l'honneur. Les 4 maîtres sont d'ailleurs particulièrement sympathiques, de même que le pauvre Taeshin. On retrouve quelque chose que j'espérais trouver dans le tome 1 : en savoir plus sur les Douze familles, leurs artefacts, leurs pierres. On ne retrouve pas certains personnages du tome 1, mais mes préférés sont de mise. On sent bien que c'est une autre histoire. Une suite sans en être une.
A voir ce que nous réserve le tome 3.
Challenge Trivial Reading VI
Challenge Bragelonne
Challenge Mauvais Genres 2020
Challenge Séries 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173


critiques presse (2)
Elbakin.net   08 janvier 2020
Le tome 2, sans être mauvais, loin de là, faiblit tout de même quelque peu. S’il démarre bien, sa structure devient assez vite répétitive, avec une fin facile à deviner (dans ses grandes lignes du moins) et qui va sans doute un peu trop loin pour demeurer crédible.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
eMaginarock   18 décembre 2019
Dans ce deuxième tome, j’ai été contente de retrouver certaines figures abordées précédemment, mais aussi de pouvoir les approfondir. [...] Plonger dans le monde créé par l’auteur est un vrai plaisir.
Lire la critique sur le site : eMaginarock
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   29 décembre 2019
La faim est une sauce qui permet de savourer la pire des nourritures.
Commenter  J’apprécie          200
AlfaricAlfaric   31 décembre 2019
Le pouvoir appelle le pouvoir.
Commenter  J’apprécie          81

Lire un extrait
Video de Conn Iggulden (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Conn Iggulden
Conqueror by Conn Iggulden
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1568 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre