AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Thierry Arson (Traducteur)
ISBN : 2258068681
Éditeur : Les Presses De La Cite (17/01/2008)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Cat Ferry est dentiste, spécialisée en médecine légale. Maniaco-dépressive, en proie à d'affreux cauchemars, elle noie ses démons dans l'alcool. Appelée à La Nouvelle-Orléans auprès du corps couvert de morsures de la énième victime d'un tueur en série, Cat s'effondre, prise d'une attaque de panique. Elle est immédiatement écartée de l'enquête.
De retour dans la propriété de son enfance, au coeur du Mississippi, elle répand par mégarde dans sa chambre de petit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  29 mars 2017
A l'issue de cette re-lecture de 700 pages « écrit-petit » en 2005, traduites en 2006 en français grâce aux Presses de la Cité, la question que je me pose une nouvelle fois est : pourquoi Greg Iles ne bénéficie-t-il pas d'une notoriété en accord avec son talent ? Nul éditeur n'a jugé utile de traduire ses 3 derniers opus, et pourtant il n'écrit ni en islandais ni en guatémaltèque mais en anglais, langue dans laquelle les traducteurs sont moins rares ou submergés par l'offre éditoriale à la mode.

Laissez-vous entraîner à Natchez, son fleuve, son cimetière, ses îles, en compagnie de Catherine Ferry-LaSalle. Pour les lecteurs qui ont lu des romans post-Katrina, il y a quelque chose d'un peu nostalgique et douloureux à visiter le Mississippi et la Louisiane d'avant le désastre. Greg Iles n'offre pas précisément une promenade de santé touristique. Cat est odontologiste experte pour le FBI, elle enquête présentement sur des meurtres dont la marque de fabrique consiste en une série de morsures ante-mortem. Pour des raisons intimes, elle revient dans l'ancienne plantation de coton dont son grand-père est le propriétaire rayonnant de toute sa puissance financière et coloniale pour ne pas dire esclavagiste sur la région. C'est là exactement, sous le soleil, que le père de Cat, Luke Ferry, vétéran du Vietnam à jamais traumatisé par la sale guerre, a été abattu, lorsque Cat avait 8 ans, par un possible rôdeur. Les souvenirs de Cat sont à jamais bloqués sur la date de la mort de Luke. Jamais son subconscient n'a exploré sa vie antérieure à ce décès.

Impossible de résumer 700 pages. Je me contente de dire que tous ceux-celles qui ont eu à affronter dans leur prime enfance des violences, qu'elles soient sexuelles ou d'une autre nature, ou qui s'intéressent aux souffrances infligées aux enfants et à leurs conséquences, trouveront dans ce roman exemplaire étayé par des recherches soignées et précises de l'auteur, des explications et/ou réponses qui pourront les aider, sinon à accepter, du moins à comprendre les troubles éternellement définitifs qui affectent leur personnalité ou celle de ceux qui en ont été les victimes. Merci à Greg Iles d'oser aborder un sujet unanimement occulté par les familles et les institutions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          621
greg320i
  03 juillet 2013
Disons le tout de suite , je me suis littéralement envolé avec ce roman.
Envolé les heures à lire , volé le sommeil , violé les yeux. Après un repos gracieux et heureux donc, je publie ici mon envie de vous faire découvrir à vous aussi sinon l'histoire , tantôt l'auteur prometteur et prestidigitateur .
Ho Oui un magicien que ce GREG ILES , un métronome qui porte bien son nom , car avec lui bonjour le paradis sur pages ! Allez,venez on ouvre l'ouvrage...
Cat Ferry , jeune femme séduisante ,célibataire , envoûtante , tentante comme un charme. Une diablesse troublée mais troublante, un mystère à elle seule à découvrir sur 700 p. Avec autant d'atout, impossible de lâcher le bouquin, on tient bien le rôle du personnage intriguant qui ne saura qu'à la fin le terrible secret qui l'attend.
On passe à l'attaque , je vous dévoile en vrac les intimités : le psychiatre diabolique (hannibal lecter? ) , l'inspecteur infidélité, l'ami retrouvé ,le père assassiné, le Grand-Père diabolisé et j'en passe de la moitié.. car c'est long , bon et nous continuons avec fougue et envie de découvrir des choses : on touche des points délicats : viol, inceste, meurtres, revanche insidieuse , morale vicieuse .
Pour lecteur averti ! Ce n'est pas de la guimauve à lire , on passe facilement du délire psychotique (héroïne suicidaire ) au larmes du secret dévoilé .

Pour l'ambiance général pas de problème non plus, l'auteur s'est surpassé, règle sa copie sur le mode action et nous signe un roman léché en intensité, multiplié en surprises . On fractionne les pistes , on divise les coupables potentiel et on ajoute des victimes . Vous voilà presque devant la moitié du roman achevé et toujours impossible de savoir " QUI " ...
Qu'il est malicieux ce petit Greg héhé " ILES " joue avec nous !
Alors forcément nous reprenons des forces, rennes en main , bien déterminé à vouloir le pourquoi du comment !

Approchez,, Attachez-vous , c'est du décollage pur sucre ! Avec une bonne dose de sel le final approche ; l'apothéose, le grandiose, et tout le grand tremblement des meilleurs thrillers avec au menu: des ingrédients sélectionné pur jus , mitonné en suspense et mijoté dans leur sanglant mùùm quel régal la mémoire du sang ! ( Maïté sors de mon corps) Exquis je vous dis , j'en oublie même où cette critique mène .
Bref faîtes vos prières pour le résumé rapide : ce sera cela: Au nom du père miséricordieux, du saint bénéfice du Grand-Père hargneux, AMEN ! Balancez l'Hostie et aux orties la petite fille Ferry ( cat ) revancharde blindé d'échardes mental.
Voilà , je n'ose plus rajouter de mots ce ne serai pas vous faire de cadeau , car Tout à lire et rien à dire , c'est parfait !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
belette2911
  12 juin 2012
Cat (Catherine) Ferry, l'héroïne, était surnommé par son défunt père, quand elle avait moins de huit ans, "Kitty Cat". Cela aurait pu donner "Hello, ma Kitty Cat"...
Pourtant, le roman n'a rien à voir avec "Hello Kitty", croyez-moi. Là, je viens d'émerger d'une lecture en apnée suite à ma plongée dans le sordide.
Non, je ne parle pas des meurtres qui ont lieu dans le livre, mais d'autre chose, d'un sujet qui me donne des frissons et qui me révulse : les attouchements sur mineur, car c'est de ça dont il est question dans le roman.
Tout à l'heure, j'ai posé le livre et j'ai poussé un grand soupir. Fichtre, 700 pages dans cette atmosphère noire sans pouvoir reprendre mon souffle. Quel voyage... Et je ne demande pas le remboursement du ticket parce que le livre m'a captivé.
Tout se mélange sans que l'on sache exactement quel est le lien entre les meurtres d'un sérial-killer qui mord ses victimes comme mon chien aurait mordu les mollets de quiconque m'aurait cherché misère et les traces de sang que Cat a découvert - par hasard - dans la chambre de son enfance (Luminol, éclaire-nous).
Certes, elle tâtonnera un peu, mais son enquête ne sera pas de tout repos car elle va devoir plonger dans ses souvenirs, ceux dont elle a occulté après la mort de son mère, abattu par un rôdeur... ou par quelqu'un d'autre...
Cat est torturée, elle boit, s'envoie en l'air avec tout les hommes qui passent, est maniaco-dépressive, bref, rien de folichon.
L'histoire m'a emballée et mes seules critiques iront au fait que Cat nous parle un peu trop souvent de sa marque préférée de Vodka, qui n'existe pas, mais bon, à la fin, c'est lourd !
En plus, elle est têtue, et même quand tout le monde lui clame que c'est impossible, elle revient avec son cheval de bataille. Un peu comme si quelqu'un demandait à tous les scientifiques qu'il croise si les dinosaures et les hommes étaient des contemporains... tout le monde lui crie que non, impossible, mais elle s'obstine et repose encore la question.
L'héroïne a ses défauts, comme je vous l'explique, mais elle mérite des baffes aussi pour sa parole qu'elle remange souvent... Elle demande un renseignement, un service à X, lui promet des infos ou autre chose en retour (je ne parle pas de ce que vous pensez !) et puis, que dalle ! La voilà qui suit sa piste et oublie sa promesse. Pas très réglo.
Autre chose : bien que Cat ait eu la personne en face d'elle, qu'elle l'ait entendu lui répondre, tout en ayant le loisir d'apercevoir les signes du mensonge, elle ne le voit pas, alors que moi, simple lectrice, j'ai reniflé le mensonge direct. Comme lorsque vous regardez un débat télévisé et que vous sautez en l'air parce que le politicien vient de dire un énorme mensonge qui sonne tellement faux que ça se voit.
Mais elle, rien, nada, que dalle. Notre Cat, si perspicace ne remarque rien. Étrange ? Oui. Moi, j'avais senti l'oignon.
Bon, là, je fais de ma maligne, mais à décharge de Cat, je dirais que si on m'avait dit pareille chose, je serais tombée sur place... Là, j'étais dans mon canapé, tranquille, pas l'héroïne.
Et puis, si elle avait flairé le mensonge, la face du monde n'en aurait pas été changée, mais le roman, oui. Il valait donc mieux qu'elle ne remarquât rien de rien.
De plus, je me vante, je fanfaronne, mais entre nous, même si j'avais compris le mensonge, j'avoue que je ne savais rien du coupable des meurtres, ni sur le mobile réel, et encore moins sur tout le reste.
Ce qui veut dire que j'ai eu mon lot de surprises dans le livre. Surprises jusqu'au bout, même. Là, l'auteur nous gâte à fond dans le final qui se met en place dès la page 570 et m'a entraîné dans une tornade.
Cat est têtue, ça peut la servir, mais aussi la desservir. Je dois vous dire que je lui aurais donné quelques baffes qu'elle aurait bien méritée. Oui, vous me direz qu'elle est normale, qu'elle fait des fautes et des erreurs de jugements, tout en voulant bien faire. L'enfer est pavé de bonnes intentions, non ?
En tout cas, elle est forte. Très forte et remonte vite la pente, notre Cat !
Et dans les deux dernières pages, l'auteur me stupéfie une fois de plus avec une confidence qui m'a fait bien plaisir.
Bref, c'était un livre prenant, angoissant, j'ai eu les larmes aux yeux, même.
Un thriller psychologique très fort et une plongée dans les eaux troubles du passé de Cat, celui que son cerveau a "caché" dans un recoin pour arriver à survivre.
Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
Lapkast
  24 janvier 2013
Un thriller exceptionnel qui fait froid dans le dos!
2008 commençait très fort avec la publication de ce nouveau thriller de Greg Iles, un auteur encore trop méconnu en France mais qui cartonne déjà depuis plusieurs années aux Usa, et pour cause ;;;il est à mon avis l' un des auteurs américains de thrillers les plus talentueux, et qui réussit le tour de force de se renouveller totalement à chaque nouveau roman.
Ses polars sont uniques, originaux et audacieux, et surtout totalement passionnants!
Je l' ai découvert l' an dernier avec le formidable "Passion mortelle", aussi explosif que sulfureux, et j' ai été complètement subjugué par son don pour construire des personnages vrais, profonds et complexes auxquels on s' attache totalement, tout en tissant des intrigues atypiques et haletantes d' une formidable originalité.
Avec "La Mémoire du sang", malgré un résumé qui pourrait laissait croire à une histoire policière classique, on se retrouve vite emporté dans une remarquable intrigue qui se développe de manière aussi inattendue qu' exceptionnelle.
Ce n' est pas une recherche habituelle d' indices, mais plutôt une succession de souvenirs enfouis qui refont surface et nous prennent au jeu comme rarement!
Impossible de trouver les coupables , et quelque soient vos théories, elles tomberont forcément à l' eau en une seule page lors du déroulement, et c' est d' ailleurs l' un des grands talents de cet auteur que de nous estomaquer systématiquement à chaque dénouement!
Cela faisait des mois que je n' avais pas lu un thriller comme cela et franchement, ça fait du bien!
Entre polar noir aux sujets graves et taboux, et suspense infernal aux multiples rebondissements, j' ai dévoré ce roman fascinant et très accrocheur en un week-end sans pouvoir le lâcher, et l' intensité de cette histoire m' a fait tour à tour frisonner et angoisser, tout en me bouleversant par certains passages.
Bref, un bijou de suspense à couper le souffle, comme on en lit malheureusement très peu, à ne surtout pas manquer, qui ravira tous les amateurs de frissons et d' émotions fortes!
Et, surtout, un auteur à découvrir absolument!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Pixie-Girl
  29 septembre 2015
A chaque fois que je lis ce roman, je suis bouleverser par la teneur des pages qui s'impose a moi.
A travers un polar unique, original et audacieux, Greg Iles nous livres une histoire riche en émotion.
Avec une 4ème de couverture qui nous fait croire a une histoire policière "classique", l'auteur nous entraine dans une remarquable intrigue qui se développe de manière inattendue.
Cat Ferry, l'héroïne de l'histoire, nous entraine a la recherche d'indices pour des meurtres, mais pas seulement, a travers une successions de souvenir enfouis, qui refont surface, nous menons avec elle une double enquête aussi douloureuse l'une que l'autre.
J'ai toujours été très forte pour trouver le coupable dans les jeux policiers, mais là, quelque soit la théorie qu'on annonce au départ, elle tombe a l'eau en seulement quelques lignes et je n'ai pas eu d'autre choix que de poursuivre ma lecture jusqu'au dénouement final.
Un auteur de génie pour un thriller exceptionnel qui fait froid dans le dos!
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   23 mars 2017
Nous jugeons et punissons en nous fondant sur les faits, mais les faits ne sont pas la vérité. (...) La vérité est fluide. La vérité est vivante...Connaître la vérité exige de la compréhension, l'art humain le plus difficile. Cela exige de tout voir dans son ensemble, avant et après.
Page 11
Commenter  J’apprécie          270
Bellisa55Bellisa55   01 août 2018
Pour ceux )qui ont combattu pour elle, la liberté a un parfum que les autres ne connaîtront jamais.
Commenter  J’apprécie          90
Pixie-GirlPixie-Girl   23 septembre 2015
- Voilà les lieux du crime, dit Sean. Old Metairie. Les médias se déchainent. Cette affaire va devenir une info nationale. Certains journalistes se sont même mis à surnommer ce taré Lestat le Vampire.
Commenter  J’apprécie          30
Pixie-GirlPixie-Girl   21 septembre 2015
Quand commence le meurtre?
A l'instant où l'on presse la détente?
Lorsque le mobile prend naissance? Ou commence-t-il bien plus tôt, avec un enfant qui doit avaler beaucoup plus de peine que d'amour, et en est à jamais changé?
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-GirlPixie-Girl   23 septembre 2015
Pourquoi suis-je toujours sortie avec des hommes mariés? Les thérapeutes m'affirment que c'est l'impossibilité inhérente à ce genre de relation qui m'attire. Les célibataires tombent toujours amoureux. Ils deviennent possessifs et veulent me garder pour eux seuls, jusqu'à la fin des temps. Or je fuis la permanence dans les relations amoureuses et les hommes mariés offrent une solution très simple à ce problème. Ils sont romantiques, sexuellement expérimentés et sentimentalement engagés ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Greg Iles (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Greg Iles
Greg Iles Answers 22 Questions About Himself
autres livres classés : pédophilieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..