AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Labelettedusud


Labelettedusud
  02 avril 2019
Oh que le pari était risqué ! Proposer un second opus de 950 pages après un premier livre réussi de 1056 pages, il fallait oser. Mais c'était sans compter sur l'ambition littéraire et la maestria de Greg Iles. Jugez plutôt ...

Le second tome commence exactement ou s'est arrêté le premier, juste après la scène d'apocalypse qui nous a tenus en haleine. L'auteur nous replonge directement dans le bain, sans nous laisser respirer. Le marathon continue, la tension ne se relâche pas. Au contraire, c'est une partie d'échec de haut vol qui s'engage entre les protagonistes du premier tome : le maire et sa famille menacée, les mafieux et leurs hommes de main, juges, shérif, FBI...

Chacun avance ses pions en espérant cacher sa stratégie à l'ennemi le plus longtemps possible. Il y a les Blancs, les Noirs, les gentils, les faux gentils, les vrais méchants, ceux qui ont deux coups d'avance, ceux qui bluffent comme au poker, ceux qui perdent, ceux qui croient gagner, ceux qui s'en tirent par chance et ceux qui meurent. Bref, c'est pire que la communauté de l'anneau en terre du milieu : complots, alliances, guerre ouverte.

Dans ce tome, l'auteur n'hésite pas à mêler habilement meurtres racistes, business éhonté et complot contre l'Amérique. La petite histoire de la Nouvelle Orléans développée dans le premier tome rejoint la grande de Dallas dans le second.
Certains lecteurs trouvent que les deux chapitres relatifs à l'assassinat de JFK sont un peu longs. Je peux comprendre mais ils ne sont aucunement superflus et viennent étayer la suite de l'intrigue.
(Si je vous dis que l'assassinat qui a traumatisé l'Amérique est justement la marotte de mon mari, vous comprendrez que ces deux chapitres m'ont fait l'effet de zakouskis comparés à tout ce que j'ai déjà subi comme documentaires, films et exposés servis en plat principal le dimanche à la table familiale. Merci de compatir).

Je suis admirative devant la perfection et la virtuosité de la construction romanesque. C'est complexe à souhait, intelligent et jubilatoire. L'intrigue se déroule sur quatre jours seulement. En plus du personnage principal qui parle en je, il y a un narrateur omniscient qui suit les autres personnages de chapitre en chapitre. Ceci permet de suivre leurs faits et gestes, stratégies, mensonges, ....

Aaah ! Je me suis régalée ! Ce deuxième tome, c'est comme les doubitchous: c'est fin, c'est très fin, ça se mange sans faim.

Lien : https://belettedusud.wixsite..
Commenter  J’apprécie          272



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (26)voir plus