AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253152420
Éditeur : Le Livre de Poche (13/02/2002)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Nul ne saurait dire au juste comment Antoine et Aurélien ont pu entretenir cette si étrange correspondance... Car, pour tout dire, le premier vit aujourd'hui parmi nous et le second... est un haut fonctionnaire romain du 4è siècle. Mais tous deux habitent, à seize siècles d'intervalle, la même colline de la province d'Aquitaine....
Mystère : le temps écoulé n'est plus soudain, entre eux, un mur infranchissable. Et nos amis ont beaucoup à se dire, sur le désir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
sweetie
  25 mai 2016
Je suis toujours attirée par les histoires tournant autour de la période de l'empire romain et je suis tombée sur cet ouvrage en parcourant les listes de lecture des babeliotes. L'auteur, héritant de manuscrits légués par une lointaine connaissance, et bouleversé par leur contenu, entreprend de publier ces écrits épistolaires échangés entre Antoine Scribe, citoyen français de la fin du XXe siècle et Aurélien, haut fonctionnaire romain du IVe siècle. Cela donne lieu à de belles envolées philosophiques, des comparaisons et des parallèles inévitablement à tracer entre les deux sociétés. Un roman à l'étrangeté déstabilisante et d'une grande érudition, et dont la conclusion vient rompre le charme, mais de belle façon.
Commenter  J’apprécie          20
fklevesque
  08 septembre 2017
Un ouvrage épistolaire qui m'a tenté car il émane de la plume de Claude IMBERT. Même si plusieurs passage sont particulièrement savoureux en termes de pertinence de la critique de la société à travers un dialogue qui traverse les siècles entre Aurélien et Antoine, je suis resté sur ma faim. Peut-être suis-je trop imprégné des "Lettres persanes" de MONTESQUIEU et ai-je trop attendu de cette lecture.
Je n'en reconnais pas moins le style brillant de l'auteur. Mais à mon humble avis, l'analyse n'est pas encore poussée assez loin dans la recherche des points divergents et convergents qui distinguent les époques de deux interlocuteurs. Claude IMBERT, nous avait habitué à mieux.
Bref, une lecture plaisante mais non indispensable.
Commenter  J’apprécie          00
PLUMAGILE
  17 avril 2011
Roman épistolaire d'une belle érudition. A travers les seize siècles qui les séparent, les deux « amis » Aurélien et Antoine confrontent leurs idées sur la vie, l'amour, la mort, le pouvoir, l'Histoire, la religion chrétienne, l'immigration, le progrès et ses conséquences….. Les deux hommes vivent chacun à un moment-clé de la religion chrétienne : l'un à ses débuts, envahissants à son goût et l'autre à son déclin. Il y a des passages particulièrement savoureux, quand Antoine présente à Aurélien « nos princes républicains du vingtième siècle » ou quand Aurélien livre ses réflexions sur l'Histoire et son scepticisme sur ce que l'on a retenu de son siècle. Mais aussi sur la place de la lecture, sur l'origine de l'Homme….
Cet échange vif et émaillé de citations est un pur bonheur de lecture et je vous le recommande vivement ! Il mérite largement les 5 étoiles…

Lien : http://lespassionsdelaura.ov..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
PLUMAGILEPLUMAGILE   17 avril 2011
Peut-être le sentiment de décadence est-il, après tout, naturel à toute collectivité humaine, de même qu’il s’enracine chez chaque individu avec l’âge et la perte de quelques illusions. Il suffit en somme que défaille le désir qui entretien l’espérance ici-bas ou la religion qui l’entretient en haut.
Commenter  J’apprécie          20
PLUMAGILEPLUMAGILE   17 avril 2011
Vous qui tirez gloire d’avoir tant maîtrisé la nature, que n’avez-vous édifié des abris de sagesse où vous gagneriez en dignité ce que vous perdez dans le divertissement et les vertiges de l’accélération ? Que faites-vous de la lenteur ? de la noble lenteur ?
Commenter  J’apprécie          10
fklevesquefklevesque   08 septembre 2017
Ce culte du lien social, ce passion du "service" à Dieu comme à César - ce service "que tu mets au-dessus même du bonheur", tout cela est chez nous en ruine. Au bénéfice de quoi ? Au bénéfice, ma foi, de libertés profitables au service de soi. Au bénéfice, en somme, du souci de soi... Je te concède qu'il ne nous a pas épanouis autant que nous l'avions espéré. Et tu as raison: la grande maladie intime de notre temps est bien celle du moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sweetiesweetie   25 mai 2016
En revanche, je puis te dire que cette suprématie technique de l'Occident ne cesse de se confirmer. Elle rayonne aujourd'hui encore dans la puissance des armes, l'accumulation des richesses. Et elle crée autour de l'Occident de plus en plus riche et de moins en moins prolifique, un océan d'envie et de ressentiment chez des peuples devenus, par comparaison, de plus en plus pauvres et de plus en plus prolifiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PLUMAGILEPLUMAGILE   17 avril 2011
Dieu ne surplombe plus les hommes et sur ce monde aplati, n’émergent guère que les deux éminences de la technique et de l’argent. Une machine et un veau d’or !
Commenter  J’apprécie          10
Video de Claude Imbert (4) Voir plusAjouter une vidéo

Claude IMBERT à propos des méthodes de travail de "L'Express"
Interview de Claude IMBERT à propos des méthodes de travail de l'hebdomadaire "L'Express"
autres livres classés : empire romainVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
260 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre