AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2344032940
Éditeur : Glénat Manga (16/01/2019)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Senku et les partisans du royaume de la science avancent étape par étape dans la fabrication des sulfamides, le "remède universel" censé guérir Ruri.
En quête d’acide sulfurique – le plus problématique de tous les ingrédients – ils pénètrent dans une zone extrêmement dangereuse, au péril de leur vie !
Pendant ce temps, au village, un tournoi important se prépare : la place du chef est en jeu !!
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Alfaric
  24 janvier 2019
Dans ce tome 4 le royaume de la science remporte le premier round contre l'empire de Tuskasa en faisant changer de camp l'homme le plus frivole du monde grâce à l'alliance la plus frivole du monde (le mentaliste choisissant de trahir non pour 30 deniers d'argent mais pour une bouteille de coca-cola ^^)… Mais le lycéen le plus fort de l'ordre des primates n'a pas dit son dernier mot : ce n'est pas un idéaliste mais un idéologue, ce n'est pas un fanatique mais un dictateur, et derrière tous ses beaux discours sur faire table rase du passé pour construire un monde nouveau avec le jeunesse c'est tout naturellement qu'il rassemble un armée de criminels pour s'emparer de ce qu'il reste de l'ancien monde !
Pour sauver Ruri la soeur de Kohaku, détentrice du savoir de l'Avant (ou comment refonder une nouvelle mythologie à base de mangas, animes et jeux vidéos : j'ai hâte d'entre les 100 contes des Anciens ^^), Senku doit réaliser un laboratoire de chimie et si obtenir du verre s'avère facile obtenir de l'acide sulfurique s'avère dangereux voire mortel malgré un détecteur de poisons et des masques à gaz. Ce qui est très cool c'est que chaque membre du royaume de la science a droit à sa petite histoire qui rejoint la grande histoire de l'humanité : surmonter ses faiblesses pour vaincre ses peurs et affronter les préjugés ! Évidemment les auteurs s'amusent à brocarder les histoires d'amour, et s'éclatent à caricaturer les bromances des shonens de la grande époque ("Dragon Ball", "Saint Seiya", "Hokuto no Ken", "JoJo's Bizarre Aventure" et tutti quanti)… Mais le temps vient à manquer, et pour empêcher le meurtrier Magma de s'emparer du village le royaume de la science décide de participer collectivement au « tournoi de tous les complots » à coup de matchs truqués et de dopage, sauf que le destin joue en leur défaveur : To Be Continued, Oh Yeah !
Riichiro Inagaki et Boichi s'entendent comme larrons en foire, et ce denier marie à la perfection ses deux passions que sont l'humour et la science-fiction ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Bouvy
  16 janvier 2019
Le tome commence par un petit flash-back, quand Tsukasa réveilla l'opportuniste Gen. On y découvre l'armée de pétrifié qu'il a rassemblé dans l'espoir de les réveiller pour l'aider à conquérir le monde et imposer son utopie qui serait pour ses opposants une dystopie digne de ce nom. Pendant ce temps, le but de notre héros, Senku, est de créer le médicament universel qui sauvera la vie de la soeur de Kohaku, Ruri, qui, par filiation maternelle, est la prêtresse du village et la gardienne des légendes. Senku veut créer du verre pour pouvoir fabriquer des récipients qui lui permettrons de faire de la chimie. Après la sidérurgie, l'électricité, notre héros avance avec une nouvelle technologie. Un artisan doué du village vient l'aider à mettre en forme ses récipients. Mais il faut aussi de l'acide sulfurique. Les jeunes gens qui l'entourent vont l'aider à en récolter au péril de leur vie. Mais il y a aussi un autre danger, l'ambitieux Magma qui veut gagner le tournois qui désignera le futur chef du village et l'époux de la grande prêtresse. Magma veut la place de chef et a l'idée qu'une fois marié, l fera mourir Ruri qui a une santé fragile. C'est pourquoi il est urgent de créer le médicament universel mais aussi de contrarier desseins de Magma en le battant au tournois. Magma est sans doute le plus brutal et le plus fort du village…
Ce quatrième tome est toujours merveilleusement illustré par Boichi, au trait incomparable. Aidé par un scénariste, c'est toujours un Boichi assagi que nous retrouvons. Même s'il a toujours l'art de croquer de jolies filles, ici, le manga est sans doute destiné aussi à un public plus jeune que ceux qui ont l'habitude d'admirer le mangaka coréen. le scénario est toujours tourné vers la science. On peut imaginer que ce manga est un livre qui vulgarise la science. Mais il n'est pas créé pour nous bourrer le crâne. Il est plein d'humour et d'action. le trait de Boichi est un peu plus épuré que d'habitude, il nous épargne de ses paysages urbains somptueux du fait que l'humanité est retournée à l'âge de pierre et nous offre une nature foisonnante. le suspens reste entier. Pour la première fois, Senku entre dans le village préhistorique. Il semblerait que Ruri, gardienne des légendes, ait entendu ou connait une histoire se rapportant à Senku. Un mystère à découvrir sans doute dans les tomes futurs. le manga est séduisant, tant par son rythme, son scénario et ses dessins. Je suis fan de Boichi et ne boude pas mon plaisir de le lire mais au-delà du dessinateur, cette série me plaît énormément. Je résiste à lui donner cinq étoiles. Lu en format KINDLE sur iPad Pro avec une magnifique numérisation.

Personnage :
Taiju : le naïf, le travailleur manuel, le courageux, amoureux transi de Yuzuhira.
Yuzuhira : serait-ce la dernière femelle après l'apocalypse ? En tous cas, Boichi la faite belle et elle est la raison de vivre de Taiju qui en est éperdument amoureux.
Senku : le gamin hyper surdoué, intelligent, qui ne jure que par la science et grand ami et camarade de Taiju qui fait souvent le tâcheron pour le gamin intellectuel et de la jolie Yuzuhira.
Tsukasa : jeune adulte à la force et à l'endurance considérable. le lycéen le plus fort de tous les primates. Taiju et Senku l'on réveillé parce qu'ils avaient besoin de sa force pour se sortir d'un mauvais pas. Il a l'ambition de briser les humains pétrifiés pour ne garder que les jeunes et ainsi refaire le monde comme lui le rêve.
Kohaku : jeune fille qui, apparemment, serait née après la pétrification. Elle admire les qualités humaines de Taiju, elle semble aussi issue de l'âge de pierre et vient de tomber grave amoureuse de notre héros.
Gen Asagiri : un humain de l'époque de notre héros. Gen est un opportuniste et connait Senku et Tsukasa qui est sans doute celui qui a réveillé Gen. Gen est là pour espionner Senku et rapporter à Tsukasa si ce dernier est toujours vivant.
Chrome : jeune homme préhistorique, si peut le qualifier ainsi. Il est originaire du même village que Kohaku et est amoureux de la grande soeur de cette dernière. Passionné par les pierres et les plantes, il pense être sorcier et fait, sans le savoir, une sorte de science. Sa collection de plantes et de minéraux va intéresser au plus au point Senku.
Ruri : Elle est la soeur aînée de Kohaku. Toutes deux semblent être les princesses du village, en tout filles du chef de ce village. Ruri souffre d'un mal mystérieux, d'une maladie qui la rend faible et fragile.
Magma : jeune homme du village préhistorique. Il n'a qu'une ambition, gagner le tournois qui le désignera époux de la prêtresse, Ruri, la soeur aînée de Kohaku. Ce mariage le désignera chef du village en succédant au père des deux soeurs. Il est cruel, bouffi d'orgueil et est l'homme à vaincre pour sauver le village de ce futur despote.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Rickola
  24 février 2019
une grande partie du tome tourne autour de la fabrication des antibiotiques pour Ruri, mais pas seulement ! le rythme qui était jusqu'alors effréné se pose un peu plus, le tome étant centré sur une grosse péripétie avant d'ouvrir sur la fin vers le fameux tournoi pour prendre la place du chef.
Mais avant de partir en quête du fameux acide sulfurique, Suika est mise en avant puisqu'on va déjà apprendre pourquoi elle cache son visage avec une pastèque. Visage qui va très rapidement être dévoilé par Senku. Ce petit passage permet de développer la jeune fille, tout en ne conservant pas pendant longtemps un mystère qui aurait été malvenu compte tenu de la raison finalement tout bête qu'elle a de cacher son visage (mais que je ne dévoilerai pas). Déjà dans le tome précédent, Suika m'avait beaucoup plu, elle confirme ici qu'elle est un personnage vraiment attachant.
C'est d'ailleurs un des points remarquables de ce tome : en calmant un peu le rythme, Inagaki prend le temps de développer davantage les personnages, notamment Chrome qui s'impose de plus en plus comme un personnage clé, Senku l'ayant choisi comme son second et comme éventuel garant de la science si jamais il lui arrivait quelque chose. Je m'étais d'ailleurs plaint de la disparition de Taiju dans le tome 3, mais il commence à être plutôt avantageusement remplacé par Chrome. le tandem Kinro/Ginro a également droit au chapitre. Nous découvrirons que le premier cache un secret l'handicapant au combat, tandis que le second va prendre son envol en se découvrant un courage qu'il ignorait. C'est d'ailleurs un des éléments qui m'a le plus marqué dans ce tome, mais je n'en dirait pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir. le dernier personnage qui aura l'occasion d'être développé est Kaseki, l'artisan du village. C'est un vieillard bodybuildé qui m'a vraiment amusé et qui sera d'un grand secours pour façonner les instruments en verre nécessaires à la chimie.
Encore une fois, le talent de l'auteur pour développer son récit, son univers et ses personnages en n'oubliant jamais d'y inclure l'élément central qui est l'évolution de la science me bluffe toujours autant. On est depuis le début dans un numéro d'équilibriste concernant les différentes facettes de son histoire qui justement évoque une formule dont les ingrédients sont parfaitement dosés pour arriver à un résultat probant. Un vrai plaisir de ce point de vue !
Mais venons-en à la péripétie principale du tome : la quête de l'acide sulfurique qui pourrait s'avérer mortelle. Quête qui demande la fabrication de masques à gaz pour que les héros puissent approcher la source de cet acide sans danger. Ce point est l'occasion pour Boichi d'illustrer le danger de cet acide d'une façon imagée qui m'a tapé dans l'oeil personnellement. Mais c'est surtout l'occasion de resserrer les liens entre Chrome et Senku qui vont décider d'aller ensemble récupérer cet acide. Ce passage m'a personnellement pas mal fait vibrer car c'est surement la première fois depuis le début du manga où j'ai ressenti un réel danger pour les personnages, ceci étant dû au talent du duo de mangakas pour poser leur ambiance.
Enfin, comme je l'ai précisé en début d'article, le tome se conclut avec la préparation du tournoi du village, événement particulièrement important puisqu'il permettra de choisir le nouveau chef du village et futur époux de Ruri. Cet élément sera certainement très important puisque le futur chef du village pourrait enfin accepter Senku. de plus, le personnage de Ruri commence à attirer l'attention du héros puisqu'elle a pour rôle de transmettre les anciens mythes aux habitants. Or, ces fameux mythes sont assez familiers à Senku et pour cause, il semblerait qu'il s'agit en fait de retranscriptions de classiques de la pop culture (notamment Ken le survivant). Ainsi, il semblerait qu'une aura de mystère entoure les origines de la jeune fille et Senku souhaite bien entendu le percer. le tome s'achève donc sur la promesse d'un tournoi, élément classique du shonen nekketsu qui me fait toujours personnellement très plaisir !
En résumé, ce quatrième tome de Dr Stone, sans égaler la qualité du précédent, maintient un excellent niveau de qualité. Inagaki est toujours aussi doué pour faire avancer son intrigue principale tout en renforçant les liens entre les personnages au gré des avancées scientifiques. L'humour fait toujours mouche également même s'il est moins mis en avant, préférant au contraire mettre un peu de tension dans la péripétie principale du tome. Enfin, inutile de préciser une fois de plus que les illustrations de Boichi sont toujours un régal. Un tome d'excellente qualité donc, qui donne toujours autant envie d'avancer dans l'histoire. Maintenant que je suis à jour, les deux mois d'attente entre chaque nouveau volume vont se faire sentir…
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Salocin
  22 janvier 2019
Une suite dans le même ton que les tomes précédents. La science est toujours au centre de ce manga post apocalyptique. Un classique du scénario de manga apparaît dans ce volume, un tournoi est organisé dans le village. Verra t il la science ou la force brute gagner ? Nous les saurons dans le tome 5.
Un shonen sympathique à lire et qui nous apprend des choses sans trop faire forcer le lecteur. Une bonne série détente.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Sceneario   22 janvier 2019
Les dessins de Boichi sont une nouvelle fois vraiment très beaux et très vivants, du très bon boulot qui donne envie de continuer à suivre cette série hors norme !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BouvyBouvy   16 janvier 2019
Ca prouve que quelle que soit l'époque, il y aura toujours... des gens vraiment doués de leurs deux mains... qui se vouent entièrement à leur métier, sans broncher.
Commenter  J’apprécie          30
CapitaineBaptCapitaineBapt   03 mai 2019
Quand une cause nous est chère avec de la raison et du cœur, on peut tenter de vaincre sa peur !
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : scienceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2894 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre