AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bazart


Bazart
  03 mars 2017


Mort d'un commis voyageur, oui mais une mort qui ressemble à une exécution. Qui peut bien vouloir la peau d'un simple représentant de commerce sans histoire. Nous sommes à Reykjavik en 1941 et en Islande dans cette période troublée la géopolitique est très, très complexe : il y a des soldats anglais et les américains qui occupent l'ile, des nazis qui rêvent de grandeur Viking, un médecin eugéniste et une femme fatale bovarisante.

Entre un roman de Graham Green et de John le Carre, Arnaldur Indridason tient bon la barre, et en digne héritier de ces glorieux ainés, il entraine le lecteur dans une intrigue à tiroirs. Flics islandais, police militaire anglaise ou américaine se jaugent et se méfient les uns des autres autant que des espions nazis qui aimeraient bien profiter de la visite de Churchill dans l'ile pour frapper un grand coup.

Certes, dans ce roman d'espionnage à l'ancienne, le lecteur ne retrouvera pas la douce poésie mélancolique qui fait le charme des aventures de notre cher Erlandur.

Mais avec le premier tome de « La trilogie des ombres » Indridason nous livre quand même une formidable saga d'espionnage en pleine seconde guerre mondiale. C'est toujours avec passion qu'il explore la grande Histoire de son pays minuscule coincé entre les États-Unis, l'URSS et l'Allemagne nazi. Vivement le tome deux.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          210



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (17)voir plus