AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Dans l'ombre (92)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
stokely
  15 juillet 2017
J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge ABC pour la lettre I, j'avais déjà lu Betty de l'auteur qui ne m'a pas laissé un grand souvenir.

Ce livre se lit bien mais le rythme est toutefois très très lent or je suis plutôt habitué à lire des pages-turners ce qui n'est pas le cas du tout ici.

Nous assistons dès le début du livre à un meurtre par balle dans un appartement et dès le début du récit il y a un doute sur l'identité de la victime qui est défiguré par cette balle.

Ajoutée à cela que l'histoire se passe durant la seconde guerre mondiale, il y est question notamment d'espionnages, d'expériences des nazis etc....

Je ne pense cependant pas lire le tome 2 à paraître en Octobre.
Commenter  J’apprécie          200
Aela
  12 avril 2017
Cet épisode de l'histoire de l'Islande s'appelle la "Situation". Elle se réfère à l'occupation de l'Islande par les troupes britanniques d'abord et américaines ensuite dans le début des années 40. Cette occupation va s'accompagner de désagréments et de troubles dans la population: marché noir, exploitation sexuelle des jeunes femmes, activités d'espionnage et de contre-espionnage.
Un représentant de commerce, Eyvindur, est retrouvé mort au domicile d'un autre représentant de commerce, Félix Lunden, fils d'un médecin d'origine allemande et connu sur l'île. Ce médecin aurait pratiqué des recherches génétiques non autorisées dans les années précédentes auprès d'un groupe de jeunes garçons, en vue de déterminer l'existence de "gènes de la criminalité".
L'enquête s'avère difficile et va occuper principalement deux personnes: l'enquêteur islandais Flovent, ex-stagiaire à Scotland Yard et Thorson, Canadien d'origine islandaise, parfaitement bilingue anglais-islandais et chargé de faire la liaison entre la police locale et la police militaire.
Le contexte est difficile: les nazis sont là et mènent des activités d'espionnage, en plus de la recherche de leurs mythes et de la pureté aryenne...On annonce l'arrivée d'un grand personnage...
Un grand roman qui a le mérite de restituer une atmosphère trouble et pesante. Les personnages sont bien cernés et la dimension historique est présente à chaque page. On comprend mieux que ce petit pays n'a pas été épargné par la guerre et par les visées des nazis.
Le personnage de Thorson, "Islandais de l'Ouest" ainsi appelait-on les descendants d'Islandais émigrés en Amérique est intéressant et sympathique.
J'ai juste regretté le rythme un peu lent et parfois trop pesant mais le côté historique compense largement la lenteur du rythme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Cielvariable
  06 décembre 2018
Enquête complexe pour laquelle je n'ai pas eu un coup de coeur spontané, mais qui a fini par me passionner. Tout d'abord, c'est vraiment intéressant d'être plongé dans la situation très particulière de l'Islande pendant la Deuxième Guerre mondiale: pays appartenant au Danemark qui en profitera en suite pour réclamer son indépendance, occupé par les Britanniques et les Américains qui s'y basent pour leurs opérations afin de combattre les nazis (un des rares pays "occupé" par des alliés et non des ennemis), cela en fait le cadre idéal pour une enquête hors du commun. Si au départ l'enquête semble aller dans tous les sens (on soupçonne tout un chacun, on passe du crime passionnel au crime de guerre et d'espionnage...), on réalise que cela permet au contraire de brosser tout un portrait historique et que c'est ce qui fait la force du roman. J'ai beaucoup apprécié ma lecture.
Commenter  J’apprécie          130
morin
  04 avril 2017
L'histoire se déroule l'été 1941.
Depuis mai 1940 les anglais occupent l'Islande en réaction à l'occupation du Danemark par l'Allemagne nazie. Les américains arrivent sur l'île en juillet 1941.

Un représentant de commerce est retrouvé dans un appartement "abattue d'une balle dans la tête". Lors de l'identification la police constate que la victime, Eyvendur, n'est pas le locataire de l'appartement. Félix, le locataire également représentant, a disparu.

L'enquête est confiée à Flovent, inspecteur à la criminelle de Reykjavik, Les meurtres en Islande étant exceptionnels, Flovent manque d'expérience malgré un stage de trois mois aux service de Scotland yard d'Edimbourg. On lui adjoint Thorson, américain d'origine Islandaise.
Commence alors pour Flovent et Thorson une enquête au cours de laquelle ils seront confrontés à des Islandais partisans du nazisme ayant appliqué des méthodes nazis sur des jeunes en menant des enquêtes sur les tendances criminelles qui se transmettraient de génération en génération. Ils interrogeront de nombreux témoins ayant plus ou moins fréquenté la victime au cours de sa vie, notamment scolaire. Ils enquêteront ensemble et séparément, confrontant leurs renseignements pour trouver les motifs et le ou les responsables du meurtre : erreur sur la victime, règlement de compte, jalousie, espionnage....
Thorson est mis sous pression par le contre-espionnage américain qui veut reprendre l'enquête, considérant la police Islandaise incompétente.

Indridasson nous dresse le tableau de son pays en 1941. La vie quotidienne des Islandais et particulièrement des Islandaises est difficile. Les jeunes femmes souhaitent une autre vie. Elles rencontrent dans différents lieux (bal, cabane...) les soldats anglais ou américains " elles sont en situation". Quelques unes rêvent même de les épouser pour quitter leur pays.

Comme dans certains de ses autres romans on perçoit les réserves de l'auteur à l'égard des "occupants" dont l'attitude envers les Islandais est trop souvent arrogante et méprisante.

"fan" d'Indridasson j'ai apprécié ce dernier roman. J'attends avec impatience les deux prochains tomes de sa trilogie, tout en gardant l'espoir de retrouver Erlendur dans un prochain ouvrage.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Asatrufab
  23 février 2019
Ravi de retrouver la plume d'Arnaldur Indridason, cette fois ci il lâche quelque peu son inspecteur fétiche pour une nouvelle trilogie qui se déroule en Islande (quelle surprise) mais surtout pendant la seconde guerre mondiale. L'Islande pendant cette période est occupée par les troupes Britanniques et Américaines et bien que au niveau de la guerre c'est une bonne chose pour se défendre contre les nazis, au niveau de la population cette occupation est moins bien acceptée, on reproche notamment a un certain nombre d'Islandaise d'être » dans la situation » (avoir une aventure avec un soldat pour en tirer certains avantages).

Au début de ce premier volume, l'on retrouve un Islandais mort dans l'appartement d'un autre Islandais, avec une balle dans la tête, une croix gammée dessinée sur son visage et une capsule de cyanure dans ses affaires.

Comme l'Islande est occupée c'est un duo composé d'une enquêteur Islandais et d'un soldat de la police militaire britannique qui vont mener l'enquête. Ce roman est assez concentré on y retrouve de l'espionnage, de la trahison, des pressions politiques, et en trame de fond la seconde guerre mondiale.

Assez content de ce premier volume mais j'attend néanmoins un peu plus du second !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
kathel
  24 septembre 2018
"Dans l'ombre" constitue le premier volet d'une trilogie intitulée « des ombres », à part dans l'oeuvre d'Indridason, puisqu'on n'y retrouve pas Erlendur et que l'action se déroule aux alentours de la seconde Guerre mondiale. Pour ce premier volume, c'est l'été 1941, et, après les Anglais, les Américains occupent des bases stratégiques en Islande afin de contrôler l'Atlantique Nord. Ils craignent particulièrement l'espionnage qui viendrait de l'Allemagne nazie. C'est dans ce contexte qu'un voyageur de commerce sans histoire est retrouvé mort d'une balle dans la tête dans son appartement, et différents indices portent à croire qu'il aurait pu espionner pour le compte des Allemands. Deux enquêteurs s'entraident sur cette affaire, l'un, Flovent, appartient à la police locale, tandis que l'autre, Thorson, américano-islandais, est mandaté par les autorités militaires américaines. En plus de la piste de l'espionnage, se révèle une sombre histoire de recherches pseudo-scientifiques, alors que l'enquête dévoile aussi la situation des jeunes filles qui utilisent leurs charmes au profit de l'armée d'occupation.

J'ai trouvé cette enquête plutôt plaisante à lire, elle est menée assez vivement et le contexte historique ne manque pas d'explications pour satisfaire la curiosité, en même temps qu'on se prend au jeu de l'investigation. Les nouveaux personnages, dont j'imagine qu'ils apparaîtront dans les volumes suivants, sont attachants, avec leurs failles et leurs incertitudes.
Un petit bémol cependant à propos de certains dialogues qui ne sonnent parfois pas très bien du fait de leur longueur. Les deux policiers, bien que de cultures et de formations différentes ont exactement la même démarche qui consiste à interroger sans relâche toute personne suspecte, ou en relation avec une personne suspecte… ils semblent parfois poser des questions à la chaîne sans laisser le temps à leur interlocuteur de répondre. Quant aux témoins, souvent peu bavards au départ, ils finissent immanquablement par s'exprimer de manière assez prolixe. Je comprends bien que dans cette période historique où la police scientifique ne dispose pas des moyens actuels, la manière d'obtenir des renseignements est forcément de faire parler les personnes qui savent quelque chose, mais j'ai trouvé cela parfois un peu factice, sans que cela ne nuise à l'avancée de cette lecture, aussi plaisante qu'intéressante par les thèmes abordés.


Lien : https://lettresexpres.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ManouB
  04 juillet 2018
Ce roman est le premier tome de la "Trilogie des ombres".

Le corps d'un représentant de commerce est retrouvé dans un appartement de Reykjavík. L'appartement est loué habituellement par un certain Félix Rudof et au départ, tout laisse à penser que c'est lui la victime.
Aussitôt, en cet été 1941, les soupçons se portent sur les soldats étrangers alliés, britanniques et américains, venus contrer l'expansion nazie en Islande, d'autant plus que l'arme utilisée est un modèle qui leur appartient.
Flovent, le policier chargé de l'enquête criminelle reçoit donc en renfort le jeune Thorson, qui appartient à l'armée américaine mais parle couramment l'islandais. Il est censé aider à résoudre l'enquête, mais aussi à faire remonter les infos au cas où ce soit bien un des soldats qui soit coupable du meurtre.
Mais l'entourage des soldats est également passé au peigne fin car tous ceux qui les fréquentent et qui sont comme on le dit à l'époque, "dans la situation", sont également soupçonnés.
C'est alors que les enquêteurs découvrent que l'assassin a tracé sur le front de la victime...une croix gammée.
En fait, la victime n'est pas le locataire de l'appartement mais, Eyvindur, un autre représentant de commerce qui travaillait pour une autre entreprise...mais, tous deux se sont connus dans leur enfance.
Les enquêteurs se mettent donc en quête de Félix Rudof. Il devient le principal suspect, d'autant plus que les policiers ont trouvé, cachée dans la doublure de sa valise de représentant, une capsule de cyanure.
Voilà nos deux enquêteurs obligés de suivre plusieurs pistes divergentes. Il leur faut à la fois entrer dans la vie quotidienne de cette petite ville de pêcheur envahie par les soldats et qui tente de s'en sortir indemne, et suivre la piste probable d'une action de représailles du parti nazi...
Mais tout ce complique encore, car les histoires entre soldats à cause des femmes islandaises et en particulier d'une certaine Véra, l'ex-compagne de Eyvindur devenue blanchisseuse pour l'armée, provoquent de multiples bagarres et règlements de compte qui brouillent les pistes.
S'agit-il d'une affaire d'espionnage ? d'une affaire de coeur qui a mal tourné ? d'une autre affaire en lien avec le passé de la victime ?

L'intrigue est imprévisible et l'auteur nous tient en haleine jusqu'au bout...
J'ai retrouvé avec plaisir le ton de l'auteur, sa minutie pour étudier tous les détails de l'enquête, sa façon bien à lui de nous faire pénétrer dans son pays et de s'éloigner des clichés idylliques pour nous en présenter le côté sombre.
L'ambiance du roman est particulière et le lecteur entre dans la psychologie des personnages et ne peut que chercher à mieux les comprendre.
Tout se déroule avec une certaine lenteur. Ne vous attendez pas à des rebondissements spectaculaires car cette lecture fait penser à la réalisation d'un gigantesque puzzle, dont vous ne pourrez découvrir l'image finale, qu'après avoir posé la dernière pièce...
Ce qui est particulièrement intéressant dans ce polar c'est que le lecteur en apprend davantage sur l'histoire de l'Islande qu'on n'étudie pas spécialement en classe. La période des années 30 aux années 40, nous apparaît bien sombre. Un parti nazi influant prône l'idée d'une race aryenne ayant des racines au temps des Vikings, des directeurs d'école se prêtent avec le médecin et l'infirmière scolaire, à des expériences sur des enfants, sous prétexte que les parents sont des délinquants ou des criminels. Enfin, l'occupation de l'île par les soldats ne se fait pas sans heurts et change profondément le pays. Quand aux femmes, elles commencent à voir apparaître une autre vie, plus libre...
Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
sandraboop
  08 juin 2018
sur fond historique de la seconde guerre mondiale, nous voilà plongés en Islande occupée par les Britaniques puis les Americains. un homme est retrouvé une balle dans la tête et partiellement défiguré dans un appartement. sur son front une croix gammée tracée avec son propre sang.
si la victime semble être un représentant de commerce, il y'a confusion sur son identité. en effet le locataire, représentant, n est pas la victime, elle même représentant.
est ce leur seul point commun ?
autre fait étrange : la malette de représentant sur les lieux contient une capsule de cyanure, élément des espions allemands pour ne pas parler s'ils étaient pris.
la police islandaise fait alors équipe avec la police militaire.
Après cette seconde piste, on découvre que la victime venait d être quitté par une fille à soldat comme ils disent et que son amant américain est fort jaloux. or, la balle qui a tué notre représentant est américaine.

une victime et 3 pistes : une enfance douloureuse et des expérimentations scientifiques nazies, l espionnage pour les allemands sur fond de visite de Churchill et la piste "amoureuse" qui finit mal.

ce premier volet est bon. je ne suis pas fan des romans sur la seconde guerre mondiale la jugeant trop proche de nous pour avoir un recul nécessaire et objectif. ici c'est le contexte mais pas l'histoire. ici c est une enquête policière qui meme si elle évoque notamment les expérimentations n est pas dans la description froide des horreurs.

ici ce sont 2 policiers plongés dans une affaire sensible avec de multiples pistes et des enjeux qui parfois les depassent.

si j ai beaucoup aimé ... arfff ce n est pas à la hauteur de l affection que je porte à Erlendur.

pour autant Arnaldur Indridason me convainc avec sa plume et je vais évidemment poursuivre ma lecture de la trilogie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Neneve
  15 juillet 2018
J'ai apprécié connaître un pan de la 2e guerre mondiale sur lequel je n'avais pas lu encore : l'occupation de l'Islande par les Britanniques et les Américains... Ce livre m'a appris quelques trucs que je connaissais pas... La petite histoire qui s'inscrit dans la grande reste tout de même assez scolaire : les dessous d'une enquête pour meurtre, tellement détaillée que s'en est presque didactique. Mais je n'ai pas boudé mon plaisir pour autant, j'aime toujours la plume d'Indridason qui nous dépeint son Islande natale d'une façon à faire rêver... Je lierai avec plaisir la suite de cette trilogie...
Commenter  J’apprécie          90
umezzu
  25 mars 2017
Indridason utilise la situation particulière de l'Islande en 1941, officiellement neutre, mais en fait occupée par les forces britanniques, puis américaines, pour créer un roman d'espionnage historique, qui semble être le premier d'une trilogie.
Durant cette période d'occupation, les militaires étrangers sont une manne pour les habitants de Reykjavik. La « situation » profite tout particulièrement à quelques islandaises dévergondées. Les anglo- américains sont partout, mais les Allemands essayent de continuer à entretenir un réseau d'informateurs sur place.
Dans ce contexte, un voyageur de commerce est retrouvé mort, tué par balles au domicile d'un autre voyageur de commerce. Les balles sortent manifestement d'un pistolet américain. Flovent, un jeune policier est chargé de l'enquête, et se voit adjoindre un membre canadien de la police militaire parlant islandais, Thorson. Thorson est fils d'émigrés islandais, ceux que les locaux appellent les islandais de l'ouest. le duo va devoir démêler l'écheveau d'une situation très complexe.
Indridason retrouve un genre « espionnage » qu'il a déjà abordé dans Opération Napoléon. Toutefois, la touche historique est ici bien plus présente.
La vie quotidienne de ce petit pays durant un conflit qui le dépasse constitue un des thèmes principaux du roman. Les jeunes fuient le monde rural et Reykjavik est pour eux un peu comme un miroir aux alouettes. La vie est dure, chacun essaye de s'en sortir, pas toujours de la plus belle façon. Les militaires ont un peu d'argent et entendent profiter de leurs moments de répit.
Les nazis ne se désintéressent pas de l'Islande, un pays qu'ils imaginent avoir accueilli aux origines un peuple aryen et qui serait pour eux un terrain d'expériences idéal.
Du coup, chacun imagine la présence d'espions, mais sont-ils réellement là ?
Le monde de l'espionnage en temps de guerre représente l'axe majeur du roman, mais il ne faut pas en attendre de grandes scènes d'action, avec Indridason tout est bien plus feutré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arnaldur Indridason

Un soir glacial de janvier, un petit garçon asiatique de 12 ans qui rentrait de son école est assassiné au pied d’un immeuble de la banlieue de Reykjavik.

La Cité des jarres (2005)
La Femme en vert (2006)
La Voix (2007)
L'Homme du Lac (2008)
Hiver arctique (2009)
Hypothermie (2010)
La Rivière Noire (2011)
Betty (2011)
La Muraille de lave (2012)
Etrange Rivage (2013)

10 questions
222 lecteurs ont répondu
Thème : Arnaldur IndriðasonCréer un quiz sur ce livre