AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bazart


Bazart
  08 décembre 2017


Reykjavick, printemps 1943. L'Islande, a une grande importance stratégique dans l'Atlantique Nord. Convoitée par les Etats unis, l'Allemagne Nazie, le Royaume-Unis, cette ile minuscule est un précipité du conflit qui embrase l'Europe et le monde entier. Avec une arrivée massive de soldats américains, canadiens et anglais, la police locale à fort à faire, il faut gérer tous ses jeunes et vigoureux garçons loin de chez eux, des islandais opportunistes prêts à tous les trafics pour s'enrichir et quelques espions nazis.

Deuxième tome de la trilogie des ombres, Arnaldur Indridason, historien de formation nous entraine dans la grande histoire de son pays. Il fouille le passé de son ile avec beaucoup d'habileté.

Entre polar et récit d'espionnage, Flovent et Thorson, nos deux jeunes et sympathiques enquêteurs vont mettre à jour de sombres histoires de jalousie, de vengeance et d'idéologie bafouée. Bien sûr Indridason connait son lecteur et s'amuse avec lui, mais tout de même l'intrigue manque cruellement d'originalité et son roman nous laisse sur notre faim.

Parole de fan, il faut dire qu'Erlandur Sveinsson me manque terriblement. Evidemment il y aura toujours la petite musique islandaise des prénoms si particuliers, et le chroniqueur empathique aura une pensée pour le calvaire de la mère de famille nombreuse islandaise qui tous les soirs doit crier : « Osvaldur, Hildibrandur, Vilmundur, Ingimar, Thorbergur, Gudmunda et Klemensina…A TAAAABLE.. »


Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          300



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (23)voir plus