AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791032705667
Éditeur : Editions Ki-oon (20/02/2020)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
À première vue, Eiji, discret et maladroit, ne se démarque pas de la foule des étudiants de sa fac… Pourtant, il tente depuis longtemps de faire oublier au monde que son défunt père n’était autre que le tueur en série LL, tristement célèbre pour les horribles tortures infligées aux jeunes femmes qu’il a assassinées.

Après des années passées à fuir la presse, Eiji a enfin réussi à trouver sa place. Mieux, il se réveille un matin avec une des plus bell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
MassLunar
  04 mars 2020
Peu après kaze et son curieux thriller Doppelganger, Ki oon lance également son nouveau thriller psychologique axé sur le JE avec The Killer Inside.

Une petite intrigue tourmentée dans laquelle Eiji, le fils d'un tueur en série disparu prénommé LL se met à avoir de sérieuses crises d'amnésie. En parallèle, les flics découvrent le cadavre atrocement mutilée d'une jeune femme, meurtre dont le modus operandi rappelle celui de l'épouvantable LL.

Dans l'ensemble, c'est plutôt pas mal. le titre sait aiguiser une petite ambiance glauque et parvint à délivrer quelques moments de suspense bien sentie.
Notre héros Eiji subit en effet quelques coups d'amnésie avant de se rendre compte qu'une autre personnalité semble habiter son corps durant quelques jours, une personnalité peu recommandable. le scénariste, Hajime INORYU, joue la carte du dédoublement de personnalité mais plutôt que de le faire apparaître comme un cliffhanger tout en surprise, il décide de faire intervenir ce twist assez rapidement.
Le suspense de The Killer Inside découle avant tout de l'enquête mené par Eiji pour savoir ce qui se passe durant ces moments de trous noirs et tenter d'élucider le mystère de cet autre personnalité. J'en profite d'ailleurs pour conseiller au passage un excellent thriller dans ce goût-là avec le roman graphique Ces jours qui disparaissent. Dans l'ensemble, le résultat est satisfaisant et il est du aussi en partie grâce à son héros Eiji qui s'éloigne un peu des clichés habituels du jeune héros sombre, tourmenté et déterminé. Eiji, malgré son passé qui le hante avec cette maudite figure paternelle, est un étudiant plutôt coincé, timide, qui rêverait d'avoir une copine... Il apparaît plus comme le pauvre gars ordinaire à qui il arrive des choses extraordinaires. Ses réactions sont souvent drôles.
Au dessin Shota ITO n'hésite pas à l'affubler d'expressions de surprises assez grotesques. Même si cela donne un rendu assez bizarre, difficile de ne pas s'attacher à ce personnage qui a le mérite d'avoir une certaine personnalité plutôt bien travaillé.
D'ailleurs, sans même parler de son "double" intérieur, Eiji lui-même possède un je ne sais quoi d'assez ambigue. Même si il tient à vivre dignement malgré son tueur en série de père, ce protagoniste semble posséder lui-même une petite part d'ombre. Est ce que cela est due au traumatisme de la figure paternelle ou à autre chose ?
Niveau dessin, Ito-san demeure dans une lignée de dessins réalistes avec un soin particulier accordé au visage. J'aime beaucoup ses dessins des protagonistes féminin notamment Kyoka qui apporte vraiment de la lumière à ce titre. le mangaka multiplie également les expressions bien flippantes et les personnages qui semblent physiquement déjà barrés comme Sai.
A côté, il ne lésine pas sur l'ambiance glauque et prenante du titre avec forcément quelques passages assez gores ou des plans sur des corps qui n'ont rien à envier à du MPD Psycho. Toujours est t-il que ce seinen même si il peut être assez glauque par moment ne se noie pas trop dans le gore. L'enquête mené par Eiji demeure l'un des premiers points et, à ce titre, on suit l'histoire sans déplaisir.
The Killer inside , volume 1 , propulse plutôt bien ce nouveau thriller psychologique. Un bon sens du suspense sans grand éclat non plus. Un graphisme réaliste, parfois glauque, parfois attractif, donne un peu de corps à ce premier volume. Affaire à suivre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tachan
  11 mars 2020
Fan des thrillers en manga et notamment de ceux de Kei Sanbe chez cet éditeur, The Killer inside de Hajime Inoryuu et Shôta Itô m'a de suite tapé dans l'oeil avec son scénario original. Malheureusement la lecture ne fut pas à la hauteur de mes attentes...
Je parlais de scénario original, oui parce que c'est la première fois, pour moi, que je me retrouve avec un héros soupçonné d'être devenu à son tour un serial killer comme son père et reproduisant même le modus operandi de celui-ci. En effet, Eiji serait un étudiant lambda comme les autres si autrefois son père n'avait pas été le célèbre LL qui avait commis parmi les crimes les plus affreux du Japon. Disparu depuis, il ne l'est pas vraiment pour son fils, qui doit vivre avec le poids d'un tel héritage et en souffre bien. Cependant un jour la vie semble enfin lui sourire, quand il se réveille à côté de l'une des plus belles filles de sa fac qui affirme être sa petite amie. le hic ? Il ne se souvient absolument pas de la soirée précédente voire même des jours qui précèdent...
Vraiment, j'étais très attirée par ce concept dans les premiers temps. J'ai aimé la façon dont les auteurs ont planté le décor et installé tranquillement cette ambiance inquiétante au milieu d'un quotidien banal pour un étudiant japonais. La bascule se fait d'autant plus violemment sentir et on s'interroge encore plus fortement sur ce qui a pu se passer pendant les absences du héros. Ce sont en effet ces dernières qui sont l'élément moteur principal de l'histoire. C'est autour d'elles que le mystère se plante, s'installe et se développe. Eiji souffre-t-il de troubles bipolaires ? d'une double personnalité ? ou cela cache-t-il quelque chose de bien plus complexe ? Si c'était les premières hypothèses, j'avoue que je serais un peu déçue selon la façon dont ce serait traité, alors que dans le dernier cas, j'adorerais décortiquer ça. Mais laissons ça pour les tomes suivants.
Comme je l'ai dit plus haut, cependant, je n'ai pas été emballée par ma lecture. Pourquoi alors que le début m'avait quand même plu ? Il y a tout d'abord le héros, qui est LE cliché du puceau gentil mais naïf et un peu bêta qu'on voit habituellement dans les shonen. Il manque cruellement de charisme et de maturité. A vouloir le rendre banal, l'auteur en a fait un type surtout ridicule et agaçant à mes yeux. Je n'ai pas du tout accroché. Même problème avec les autres personnages croisés, qui sont des clichés ambulants, que ce soit sa cruche de petite amie qui craque super vite pour lui parce qu'il l'a défendue, ou bien l'étudiante sombre un peu gothique qui joue les Sadako à venir lui faire peur parce qu'elle a remarqué quelque chose qui cloche chez lui. C'est du vu et revu. Mais le pire, c'est le tournant que prend l'histoire dans les derniers chapitres avec l'arrivée d'un gang de loubards/yakuzas qui m'a fait lever les yeux au ciel. C'était vraiment trop too much pour moi, complètement improbable et trop dans la surenchère de violence, de vulgarité et de provocation. le décalage avec la personnalité "normale" du héros a fait mal à ce moment-là. Tout sonnait faux. Ce fut vraiment une douche froide.
Quand j'ai pris ce titre, j'étais emballée par le concept malheureusement le traitement des personnages et la surenchère dans la violence m'ont complètement sortie de l'histoire sur la fin. le trait de Shôta Itône m'a convaincue non plus. Il sait faire de très beaux visages mais il est à nouveau trop dans l'exagération avec les grimaces qu'il fait au héros parfois. C'est dommage parce que le reste est vraiment plaisant. Je m'attendais juste à quelque chose de plus sérieux et mieux travaillé pour un seinen. Comme ce n'est que le premier tome, je laisserai encore sa chance au titre, peut-être que ces erreurs seront corrigées ensuite.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marlene_lmedml
  18 mars 2020
L'alliance du scénario d'Hajime Inoryu et des dessins de Shota Ito nous offre une oeuvre implacable, un thriller intelligent et surprenant. L'ambiance est un concentré de mystère, de violence et d'effroi. J'ai particulièrement aimé la quête d'Eiji, notre héros.
Le résumé en dévoile beaucoup, aussi je préfère vous conseiller de ne pas le lire, gardez la surprise totale, vous ne serez pas déçus ! J'ai plongé dans le récit en sachant plus ou moins dans quoi je me lançais, mais j'étais loin de me douter de l'ingéniosité de l'intrigue. Ce thriller est diablement bien mené. Angoissant, perturbant et captivant, le récit est orchestré d'une main de maître.
Le style graphique de Shota Ito est une perfection, il met en scène cette histoire avec un trait de crayon acéré. le décor est posé, l'ambiance est accentué par des dessins sombres et très expressifs. Il y a réelle dualité dans l'histoire, c'est prenant et intense psychologiquement.
J'adore les thrillers, je voulais absolument lire des mangas de ce genre, cela me passionne. Ici, ça m'a donné froid dans le dos, j'ai adoré le cheminement de l'histoire, le puzzle qui s'assemble petit à petit. le lecteur est sans cesse sur le qui-vive, on vit vraiment les événements en même temps qu'Eiji et il y a de quoi être dérouté.
Eiji est un personnage sympa, je ne souhaite pas trop vous en dire sur lui, vous découvrirez son histoire et vous ne pourrez qu'être captivé par son quotidien trouble. Peu de personnages gravitent autour d'Eiji, ce qui les rend très intéressants. Les protagonistes ont tous cette part de mystère, ce charisme qui les rend indispensables au bon déroulé du scénario. le dit scénario est vraiment un must ! J'ai tout de suite accroché avec l'histoire très sombre. C'est un thriller qui mêle violence, psychologie et enquête policière.
Le tout est très bien ficelé, j'ai particulièrement aimé les graphismes qui nous permettent une immersion totale dans l'univers d'Eiji. Je préfère vous avertir que le manga est destiné à un public averti, tant pour la violence que pour des scènes plus sexy où il y a un peu de nudité. Les dessins sont détaillés, j'ai aimé cette précision qui met en avant les expressions faciales des protagonistes, les éléments du scénario plus glauques et angoissants. La temporalité est bien exploitée, elle fait partie intégrante de l'histoire et a son importance. On se croirait vraiment dans un film, tout est si bien calibré.
En bref, un premier opus percutant et terriblement efficace. C'est pour moi un sans faute. le scénario d'Hajime Inoryu est implacable et intelligent. Grâce au coup de crayon de Shota Ito, l'ensemble prend vie sous nos yeux. L'ambiance est sombre et la psychologie est poussée à son paroxysme, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un thriller assez sanglant qui aborde des thèmes particuliers. Si vous recherchez une lecture machiavélique avec un scénario de dingue, alors n'hésitez pas ! J'ai déjà hâte de lire la suite !
Lien : http://encore-un-manga.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
ActuaBD   28 février 2020
Hajime Inoryu développe remarquablement bien son personnage à la double identité. En tentant à tout prix de faire concilier ses deux personnalités, il ira jusqu’à dévier consciemment de ses grands principes de vie, dans un jeu à double tranchant non exempt de dangers.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   24 février 2020
« The Killer Inside » est un thriller surprenant. Comme le héros de l’histoire, le lecteur est constamment dans le doute. Si le fil du récit est bien linéaire et semble facile à comprendre, ce sont ces zones d’ombre, ces jours perdus, qui intriguent.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Video de Hajime Inoryu (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hajime Inoryu
- "The Killer Inside" – sortie du tome 1 le 20 février 2020 (Shota ITO/ Hajime INORYU, seinen, 7,90 euros)
À première vue, Eiji, discret et maladroit, ne se démarque pas de la foule des étudiants de sa fac… Pourtant, il tente depuis longtemps de faire oublier au monde que son défunt père n'était autre que le tueur en série LL, tristement célèbre pour les horribles tortures infligées aux jeunes femmes qu'il a assassinées.
Après des années passées à fuir la presse, Eiji a enfin réussi à trouver sa place. Mieux, il se réveille un matin avec une des plus belles filles du campus à ses côtés ! Elle lui avoue être tombée amoureuse de lui lorsqu'il l'a sauvée des griffes d'une brute épaisse. Un vrai conte de fées… dont le jeune homme n'a aucun souvenir ! Les trois derniers jours sont un trou noir dans sa mémoire, comme si quelqu'un d'autre avait vécu dans son corps à son insu… Et, pendant son amnésie, un cadavre de femme mutilé a été retrouvé dans le quartier. Pour la police, ça ne fait aucun doute : c'est du LL tout craché…
Un serial killer peut-il frapper par-delà la mort ? Avec son scénario travaillé au millimètre et son atmosphère oppressante, ce thriller horrifique vous fera douter de tout… et de tous !
+ Lire la suite
autres livres classés : dédoublement de personnalitéVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1827 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre