AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791032701379
Éditeur : Editions Ki-oon (12/10/2017)
4.13/5   121 notes
Résumé :
Dans cet épisode, Chepsout, "moins impulsive qu'avant", se fait stratège. Elle commence par adopter le bébé de Sothis, la seconde reine, afin de s'éviter une grossesse qui l'écarterait de la vie politique, et de faire pression plus tard sur Thoutmosis quand le petit sera en âge d'être pharaon. D'autre part elle cherche à créer une alliance avec les Mitanni, peuple ennemi des Égyptiens, afin de renforcer les frontières du royaume: elle met notamment en contact le pri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 121 notes
5
13 avis
4
21 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

BazaR
  18 janvier 2021
Ralala, je suis embêté !
Le sujet du manga est top moumoute. C'est quand même une période riche que celle d'Hatchepsout et Thoutmosis III. L'autrice Chie Inudoh respecte vachement l'histoire qui contient suffisamment de trous pour qu'elle puisse lâcher la bride à son imaginaire.
On en est arrivé au moment que j'espérais depuis le début : la fin de Thoutmosis II. Faut dire que Inudoh nous le présente depuis le début comme un gros débilos brutal et sans aucune subtilité. Il continue à faire des siennes dans cet épisode, d'ailleurs, lors de la réception de l'ambassade du Mitanni (effectivement un des puissants pays de l'époque).
Mais je supporte mal les postures des personnages. Les méchants ont de gros sourires où ils montrent les dents. Leurs interjections « Hé, hé ! » sont permanentes et me soulent. D'autres s'énervent trop facilement, toujours avec des effets caricaturaux un peu trop gamins à mon goût.
Mais cette fois, c'est Hatchepsout elle-même dont j'ai du mal à saisir la mentalité. On la voit alterner une compassion presque hors de proportions pour son frère qui la traite vraiment comme une chienne (elle est reine quand même !). Et juste après, elle réalise un acte d'une dureté incroyable, sans aucun remord, avec une joie certaine même. Pourquoi jouer ce jeu ? Thoutmosis II est le seul à la voir sous ces deux faces donc il ne s'agit pas de posture publique.
Je ne comprends pas ce que l'autrice veut nous dire à son propos.
Ces réserves ne m'empêchent pas de m'évader avec ce manga. Je vais donc continuer, voir où ça va mener.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Alfaric
  21 octobre 2017
Dans ce tome 3, trois années se sont écoulées et le manga passe en mode Serious Business !
Chepsout toujours reine pactise avec Sothis la favorite déchue : à Chepsout un fils sans avoir à partager sa couche avec ce butor pharaon, à Sothis la belle vie en échange de sa progéniture... Averti par le clergé d'Amon, Pharaon réclame son héritier pour l'élever selon son gré : monumentale erreur !
Chepsout toujours reine pactise avec le Mitanni, l'ennemi honni des néocons égyptiens : en échange d'un mariage princier, à eux deux la paix et la prospérité... Averti par le clergé d'Amon, Pharaon réclame la fiancée pour lui-même après avoir copieusement les étrangers : monumentale erreur !
Mise au pied du mur Chepsout n'a plus d'autre choix que d'utiliser les armes qui lui restent ... Et c'est elle qui s'occupe personnellement de son époux à qui elle a dû s'offrir en sacrifice lorsque celui rentre gravement malade de sa démonstration de force au Proche-Orient ! ^^
Pharaon est un Donald Trump antique qui veut rendre l'Égypte grande à nouveau, à grands coups de machisme, de sexisme, de racisme et d'esclavagisme, bref de suprématisme...
Serious Business je vous ai dit ! ^^
Un très bon manga, aux graphismes aussi jolis que réussis, mais les trucs trop shojo / girly m'empêchent de complètement m'enthousiasmer et j'en véritablement fort peiné...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Shan_Ze
  24 octobre 2019
Trois années ont passé depuis... Chepsout continue une partie des affaires politiques. Cependant quand elle voit la favorite de Thoutmosis, laissée dans la misère, prête à accoucher, elle lui demande son enfant à venir.
Je ne pensais pas que ça avancerait si vite ! On se retrouve devant une reine qui a mûri, elle réfléchit plus ses décisions et comment avancer ses pions sur l'échiquier. Mais sa stratégie est prise à revers par le Pharaon... le pouvoir est toujours prisé quelque soit l'époque. Même si Chepsout parait une femme avec des sentiments, de l'humanité, elle arrive à prendre des décisions brutales pour arriver à son but. Que va-t-il se passer maintenant qu'un nouveau règne commence ?
Commenter  J’apprécie          220
Tigreratture
  04 mars 2019
Voir l'article avec les images sur mon blog : http://queuesdecerises.over-blog.com/2019/02/j-ai-lu-reine-d-egypte-tome-3.html
Trois années ont passé depuis la fin du tome 2 …
1 - Alliance politique
Hatchepsout n'en finit plus de redoubler d'idées pour maintenir la paix avec les pays frontaliers. Elle arrange même un futur mariage politique entre sa petite soeur Néfer et un jeune prince du Mitanni.
2 - le sort de Sothis
Sothis quant à elle est bien mal en point, recluse dans une maison de naissance (une pauvre hutte en paille isolée, car les femmes ne devaient pas paraître enceintes en public …), en est déjà à sa 3ème grossesse !
Ses deux précédentes enfants sont mortes-nées faute de bons soins. Elle est donc persuadée que son prochain enfant sera lui-aussi une enfant non-viable …
3 - La proposition d'Hatchepsout
Hatchepsout, de plus en plus rusée et fidèle à son bon coeur, va trouver Sothis et lui propose de s'occuper d'elle personnellement (c'est-à-dire lui fournir un toit décent, des servantes à disposition et une nourriture convenable) en échange de quoi elle renoncera à son enfant pour le lui confier en tant que mère adoptive …
Contre toute attente, Sothis accepte ! Elle donnera ainsi le jour à un petit garçon prénommé Djehouty.
4 - La naissance de Djehouty et le pot-aux-roses
Pas de chance, les prêtres d'Amon découvre que Sothis vient d'accoucher d'un héritier de pharaon et s'empressent d'aller répandre la nouvelle à Séthi-Thoutmosis II. Hatchepsout déclare être sa mère adoptive et Séthi l'humilie en public puis la congédie.
5 - La trahison de Satré
Satré, toujours en contact avec la princesse Néfer qu'elle aime comme sa propre fille, apprend l'arrangement marital futur entre l'Egypte et le Mitanni. C'en est trop pour la nourrice qui décide d'aller tout balancer à Séthi-Thoutmosis !
Revirement de situation, pensant « bien » faire, Satré met le feu aux poudres et provoque la colère noire de pharaon. Séthi émet le voeu carnassier de tuer sa femme devant ses conseillers qui lui rappelle qu'en tant que porteuse du sang royal, tuer la reine reviendrait à mettre sa propre position au sein de la famille royale en grand danger.
Séthi annoncera lui-même à Hatchepsout qu'il renonce à la tuer et la libère de leur mariage, qu'il a rompu l'alliance avec le Mitanni et prendra bientôt Néfer pour épouse, « lui faire au moins cinq enfants » et la tuer – rien que ça.
6 - Hatchepsout se sacrifie
Désespérée par le funeste destin qui attend sa petite princesse royale de soeur, Hatchepsout décide de se donner à pharaon.
Ce n'est qu'un an et demi plus tard qu'elle apprendra être enceinte de trois ou quatre mois.
En attendant la fin de sa grossesse, soucieuse de l'avenir de son futur enfant royal, Hatchepsout imagine un moyen d'écarter Séthi du trône, incitée par une alliée inattendue en la personne de Sothis, son ancienne maîtresse et seconde épouse qui lui offre un collier piégé au cyanure, poison mortel ...
La reine accouchera finalement d'une petite princesse : Néférourê. Hatchepsout viendra annoncer la naissance de leur enfant à pharaon, rentré très malade d'un voyage.
Profitant du fait que Séthi était déjà fortement affaibli par la maladie, Hatchepsout utilisera alors le fameux cyanure pour l'achever d'un mortel baiser, juste après qu'il venait plus ou moins de lui avouer sa responsabilité dans la mort de leurs deux frères, dix ans plus tôt.
7 - Un nouveau pharaon
Djehouty a maintenant 3 ans. Il est sacré pharaon et rebaptisé Thoutmosis III.
Djehouty aliais Thoutmosis III monte sur le trône à seulement 3 ans !
On le voit monter sur le trône, un peu inquiet puis plus détendu lorsqu'apparaît alors sa belle-mère la régente : Hatchepsout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Under_the_Moon
  04 octobre 2018
Troisième tome ou comment pouvoir et morale ne font pas bon ménage.
La fin justifie les moyens, vraiment ?
Hatchepsout se rapprochant du pouvoir en affinant ses stratégies politiques fait la douloureuse expérience d'un fait qu'elle pensait pouvoir contourner : les enjeux de pouvoirs lorsqu'on se rapproche de sa tête sont tels qu'il est impossible de rester "propre".
Pour e saisir du pouvoir, il faut donner de sa personne.
Mais rien n'empêche de tout mettre en oeuvre pour obtenir une certaine "compensation".
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
Sceneario   19 décembre 2017
« Reine d’Egypte » est donc un manga qui se lit avec beaucoup de plaisir, d’autant qu’il est servi par de très bons dessins. Vivement la suite !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
NadgeNadge   31 juillet 2021
Je veux devenir pharaon...pour gouverner le pays! Certains se moquent de moi et me considèrent comme une ignoble arriviste...mais je suis fidèle à mes convictions! Je ne reculerai devant rien pour lutter contre ceux qui s'y opposent et qui menacent les êtres qui me sont chers!
Commenter  J’apprécie          00
KassuathethKassuatheth   17 mars 2018
Vous devriez continuer à vous éloigner peu à peu de la politique pour vous consacrer à des activités plus adaptées aux jeunes femmes.
Dans l'intérêt de la famille royale.
Commenter  J’apprécie          110
AlfaricAlfaric   14 octobre 2017
Quand on règne sur un pays, on ne peut avoir confiance qu'en soi-même !
Commenter  J’apprécie          160
NievaNieva   21 janvier 2019
— Ça doit être horriblement frustrant de ne pas pouvoir protéger celle qu'on aime...
— Non. Elle n'est pas si fragile... Penser que je serais le seul à pouvoir la défendre serait bien présomptueux !
— J'admire votre patience, Senmout !
Commenter  J’apprécie          40
KmyeKmye   18 avril 2018
Tu maudis les dieux de t'avoir fait naître femme, mais si tu avais été un homme, je t'aurais tuée sans hésiter !
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Chie Inudoh (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chie Inudoh
RIKUDO 2 - REINE D'EGYPTE - LE COUVENT DES DAMNES - LECTURES DU CHEF #34 "La Reine d'Egypte" à partir de 0:26
autres livres classés : egypteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1017 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre