AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811209093
Éditeur : Milady (29/03/2013)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 70 notes)
Résumé :
Démon seminus et assassin réduit en esclavage, Lore n'est plus qu'à un contrat de la liberté. Puissant, impitoyable, il est prêt à tout pour accomplir sa mission. Mais l'humain qu'il doit éliminer est protégé par un ange. Idess est bien décidée à déjouer ses plans, même si cela menace son voeu d'éternelle chasteté... Pourtant ce qui va commencer comme un jeu de séduction risque fort de se muer en passion dévorante. Devoir ou désir ? L'ange et le démon devront faire ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
Paroledunelivrophage
  04 août 2016
Quatrième tome de la saga et j'adore toujours autant cette saga. L'amour que contient ce livre est exactement tout le bonheur que peut recevoir le lecteur de la part de l'auteur. Il m'a fait chaud au coeur. Je me suis même sentie pousser des ailes avec les Daltons, je veux dire par là que les quatre frères seminus me font penser à eux. Entre humour, actions, suspenses et batailles sanglantes, vous allez entrer dans le monde de Demonica, un monde où tout peut arriver, un monde où chaque actions à ses conséquences et ses répercussions. Alors accompagnez-moi dans ce tome.
Tout d'abord parlons de l'histoire du livre. Nous retrouvons dans ce livre Lore, le frère seminus d'Eidolon, Shade et Wraith, que nous avons rencontré il y a quelque temps déjà dans le tome précédent. Pour sauver sa soeur des années plutôt, il a fait un contrat avec un démon et est devenu depuis ce jour un assassin. Mais tout va bientôt changer, car pour retrouver sa liberté, Lore va devoir accepter un dernier contrat. Il doit pour cela tuer Kynan, qui est devenu un Primori et gardien d'une amulette qui possède une importance fondamentale dans la lutte entre le bien et le mal. Mais son plus gros souci est dans le fait que l'humain a un gardien des plus imposants. En effet Idess, un ange, protège le Primori, et depuis qu'elle sait que Lore doit tuer l'homme, est bien décidée à déjouer ses plans, même si cela menace son voeu d'éternelle chasteté … Seulement tout ne se passe pas comme Lore l'espérait, car si celui-ci est bien déterminé à tuer Kynan pour sauver sa soeur ainsi que retrouver sa liberté vis-à-vis de Detharu, le démon qui possède tant d'emprise sur lui et chef des assassins, les choses vont alors finir par se compliquer petit à petit pour lui. Car cette mission va finir par devenir un jeu de séduction qui risque bien de se muer en passion dévorante. Entre devoir et désir, l'ange comme le démon devront faire chacun un choix. Et ce choix apporterait rédemption et amour ou bien destruction du monde.
Maintenant parlons maintenant des personnages et une fois n'est pas coutume, commençons par la femme ange Idess. Idess est avant tout un ange en formation un memitim pour être exact. Son unique but est de protéger ses Primori, c'est-à-dire ses petits protégés qui ont une place importante dans le futur. Et si elle réussit à tous les sauver, elle pourra obtenir la promotion tant attendu, ses ailes. Mais en attendant, elle doit rester vierge. Bref, elle va devoir s'interposer entre Kynan, l'un de ses Primori et Lore, l'assassin. Et cette bagarre va entrainer quelque complication. C'est une femme combattante, qui n'hésite à aucun moment d'avoir recours à sa force et ses dons pour combattre le mal et protéger ses Primoris. Cependant parce qu'elle est ce qu'elle est, une femme intelligente et douce de coeur et d'âme, elle culpabilise vis-à-vis de son frère qui a mal tourné. Ensuite vient Lore l'autre moitié du tandem. Nous l'avons connu en tant qu'assassin sans coeur, ni foi, ni loi. Cependant, on découvre un autre Lore. On comprend qu'en réalité que s'il est entré dans cette ligue d'assassin, c'est uniquement pour protéger sa petite soeur. Mais d'un autre coté apprendre aux trois seminus qu'il est en réalité leur frère ‘'tombé du ciel'' lui vaut d'être rejeté par eux et plus violemment par Shade. Pourtant ce bad boy en herbe ressent de la culpabilité face à ce qu'il avait fait subir à Wraith, mais aussi parce qu'il est capable d'un simple toucher de sa main donner la mort à la personne en face de lui, mais cette particularité lui vient du fait qu'il est en partie humain. Et ces deux choses-là empoisonnent son coeur et son âme. D'un autre côté, afin de sauver les siens et tous ceux qu'il aime, il est capable d'endurer les pires souffrances ainsi que les pires tortures. Il est extrêmement très proche de sa soeur Sin qu'il aime plus que tout. Il est partagé entre son envie de découvrir ses frères et le devoir de protéger sa soeur jumelle. Sin est la petite soeur de Lore, mais aussi ayant le même père que les quatre frères, elle est donc la soeur des trois autres seminus. Elle a une excellente répartie qui vous promet des moments de pure bonheur. La preuve est qu'elle est capable de tenir tête à ses frères qui sont extrêmement protecteurs. Si Wraith est un sacré tumultueux, Sin est lui mais au féminin. Alors vous vous imaginez bien quand ces deux-là sont ensemble comment cela est orageux. Cependant tout comme Lore, elle aussi elle possède un pouvoir dangereux, et quand celui-ci fut libérer dans les airs, elle libère une épidémie qui agit que sur les Wargs, c'est-à-dire les loups garous. Néanmoins, elle fait déjà la rencontre de son âme-soeur en la personne de Connal, à suivre dans le prochain épisode. Son petit surnom : Schtroumphette. Mdr. Et puis pour une fois j'ai envie de parler du grand méchant Roag. Roag est le frère ainé des frères Dalton (les quatre seminus). Ce dernier est de nouveau entrain de concocter un nouveau plan qu'il a mis à exécution pour diviser les frères. Comme disait le grand Jule César « diviser pour mieux régner ». Et bien c'est ce que ce traitre essaye de faire. Sans compter que dans sa quête de pouvoir il est aidé par le frère d'Idess qui comme je l'ai dit plutôt est un ange déchu. Ces deux-là ensembles sont de vrai emmerdeurs. Bref une bonne brochète de personnages tous aussi impossibles les uns que les autres.
Maintenant parlons un peu de la plume, de la romance et enfin de l'intrigue. Tout d'abord la plume est légère, le lecteur s'adapte vite à cette lecture fluide qui nous apporte de nombreux rebondissements, de l'action en tout genre, les révélations et bien sûr de nouveaux personnages avec leur vocabulaire bien à eux. C'est un rythme soutenu qui est mis en place et qui tout au long du livre fini par vous pousser à lire encore et encore sans jamais lâcher le livre au point de finir haletant et à bout de souffle. C'est vraiment chaud, et la sensation de sentir son coeur faire des bonds d'une vingtaine de mètre dans sa poitrine n'est pas des plus désagréables. Bien au contraire. Tant qu'à la romance, entre le nouveau couple qui se rapproche et les anciens qui font un petit tour, on est aux anges. Tout d'abord, en ce qui concerne la relation entre les deux protagonistes du nouveau couple. C'est chaud, vraiment hot. le début est plutôt mouvementé entre eux. Ils ont la haine l'un pour l'autre. Lore, parce qu'il ne peut pas tuer Kynan et donc retrouver sa liberté d'une part et de l'autre mettre hors de danger sa soeur. Idess par ce qu'elle doit protéger l'humain. Puis ils sont obligés de s'allier pour sauver ceux qu'ils aiment, et là tout se transforme. de haine, on passe à l'amour. L'auteur est vraiment une sadique sur ce coup, puisqu'elle joue avec nos nerfs, on n'arrive pas à savoir quand cela va se faire, si cela va se faire, et surtout à quoi cela va aboutir. C'est une très belle relation qui s'installe entre eux, et font que leur couple est fort, et magnifique. Mais vu qu'ils possèdent tous eux de forts caractères, on a droit à des dialogues de sourds, pour notre plus grand bonheur vu que tout cela nous fait rire. Ensuite nous avons de nombreux points de vu qui nous permettent d'avancer dans l'histoire, et si l'on pense que cela va mettre d coté le couple fard de ce tome, c'est raté, car bien au contraire cela apporte un gros plus à l'histoire. Et puis un autre gros point positif aussi, c'est que les anciens personnages sont eux aussi mis en avant, et ne laisse de côté personne. Chacun à sa petite minute de gloire. Et tout cela sans pour autant faire passer le jeune couple au second plan. C'est vraiment magique. Au contraire, c'est un vrai bonheur de les retrouver. On sent ce lien fort qui les unit. C'est une famille, une vraie, avec les bagarre, les protecteurs, les petites larmes, cela solidifie leurs relations. Tous sont prêt à mettre la main à la pâte pour s'entraider et sauver l'un d'entre eux si besoin est, protéger les leurs est ce qui les importe le plus. Enfin en ce qui concerne l'intrigue. L'intrigue générale de la série continue d'évoluer, on sent que la fin est proche, mais à quoi tout cela va nous amener çà c'est la question qui vaut des millions. L'univers surnaturel qui a été mis en place par l'auteur a toujours jusqu'à présent été complexe. Mais au fils des tomes, il s'est enrichi, et en plus il s'accompagne d'un soupçon de mythologie. L'intrigue dans l'ensemble n'est pas mauvaise et très intéressante quand on rentre enfin dans le vif du sujet. Nous frisons les catastrophes qui s'enchainent à un rythme incontrôlable. Personne n'est à l'abri des machinations de Roag, Eidolon et Shade en viennent à se battre. Runa la compagne de ce dernier est gravement blessé pendant que l'un de leur enfant est enlevé. Tant qu'à Lore et d'Idess, ils décident de s'unirent pour sauver l'enfant accompagné de Sin. En attendant on sent que Lore est prêt à entrer dans cette famille où tout n'est pas que repos, mais pas elle. Il faut dire qu'être la plus jeune de la fratrie et être la seule femme de sa condition ne doit pas être de tout repos non plus. Mais d'un autre coté le point noir sur tout cela, c'est que quand l'action arrive, l'histoire est captivante, au point de ne plus arriver à lâcher le livre, et puis tout d'un coup elle tombe, comme un fruit qui tombe de son arbre. J'étais sur le coup énervé et frustrée, j'adore quand tout fils comme un bon bolide sur la route.
En conclusion, l'univers surnaturel que l'auteur a mis en place, est super, mais de mon point de vu, j'ai eu l'impression que l'auteur s'essouffle dans l'histoire. Qu'elle n'arrive pas à trouver une idée nouvelle pour redonner un bon coup de pied autant à l'intrigue qui s'étoffe peu voir même très peu, mais aussi à l'histoire en général. Il faut dire que tout tourne autour de l'hôpital, et cela commence à être pesant. Point positif de mon point de vu c'est que malgré le grand nombre de personnages, l'auteur bichonne ses personnages et apporte un surplus de sensation et de fantastique tels que la mythologie, mais aussi, si jusqu'à présent si on se retrouve qu'avec des loups-garous, des vampires, des démons, l'auteur rajoute une nouvelle créature surnaturelle, et pas des moindre, les anges. Mais les deux camps, les déchus et ceux du paradis. C'est vraiment un univers original et captivant qui s'ouvre à nous qui s'enrichi et qui captive. On voit bien que pour cette série, la guerre entre le bien et le mal se prépare. La suite je pense qu'on l'aura dans le tome cinq où on retrouvera Sin et Conaal. J'espère que là on va vraiment voir où l'auteur cherche à nous emmener. Sinon j'ai adoré et je vous dis à la prochaine.
Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Melvane
  11 avril 2013
Alors, ce qu'il y a de très chouette avec les livres de la collection Milady, c'est que tout peut arriver. Des mondes incroyables, débordants d'imagination, avec des personnages bourrus et sans toupet. de l'action parfois sanglante, parfois comique. Des scènes HOT et des scènes touchantes. Un globe de sentiment et de situation mais surtout, de bonnes tranches de rire.
Démonica conte l'histoire de Démons qui tiennent un hôpital pour Démon (logique en même temps). 3 d'entre eux sont frères et apportent tous leur aide au sein de l'hôpital. Au départ, je trouvais l'idée un peu loufoque. Des monstres baveux qui laissent leur trace dans les couloirs, des mantes religieuses qui tuent leurs compagnons avec frivolité, des loup garous accompagnés de leurs enfants malades. Dans ma tête, l'image que j'avais, était ... complètement dingue. Mais heureusement, on s'y fait très vite. On apprend à connaître ses monstres, parfois gentils, parfois méchants. On s'éprend même de compassion pour certaines races, ce qui prouvait bien que j'adhérais complètement, à cette imagination farfelues.
Or, dans ce dernier tome, ( cela avait déjà commencé dans le troisième ), les anges entre en jeu. Une angerette toute mignonne qui se bat pour protéger ses sujets qui lui ont été désignés de l'au-delà. On pourrait parler d'ange gardien mais un ange gardien qui est obligé de boire du sang pour survivre, avouer que ça fait bizarre ... Et ce petit ange croise le chemin d'un Vampire programmé pour tuer. Oulalala le contraste ! Ange VS démon ... ça donne de sacré palpitation à l'histoire !
Au départ, je me demandais réellement à quoi servait ce tome. Les premiers chapitres ne possédaient pas vraiment d'énigmes approfondies. C'était chouette à lire mais la question constante qui clignotait dans ma tête, était : mais où cela va nous mener ? Heureusement, cette enseigne dans ma tête s'est stoppée et « l'action » a pu commencé.
Cette saga aide à passer un chouette moment. Dés qu'on l'ouvre, nous sommes plongés dans une petite histoire qui vire ( pas assez rapidement à mon goût) vers des situations qui enfin, nous pousse à lire plus vite. L'angerette devient la protectrice du monstre programmé à tuer, les enfers s'en mêlent, tentent de les tuer et à la fin, le Paradis donne le coup de grâce. En soi, ce n'est pas vraiment très ... comment dire ... Surprenant comme histoire. le point final, on le connaît tous, c'est ce qui est propre aux livres Milady. Mais le cheminement parcouru reste toujours intéressant et plein de surprises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Vidia
  20 septembre 2013
Un véritable coup de coeur pour ce tome. L'auteur à su jongler entre l'amour, l'humour, l'action, le suspense et les scènes quelque peu sanglante qui apporte une note en plus au récit. Ce tome de Démonica est pour le moment mon favoris !

Pour conclure, un tome que j'ai adoré et que j'ai dévoré en me freinant pour ne pas le terminer trop rapidement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Etherckhos
  09 septembre 2014
Larissa Ione, ou la Reine des montagnes russes !...
Un premier volet qui oscillait de soporifique à vraiment bon moment, un second qui démarrait en fanfare pour démotiver lamentablement dans le dernier cinquième, un troisième génial... J'aurais dû m'y attendre... le quatrième est... très moyen...
L'idée du frère né d'une humaine était bonne, mais elle n'a pas cherché à l'exploiter, ou tout du moins, pas directement, et elle a lâché sa bombe comme une débutante en tout début d'oeuvre, un rebondissement qu'on n'avait pas du tout vu venir et qui conditionne, dès sa révélation, ce volet comme un transitionnel vers le cinquième.
Le retour de Roag, les complots, et la tension sont là, mais le couple, centre de l'histoire, est tout simplement fade... Pourtant, nous faire le coup du seminus avec une ange, ça aurait pu être particulièrement pétillant, mais... rien de rien ! Ces deux héros sont sans saveur, et le dénouement arrive comme on l'attend tout au long de l'histoire, sans surprise, car, la vraie, a été lâchée en début d'oeuvre, et il ne lui restait plus de cartouches.
Le roman est plaisant pour son apport à l'univers de la saga, car, il est extrêmement riche en nouveaux détails et explications des divers bords ; il est plaisant car on sent qu'on va enfin pouvoir en terminer avec cette immonde saleté à la résilience sans bornes qu'est Roag, mais le tout est servi sur fond d'un frère au caractère fade et bien trop proche de Shade pour y trouver une originalité, et, sans oublier, ce foutu hôpital qui est encore sur le point d'y passer... (ça commence à bien faire, le disque est rayé, là...)
Une panne d'inspiration, et surtout des occasions, toutes, manquées font de ce volet une amère déception qui n'est rattrapé que par la révélation incroyable qu'il contient et une ouverture bien ménagée de sorte à n'avoir qu'une envie : ouvrir le tome suivant pour savoir comment tout ça va se terminer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ChoupieS
  04 juillet 2015
Je m'attendais à mieux, pour ce quatrième tome de la série, qui présente l'histoire de Lore, jeune frère des plus célèbres séminus, découvert dans le livre précédent.
L'intrigue dans l'ensemble n'est pas mauvaise et très intéressante quand on rentre dans le vif du sujet. Mais j'ai trouvé cette qualité inégale. Un coup, l'histoire est si captivante que l'on arrive plus à lâcher le livre et l'instant d'après elle tombe comme un soufflé. Cette tendance était surtout présente dans la seconde moitié du livre, où l'action bat son plein, mais est coupée par des scènes inutiles et peu crédibles. C'est normal qu'il y ait des pauses dans une intrigue, mais j'ai trouvé qu'elles avaient peu d'intérêt pour la suite, en plus d'être mal positionnées. Ça m'a donné un sentiment de frustration qui m'a énervé à un point tel, que j'avais envie de refermer le livre.
Le meilleur atout du livre se situe dans ses personnages hauts en couleur. On découvre Lore, Idess et Sin. Ils sont très crédibles dans leur rôle et l'on a envie d'en découvrir plus sur eux. Aucun des trois n'est lisse, ce qui est appréciable. Petit bémol quand même sur la fin, où j'ai trouvé, comme pour le tome précédent, que l'on tombe dans les clichés en ce qui concerne le couple principal. Leur final est prévisible et peu original.
Par contre, la vraie perle au niveau des personnages a été Eidolon, qui était plus présent dans ce tome. J'ai trouvé que ses passages, même s'ils n'étaient pas nombreux, donnaient à l'ensemble une cohérence, et soudaient tous les fils de l'histoire entre eux. Dans les tomes précédents, j'ai toujours trouvé qu'il donnait une image de chef de clan et ici, cette position est réaffirmée, dans le fait qu'il veut protéger tous les membres de sa famille sans distinction. Ca a été pour moi, le personnage le plus poignant et j'ai admiré sa ténacité à conserver malgré tout, sa ligne de conduite.
J'avoue quand même être impressionnée par la façon dont Larissa Ione donne envie de découvrir la suite de son histoire, malgré une intrigue dont la qualité est en dent de scie. L'intérêt de la fin de ce tome se situe donc, pour l'essentiel dans l'ouverture qu'elle donne sur les évènements que l'on suivra dans le tome 5.
Toutefois, même si je suis curieuse de savoir comment se termine cette série, je ne m'attends pas à un final spectaculaire. Mais j'espère me tromper.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
MelvaneMelvane   10 avril 2013
De ses deux talents contraires - prendre et rendre la vie - seul le "bon" s'accompagnait de souffrance. Logique : vivre, ça fait mal.
Commenter  J’apprécie          162
RhiaRhia   02 avril 2013
— Je me casse.
— Tu as quelqu’un à tuer ? s’enquit Shade.
La question était un peu trop proche de la vérité, mais Lore décida néanmoins de titiller Shade.
— Ouais.
— Tu ne veux pas attendre que l’ange se réveille ? demanda Eidolon en croisant les bras. Ta victime ne va pas s’envoler, tu sais. Tu t’en occuperas plus tard. Peut-être qu’entre-temps elle sera frappée par la foudre, ou quelque chose dans ce goût-là. Ça t’évitera de travailler.
Ouais. Eidolon était un sacré comique. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ParoledunelivrophageParoledunelivrophage   04 août 2016

Tayla jura dans sa barbe.

- J'étais juste en train d'expliquer à Eidolon que Sin est une Schtroumpfette.

Wraith tourna son corp puissant vers la vitre, posant sur Sin des yeux beux, très différent de E, Shade ou Lore. Ou Sin, d'ailleurs.

- Bah. La schtroumpfette est beaucoup plus canon.

- Putain, mais c'est quoi une "schtroumpfette"? demanda Eidolon, que la situation commençait à agacer sérieusement.

- Il y a un dessin animé qui s'appelle les Schtroumpfs, expliqua lentement Tayla, comme si elle s'adressait à un demeuré. Ce sont des petits bonshommes bleus; il n'y a que des mâles. Mais un jour, une femelle débarque dans leur village. Elle ne devrait pas exister. Pourtant, la voilà.

Eidolon y réfléchit un instant.

- Et comment est-elle arrivée là ?

- Elle a été crée par un méchant sorcier qui s'appelle Gargamel. Dans un laboratoire, ou un truc comme ça.

- Donc, tu suggères qu'un méchant sorcier à fabriqué Sin ?

- Mais non, béta. Je dis juste que c'est une schtroumpfette. Une femelle unique parmi des mâles.

Eidolon fronça les sourcils.

- Est ce que la schtroumpfette s'accouple avec des mâles?

- Putain, mec, s'offusqua Wraith. C'est un dessin animé!

- Dans ce cas pourquoi en parlons nous ? demanda Eidolon (Wraith et Tayla échangèrent un regard. E était vraiment un cas désespéré.) ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   09 avril 2016
Tayla jura dans sa barbe.
-J'étais juste en train d'expliquer à Eidolon que Sin était une Schtroumpfette. Wraith tourna son corps puissant vers la vitre, posant sur Sin des yeux bleus, très différents de ceux de E, Shade ou Lore. Ou Sin, d'ailleurs.
-Bah la Schtroumpfette est beaucoup plus canon.
-Putain, mais c'est quoi une "Schtroumpfette" ? demanda Eidolon, que la situation commençait à agacer sérieusement.
-Il y a un dessin animé qui s'appelle les Schtroumpfs, expliqua lentement Tayla, comme si elle s'adressait à un demeuré. Ce sont de petits bonhommes bleus ; Il n'y a que des mâles. Mais un jour, une femelle débarque dans leur village. Elle ne devrait pas exister. Pourtant, la voilà. Eidolon y réfléchit un instant.
-Et comment est-elle arrivée là ?
-Elle a été créée par un méchant sorcier qui s'appelle Gargamel. Dans un laboratoire, ou un truc comme ça.
-Donc, tu suggères qu'un méchant sorcier a fabriqué Sin ?
-Mais non, bêta. Je dis juste que c'est une Schtroumpfette. Une femelle unique parmi les mâles. Eidolon fronça les sourcils.
-Est-ce que la Schtroumpfette s'accouple avec des mâles ?
-Putain, mec, s'offusqua Wraith. C'est un dessin animé !
-Dans ce cas, pourquoi en parlons-nous ? demanda Eidolon. (Wraith et Tayla échangèrent un regard. E était vraiment un cas désespéré)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MelvaneMelvane   21 avril 2013
On ne gagnait rien à reporter au lendemain, à part des ennuis de dernière minute.
Commenter  J’apprécie          140
autres livres classés : démonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Cavaliers de l'Apocalypse Tome 1

Quel est le nom d' Ares lorsque son sceau se brise ?

Pestilence
Famine
Guerre
Mort

8 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : Les Cavaliers de l'Apocalypse, tome 1 : Guerre de Larissa IoneCréer un quiz sur ce livre