AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de marnchoups


marnchoups
  16 janvier 2017
Reseph fait parti des 4 Cavaliers de l'Apocalypse avec ses deux frères et sa soeur.
Après que la fin des temps démoniaque ait été empêchée grâce à la lutte sans relâches de Ares, Limos, Thanatos et leurs comparses que je vous laisse découvrir ou retrouver, nous retrouvons Reseph redevenu lui même ou presque. Le Cavalier n'a plus aucun souvenir de qui il est ni de comment il a atterri nu dans une contrée enneigée.

Jillian vit dans l'ancienne ferme de ses parents où elle y élève des animaux. Vivre recluse ne lui fait pas peur. Rien ne peut-être pire que ce qu'elle a subi lorsque les démons ont envahi le monde humain.
Lors d'une de ses sorties, la jeune femme ne s'attendait pas à tomber sur un inconnu nu et inconscient dans la neige. Laisser les gens dans le besoin ne fait pas parti de ses défaut. Jillian va ramener cet homme chez elle et va tâcher de prendre soin de lui jusqu'à ce qu'il soit en état de repartir.
Elle ne se doutait pas que cet homme au charme dévastateur allait devenir celui qui compterait le plus pour elle.

Mais sous la surface de l'amnésie, se cache des choses qu'elle ne peut imaginer et que Reseph aura bien du mal à accepter...

Depuis que j'ai découvert l'univers de Larissa Ione avec sa série Démonica puis plus tard avec Les Cavaliers de l'Apocalypse, je n'avais pas été déçue une seule fois par ses romans jusqu'à aujourd'hui.

Si le personnage de Reseph est tel que je l'imaginais : charmeur, marrant, envoûtant. Celui de Jillian ne m'a pas conquise. Loin de là. J'ai trouvé que son personnage a vouloir être trop forte et endurcie perdait de sa féminité. Et quand elle faisait preuve de féminité, je trouvais ça un peu trop mielleux.

L'écriture toujours aussi fluide et agréable de l'auteure n'est nullement en cause. Je crois juste que tout le monde ne peut pas nous plaire. le fait aussi que ce tome soit plus centré sur le monde des humains m'a déstabilisée. Je n'ai pas retrouvé immédiatement l'univers surnaturel de Larissa Ione.

Le huis clos Jillian-Reseph a trainé en longueur. Cette première partie a été pour trop plate et mièvre. Mais Larrissa Ione a réussie à me surprendre en lancant l'histoire d'un coup de baguette magique. On ne voit pas venir l'action. Une fois installée, elle ne s'arrêtera pas avant le dénouement final. J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver les Cavaliers et les personnages récurents de la saga Démonica.

Si le dénouement n'est pas aussi explosif que ce à quoi je me serais attendue, il m'a procuré beaucoup d'émotions et m'aurais presque tiré quelques larmes si je ne m'étais pas contenue.

Des révélations stupéfiantes viennent relancer l'histoire. Ce tome clôt très bien la série consacrée aux quatre Cavaliers mais relance la saga Démonica pour mon plus grand plaisir.

Cet ultime tome n'a pas répondu à toutes mes attentes principalement à cause de la romance qui m'a laissé de marbre mais une fois l'action installée, j'ai pris beaucoup de plaisir pendant ma lecture de ce quatrième tome.
Larissa Ione confirme encore une fois son talent et j'ai hâte de la retrouver dans ses autres séries.

Lien : https://lepuydeslivres.blogs..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus