AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Geoffroy (Traducteur)
ISBN : 2842054644
Éditeur : 1001 Nuits (16/02/2000)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 143 notes)
Résumé :
La Légende du cavalier sans tête, aussi connue comme La Légende de Sleepy Hollow ou La Légende du Val dormant, est une nouvelle de Washington Irving contenue dans The Sketch Book of Geoffrey Crayon, Gent., écrite à Birmingham en Angleterre, publiée pour la première fois en 1819.

L'histoire se déroule aux alentours de 1787 dans l'implantation hollandaise de Tarrytown, près d'une gorge retirée nommée Sleepy Hollow, le «Vallon endormi» (en 1997, North Ta... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
Fifrildi
  30 juin 2019
J'ai lu cette nouvelle pour passer le temps dans le train en me rendant au pique-nique de Bruxelles...
La légende de Sleepy Hollow (1820) n'a pas grand chose à voir avec le film de Tim Burton (1999) que j'ai revu il n'y a pas très longtemps sur Netflix.
J'ai préféré de loin l'Ichabod Crane de Burton (personnellement je trouve Johnny Depp excellent dans ce rôle) mais je dois reconnaître que si on arrive à se détacher du film pour s'immerger dans l'histoire... il y a moyen de passer un bon moment de lecture.
Ichabold Crane est ici professeur, le portrait qui est fait de lui permet de se faire une bonne idée du personnage. Ichabold aurait voulu obtenir la main de Katrina van Tassel mais c'était sans compter son rival Brom van Brunt et le mystérieux cavalier sans tête...
Une nouvelle que je relirai à l'occasion.

Challenge défis de l'imaginaire 2019

Commenter  J’apprécie          430
dbacquet
  07 avril 2013
Dans ce conte fantastique, plus parodique que macabre, Washington Irving s'était inspiré du folklore germanique et du climat de superstition qui régnait encore dans une Nouvelle-Angleterre puritaine, laquelle constituait alors une sorte de frontière, et où foisonnaient les traités de démonologie et les légendes se rapportant au Diable, aux fantômes et autres esprits. Sur les rives de l'Hudson, à une trentaine de kilomètres de New-York, vit une petite communauté composée de descendants hollandais, dans un val qu'on dit enchanté, bien qu'en apparence des plus paisibles. La nuit, dans la tempête, dans le voisinage d'une église et de son cimetière où il a été enterré, sort parfois, telle une furie, le spectre d'un cavalier Hessois décapité lors d'une bataille qui avait eu lieu non loin d'ici. On évoque aussi le spectre d'une femme morte dans la neige ou bien encore celui d'un espion pendu à un gibet. C'est dans ce val paisible – le val dormant ou sleepy Hollow - que vint du Connecticut un jeune maître d'école itinérant et efflanqué, Ichabod crane, que l'auteur très vite nous montre sous les traits d'une caricature, qui n'est pas sans rappeler parfois un Don Quichotte qui se serait égaré dans les forêts et marais du Nouveau-Monde. Ichabod s'éprend de l'une des plus jolies filles du village mais aussi l'une des plus riches. Il n'est donc pas sans rival. Il doit surtout compter sur Brom Bones, une sorte de géant un peu fruste, mais brave et fort. Ichabod, finalement, fut éconduit par sa Dulcinée et, dépité, il partit de nuit. Une rencontre allait le bouleverser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Tatooa
  20 janvier 2018
Je me suis régalé !
Non pour l'histoire, parce qu'on est très loin du film éponyme de T. Burton, "librement adapté", qui a un fond d'enquête plutôt sympa. Donc ici le fond est vraiment super léger, voire presque absent, ce qui est un peu décevant, je le conçois.
Mais je me suis régalé du style. C'est énormissime dans les descriptions, et la traduction de M. Jaworski est excellente ! Quand j'ai envie de tout citer, c'est que ça plane vraiment haut, et c'était le cas ici.
Après l'intrigue casse pas trois pattes à un canard et le fond de blague qui tourne mal à cause d'une rivalité amoureuse, associé à des légendes fantastiques, pas du tout exploité, c'est qui est dommage.
Mais bref, c'était court mais bon ! Aurais-je supporté cela sur 500 pages, non, sans doute pas, mais sur les 75 de la petite édition Folio classique à 2 euros, c'était juste le pied !
Commenter  J’apprécie          286
MissSherlock
  02 octobre 2017
Il y a de nombreuses (nombreeeeeuuuses) années, j'ai découvert le film d'animation de Disney le Crapaud et le Maître d'école inspiré par le Vent dans les saules de Kenneth Grahame et La Légende de Sleepy Hollow de Washington Irving.
J'avais adoré ce dessin animé que je regarde encore de temps en temps puisqu'il est disponible sur le net. J'ai également adoré Sleepy Hollow de Tim Burton qui s'inspire également de la nouvelle d'Irving.
Cela faisait donc des années que j'avais envie de découvrir cette nouvelle mais le temps passe et court en battant tristement dans mon coeur si lourd. Donc ce n'est que la semaine dernière que je me suis offert un exemplaire d'occasion avec la tête de Johnny Depp en couverture.
L'adaptation de Disney est très fidèle à l'histoire originale aussi je me suis retrouvée en terrain connu. J'ai été surprise par la qualité d'écriture, ça se boit comme du petit lait. Par contre celles et ceux allergiques aux descriptions champêtres risquent un choc anaphylactique.
Irving nous sert un conte parodique sans hémoglobine ni frissons (à part si on lit ce récit à l'âge des dents de lait).
Ce qui fait, pour moi, le sel de cette nouvelle c'est son ambiance au coin du feu, ses paysages, son (anti)héros impressionnable, son humour, le tout mâtiné de fantastique.
Au final cette lecture fut une plaisante découverte qui me donne envie de revoir les films de Disney et de Burton et aussi de découvrir les autres textes d'Irving.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          218
Neneve
  29 septembre 2018
Aie, le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est lent à démarrer... Je crois que je ne m'attendais pas à ça, surtout vu le nombre de pages de texte... Par contre, on dire que Irving a le sens de la description et sait installer bien confortablement une ambiance, mystérieuse à souhait... Mais franchement, heureusement que les 15 dernières pages sont intenses en action, parce que je ne suis pas certaine que je lui aurai mis trois étoiles à ce texte... Qui m'intriguait beaucoup, pourtant, moi qui est fan de l'adaptation libre qu'en a fait Burton. Bref, un texte vite lu, dont l'histoire marquera tout de même mon imaginaire...
Commenter  J’apprécie          190
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
SachenkaSachenka   26 novembre 2015
J'avoue ne rien connaitre à la manière dont le coeur féminin doit être séduit et gagné. À mes yeux, les femmes restent mystérieuses et suscitent toujours mon étonnement. Celle-ci semble n'avoir qu'un unique point faible, et son coeur une seule voie d'accès, tandis qu'à telle autre mènent mille avenues et l'on peut la conquérir de mille façons. Gagner l'affection de la première constitue un gage appréciable d'habileté, mais c'est faire montre de la plus haute stratégie que de conquérir la seconde pour longtemps, car il faut alors défendre la citadelle de son coeur, combattre sans relâche à chaque porte et à chaque fenêtre. Celui qui séduit un millier de coeurs ordinaires acquiert fort logiquement un certain renom, mais celui qui sait garder pour lui seul les faveurs d'une coquette est un véritable héros.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
MissSherlockMissSherlock   02 octobre 2017
Tous tiraient grand plaisir de tout cela, douillettement serrés les uns contre les autres devant la cheminée, alors qu'un bon feu de bois crépitait dans l'âtre et teintait les murs d'un beau rouge sombre, de sorte qu'aucun spectre n'aurait oser se montrer. Mais les frayeurs qui s'emparaient d'Ichabod, lorsqu'il devait rentrer cher lui à pied, le lui faisait payer très cher. Que de formes et d'ombres effrayantes vinrent tourmenter sa marche au cœur de la faible clarté blafarde d'une nuit de neige !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MissSherlockMissSherlock   01 octobre 2017
Toutefois, l'esprit dominant qui hante cette région enchantée, celui qui semble être le commandant en chef de toutes les puissances de l'air, n'est autre qu'une apparition se manifestant sous la forme d'un cavalier sans tête. Certains affirment qu'il est le fantôme d'un soldat de la cavalerie hessoise dont la tête fut emportée par un boulet de canon au cours de quelque obscure bataille de la Révolution ; de temps en temps, on l'aperçoit dans la campagne, parcourant la nuit obscure à vive allure, comme s'il chevauchait le vent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cvd64cvd64   22 septembre 2018
Néanmoins, les vieilles paysannes, qui sont les meilleurs juges en ce domaine, soutiennent toujours qu'Ichabod disparut comme par enchantement sous l'effet de forces surnaturelles; c'est pourquoi, dans la région, cette histoire a toujours beaucoup de succès au cours des veillées d'hiver au coin du feu. Le pont fut plus que jamais l’objet de peurs superstitieuses, et c'est peut-être la raison pour laquelle la route fut modifiée ces dernières années de sorte qu'on puisse accéder à l'église en longeant le bief. L'école, abandonnée, tomba bientôt en ruines, et l'ont dit qu'elle est maintenant hantée par le fantôme de l'infortuné pédagogue. On dit aussi que plus d'un jeune laboureur, s'attardant sur le chemin du retour par un beau soir d'été, croit entendre sa voix au loin, psalmodiant un air mélancolique dans la solitude du Val Dormant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MissSherlockMissSherlock   03 octobre 2017
Il y avait quelque chose de mystérieux et d'effrayant dans le silence maussade et tenace de ce compagnon opiniâtre, qui devait bientôt trouver une explication effrayante. Comme ils franchissaient une montée, la haute silhouette de son compagnon de route se découpa sur le ciel, gigantesque, emmitouflée dans une grande cape. Ichabod, soudain glacé d'effroi, découvrit alors qu'il n'avait pas de tête ! Mais son horreur grandit encore lorsqu'il se rendit compte que la tête qui aurait dû être plantée sur ses épaules, reposait juste devant lui, sur le pommeau de la selle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Videos de Washington Irving (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Washington Irving
The Legend of Sleepy Hollow
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1295 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre
.. ..