AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782302061538
56 pages
Soleil (15/02/2017)
4.18/5   48 notes
Résumé :
Contre toute attente, l'elfe bleu Athé'non a survécu à l'assaut de la forteresse de Kastennroc. Il est aux portes de la mort mais se venger de Lah'saa est une idée qui l'aide à survivre. Lah'saa qui, au pied de la citadelle de Slurce, négocie avec les elfes noirs... Soit ils l'acceptent comme leur souveraine, soit elle les détruit tous. Les elfes noirs acceptent et laissent Lah'saa atteindre l'objectif qu'elle s'est fixée. L'elfe nécromancienne exerce désormais son ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,18

sur 48 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Alfaric
  14 février 2017
Attention, la critique qui va suivre contient des spoilers… du "Seigneur des Anneaux" ^^
Dans ce tome 16 intitulé "Rouge comme la lave", Lah'saa bien qu'affaiblie par son combat contre Fall / Elendil est parvenue à destination de Slurce, où elle compte bien redonner vie à ce qui a été détruit (nonobstant les nombreuses tentatives d'assassinat fomenté par Mester Thuryn ^^). La peste zombie et les ténèbres se sont abattues sur le mondes des hommes, et ne résistent plus guère que les bastions nains et elfes (Lothlorien, Fondcombe, Vert-Bois le Grand, Montagnes Bleues et Monts de Fer… nous connaissons la chanson ^^)
Nous sommes donc à la fin du voyage commencé dans le tome 6 :
- l'Elfe bleue Lanawyn toujours prisonnière de son propre corps occupé et contrôlé par la Maîtresse des Ténèbres, s'active à découvrir les derniers secrets de celle qui est responsable de son sort tout comme de la mort de son bien-aimé…
- Athénon le survivant du Siège de Kastennroc retourne sur le lieu de ses cauchemars où tout a commencé, car il guide Ora la superhéroïne elfe au coeur d'orc accompagnée par un tigre à dents de sabre albinos et les trois champions peaux-vertes Rank, Tarrec et Killrok (ah, tout ça fleure bon World of Warcraft ^^)… Leur but ? Détruire les reliques du Sombre Seigneur à « la Montagne du Destin » ^^
- la Grande Alliance des Elfes et des Hommes menée par Orbothesh / Elrond et Tenashep / Arwen qui s'enfonce dans les rangs ennemis avec la force du désespoir pour détourner l'attention du Sombre Seigneur ^^
- un commando formé par un magicien, un maître nain, un seigneur elfe et un roi des hommes venu des terres du nord qui provoquent le Seigneur des Ténèbres pour donner une chance à leurs amis de réussir… Les Nazgûls sont de la partie pour défendre leur seigneur et maître, mais en face d'eux il y a Redwin de la Forge, la Colère de Dieu sur Terre !
Les différents POVs sont équilibrés et bien rythmés, bref bien gérés, du coup le grand final ne déçoit pas et l'action et l'émotion de l'epicness to the max est au rendez-vous : nous sommes en présence d'un chouette revival SdA / Warcraft / Warhammer (mais pas que, comme le bras droit de Lash'aa qui ressemble fortement au Kurgan d'"Highlander" ^^), et pour ne rien gâcher les graphismes du duo formé par Duarte et Héban sont très efficacess (ils se sont améliorés au fil des tomes, et nous gratifient de planches souvent assez belles et parfois très belles).
Après on voit quand même la différence entre un crossover conçu dès le départ, comme celui des Maîtres Inquisiteurs, et un crossover qui a été élaboré en cours de route, comme celui qu'on a ici. Tant qu'on gagne on joue, et la saga continue vu qu'il reste pas mal de trucs en suspens comme le retour des mages, les cristaux de pouvoirs, Rom l'apprenti de Redwin, la résurrection des elfes rouges ou la naissance à venir de « Damien, la Malédiction »… (et dommage que les tomes consacrés aux Semi-Elfes n'aient pas réussi à passer du serial au feuilleton, ou que les tomes consacrés aux Elfes Noirs n'aient pas réussi à se greffer sur le crossover)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
TheWind
  28 décembre 2017
Cette fois-ci, ça sent plus que le sapin pour Lah'saa et son armée de goules !
Ils sont tous réunis dans ce tome pour la faire périr :
Tenashep l'Elfe blanc, enceinte jusqu'au cou, Redwin la légende, Aamon le seigneur des Elfes bleus, Gal l'Yrlanais , tous les quatre en route vers Slurce, la cité des Elfes noirs, dernière destination de la nécromancienne.
On y retrouve même Ora la reine des Elfes sylvains et Athé'non assoiffé de vengeance.
On voit mal comment Lah'saa pourrait s'en sortir avec tous ces héros plus braves les uns que les autres et qui ne veulent qu'une chose : se venger de toutes les atrocités qu'elle a commises sur les terres d'Arran.
Seulement ce n'est pas si simple car la ténacité de Lah'saa va se révéler aux lecteurs sous un tout autre jour...C'est bien là ce qui nous intéresse dans cet ultime (enfin, j'imagine que c'est le dernier) tome consacré à Lah'saa. C'est par le biais de l'Elfe bleue Lanawyn dont le corps est habité par l'esprit de la nécromancienne que l'enfance et les motivations de Lah'saa nous seront dévoilées. Nouveaux éléments qui plongent le lecteur dans la perplexité, le doute et l'envie de continuer cette série, encore et toujours !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Meygisan
  20 février 2017
Jean Luc istin est l'initiateur de cette série et scénariste du premier tome consacré aux elfes bleus. C'est donc en toute logique que ce tome 16, qui se veut une première conclusion, soit rédigé par lui. le final de ce cycle nous permet de retrouver tous les personnages importants qui ont fait la force de cette bd, tous les personnages qui jouent un rôle essentiel dans l'affrontement ultime avec l'elfe nécromancienne Lah'Saa. Mais le récit ne trouve pas toute son ampleur dans le combat épique tant attendu mais bien dans les révélations qu'Istin nous a concocté, concernant justement la dite nécromancienne, qui n'est pas l'incarnation absolue du mal. Cela eût été plus facile pour les héros, comme le commente très justement l'elfe Lanawyn lors du jugement de fin de tome. En effet celle ci la présente comme une victime, à la fois d'une manipulation et du destin, la rendant ainsi plus "humaine", et endant ainsi la victoire moins savoureuse. Toue la profondeur du personnage de Lah'Saa est d'ailleurs développée de fort belle manière tout au long de ce tome, nous emmenant dans son passé et nous faisant découvrir une autre race d'elfes.
J'ai beaucoup aimé ce tome car il met fin à une première boucle et prépare la suivante, en introduisant des incertitudes, de nouveaux personnages en l'occurence les orcs, même s'ils sont apparus dans un tome précédent, et les mages. Je trouve d'ailleurs que leur apparition se limite à une excuse scénaristique permettant à Istin de "sauver" l'honneur de sa nécromancienne et ainsi proposer une alternative finale non conventionnelle ou non attendue. Il pose ainsi la question de l'héroïsme face à la grande menace incarnée par la nécromancienne et présente une image bien pâlie de ses propres héros. On est en droit, du coup, de se demander qui sont les véritables héros comme les véritables monstres. A l'image de ses personnages et de ses histoires, l'univers que Jean Luc Istin met en place se défend nettement d'être dichotomique, et bien au contraire tout en nuance.
Après 16 tomes il va falloir à Istin et son équipe pas mal d'imagination pour ne pas tomber dans la redite et garder la fidélité de son lectorat. le prochain volume est assuré par Nicolas Jarry, un scénariste qui en dit long dans ses histoires... J'ai hâte...!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
tchouk-tchouk-nougat
  10 mars 2017
Lah'saa et son armée de goules avancent résolument vers le sud ne laissant derrière elles que décombres et pleurs. Leur objectif est la citadelle de Slurce où règne les elfes noirs dont elle faisait partie autrefois. La coalition des elfes et des hommes, sans oublier un nain mais pas le moindre, ne comptent pas rester sans rien faire. Ils se préparent à la bataille, la dernière, celle qui sera décisive.
Ce tome des elfes bleus est particulièrement dense et épais. il n'en fallait pas moins pour raconter cette bataille finale où les auteurs mélangent pas mal les personnages des différents tomes de Elfes. Et même de Nain puisque Redwin de la forge a quand même une belle place dans l'affaire.
Ainsi en plus de poursuivre sur Lanawyn toujours prisonnière dans son corps dirigé par Lah'saa, Ora la jeune reine des elfes sylvains détentrice du crystal vert va avoir un rôle plus qu'important. Nous avons aussi la suite des elfes blancs avec Tenashep enceinte de Fall qui s'était sacrifié précédemment.
L'accent est mis sur Lah'saa. Ses rapports avec Lanawyn permettent de découvrir son passé et il en ressort un personnage beaucoup moins manichéen que l'on aurait pu penser au départ. C'est une belle évolution, même si on la trouve presque trop rapide.
Bien que ce tome fasse office de bataille finale, tout n'est pas résolu comme le bébé de Taneshep qui va réserver quelques surprises je pense. Les auteurs relance également une nouvelle quête pour Lanawyn : faire renaitre les elfes rouges! Vivement la suite alors!
Les dessins sont très réussis, comme dans les tomes précédents. Une belle couverture, un trait très agréable à regarder, une splendide colorisation et de belles scènes de bataille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MarquePage
  06 mars 2017
On touche à la résolution. Beaucoup de tomes d'Elfes (toutes couleurs confondues) se recoupent. N'ayant pas peur on ne s'y perd pas, même moi je m'y suis retrouvé sans relire les tomes précédents. Sans donner trop de détails, les auteurs donnent le nécessaire pour titiller notre mémoire.
Une histoire un peu classique qui nous fait penser au Seigneur des Anneaux (la fin du troisième tome quand la petite armée reconstituée se jette sur la citadelle ennemi permettant aux hobbits d'aller fondre l'anneau). Ce tome nous réserve quand même de belles surprises notamment sur Lah'saa. Quelques retournements de situation mais les grandes lignes sont attendues.
Les auteurs ont quand même réussi à amener un bon suspense, sans non plus s'en tirer les cheveux, avec un bon rythme et un changement de protagonistes très régulièrement. Un récit assez dense. Je trouve que ça va parfois un peu vite, c'est un peu facile. C'est qu'il y avait beaucoup à dire dans un seul tome.
Les personnages sont donc assez nombreux et malgré un volume épais, on n'a pas le temps de beaucoup les creuser. Sauf pour Lah'saa. Qu'à cela ne tienne, les personnages ont déjà tous été présentés dans des tomes précédents. Ils nous sont donc familiers et attachants.
La fin est assez mystérieuse. Contrairement à ce qu'on a lu jusqu'à lors on sent que tout n'est pas fini. On a hâte de découvrir la suite. Surtout qu'il y avait un point développé dans le dernier Elfes noirs qui n'a pas été utilisé.
Les dessins sont très beaux, classiques pour la fantasy avec une colorisation stupéfiante.
Une lecture très agréable et efficace sans partir en cacahuète comme on aurait pu redouter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (2)
ActuaBD   06 avril 2017
Comme à son habitude, Jean-Luc Istin nous livre un scénario de grande classe, accompagné par la maîtrise graphique sombre et soignée de Kyko Duarte.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   28 février 2017
Un très beau rendez-vous que l’adepte de cette grande saga ne doit manquer sous aucun prétexte !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   20 février 2017
- Je veux me battre !
- C’est vrai que tu as la rage aux tripes et le palpitant d’un brave, le marmouse. Reste qu’il ne fait jamais séduire une bavette avant d’être prêt
- Comprends pas…
- Tant que t’es puceau, tu ne vas pas au bal avec les couilleries pleines !
- Hein ?
- Je veux dire : tu as beaucoup progressé et je suis fier de toi, mais tu restes là ! C’est trop tôt pour te battre, tu n’es pas encore prêt ! Tu comprends ?
- Oui, maître. Je comprends.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
AlfaricAlfaric   23 décembre 2018
- Nous avons deux options, soit on approche en silence en faisant attention de ne pas se faire voir. Soit on fonce dans le tas et on décapite à tout-va ! Quelle option choisissez-vous ?
- On décapite à tout-va ! Sans hésiter ! Grompf !
Commenter  J’apprécie          162
AlfaricAlfaric   18 février 2017
- Je ne fais jamais confiance aux mages. Vous êtes tout autant corruptibles que les hommes.
- Ne t’en déplaise, Aamnon, il n’existe pas de créature qui ne le soit pas. Pas même les Elfes…
Commenter  J’apprécie          181
MeygisanMeygisan   19 février 2017
Les apparences sont parfois trompeuses, dit le proverbe. Lorsque nous avons vaincu Lah'Saa, la victoire n'avait pas le goût tant espéré. Il aurait été plus simple qu'elle soit l'incarnation du mal, qu'elle puisse stigmatiser toutes nos haines, qu'il n'y ait pas d'autres choix pour notre salut que de lui donner la mort. Mais en vérité, Lah'Saa ne naquit pas tel un démon. Elle ne demandait qu'à vivre en tant qu'elfe rouge. Mais comme vous le savez, Slovtan participa au massacre des siens, l'ewhortant par là même, à être l'elfe noire qu'elle se refusait à devenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AlfaricAlfaric   12 février 2017
L’océan a cet effet sur nous tous, il parle à nos cœurs et ravive la flamme du souvenir.
Commenter  J’apprécie          230

Lire un extrait
Videos de Jean-Luc Istin (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Istin
Elfes 31
autres livres classés : elfesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Merlin.M n°3

Quelle est le principales pouvoir du héros ?

Soigner
Devenir invisible
Voler
Parler aux morts

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Merlin, tome 2 : L'Eveil du pouvoir de Jean-Luc IstinCréer un quiz sur ce livre