AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782302030695
64 pages
Éditeur : Soleil (21/08/2013)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Uther Pendragon est mort. Ygerne est enceinte et Merlin prend soin d’elle et de sa petite-fille Morgane. Ensemble, ils se réfugient dans le Castel du roi Erin. Mais le père Patricius veut en finir avec le vieux druide. Il engage des mercenaires pictes pour assassiner Merlin et Ygerne. Afin que l’enfant ne vienne pas au monde et que la prophétie d’un nouveau roi ne prenne pas chair. Le castel est assiégé en plein hiver. Les Pictes sont repoussés mais Ygerne meurt, la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  10 avril 2017
Dans ce bon tome 2 intitulé Cernunnos, c'est contre l'avis de leurs divinités que les païens du dénommé Cernunnos et que les chrétiens du dénommé Patricius font alliance pour contrer les plans de Merlin qui a tout misé sur son petit-fils à venir, enfant d'Uther et d'Ygerne…
Finalement Merlin part à la recherche de Morgane pour tomber dans le piège de son pire ennemi, tandis que Viviane part se venger de cette ordure de Patricius… Pendant ce temps les candidats défilent devant Excalibur et nous faisons connaissance avec Natre et Sanglier de la Maison de Cerin (oui, on vous a reconnu Geoffrey Baratheon et le Limier ^^).
PS: mention spéciale aux planches où le Christ Blanc se détourne de ce fanatique de Patricius !
Commenter  J’apprécie          240
Lildrille
  01 décembre 2019
Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de cette série complète est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=42517
J'ai mis la note de : 20/20
Mon avis sur la série complète : Jean-Luc Istin, une fois n'est pas coutume, nous fait voyager dans un univers empli de légendes arthuriennes. Effectivement, ses séries phares de Merlin (Merlin, le cycle initiatique, Merlin, la quête de l'épée et Merlin, le prophète, Merlin, le cycle Pendragon) s'intéressent déjà à ces récits, mais sous une forme bien différente, en s'intéressant à d'autres personnages et en revisitant le mythe pour mettre en avant la magie et la mythologie celtique. Dans Excalibur chroniques, qui est une série terminée en cinq chants (ou tomes), l'auteur réinterprète de nouveau l'histoire que l'on connaît bien d'une manière toute nouvelle.
Les protagonistes mis en avant ne sont pas ceux que l'on aurait vus d'instinct. Arthur, par exemple, n'est pas très présent. Cela s'explique par le scénario qui débute bien avant sa naissance. Cependant, une fois né, il n'est pas le héros attendu. Au contraire de sa soeur Morgane, dont le caractère et la jeunesse vont la propulser au-devant de la scène. Cette dernière est attachante, touchante et rebelle. On la prend rapidement en affection. L'auteur offre un merveilleux portrait de celle que l'on dépeint souvent comme négative et horrible, et ce changement est appréciable, ne tombant pas dans les clichés. Merlin, quant à lui, est dépeint comme un vieux mage, ce qui est finalement l'image que l'on se fait souvent de lui, et n'étonne pas beaucoup dans cette série. Sage, imperturbable ou presque, conseiller avisé, et grand-père affectueux, le puissant sorcier nous charme cependant toujours, avec des mots bien posés et de belles métaphores réconfortantes.
La mythologie celtique est bien moins présente bien qu'elle reste vivace, grâce à l'aide de la présence du dieu cornu Cernunnos, ou de la présence des dames d'Avalon qui jouent, dans cette série, un rôle majeur. le personnage de Viviane, la Dame du Lac et celle qui préside sur l'île sacrée, est un des plus forts, que ce soit réellement en termes de force brute ou en termes politiques et magiques. Elle représente la religion polythéiste, l'ancienne tradition et essaie désespérément de combattre l'obscurantisme religieux qui s'abat sur le continent, et qui n'hésite pas à brûler sans pitié les femmes priant la Mère.
Cette saga s'intéresse principalement à ce combat qui oppose la religion chrétienne à l'ancienne religion, plus proche des éléments et de la nature. Patricius, un représentant du Dieu unique sur Terre, fait parti du panthéon des personnages les plus présents. Sans doute un peu caricaturé, le lecteur ne l'aime guère et ses envies égoïstes sont clairement visibles. Les autres chefs de guerre chrétiens n'apparaissent guère ouverts et tuent pour leur Dieu sans vraiment réfléchir. Ces tomes sont une critique ouverte de la religion, et des guerres qui en ont découlé par le passé, et ne s'en cachent aucunement. Pour les esprits ouverts et curieux, ce parti pris est intéressant et permet de nouvelles réflexions sur l'évolution de la chrétienté et de ses principes fondamentaux tel que le « Tu ne tueras point », qui ne fut pas toujours appliqué.
La violence est très présente dans cette série, bien plus que dans toutes les autres sagas écrites par l'auteur sur le thème. Certains passages rappellent les scènes de vengeance ou de tuerie de Game of thrones, surtout lorsque le personne dépeint est clairement un psychopathe à la Jeoffrey qui aime voir souffrir les autres. Certaines scènes décrivent également des tortures faites aux femmes, ou des violences faites aux enfants, sans les minimiser. le sang coule et l'histoire n'en apparaît malheureusement que plus réaliste encore. le sexe est aussi mis en avant, faisant de cette série une saga pour adulte, dont les manipulations et complots ne cessent de se multiplier.
Le dessin s'en ressent et est d'une qualité époustouflante. Contrairement à ses autres associations, l'auteur s'est lié à un dessinateur dont chaque case semble être une peinture à l'aquarelle. Les couleurs sont bien choisies, en raccord avec les thèmes abordés, et les traits nous font voyager d'une belle manière. Admirer les dessins en prenant son temps fait aussi partie de la lecture d'une BD et n'est clairement pas à mettre de côté pour celles-ci.
La fin est surprenante et change la légende arthurienne du tout au tout. Jean-Luc Istin s'amuse à déroger les codes et réussit son pari de nous étonner, une fois de plus. Les légendes arthuriennes n'ont jamais été aussi prenantes que dans ses pages, même si elles ne parlent quasiment pas d'Arthur !
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bran_601
  13 novembre 2014
Autant le dire tout de suite, "Cernunnos" le tome II d'Excalibur Chroniques est une vraie belle réussite et répond plutôt bien à la longue attente qu'avait suscitée le premier volume. L'association Istin / Brion fonctionne toujours aussi bien pour nous offrir un récit poétique moyenâgeux sublimé par des planches magnifiques, véritables tableaux qui ont sans doute exigé à son artiste de bien longues nuits blanches.
Du coté de l'histoire cela avance plutôt bien, l'évolution de la relation Merlin / Morgane étant le point d'ancrage de ce cycle, elle prend une tournure inattendue quand celle-ci se fait enlever par le Roi des pictes, un certain Bran MacThorn. À ce titre on peut noter l'hommage au personnage de Robert E. Howard " Bran Mak Morn " qui a très certainement influencé J. l'ISTIN (aucun roi Picte n'a jamais porté ce nom à ma connaissance, hormis celui d'Howard à deux caractères près ).
C'est aussi un récit qui explore une vision païenne du mythe arthurien tout en narrant les premières oppositions que se livrent les partisans des anciens cultes à celui des missionnaires chrétiens.
Une excellente BD qui puise allègrement dans le panthéon celtique pour s'affranchir des codes habituels et ainsi revigorer les origines de la légende. Une grande satisfaction en attendant la suite avec impatience...
Lien : http://david-gemmell.frbb.ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PetiteNoisette
  06 octobre 2013
La suite, du premier volume, enfin ! Une suite tout aussi passionnante que le début. On suit les aventures des personnages précédemment présentés. Uter est mort mais Ygerne porte son fils, Arthur, que la prophétie désigne comme un futur grand roi. Des complots se forment pour assassiner Ygerne et Merlin. Celui-ci commence à lier un lien très fort avec sa petite-fille Morgane, jusqu'à ce qu'elle soit enlevée. L'histoire est plus que jamais sombre et inquiétante, mais on a hâte de connaître la suite !
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
Commenter  J’apprécie          50
Skritt
  05 août 2014
Dans ce deuxième album de la saga d'Excalibur, Ygerne, enceinte de Uther met au monde son fils lors d'un siège de Pictes. Merlin se retrouve à choisir entre donner le bébé en échange de Morgane, la grande soeur du bébé, fille d'Ygerne. Dans le même temps, Patricius lance une croisade contre les femmes d'Avalon pour satisfaire son Dieu.
Ce deuxième tome est nettement supérieur au premier épisode au niveau scénaristique. Sur fonds de guerre religieuse entre Avalon et la légende, le mythe, et le christianisme grandissant, les Pictes sous les ordres de Cernunnos enlève Morgane pour en faire une reine. Beaucoup de symboles égrènent cet album au graphisme irréprochable et à l'ambiance celtique, installant dans le même temps un fonds de personnages tels des bubons qui dans les prochains albums seront sans doute amèneront la peste au sein du royaume breton.
Le scénario est soigné et bien travaillé, ne laissant aucun répit au lecteur. Il faut noter aussi un atout intéressant que sont la soixantaine de pages de l'album, une quinzaine de pages de plus que les albums standards. Enfin, le graphisme est beau et les décors empreints d'un calme et d'une sérénité mystiques.
Lien : http://skritt.over-blog.fr/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
BulledEncre   13 décembre 2013
Bien que la collection Celtic recèle des pépites depuis plusieurs années, Excalibur – Chroniques se place comme l’une des plus abouties !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   24 septembre 2013
Une deuxième partie de très bonne facture sur une romance celtique restituée avec goût et finesse par deux artistes indubitablement très inspirés. Un plaisir de lecture !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   17 septembre 2013
Une prouesse visuelle complétée par une mise en page nerveuse et dynamique.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   31 août 2013
Sais-tu pourquoi excalibur ne sera jamais tienne, jeune homme ?
Parce qu'elle ne servira que la justice et le peuple et non la cause personnelle de son possesseur.
Commenter  J’apprécie          50
MarquePageMarquePage   13 septembre 2013
Je te laisse la vie sauve. Ce n'est pas ton dieu qui l'a décidé mais moi. Il ne t'est pas venu en aide. J'ai décidé. Ne t'en déplaise, je suis une déesse, prêtre. Et toi... Tu n'es rien !
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Jean-Luc Istin (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Istin
Avis sur Mages, tome 1 à 9:20
autres livres classés : légendes arthuriennesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Merlin.M n°3

Quelle est le principales pouvoir du héros ?

Soigner
Devenir invisible
Voler
Parler aux morts

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Merlin, tome 2 : L'Eveil du pouvoir de Jean-Luc IstinCréer un quiz sur ce livre