AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Mages - BD (Monde d'Aquilon IV ... tome 1 sur 8
EAN : 9782302076624
52 pages
Soleil (19/06/2019)
4.02/5   93 notes
Résumé :
Sur les Terres d’Arran, suite à l’affaire « Lah’saa-Slovtan », les Mages doivent désormais obéir à une nouvelle loi : être recensés et servir un seigneur humain ! S’il refuse, le mage est traqué par l’ordre des Ombres, emprisonné ou selon le cas, exécuté ! Tyrom, un vieil ermite, s’attache bien malgré lui à Shannon, une gamine espiègle de Castlelek. Cette cité indépendante est convoitée par le roi Gerald qui entend l’annexer à son royaume. Alors, quand Tyrom voit un... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 93 notes
5
15 avis
4
22 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
Alfaric
  19 juin 2019
Et le tome 1 de la nouvelle série des Terres d'Arran intitulé "Aldoran" commence par un récit « Gilets Jaunes » : ouf les auteurs commencent à se remettre de leurs traumatismes macroniens… Page 3 la jeune fille Shannon persuadée de vivre une vie ennuyeuse présente sa ville paumée et sans histoire, alors que page 50 la jeune femme Shannon persuadée de vivre une vie passionnante présente sa ville bastion de la liberté, de l'égalité et de la fraternité : mais que s'est-il passé entre l'introduction et la conclusion pour que l'univers fassent évoluer les personnages à ce point-là et que les personnages fassent évoluer l'univers loin du TINA reagano-thathéro-macronien ???
Castlelek était un coin paumé avant que la renaissance des Elfes Rouges (voir "Elfes" tome 21) en fassent un carrefour aussi prospère que convoité par ses puissants voisins, dont le roi Gerald de Koromor qui propose d'apporter l'ordre et la sécurité que la cité a toujours possédé en échange de lourdes taxes (vous savez ces gens qui inventent des menaces imaginaires pour qu'on leur donne plus d'argent de plus de pouvoir pour pouvoir lutter contre lesdites menaces imaginaires et/ou exagérés quand elle ne sont pas créées de toutes pièces : Rahan fils de Craoh se battait déjà contre eux durant les Âges Farouches). Shannon fille de Keirn est une enfant qui a soif d'aventure contrairement à son ami Pier plus casanier tu meurs, et les deux gardiens troupeaux se demandent bien qui est le géant yrlanais qui vit à l'écart de leur communauté.
La curiosité peut être un défaut et/ou une qualité, et en voulant découvrir son identité elle découvre que le dénommé Tyrom ignore lui-même qui il est et que c'est pour cela qu'il reste à l'écart des autres. le grand placide et la petite espiègle se lient d'amitié, et quand des bandits attaquent la ville Shannon et Tyrom s'interposent. le miracle se produit et ils se regardent en chien de faïence pour savoir lequel des deux compères est un élémentaliste ? Mais pour le mage Ravenfied et le connétable Irébor (sosie de l'acteur James Cosmo) la chasse est ouverte : il faut retrouver Aldoran accusé d'avoir assassiné le roi Arléon (« Aldoran m'a tué » : dédicace au scandale de l'affaire Omar Raddad ?)...
Depuis que l'Incident Lah'saa a été attribué au mage Slovtan (voir "Elfes" tome 16), magie et magiciens sont été déclarés dangers publics potentiels et ils doivent protéger et servir ou être traqués, arrêtés et emprisonnés par l'Ordre des Ombres (euh les invasions nécromanciennes, l'ordre nain hérétique du Dragon ou l'Haruspice qui voulait devenir maître du monde ne leur avaient pas déjà mis la puce à l'oreille ? les mêmes causes produisent les mêmes effets !). Mais le mage élémentaliste Aldornan se demande bien pourquoi ils ne doivent servir que les puissants tous plus crevards les uns que les autres, et il pensait avoir troussé son Roi Arthur avec le dénommé Arléon avant que ce dernier ne se fasse assassiner… A force de côtoyer Shannon et Tyrom il trouve enfin réponse à ses questions existentielles : il n'existe pas de meilleur monarque que le peuple souverain qui n'a besoin d'aucun homme providentiel et d'aucune élite autoproclamée pour se gouverner lui-même (contrairement à ce que prétendent ces derniers et ces dernières avec la complicité des médias prestitués) !
Allons plus loin en faisant un peu de macroéconomie : comme le disaient R.E. Howard, Fritz Leiber, Roger Zelazny ou Michael Moorcock, il suffit de remplacer le sorcier par le banquier et la magie par l'argent pour passer tout naturellement de l'heroic fantasy au roman social ! Pourquoi en 1973 on a cédé à la pression des vautours financiers en retirant l'argent au service des gens pour le mettre au service des puissants ? C'est une question qu'aucun journaliste stipendié n'oserait poser ! (aucun d'entre eux ne mentionne également que le gouvernement italien est en train de courtcircuiter la banque centrale européenne pour revenir aux méthodes ayant fait leurs preuves durant les Trente Glorieuses, mais interdites par les Chicago Boys car ne créant pas assez d'inégalités dont pourrait tirer parti leurs amis les nantis)
Le prolifique Jean-Luc Istin devrait miser sur la qualité plutôt que sur la quantité, car ici pour un lancement de série il a eu le temps de bien travailler comme il fallait, et avec inspiration pour ne rien gâcher. Les 50 pages sont bien utilisées et malgré quelques inégalités / hétérogénéités Kyko Duarte aux dessins et J. Nanjan aux couleurs assurent de bons graphismes. C'est donc au nom de la justice et de la vérité que Shannon et Tyrom deviennent des super-héros (pré)destinés à protéger leur cité, et ni agresseurs ni agressés ils attendent de pieds fermes les homines crevarices du monde entier…
Seuls les plotmasters des Terres d'Arran ont en tête la chronologie de ces dernières mais on connaît bien des gens qui auraient besoin de leur aide : les Moïse nains Dröh, Brum et Kardum, les semi-elfes de Trein Er'Madenn Fern, les parias de la Cité des Sang-Mêlées ou les Orcs pacifistes et progressistes du Pays des Vents… Ce n'est pas la fin, c'est le commencement : la saga approche des 50 tomes, mais il n'est jamais trop tard pour bien faire en oeuvrant à la convergence des luttes… JUSTICE FOREVER ?
PS : la série suivra élémentalistes, runiques, nécromanciens et alchimistes et après Adolran nous découvrirons Eragan le runique, Altherat le nécromancien et Arundill l'alchimiste (qui sera confié aux bons soins de Nicolas « No Pasaran » Jarry et Bojan « No Future » Vukic : j'ai hâte hein, mais pas forcément les porte-monnaie des lecteurs et des lectrices !)
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          454
Crossroads
  10 mai 2020
Après les Elfes, les Nains, les Orcs et autres Gobelins, voici venu le temps des Mages.
Castlelek est une petite bourgade indépendante qui a toujours revendiqué son autonomie.
Mais ne pas aller dans le sens du vent, c'est à dire du roi Gerald, revient à s'exposer à de très grands tourments.
De paisible, Castlelek allait virer cauchemar en moins de temps qu'il n'en faut pour un mage première année de débiter la fameuse formule sur l'indéterminisme de la mesure visant à quantifier la dualité onde-corpuscule, à savoir "ju'mpl,yai !! q(zrté)$", mais je ne vous apprends rien.
Mages, c'est également l'histoire d'une rencontre.
Celle de Shannon, petite fille espiègle, avec un vieil ermite bougonnant, Tyrom.
Et ces deux-là de s'apprivoiser, se jauger pour déboucher sur un final auquel je ne m'attendais pas.
À grands renforts de baston et de magie, ce premier opus parvient au combo parfait entre action et émotion.
Les planches sont aérées, précises et éclatantes, un pur régal oculaire.
Assorties d'un récit plutôt convaincant, Aldoran lance idéalement cette nouvelle franchise qui n'appelle qu'un seul voeu, la suite et fissa !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          463
saigneurdeguerre
  30 décembre 2019
Je m'appelle Shannon. Je vis à Castlelek avec mon père, un homme courageux et honnête. C'est une ville indépendante qui semble avoir été oubliée des seigneurs alentours. Ou plutôt, semblait car le roi Gérald du royaume de Koromore décide soudainement de nous envoyer un messager qui soi-disant nous apporte la protection du roi contre les armées du Mal. Evidemment, cette protection n'est pas gratuite…
Contrairement aux autres habitants de ma ville qui redoutent les contacts avec les inconnus, moi, cela m'attire ! J'ai donc pénétré dans la maison du vieil homme qui vit en dehors de notre ville. Il s'est installé là, il y a deux ans, et personne ne le connait… Pas même son nom. Ma curiosité m'a joué un tour car je ne l'ai pas entendu arriver malgré l'avertissement lancé par mon ami Pier. Comment va-t-il réagir, maintenant qu'il m'a surprise chez lui ?
Critique :
L'aventure se poursuit dans l'univers des Terres D'Arran après une cinquantaine d'albums de qualité scénaristique souvent inégale. Qu'en est-il de celui-ci qui démarre un nouveau cycle, celui des Mages ?
Kyro DUARTE crée, par ses dessins, une atmosphère digne des plus belles histoires de fantasy. Ses décors urbains sont à tomber par terre. La mise en couleurs de J. Nanjan renforce encore la beauté des décors qu'ils soient en intérieur ou en extérieur.
Jean-Luc Istin, le scénariste aux dizaines de scénarios réussit ici une magnifique histoire qui tient en un volume, le premier de la série des mages. Souvent contesté pour ses histoires qui ne trouvent pas toujours une fin cohérente et efficace, peut-être parce qu'il se disperse trop, il nous livre ici un récit de magie plein de (bons) sentiments. Une gamine espiègle et aventureuse, un gigantesque guerrier Yrlanais vieux et amnésique… et quelques magiciens aux ordres de souverains pas toujours très nets, voire franchement nauséabonds, réussissent à nous replonger avec délice dans l'univers des Terres d'Arran.
N'ayant pas envie que vous me jetiez un sort pour en avoir trop révélé, je vais en rester là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Meygisan
  21 juillet 2019
Je ne savais trop quoi attendre de cette nouvelle série dans l'univers des Terres D'Arran. Après trois séries et près de 50 tomes, que pouvaient avoir encore à raconter Jean Luc Istin et ses comparses?
Et bien je fus plutôt agréablement surpris par la prestance de ce premier tome. je me suis pris au jeu de cette gamine espiègle, Shannon, de sa personnalité bien trempée, de son destin, et de son avenir. Oui car la gamine n'a pas la langue dans sa poche et n'a peur de rien.
Ce tome 1 porte la lourde responsabilité de présenter cette nouvelle série, également sans doute de relancer l'intérêt de l'univers et pourquoi pas de trouver de nouveaux lecteurs. En se projetant directement dà la suite des événements qui ont marqués les Elfes rouges ( voir tomes précédents de cette série), elle permet aux "anciens" lecteurs, les acharnés, de renouveler leur expérience. Elle permet aux potentiels nouveaux, de découvrir l'univers, sans qu'il soit nécessaire de connaître l'histoire d'Arran pour l'apprécier. Ce pourra être fait par la suite.
Ce tome 1 est donc plutôt de bonne facture, tant par le scénario, que par les graphismes, même s'il ne propose rien de bien exceptionnel dans le genre, n'empêche qu'on s'attache facilement à cette gamine et au gigantesque guerrier Yrlanais dont on ne sait rien, puisqu'il est lui même amnésique, mais on devine que s'il est là, il doit bien avoir affaire avec la gamine et cet ordre de mages qui donne son nom à la série.
C'est donc sur les pas de cette amnésie que le scénario nous emporte vers la liberté et la justice, thèmes développés dans ce récit, au son de cette cité qui prône son indépendance et la défend coûte que coûte. Shannon et Tyrom deviennent ainsi les défenseurs de cette cité après que les personnages les plus influents aient donné leur vie pour elle face à un roi peu scrupuleux capable du pire pour annexer la dite cité, devenue depuis peu un lieu important.
Le message est simple: on n'a besoin de personne pour se gouverner soit même et on est très bien comme ça, et on compte bien rester ainsi.
Ce tome 1 donne plutôt envie de poursuivre l'expérience, ne serait ce que pour voir comment une gamine et un géant vont s'y prendre pour protéger Castlelek, également pour voir comment la classe des Mages va être traitée au cours de cette série, les futurs titres étant plus alléchants les uns que les autres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
gilles777
  22 mai 2022
Shannon est une petite fille espiègle qui tombe à un moment donné sur le colosse Tyrom, qui a perdu la mémoire. Peu après, leur petite ville est attaquée par des mercenaires qui sont repoussés grâce à Tyrom et à l'utilisation de la magie.
Une petite fille curieuse, un colosse bon bougre, des mages et un roi sans scrupules. Il n'en fallait pas plus pour raconter une belle histoire de Jean-Luc istin, dessinée par Kiko Duarte.
J'ai beaucoup aimé. Une belle oeuvre de fantasy pour ceux qui trouvent les romans trop longs.
Commenter  J’apprécie          230


critiques presse (5)
SciFiUniverse   29 août 2019
Cette nouvelle série sur les Mages s'attaque par un angle différent, celui de la magie, à enrichir nos connaissances sur le monde des Terres d'Arran pour notre plus grand plaisir.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
BoDoi   14 août 2019
Comme toujours dans cette immense saga qu’on peut prendre par n’importe quel bout, tout est classique et efficace. Les ressorts, les enjeux, les confrontations : on a l’impression d’avoir déjà lu ça quelque part, mais qu’importe car le plaisir est là.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   29 juillet 2019
Ce premier album est suffisamment dense pour que l’on profite pleinement de sa lecture, sans jamais ressentir le moindre temps mort, au point de s’étonner qu’il ne fasse que 48 pages au final.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   17 juin 2019
Si les péripéties de la plupart des races et peuplades qui composent cet univers commencent à s'essouffler, avec Mages, les Terres d'Arran n'ont visiblement pas livré tous leurs secrets et ont encore beaucoup de choses à raconter.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   13 juin 2019
Une belle surprise, une lecture divertissante que je vous invite à découvrir.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Alfaric
Alfaric  
- Tout ça pour ça ?
- Tout ça pour la vérité et la justice. Ces deux-là n’ont pas de prix.
Commenter  J’apprécie          240
Meygisan
Meygisan  
Le danger m'a toujours attirée, allez savoir pourquoi. Mon père affirmait que je tenais de son grand père. Lui aussi était téméraire, toujours attiré par l'inconnu. Il a d'ailleurs fini dans la gueule d'un troll des montagnes. Ce qui n'a pas aidé sa descendance à devenir audacieuse.
Commenter  J’apprécie          60
lechristophe
lechristophe  
[Shannon et Pier font la course]
- Shannon : J'ai gagné !!!
- Pier : Forcément, t'as triché.
- Shannon : N'importe quoi ! J'ai juste pris un chemin plus court !
- Pier : C'est ce que je dis...
Commenter  J’apprécie          40
Mmang0698
Mmang0698  
- Tu ne crois pas que je vais baisser mon kilt et me laisser prendre comme une vulgaire catin ?!
- Je vous imagine mal en effet...
Commenter  J’apprécie          40
lulu8723
lulu8723  
Conversation lors de l'assassinat du père de Shannon:

Le Bourgmestre
- J'ai dit: qui es-tu?
Le prisonnier:
- Personne.
Shannon:
- Coupez-lui les couilles!
Tyron:
- Shannon, voyons ! ! !
Shannon:
- Ce sale type doit crever! Il a tué mon père ! ! !
page 23.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jean-Luc Istin (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Istin
Elfes 31
autres livres classés : magesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Merlin.M n°3

Quelle est le principales pouvoir du héros ?

Soigner
Devenir invisible
Voler
Parler aux morts

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Merlin, tome 2 : L'Eveil du pouvoir de Jean-Luc IstinCréer un quiz sur ce livre