AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302038320
Éditeur : Soleil (18/06/2014)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Frappée par un mal extrêmement contagieux d'une nature indéfinie, une grande partie de la population américaine s'est progressivement transformée en hordes de lycanthropes. Les survivants, fuyant les grandes villes infestées, se sont regroupés en communautés autonomes. Se déplacer en dehors de ces refuges c'est flirter avec sa propre mort... Au fil du temps, les loups aussi s'organisent et une nation se met en place. Une nation dont la nourriture est l'Homme. C'est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Pavlik
  09 août 2014
World War Wolves, un sous Walking Dead à poil made in France ?
Non, selon moi pour trois raisons : le héros, la menace, l'avancée de la menace
-Nous suivons le parcours d'une famille qui tente de se protéger de l'invasion des lycanthropes en rejoignant Las Cruses, ville américaine pour le moment épargnée. le père était romancier, ce qui, de l'avis de sa femme et de ses enfants n'est pas d'une grande utilité, vu la situation actuelle. Conscient de ses carences en la matière il va jusqu'à chercher à prendre des "leçons de survie". On est donc loin de Rick, shérif de son état, homme d'action et leader charismatique protégeant les siens de la menace zombie.
-Ici la menace est toute autre puisque nous avons à faire à des hordes de loup-garous qui, contrairement aux morts-vivants, conservent, même si elles sont diminuées par la transformation, leurs facultés intellectuelles. Ainsi, si un ex-médecin devenu lycanthrope ne sera plus capable d'exercer son art, il sera toujours suffisamment malin pour vous tendre un piège, vous mentir, utiliser une arme (y compris une arme à feux) etc... Les loups forment des meutes structurées, dirigées par un chef. En revanche, si les moyens diffèrent, le but restent le même, à savoir vous boulotter, le frisson de la traque en plus.
-Mais malgré leurs atouts (agressivité, absence d'empathie, force, agilité, vitesse décuplées sous leur forme animale) les lycanthropes n'en sont qu'au début de leur expansion, l'humanité offrant une belle résistance. En gros, les zones éloignées des forêts continuent de demeurer des endroits relativement surs et les hommes disposent encore de stocks d'armes conséquents. Nous sommes donc d'avantage dans le cadre d'une guerre (avec tout ce que cela implique, y compris d'éventuels rapports diplomatiques) que d'un univers post-apocalyptique stricto sensu, où il ne s'agirait que de survivre.
World War Wolves est donc une série tout à fait recommandable, le dessin est agréable et dynamique et les personnages sympathiques. On attend le tome 2 pour voir où tout cela nous mène.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          126
fairy-man
  30 juin 2014
Dans un monde post apocalyptique, une famille tente de survivre en rejoignant une ville fortifier. Mais les Loup-Garoux rode, dans le monde entier, ils prennent l'ascendant sur la civilisation, pire encore les humains sont devenue des proies pour ces monstres qui à la nuit tombée les pourchasses avec un appétit... Fatal.
Jean Luc Istin scénariste confirmer avec une expérience prouver par ces nombreuses séries achevées ou en cour s'attaque cette fois ci à un registre qui marche plutôt bien ces dernières années : la survie en monde post apocalyptique. L'Ambiance est maîtrisé, l'atmosphère palpable et les dialogues riches et intéressant. Seul point négatif, l'impression de "copie" à Walking Dead la série de zombie. C'est là qu'il est dommageable d'avoir tenter une telle série puisque les gens y verrons sans nul doute une façon de surfer sur le succès des Survival. Néanmoins, la grande différence avec la série à succès de Kirkman, c'est que là il n'est pas question de zombie mollassons,et débiles, non. Mais de Loup-Garous, autrement dit, d'hommes et de femmes qui à la nuit tomber chasse leur anciens congénère pour s'en foutre plein les babines. de ce fait, la relation entre personnages survivants n'est pas le seul point intéressant pour le scénario puisque les lycanthropes sont eux aussi douer d'intelligence (bien que diminuer, à cause de l'instinct), nul doute que les auteurs seront en tirée partie pour les prochains album, car dans celui ci, c'est une espèce d'introduction qui ce présente sous nos yeux.
La famille qui survie présente elle aussi de nombreux point commun avec celle de Rick, le héros de Walking Dead, en même temps, comment faire autrement quand on essaye d'imaginer ce que serait la vie dans un monde comme ça ? Il y a pas 36 solutions.
Le dessin est assuré par Duarte. Sont talent lui permet de nous fournir des planches de toute beauté... en Noir et Blanc. Un nouveau clin d'oeil à Walking Dead ? peut être. Toujours est-il que c'est beau et que l'ambiance s'en ressent. Sombre, détaillé et précis. Bref, rien à redire à ce sujet là. Précisons que les niveaux de Gris, sont assuré par Ellem, qui rang magnifiquement hommage aux traits de Duarte.
Conclusion, c'est une excellent série qui se place sur des rails qui malheureusement accueillaient déjà des trains bien chargés dans le genre. Espérons qu'elle sera ce faire un place auprès des lecteurs car elle vaut le détour. Une preuve de plus qu'en France, les Artistes Français savent aussi faire du bon comics et pas que de la BD Franco-Belge. Un format qui espérons-le sera progresser d'avantage d'année en année tout en préservant l'attrait pour la BD. (Il y a forcément de la place pour tous).
PS : le tout à été superbement édité par les éditions Soleil, qui suivent le format cartonné des comics comme ce que fait Delcourt, Urban, Glénat et qui le propose à un prix équivalent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Slava
  15 mars 2016
Les Etats-Unies sont frappés par une épidémie meurtrière, touchant une grande partie de sa population en monstres, et dévastant tout sur son passage. Les survivants s'organisent... STOOOOOOP !
A la première vue, en lisant ce que je viens d'écrire là, on croit encore à un énième récit à la Walking Dead où au moins autre récit d'apocalypse avec zombies et tout le tintouin. Et pourtant... ici, les zombies sont... des loups-garous ! Eh oui, c'est des loups-garous qui dévastent le pays de l'Oncle Sam et qui traquent les humains ! Et moi, toujours en quête d'originalité, j'aime !
Donc, déjà, première surprise : c'est un comic...français. Eh oui, c'est bel et bien français. Et pourtant, ça imite bien les comics américains.
Ensuite, l'histoire est très intéressante même s'il y a la petite ressemblance avec Walking Dead (forcément, qui dit histoire de survie= Walking Dead) mais il y a beaucoup de différences bienvenues : notamment le héros (enfin, il y a plusieurs personnages qu'on suit...), un écrivain qui ne s'y connait pas en survie et qui va même prendre des cours pour apprendre ! Les personnages sont variés et surtout, il y a quelques traits réalistes : certains dialogues et certaines réactions pourraient tout à fait y arriver ! le réalisme de l'histoire est encore plus accentué par la présence d'extrait de journaux, de blogs et de lettres, faisant une immersion totale au récit.
Quand aux loups-garous, eh ben ! Ils sont classes, cruels, féroces, bien loin des zombies, et intelligents ! Eh oui, ils s'organisent en communautés hostiles bien décidé à avoir la peau des derniers survivants... le fait qu'ils ont encore des souvenirs de leurs vies passées et de leur intelligence les rend plus terriblement crédible que les morts-vivants sortant de leurs tombes.
Quand à l'histoire elle-même, si elle garde encore quelques lignes hélas classiques des récits de survie, il y a une dose de mystère et beaucoup de suppositions peuvent y être faites (je vous laisse découvrir).
Et les dessins ! Noirs et blancs mais très graphiques et réalistes mais aussi violents.
En revanche, petite déception : le cliché du "on ne sait pas l'origine de l'épidémie", aaaargh ! Mince, j'ai horreur de ça ! Même dans le très bon film World War Z, ça m'avait irrité ! Zut, je veux savoir au moins une preuve d'où ça vient !
Mais sinon, Wolrd War Wolves (quel titre !) est un comic surprenant à... croquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Mariejuliet
  20 juillet 2014
Quand Babelio a proposé ce comics en masse critique j'ai été conquise par la couverture, un WWZ à la sauce loup-garou et français! Merci à Babelio et à Soleil de m'avoir permis de découvrir ce titre.
Mon ressenti :
Dans ce comics, ce qui m'a rapidement marqué, ce n'est pas le dessin, mais le scénario. Certes la couverture nous met dans l'ambiance, puis suit la présentation des personnages sur deux pages et immédiatement après on se retrouve en plein coeur de l'action, comme dans un film. Les loups garous sont dans la place et becte même leur maman (uh uh uh et un premier moment un peu gore à souhait !). le lecteur va ensuite suivre les différents protagonistes, vivant des histoires pour le moment indépendantes (avec comme un petit air de The walking dead). Les cases de dessins vont alterner avec des articles de presse, des témoignages... le tout nous racontant le développement fulgurant de cette épidémie de lycanthropie. L'idée est vraiment bonne, car pourquoi proposer uniquement des épidémies de zombies (WWZ, The walking dead), de vampires (La chute, Je suis une légende), pourquoi pas des loups garous ?
L'épidémie est traitée à travers les différents personnages, les différentes villes, ce qui donne une approche assez globale (et flippante) de la situation. Même si certaines scènes ont un petit goût de déjà-vu, d'autres sont vraiment très originales comme la prison de Rikers Island transformée en garde manger géant pour loup garou.
J'ai un peu moins adhéré au dessin, notamment au niveau du visage de certains personnages ou de scènes globales. Cependant, il porte très bien l'histoire et son dynamisme.
Au final, en reprenant des traits assez classiques de récit de développement d'épidémie, ce comics offre une nouvelle version avec des loup-garou, assez originale, très dynamique et effrayante. A suivre.
Lien : http://booksandme.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Le_plaisir_de_lire
  12 juillet 2017
J'ai été frappé de curiosité en voyant la couverture dans ma librairie préférée. Je me suis dit que l'idée d'exposer l'humanité face à un danger d'extinction intelligent était bonne, qu'elle pouvait apporter de nombreux éléments d'intrigue, de personnages, enfin bref un peu de frais dans la mode de l'apocalyptique « bête et méchant« . Mon dieu ce que j'ai pu avoir tort.
Le premier problème qui se pose, qui frappe aux yeux, c'est que cette saga n'est pas seulement un clin d'oeil à l'excellent Walking Dead, dans certaines parties c'est une pâle copie, pour ne pas dire un plagiat. Notamment dans la description et la construction de certains personnages. C'est difficile à décrire, mais vous aurez cet arrière gout de zombie tout au long de la lecture.
Ensuite, et cela frappe dès les premières pages du premier tome (j'ai eu le plaisir d'avoir entre les mains le second également), il y a une sorte de problème scénaristique et surtout une non-exploitation du plein potentiel qu'est l'idée des loup-garous. Les loups sont, au début de leur transformation, aussi intelligents que lorsqu'ils étaient humains, peuvent utiliser des armes, des outils, des stratégies et même des véhicules et des chars de combat ! Tout cela en gagnant une force et une rapidité exceptionnelle. La loi de la nature voudrait que les humains soient éradiqués en quelques semaines, seuls « survivraient » des garde-manger ici et là (bien présents dans l'oeuvre). Mais ce n'est pas le cas, les loups pour des raisons étranges ou plus ou moins inconnues ne déferlent pas sur les humains et c'est un problème, cela bloque le lecteur que je suis. Je suis dans une incompréhension quasi complète car l'on nous montre des villes tombées sous une horde déferlante mais une autre, où quelques soldats stationnent, qui résiste aux loups et négocie avec eux.
Ensuite, c'est l'intelligence des ennemis qui n'est pas assez exploitée. Et surtout c'est tout un côté diplomatie, rivalités internes, entre loups, luttes de pouvoir qui n'est pas assez présent. C'est une force intelligente, pas un simple groupe de morts-vivants écervelés ! Ils devraient établir des stratégies, des réseaux d'espionnage, obtenir victoires et défaites qu'elles soient militaires, sociales ou diplomatiques. Humains et Loup-Garous devraient constituer deux nations en compétition pour le contrôle de la planète et il n'en est rien, l'on ne ressent pas cette menace mondiale, la peur des personnages.
Mais heureusement tout n'est pas tout noir dans World War Wolves. Les illustrations sont merveilleusement sombres et violentes et c'est ce qu'il faut car cela reflète l'histoire. Vous verrez des hommes se faire dévorer vivants, des loups se faire décapiter et des enfants pleurer de peur avant qu'un lycan mette fin à leurs jours. Ce sont ces petits passages excellemment bien illustrés qui font mouche, qui prennent le lecteur au coeur, voir même aux tripes.
Les personnages sont en majorité transparents mais l'Aveugle et la Fillette sortent du lots, ils sont intéressants et attachants et vous font voir l'histoire d'un angle différent de ce que l'on peut voir d'habitude, plus humain, mais aussi plus faible face aux menaces de ce nouveau monde.
Retrouvez la critique complète sur le plaisir de lire : http://www.leplaisirdelire.fr/world-war-wolves-jean-luc-istin/
Lien : http://www.leplaisirdelire.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
BDGest   21 juillet 2014
L’attrait de World War Wolves tient [...] à l’habilité de la narration. Élément incontournable pour la réussite d’un récit de ce genre, la psychologie des personnages est bien définie. De plus, l’histoire chorale offre des situations et des profils variés.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   02 juillet 2014
Un début de scénario catastrophique de bonne facture et des plus entreprenants, qui promet de nous faire faire bien des cauchemars, à croquer à pleines dents.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PavlikPavlik   08 août 2014
Avant nous, les Américains grossissaient à grands coups de fast-food ! Les industriels en ont profité pour s'enrichir à grands coups de faux régimes. Mais la seule solution à tous ces maux, c'est nous ! Les fast-food ont disparu pour la "alive-food" ! Ils vont tous maigrir, dorénavant. Pas trop, j'espère !
Commenter  J’apprécie          70
PavlikPavlik   08 août 2014
Une foutue épidémie ? C'est quoi ces gars qui deviennent cinglés au point d'éventrer les gens qu'ils croisent dans la rue, la nuit ? On se croirait au milieu d'un foutu roman de Stephen King, oui !
Commenter  J’apprécie          90
PavlikPavlik   08 août 2014
Ils nous cernent, des deux côtés de la ruelle ! Il ne reste plus qu'une chose à faire...jouer un bon vieux blues.
Commenter  J’apprécie          90
PavlikPavlik   12 août 2014
Le dollar et moi on a un point commun, on n'a plus aucune utilité.
Commenter  J’apprécie          130
EnkiEnki   26 novembre 2016
JOHN : Nom de Dieu ! Je suis horrifié et pourtant mes pensées partent en vrille et j’entends Loreen me dire qu’on aurait jamais dû venir ici ! Que tout est ma faute ! Elle aime bien me responsabiliser. Si je pète au milieu d’un champ de bouses de vache, sûr qu’elle dira que l’odeur vient de moi !
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Jean-Luc Istin (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Istin
[Interview] [BD] Jean-Luc Istin : Créateur des terres d'Arran
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Merlin.M n°3

Quelle est le principales pouvoir du héros ?

Soigner
Devenir invisible
Voler
Parler aux morts

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Merlin, tome 2 : L'Eveil du pouvoir de Jean-Luc IstinCréer un quiz sur ce livre