AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782373090413
Éditeur : L'Echappée (10/05/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Postface de Jacques Baujard (auteur de Panaït Istrati. L'amitié vagabonde [Transboréal, 2015] et libraire à Quilombo-[ Paris 75011)]

« Je pense que, dans cette nuit de la vie, l’art est notre seule lumière et, peut-être, l’unique espoir du perfectionnement universel. Tout autour de nous est égoïsme, bassesse, vanité. L’aisance, la fortune, n’améliorent pas la qualité ordinaire de l’homme. L’intelligence même et l’instruction, ne l’ennoblissent point, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fanfanouche24
  28 mars 2020
"Comment peut-on parler de beauté au milieu d'une humanité qui se dévore elle-même ?
Mais la beauté, c'est d'abord la lutte contre la vilenie (...) et je savais que depuis un Michel-Ange, jusqu'à un Tolstoï et un Ibsen, les grands arts et les grands artistes se sont dressés contre toutes les tyrannies qui brûlent bibliothèques et cathédrales, brisent les statues à coup de marteau, censurent la pensée et se fortifient à l'aide des minorités ignorantes et satisfaites dont l'idéal est le matérialisme." (p. 30)
Un court texte des plus percutants...enfin déniché à la Librairie Tschann, ce 8 mars 2020,L'Art contre la Barbarie, l'Art contre toutes les tyrannies ! L'Art, un idéal pour améliorer l'homme...L''Art , La littérature comme les Arts , sont là pour combattre les injustices, ainsi que la laideur du monde ! Istrati, déçu par le Socialisme, se tourne vers un idéal , lui paraissant plus noble, ainsi que désintéressé qu'est la création artistique !
" Comment ? Eh bien : grâce à la découverte de cet art miraculeux qui nous apprenait que tout n'est pas laideur et injustice dans la vie. Quittant les haïdoucs pour le domaine de la littérature universelle, nous faisions la connaissance des grands maîtres des lettres classiques et modernes.là, déchiffrant tel encyclopédiste ou tel auteur du XIXe, nous trouvions la confirmation de la même beauté, plaidant la cause de la même justice, mais sur un plan bien supérieur. (p. 10)
Un texte très fort, à découvrir, permettant de réfléchir à un monde meilleur à construire, hors des partis politiques...où les inégalités sociales s'atténuent...où les Arts nous rapprochent d'une Humanité plus grande...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          413

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   28 mars 2020
Justice et beauté par jacques Baujard

De ma jeune expérience de libraire, je peux au moins en citer une: celle d'Albert Camus. Elle se trouve au plus proche de ce qu'a voulu exprimer Istrati dans les Arts et l'Humanité d'aujourd'hui. Lorsque " L'homme révolté" reçoit son prix Nobel de littérature en 1957, le fil conducteur du discours qu'il prononce à la fin du banquet donné en l'honneur des lauréats, est celui de l'art au service du droit et de la justice. Rien n'a changé depuis les conférences d'Istrati, mis à part peut-être la coupe des smokings des beaux messieurs venus l'écouter...Si bien que le texte qui sera publié à partir de cette intervention doit lui aussi, et sans doute plus que jamais, être lu aujourd'hui: " L'art n'est pas à mes yeux une réjouissance solitaire. Il est un moyen d'émouvoir le plus grand nombre en leur offrant une image privilégiée des souffrances et des joies communes. Il oblige donc l'artiste à ne pas s'isoler; il le soumet à la vérité la plus humble et la plus universelle . [...] L'artiste se forge dans cet aller-retour perpétuel de lui aux autres, à mi-chemin de la beauté dont il ne peut se passer et de la communauté à laquelle il ne peut s'arracher. " [ Albert Camus, discours de Suède, Gallimard, Folio, 2017, p. 15) [p. 46]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fanfanouche24fanfanouche24   15 mars 2020
J'ai connu nombre de ces hommes nés pour l'adoration des arts. Je les ai rencontrés dans toutes les couches sociales, mais surtout parmi les déshérités des biens matériels, parmi ceux qui luttent âprement pour ne pas manquer de pain. Ils sont semblables aux grands religieux, que le monde ignore, avec cette différence que leur religion ne les nourrit pas. (p. 14)
Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24fanfanouche24   28 mars 2020
Justice et beauté par jacques Baujard

Fort de son expérience d'écrivain-vagabond, il affronte à présent les regards sans broncher. Faisant fi des mensonges qui vont bon train sur son compte, il sait qu'une parole sincère ne peut qu'être écoutée avec attention et intérêt. C'est ainsi que le 3 février, à Vienne, il se dirige calmement vers l'estrade. Le loup solitaire sort de sa tanière. Après quelques minutes d'hésitation, il tire quelques feuilles de ses poches, fragments épars de son esprit et de son oeuvre. Et de sa plus belle voix, il commence à réciter son texte intitulé - Les Arts et l'Humanité d'aujourd'hui. Le silence règne. "Je ne saurai expliquer pour quelque raison j'ai toujours conçu les beautés artistiques comme des divinités chargés d'améliorer l'homme, de civiliser le monde. [...] Il me semble inconcevable qu'un être humain puisse cultiver le coeur, l'esprit, sans qu'il prenne immédiatement un vif intérêt à ce qui se passe autour de lui; sans qu'il devienne sensible- s'il ne l'est pas de naissance- aux multiples misères et injustices qui ravagent l'humanité." (p. 41)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24fanfanouche24   15 mars 2020
Comment peut-on parler de beauté au milieu d'une humanité qui se dévore elle-même ? Mais la beauté, c'est d'abord la lutte contre la vilenie (...) et je savais que depuis un Michel-Ange, jusqu'à un Tolstoï et un Ibsen, les grands arts et les grands artistes se sont dressés contre toutes les tyrannies qui brûlent bibliothèques et cathédrales, brisent les statues à coup de marteau, censurent la pensée et se fortifient à l'aide des minorités ignorantes et satisfaites dont l'idéal est le matérialisme. (p. 30)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fanfanouche24fanfanouche24   15 mars 2020
Et justement, nous étions des hommes pressés, que le socialisme contemporain ne satisfaisait pas. Ce socialisme ne nous parlait que de salaires à augmenter, de temps de travail à abréger et d'une très problématique société idéale à réaliser, Dieu savait quand. (p. 12)
Commenter  J’apprécie          140

Videos de Panaït Istrati (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Panaït Istrati
Golo publie chez Actes Sud BD "Istrati ! tome 1, le Vagabond". Une biographie vivante de l'écrivain d'origine roumaine Panait Istrati. le livre est dans la sélection officielle du Festival international de la BD d'Angoulême. Il explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour dessiner son personnage. Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/culture/bd-l-energie-balkanique-d-istrati-de-golo Plus de Leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : artVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
330 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre