AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352842026
Éditeur : Editions du Jasmin (01/01/1900)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Sous un soleil écrasant, rois et généraux se livrent une guerre interminable. Bravant l’interdiction de son père, Nour passe ses nuits sur la terrasse de sa maison à rêver d’un pays où elle pourrait marcher en toute liberté.
Un matin, à son réveil, la maison est déserte. À la recherche de ses parents, Nour entreprend un long voyage qui lui forge une nouvelle personnalité, au point qu’elle oublie son passé. Mais comment être soi sans connaître sa propre histoi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
camillette02
  23 octobre 2017
En tout premier lieu, je remercie les Editions du Jasmin et Babelio de m'avoir permis de découvrir ce livre.
Lorsque j'ai reçu celui-ci, j'ai été surprise de découvrir l'objet. C'est un tout petit livre, presque sous forme de carré, blanc avec une simple illustration : un branche avec quelques feuilles peintes en noir. Tout cela me donne l'impression d'avoir un livre intimiste et précieux. Je trouve cela beau.
Ensuite, l'histoire est pleine de poésie et d'émotions. Une jeune fille dans un pays où le désert et la guerre règnent, mais où on trouve encore des endroits où la couleur domine, où les fruits sont un pur délice, où les êtres sont capables d'aimer, quitte son village pour retrouver ses parents. Sur son parcours, elle rencontre diverses personnes. Lorsqu'elle devient une femme, elle apprend qu'elle n'est pas qui elle pense être et va essayer de redécouvrir qui elle était.
Ce roman est un roman polyphonique, ce qui nous permet d'avoir divers points de vue. L'histoire donne la part belle aux éléments naturels. J'aime beaucoup le passage magique du vent qui empêche que des éléments arrivent. J'aime aussi cette mère brisée qui fait tout pour avoir de nouveau la chance d'aimer une fille, sa fille ; ce père qui en découvrant la vérité perd pied mais veut reconstruire une nouvelle vie. Car sur cette terre détruite par un homme qui voulait le pouvoir, tout est encore possible grâce au pardon.
C'est joliment écrit. Une belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Vivrelivre
  12 novembre 2017
Merci à Masse Critique de Babelio et aux Editions du Jasmin pour la découverte de ce bijou!
Polyphonique, le personnage central de ce roman au format intimiste, est Nour.
Nous la découvrons petite fille, puis adolescente, puis jeune femme.
Chaque chapitre fait parler un personnage différent, pour la plupart qu'une seule fois. Tous évoquent Nour et ce qu'ils ressentent vis-à-vis d'elle.

En bordure d'un désert, mais dans un village encagé, Nour est la seule survivante de sa famille sans qu'elle ne le sache encore.
Le village a été décimé, sa population massacrée, au nom du pouvoir, par la force de la guerre.

"Sauvée" par son cousin, amenée à son oncle, elle fut confiée à un homme qui la confia à un autre, avant qu'elle ne s'enfuie et trouve une autre famille dans le pays voisin (et ennemi).
Elle grandit sans rien savoir de son passé, sans vraiment se souvenir, si ce n'est ces étranges phénomènes, fantastiques, qui se produisent autour d'elle et la font s'évanouir.

Nour ne sait pas qui elle est, et cette absence d'identité se fait entendre et voir.
Le chemin pour la recouvrer est vital.
Non seulement pour elle, mais aussi pour tous ceux qui la côtoient et qui l'aiment…

Amel Isyès livre ici un récit absolument fascinant !
Je ne suis pas sûre de trouver les bons mots pour faire ressentir toute sa beauté et l'émotion qui m'a emprise !

Ses mots sont délicats et poésie, ce qu'ils décrivent est souffrance et onirisme pour mieux dire le besoin de savoir qui nous sommes, d'où nous venons, pour savoir où nous allons.
Ainsi que les multiples facettes que revêtent notre identité, notre « soi/moi » intérieur.
Lien : http://vivrelivre19.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Booksandredlips
  27 octobre 2017
Un livre comme un écrin que l'on ouvre et dans lequel on découvre un bijou. Un texte fort et poétique malgré le contexte de la guerre. On fait le chemin avec nour la petite fille et comme elle on comprend au fur et à mesure, chaque chapitre correspond à un personnage.
une jolie découverte merci babelio et les éditions jasmin
Commenter  J’apprécie          50
fleurdeCoree
  23 novembre 2017
Un petit livre, tout petit, il tient dans une poche. un format comment dire original. Et une histoire prenante. Une manière d'écrire douce comme du miel.
Une façon de dire des choses terribles avec des mots doux, poétiques.
Ce qui m'a marqué c'est Nour, cette petite fille, son regard sur le monde, la description du désert.
Commenter  J’apprécie          30
lireetencorelire
  23 novembre 2017
J'ai découvert ce petit livre par hasard. J'ai voyagé, j'ai pleuré. Des mots poétiques, des mots chantant. Une vraie poésie.
La petite Nour fait un voyage mais ce n'en est pas un...
J'ai adoré!!! Je conseille vivement!!
Commenter  J’apprécie          21
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
VivrelivreVivrelivre   12 novembre 2017
Ce fut une enfant âgée de dix ou onze ans qui me fut livrée ce matin-là, l’unique survivante du village ensanglanté. La martyre, notre nouveau symbole, notre souffle. Un renouveau dissimulé dans un corps frêle, naïf et souriant.
D’ordinaire, je ne m’attachais pas à regarder ces victimes, je ne les regardais jamais de peur que leur malheur ne me contamine. Mais les yeux de cette enfant croisèrent les miens. Un instant, une douceur, un chuchotement, une vérité, une évidence. Mon cœur assommé par la peur se réveilla dans une tendre lueur, j’étais désormais vivant.
Les yeux de cette fillette disaient l’espoir. Ils semaient la vie. Ils apportaient joie là où le malheur et la mort gouvernaient. Ils éclairaient la moindre parcelle de terre, la plus petite poussière, ils enchantèrent et parfumèrent soudain le vent. Ses yeux me susurrèrent mon nom oublié. Je redevins Amine el Nisân. Mon cœur fut printemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : espoirVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1083 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre