AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791032703977
Éditeur : Editions Ki-oon (07/03/2019)

Note moyenne : 4.35/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Blessé lors de la représentation d'Adler, Louis n'a d'autre option que de confier son rôle à Bill... Mais, après avoir découvert le secret du tigre, Legoshi entre dans une rage folle! Le spectacle tourne alors au règlement de comptes... Tandis que réalité et fiction s'entremêlent, le public est fasciné et la pièce devient un véritable succès.

Les élèves doivent maintenant préparer un nouvel événement de taille: le festival de la météorite! Pour ce fai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Rickola
  10 mars 2019
Blessé lors de la représentation d'Adler, Louis n'a d'autre option que de confier son rôle à Bill… Mais après avoir découvert le secret du tigre, Legoshi entre dans une rage folle ! le spectacle tourne alors au règlement de comptes… Tandis que réalité et fiction s'entremêlent, le public est fasciné et la pièce devient un véritable succès.
Les élèves doivent maintenant préparer un nouvel événement de taille : le festival de la météorite ! Pour ce faire, il va falloir que les membres du club de théâtre se rendent en ville… Sauf que de son côté, Legoshi ne pense qu'à une chose : retrouver la lapine du club de jardinage !
Comme l'indique ce résumé, ce tome sera l'occasion de se rendre en ville et d'en découvrir ainsi plus sur le monde tel qu'il est en dehors de l'institut. Mais ceci se passera durant la deuxième moitié du tome, dont je parlerai par la suite. Dans un premier temps, Legoshi est toujours pris dans le tourment de ses sentiments, instincts et pulsions et n'arrive pas à réellement comprendre ce qu'il ressent. La seule chose certaine, c'est qu'il souhaite revoir Haru, la lapine, même s'il ne sait pas vraiment ce qu'il ressent à son égard. Toujours est-il qu'elle est au centre de ses pensées et qu'il va avoir l'occasion de la croiser de nouveau.
Dans un premier temps, il n'arrivera pas à exprimer ce qu'il pense et ne fera que répondre aux remarques de Haru très brièvement. Malgré cela, ils vont manger ensemble au self, ce qui ne sera pas sans faire jaser les autres animaux. En effet, le fait de voir un carni et un herbi se rapprocher étonne beaucoup les autres élèves. On voit d'ailleurs que cette rencontre n'est pas très naturelle, Legoshi parle très peu alors que ses pensées fusent. Mais surtout, on voit aux pattes de Haru sous la table qu'elle ne peut contenir ses réflexes qui semblent l'inviter à fuir. On se retrouve ainsi avec une scène qui semble fonctionner en miroir avec la scène du premier tome où Legoshi est sur le point de la manger, sauf qu'ici ce sont le pulsions de la lapine que l'on est amenés à voir, avec des silhouettes noires qui lui disent « il va te manger », « fuis » et autres, alors qu'elle conserve un visage souriant pour faire bonne figure.
Mais ce qui rend cette scène d'autant plus intéressante, c'est qu'elle semble également fonctionner comme une métaphore de sentiments très humains, toujours en lien avec les pulsions sexuelles. En effet, alors que Haru pense au fait qu'elle n'est pas à l'aise avec Legoshi et qu'elle souhaite esquiver la fin du repas, ce dernier pense simplement que son malaise est dû au fait qu'elle ait tenté de coucher avec lui. La scène finira sur un échange de regard assez touchant, mais sans que l'on soit bien certains de l'évolution de leur relation. Nous aurons cependant un premier élément de réponse plus tard dans le tome.
Ce volume est également l'occasion d'introduire un nouveau personnage féminin qui de prime abord a bien plus en commun avec Legoshi puisqu'il s'agit d'une louve nommée Juno. Ils vont se rencontrer alors qu'elle se fait harceler par d'autres animaux suite à l'annonce d'un nouveau meurtre commis par une bande de carnis. Legoshi va lui venir en aide et apprendra au passage qu'elle fait également partie du club de théâtre en tant que comédienne. Leur échange sera bref, mais Juno cherchera rapidement à le revoir et va questionner ses amis de la technique au sujet de ce dernier. Ainsi, ce personnage risque de prendre de l'importance par la suite et pourrait donner une dynamique sentimentale intéressante.
Mais au-delà de ces instants de vie quotidienne à l'institut, le plus gros morceau de ce tome est la seconde partie qui se passe en ville. Je ne vais pas l'évoquer en détails car les péripéties qui vont s'y dérouler sont assez inattendues et surtout, vraiment très puissantes émotionnellement. Je vais simplement vous dire que Legoshi et d'autres carni du club de théâtre vont faire des courses mais finiront par se perdre en chemin, ce qui les amènera vers le marché noir, où de la viande s'échange illégalement. Vous vous doutez bien qu'entre carnis, la question d'en manger va se poser… Ce passage est absolument brillant et fait encore passer la série à un autre niveau selon moi. le travail d'ambiance de la mangaka est vraiment puissant, rendant toute cette partie assez éprouvante. de nombreux détails visuels rendent le marché noir très sombre, poisseux et dérangeant. Cette partie sera l'occasion de rencontrer un personnage qui pourrait amener une remise en question fondamentale chez Legoshi, mais je n'en dévoilerait rien. Sachez simplement que si la part sombre de l'univers du manga avait été effleuré dans les deux premiers tomes, on peut dire qu'ici tout devient plus évident et explicite. On quitte le monde adolescent et rassurant de l'institut pour entrer dans le monde adulte dans lequel on n'est pas certain que Legoshi puisse trouver sa place… Une véritable prouesse qui rend ce tome au moins aussi riche et puissant que les deux premiers à mes yeux.
En résumé, ce troisième tome de Beastars, segmenté en deux parties, confirme ce que je pensais de cette série. Nous en sommes encore aux débuts mais la richesse de l'univers et des thématiques abordées ne fait que s'amplifier. Les relations entre les personnages évoluent à leur rythme, ponctuées par l'arrivée de nouveaux animaux qui pourraient apporter une nouvelle dynamique au récit. Mais c'est surtout sa deuxième partie hors de l'institut qui fait passer le récit à un autre niveau. On se retrouve face à la dureté de ce monde qui semblait auparavant contenue. La maîtrise de Paru Itagaki en terme de dessin et d'écriture lui permet de poser une ambiance pesante à souhait qui ne fait que renforcer l'attrait inquiétant que dégage le manga. La fin du volume laissant quelques questions en suspens concernant ce passage au marché noir, l'attente avant le tome 4 n'en sera que plus forte !
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Fauvine
  27 juillet 2020
Ce troisième tome de notre petit groupe d'animaux humanisés est je trouve encore plus intéressant que les deux précédents. Il y aura des évolutions qui se mettent en place pour plusieurs personnages et pour le lecteur qui doit sans cesse ajuster le regard qu'il pose sur eux : Louis paraît toujours insupportable mais aussi censé et réfléchi dans certains de ses propos paraissant implicitement destinés à Legoshi dont il a perçu la droiture. Haru, à la forte personnalité, est toujours autant dépourvue de frousse et cherche à mieux connaître le loup gris, qui quant à lui, finit par se poser des questions sur la façon dont fonctionne le monde. Bill a-t-il en partie raison, est-il hypocrite derrière ses valeurs ? Se ment-il à lui-même comme le pense le panda, pour se persuader que ce qu'il ressent pour Haru est bien de l'amour alors qu'il s'agit peut-être d'un instinct carnivore, l'envie de la croquer au sens propre, refoulée ?
L'excursion des lycéens dans la ville montre bien des aspects dérangeants qui dénoncent les travers de notre société rééelle : l'exploitation égoïste de la misère des plus pauvres prêts à vendre leur propre intégrité, la drogue, l'addiction et ses conséquences (on comprend tout à fait ce que symbolise la galerie de portraits épinglés au mur par le panda...), la déresponsabilisation...
J'ai particulièrement apprécié le personnage du panda dans ce tome, brut mais parlant d'égal à égal, sans infantiliser quiconque et se battant pour ses idéaux avec altruisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bdelhausse
  06 novembre 2019
Assez peu emballé par ce tome 3. Peut-être parce que je m'attendais à davantage de choses vers le statut de Beastar... le leader des étudiants du collège. On sait que Louis, le cerf, est candidat. Et très sûr de lui. On devine que Legoshi aurait la cote, mais il n'aime pas attirer l'attention sur lui. Et il découvre les pulsions vis-à-vis d'Haru, la chaude lapine qui aime la xxxx chaude... et d'une jeune louve croisée en fin de tome 2.
Même si l'ombre du meurtre initial plane toujours, on s'en éloigne de plus en plus. Et je suis un peu mitigé. Bien sûr, l'opposition carni - herbi est omniprésente, un peu trop d'ailleurs, mais cela ne fait pas vraiment avancer les choses.
Always more drama... dit-on souvent... et ce ressort n'intervient qu'à la fin avec la découverte du Marché noir, zone en marge de la loi où les carnis peuvent s'approvisionner. D'ailleurs, il y a une brève altercation avec une chèvre qui vend ses doigts, glauque et très frappante. Mais ce n'est pas assez pour sauver le tome. Pour relancer l'action, les auteurs optent pour l'introduction d'un nouveau personnage. C'est pratique, mais c'est un peu trop facile. le personnages est un panda sous stéroïdes qui sert de gardien et de psychothérapeute dans le Marché noir. le personnage est intéressant, clairement, mais on ne sait pas trop dans quelle direction on va.
Plus globalement, même si ce tome ne m'a pas plu, la série est intéressante. La mise en scène des pulsions adolescentes par le biais de carnis et d'herbis est séduisante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Shaynning
  18 octobre 2020

Ce troisième tome m,en aura donné des sueurs froides. Après l'épisode de la pièce de théâtre, Legoshi est toujours assez confus dans ses émotions et son ressenti. Pour certains prédateur, accepter sa nature nécessite de se confronter à certains interdits, dont celui de manger de la viande. C,est d'ailleurs possible grâce au "marché noir", un lieu assez sordide où la présence d'un certain vieux monsieur m'aura choqué ( dans le sens "bouleversé"). Ce monsieur qui vendait ses propres doigts...un peu comme certains humains qui vendent leurs propres organes. Mais la différence est qu'il se fait dévorer vivant. C'était assez horrible.
Plusieurs personnages intrigants font leur entrée: le médecin panda, Aoba le pygarde et Juno, la louve, sont très intéressants.
J'ai bien aimé ces passages plus tranquilles et quotidiens qui ont jalonné le récit, entre autre le début, où c'est visiblement l'heure du rasage de poil pour la petite chambrée canine de la 701,ainsi que la micro-histoire de Legom, la poule et ses oeufs. C'est souvent grâce aux moments ordinaires et simples comme ceux-là qu'on en apprend sur l'univers et les personnages en présence. Certains pourraient y voir là un atténuant du drame principal, mais je préfère le voir comme un complément.
Le moins qu'on puisse dire du tome 3 est qu'il partage en deux parts des moments mignons et calmes avec des moments vraiment plus dramatiques et percutants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
Lesvoyagesdely
  16 mars 2019
Toujours pas de coup de coeur, mais une fort bonne lecture.
Nous continuons avec des questionnements intéressants. Encore une occasion, où nous pourrions dire Bas les masques !
Ce tome fait la suite directe de la fin du précédent, la manière dont ils vont finir par faire croire que c'était normal est assez drôle et ironique. Mais tout le monde s'y trompera-t-il ? Des gens à force de vous fréquentez savent-ils voir au-delà des apparences ?
Legoshi est un loup, mais il est assez doux, même timide. Pourtant sa nature de carnivore se rappelle à lui par moment, de manière vive et cruelle.
Ce tome interroge entre autre le fait de pouvoir ou non être ami avec quelqu'un de différent, voire même amoureux.
Si Legoshi et Haru (qui a l'honneur de faire la couverture) sont en relation, juste tous les 2 à partager des moments, n'est-ce pas tenter le diable ? Trop dangereux ? Et Haru peut-elle tenir ? sans avoir peur ? Son instinct lui dit forcément de reculer. Si ce n'était pas interdit, il pourrait la dévorer toute crue, au sens littéral.
Legoshi est perdu sur ses sentiments à son égard.
C'est plus facile, mais pas non plus tant que cela, de protéger quelqu'un qui est comme nous, qui peut comprendre certaines choses propres à nous.
Il y a des choses qui ne changent pas, des réactions instinctives, que nous pouvons comprendre, mais font mal quand même.
Les efforts seront-ils forcément récompensés ? Suivez les affaires d'une poule. Un instant pour souffler.
Avant de sortir dehors, mais gare au marché noir, où les carnivores pourraient céder à leurs instincts. Legoshi ne sort pas tant que cela, toujours puceau, il ne manque pas de se faire taquiner.
Mais finalement, les adultes semblent sereins, en paix. Pourtant le danger rôde toujours.
Qu'est-ce qu'être un adulte ? Qu'a-t-on le droit finalement d'accepter sans se compromettre ? Est-ce si naïf de ne pas céder à certaines choses ? Peut-on combattre sa nature profonde ?
Un bon tome, un bon moment, des questionnements intéressants et certains sont très forts. Un graphisme plaisant, certains plans sont très beaux, par exemple, la ville.
A bientôt pour de prochaines aventures.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
ActuaBD   21 mars 2019
Troisième opus d'une série sociétale où les loups coexistent avec les brebis. L'imagination de Paru Itagaki fait merveille, notamment par une trame soutenue et d'incessants rebondissements.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
TachanTachan   13 mars 2019
Nous vivons dans un monde complexe, chacun se débrouille comme il peut, entre les secrets, les contraintes et les conflits, c'est pourquoi dans l'absolu une décision n'est jamais ni bonne ni mauvaise !
Par contre, celui qui a des convictions finit toujours par se distinguer, même s'il exprime cette foi de façon grossière ou naïve...
Commenter  J’apprécie          50
beamag87beamag87   09 mars 2019
-Voici le destin des carni qui cèdent à leur nature!
Certains, incapables d'oublier le goût de la chair, finissent par dévorer leurs propres membres...
D'autres perdent tous leurs poils à cause du stress, ou en core tentent de s'auto-mutiler...
Très peu arrivent à décrocher!
Commenter  J’apprécie          50
ColibrilleColibrille   05 août 2020
- Tu aurais choisi de te tuer plutôt qu'être dévore vivant ? Tu es le diamant brut que je recherchais, jeune faon plein de fierté ! Je reconnais bien là mon fils ! Toi... Tu as ce qu'il fait pour changer ce monde ! Tu comprends ? Toutes ces peines et souffrances, tu les transformeras en force... C'est ta mission, désormais... Louis !
Commenter  J’apprécie          10
LadyNephtysLadyNephtys   31 août 2019
Il est peut-être très gentil, ce loup... Mais même si j'aimerais le connaître mieux, il y a entre nous des différences que je ne sais pas comment surmonter... Alors évidemment, je prends mes distances !
Commenter  J’apprécie          00
ColibrilleColibrille   05 août 2020
- Même si je n'en ai pas l'autre, je suis un vrai docteur... Je fais office de psychologue du marché noir ! Ton ami ou ton ennemi, ça dépendra de toi...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Paru Itagaki (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paru Itagaki
Payot - Marque Page - Paru Itagaki - Beastars
autres livres classés : anthropomorphismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Beastars

Quel est le repas préféré du lapin?

Carotte et petits pois mijotés
Salade composée
Choux-fleurs

6 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Beastars, tome 1 de Paru ItagakiCréer un quiz sur ce livre

.. ..