AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791032704264
Éditeur : Editions Ki-oon (04/07/2019)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Au milieu des haines et des peurs viscérales, qui s'emparera du trône du Beastar ?
Bill est tombé sur une information sensible : Louis, le cerf que toute l'école admire, est en fait le rescapé d'un abominable trafic de "proies vivantes'. Mais quand le tigre tente d'utiliser ce tuyau à son avantage, il se retrouve avec un pistolet braqué sur le crâne... L'ancienne victime n'a aucune intention de reprendre le rôle, et les carnivores qui se mettront en travers d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Rickola
  05 juillet 2019
Si vous avez lu le tome 4, vous vous doutez donc que ce nouveau volume est centré sur le kidnapping de Haru, et sur son sauvetage. Je ne vais pas vous révéler l'identité de ses ravisseurs, mais elle nous permet de voir encore un nouvel aspect très sombre de cet univers, après son marché noir où l'on vent de la viande… de plus, personne ne semble faire réellement cas de la disparition de la lapine, ou en tout cas personne n'ose se risquer à tenter de la sauver. Personne sauf Legoshi, qui est au contraire bien décidé à lui sauver la vie et à enfin accepter ses sentiments (et son instinct, les deux semblant intimement liés). Par chance, il ne sera pas seul dans cette opération puisqu'il est rejoint par Gohin, le panda rencontré au marché noir. C'est d'ailleurs un plaisir de retrouver ce personnage vraiment charismatique, et j'espère qu'il continuera d'être développé.
Ainsi, le tome est quasiment intégralement consacré au sauvetage de Haru, qui est clairement un morceau de bravoure auquel je ne m'attendais pas dans cette série. Mais Beastars étant un manga qui ne ressemble pas aux autres, cette séquence d'action se démarque aussi à sa façon. En effet, c'est ici que plusieurs thématiques majeures de l'histoire vont se mêler. Tout d'abord, la métaphore de l'agression sexuelle que j'avais vu dans le premier tome semble trouver un écho ici. Sans en dévoiler trop, Haru est offerte en repas à un prédateur, qui la force à se déshabiller et souhaite l'humilier. La séquence prend ainsi les allures d'une agression sexuelle. Mais en plus, ceci est montré en parallèle avec les pensées de Haru qui revient sur sa jeunesse et le sens de la sexualité pour elle (sexualité qui semble compliquée comme on l'a constaté depuis plusieurs tomes). Ainsi, non seulement ces séquences sont absolument glaçantes et angoissantes, mais elle sont en plus très intelligemment écrites, développant une fois de plus brillamment le personnage de Haru ainsi que la thématique qui y est liée.
Et cette séquence est également charnière dans l'évolution de Legoshi. Il s'affirme réellement comme le prédateur qu'il est, et assume totalement sa condition. Son instinct prend le dessus et il n'est pas question pour lui de laisser Haru se faire dévorer. de ce fait, l'affrontement contre la bande de ravisseurs est un moment extrêmement fort, dans lequel tout le talent d'illustration et de composition de planches de la mangaka se révèle. C'est bien simple, il y a vraiment beaucoup de pages qui m'ont fait frissonner par la puissance qui se dégageait des dessins. Je ne vous les montre pas pour ne pas gâcher la découverte, mais je pense qu'on a là le moment où Itagaki se lâche le plus dans la série, et c'est un réel plaisir.
Enfin, la dernière partie du volume, une fois la menace passée, permet de profiter d'un moment de calme en compagnie des deux personnages. S'ils ont chacun beaucoup évolué à travers cette épreuve, leur relation semble aussi avoir pris un autre tournant. Nous pouvons ainsi profiter de ces retrouvailles et de la douceur qui s'en dégage, avec la perspective de changements importants à la lecture de la dernière page.
Ainsi, ce cinquième tome aura réussi à combiner toutes les qualités et tous les éléments déjà mis en place dans les volumes précédents, pour faire culminer le tout à un niveau stratosphérique selon moi. Car si Beastars est depuis son premier tome un manga brillant et puissant, on tient là un véritable accomplissement, qui donne furieusement envie de voir ce que la suite nous réserve. Personnellement, j'ai été en apnée pendant toute la lecture tant la tension et les sentiments sont forts, jusqu'à retrouver un peu de calme et de douceur en fin de volume. Une fois encore, on constate tout le talent de la mangaka dans la construction de son récit et surtout dans la richesse thématique de celui-ci. Mais elle n'en oublie pas pour autant d'offrir un divertissement de très haut niveau, qui se suffit à lui-même. En cela, on est face à un véritable travail d'orfèvre, et je l'ai déjà dit mais je le répète, c'est une série à côté de laquelle il ne faut surtout pas passer.
En résumé, ce cinquième tome confirme toutes les qualités que l'on trouve dans la série depuis son premier volume. On se retrouve avec la même richesse thématique, le même travail brillant sur les personnages et l'ambiance, la même beauté esthétique également. le tout pour amener une réflexion toujours passionnante en accord avec la caractérisation et l'évolution de nos héros. Au risque de me répéter, Beastars est vraiment un manga immanquable selon moi !
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pixie-Flore
  08 août 2019
Dans ce tome 5, Legoshi part à la recherche d'Haru, et Louis se retrouve une nouvelle fois face à l'hypocrisie des adultes. On rencontre également le gang des Lions, des gars pas sympas du tout.
Je suis moins convaincue par ce tome. Les actions sont un peu trop faciles et je n'ai pas vraiment compris où l'auteur voulait entraîner ses personnages. Quant à l'enquête du meurtre du premier tome, elle semble être passée à la trappe. Par contre, il y a une critique du monde des adultes subtile et intéressante.
Commenter  J’apprécie          80
Tachan
  14 juillet 2019
Beastars continue à me surprendre avec un tome à mi-chemin entre action et philosophie qui va laisser des traces. J'ai eu le plaisir de retrouver les ambiances qui m'avaient plu à la fois au tout début avec l'histoire du meurtre puis il y a quelques tomes lors de la visite du marché noir. J'en suis ravie !
Haru a été enlevée, il faut maintenant allé la sauver. C'est bien sûr Legoshi qui s'y colle mais l'auteur a la bonne idée de ne pas en faire juste une banale histoire de vengeance avec un gros dur partant bille en tête. Non, c'est l'occasion de reparler du statut de chacun et du chemin à faire pour s'accepter. J'ai beaucoup aimé voir Legoshi faire équipe avec Gohin, monsieur Panda, les deux font la paire. Ce dernier aide vraiment Legoshi a prendre conscience de qui il est, de ce qu'il peut et/ou doit faire. C'est très bien fait. Il n'y a ni trop de blabla, ni trop d'action, les deux s'équilibrent très bien et à mesure que Legoshi prend conscience de lui-même, il prend une autre dimension, gagnant en consistance et en charisme, lui qui était si effacé. Ce tome est vraiment un tournant.
En parallèle, j'ai apprécié d'entendre à nouveau parler de politique, avec la position du maire et de ses administrés face à la menace représentée par un gang de carni. Ça fait vraiment écho à la corruption et la pression exercées par les groupes mafieux à travers le monde. C'était sombre et saisissant de se prendre ça en pleine figure dès l'ouverture du tome. On ressent ainsi encore plus l'injustice ressentie par certains et la terreur ressentie par d'autres. C'est pourquoi, j'ai beaucoup aimé les réactions de chacun. On aurait dit que les proies se révoltaient.
Maintenant après tous ces événements, ça ne peut appeler que des bouleversements importants dont j'espère ne pas me voir privée dans le prochain tome.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lesvoyagesdely
  13 juillet 2019
Nous prenons les mêmes et nous recommençons. Tout à fait, avec une certaine puissance et inquiétude pour la lapine Haru.
Une panne de courant pas si fortuite que cela.
Leur monde autant que le nôtre n'a rien d'une sinécure, n'est pas le monde des bisounours. Clairement, pas.
Les adultes constituent un certain danger, ils sont désabusés. Eux aussi étaient peut être idéaliste, rêvaient de faire changer les choses mais finalement, ils ont dû faire avec.
Ceux qui pensent d'abord à tenter quelque chose sont très vite détrompés. Non, ils ne peuvent rien faire. Alors, ils vont vraiment tous détourner le regard et laisser faire ? Même ceux qui ont sentiments plus fort pour Haru ?
Ils savent rapidement qui l'a enlevé. C'est signé, et le maire voit déjà cela comme une perte tragique et inéluctable. Ainsi va la vie ?
Nous avons certains moments très forts, où certains personnages se prennent en main, et tentent de suivre leur coeur, finalement. Mais aussi de ne pas se laisser purement impressionner et dire quoi faire.
Croyez vous que la personne violente est pire ou pareil que celle qui vous montre que vous n'avez pas le choix, sans violence physique, du moins au départ ? Ces moments sont extrêmement forts et douloureux.
La jeune lapine Haru est née lapine, elle n'a pas choisi. Comme Legoshi est né loup, etc. Bref, comme nous, ils ne choisissent pas leur naissance.
Il a été inculqué à Haru de rester sur ses gardes, que même parmi les herbivores elle serait toujours moins forte que d'autres, etc.
Mais elle n'aime pas être juste vu comme une petite chose fragile. Elle nous l'a déjà prouvé à maintes reprises et continue. Mais grâce à son histoire, nous comprenons aussi comment elle a été amenée à avoir un certain comportement.
Pour rebondir sur les apparences, il y a aussi ceux qui travaille leur image, leur apparence physique, et ce qui est à l'intérieur ? Ce ne sont pas les actions les plus importantes ?
En dehors, nous avons aussi des petits moments de vie qui eux aussi permettent de continuer à découvrir les personnages.
Comme toujours Beastar sait être fort, nous surprendre, nous emporter, nous faire vibrer.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LadyNephtys
  01 septembre 2019
Il était dur de faire mieux que les deux tomes précédents, ainsi ai-je légèrement moins apprécié celui-ci (mais il reste très bon). le gang des lions est absolument ignoble, surtout dans l'image qu'il donne des carnis adultes laissant libre cours à leurs instincts. le duo Legoshi/Haru est sur le devant de la scène, ils vont définitivement se rapprocher. Par contre je m'inquiète un peu pour Louis...
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
ActuaBD   07 août 2019
Un sacré rebondissement pour ce manga qui débutait tel un shôjo particulier. La patte graphique de Paru Itagaki, toujours dans son trait proprement jeté, ne gâche pourtant en rien le scénario et semble même se bonifier au fil des épisodes.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LadyNephtysLadyNephtys   01 septembre 2019
Oui, après 18 années de vie insignifiante, une lapine insignifiante disparaît. Je n'ai pas pu avouer mes sentiments à la personne que j'aime, je ne sais même pas pourquoi je suis née, ou ce que vaut ma vie. Je ne pars qu'avec des regrets !
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-FlorePixie-Flore   05 août 2019
- Ne te dégonfle pas ! C'est difficile de faire ce qui est bien, mais c'est pour ça que ça vaut le coup !

[p101]
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Paru Itagaki (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paru Itagaki
Payot - Marque Page - Paru Itagaki - Beastars
autres livres classés : anthropomorphismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15230 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre