AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Beastars tome 6 sur 22
EAN : 9791032704875
Editions Ki-oon (05/09/2019)
4.31/5   120 notes
Résumé :
La série phénomène qui a fasciné le Japon !
Haru a été enlevée pour servir de repas au chef du gang des Lions ! Alors que Legoshi s'apprête à voler à son secours, Louis refuse de s'impliquer... Qu'à cela ne tienne, le carnivore ira seul. Heureusement, Gohin est là pour lui prêter main-forte, et le loup arrive à temps pour sauver celle qu'il aime !

Les deux lycéens se retrouvent seuls dans la ville nocturne, avec juste assez d'argent pour une c... >Voir plus
Que lire après Beastars, tome 6Voir plus
Les enfants de la baleine, tome 1 par Umeda

Les enfants de la baleine

Abi Umeda

4.24★ (2287)

23 tomes

Jagaaan, tome 1 par Kaneshiro

Jagaaan

Muneyuki Kaneshiro

4.17★ (742)

14 tomes

Last Pretender, tome 1 par Etô

Last Pretender

Shunji Etô

3.45★ (174)

5 tomes

Candy & Cigarettes, tome 1 par Inoue

Candy & Cigarettes

Tomonori Inoue

4.00★ (342)

10 tomes

Parasites amoureux, tome 1 par Miaki

Parasites amoureux

Sugaru Miaki

3.88★ (147)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,31

sur 120 notes
5
6 avis
4
8 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Tout est parfait ! Je ne cherche même plus à le cacher, à sembler mesuré ou quoi que ce soit. Je suis totalement dingue de cette série, et à chaque tome je me demande comment Paru Itagaki va me surprendre, me proposer encore des idées neuves et des développements de personnages inattendus mais malgré tout totalement cohérents et pertinents. Et à chaque fois, elle y parvient ! Je ne sais pas comment elle fait, mais cette mangaka frappe toujours aussi fort à chaque tome, et me laisse systématiquement K.O. Vous l'aurez compris, je vous parle ici du sixième tome de Beastars que j'ai dévoré comme un carni ! Et avant même de commencer, je vous le dis clairement une fois de plus : cette série est tout simplement INDISPENSABLE !

Haru a été enlevée pour servir de repas au chef du gang des Lions ! Alors que Legoshi s'apprête à voler à son secours, Louis refuse de s'impliquer… Qu'à cela ne tienne, le carnivore ira seul. Heureusement, Gohin est là pour lui prêter main-forte, et le loup arrive à temps pour sauver celle qu'il aime !
Les deux lycéens se retrouvent seuls dans la ville nocturne, avec juste assez d'argent pour une chambre d'hôtel. Dans ce moment d'intimité suffocante, Legoshi décide de révéler à la lapine ce qui pèse sur sa conscience depuis trop longtemps : lui aussi a déjà failli la dévorer…

Comme d'habitude, le résumé rappelle succinctement ce qui s'est passé dans le volume précédent. Ainsi, ce sixième volume se situe à la suite d'un morceau de bravoure dingue, et doit composer avec les conséquences de ce qui s'est passé.

De ce point de vue, comme je l'ai dit, c'est encore une fois une réussite. Paru Itagaki convoque avec son talent habituel les personnages principaux (Legoshi, Haru et Louis), mais également Juno, qui jusqu'à présent était beaucoup en retrait et qui ici s'impose et arrive sur le devant de la scène au sens propre comme au figuré. Car la nuit fatidique qui s'est achevée sera lourde de conséquences, et ce tome ne permet pas à lui seul d'en mesurer la portée. Malgré tout, Legoshi se retrouve dans une position qu'il n'a jamais souhaité, étant mis en avant comme un sauveteur. Comme toujours, notre héros a du mal à comprendre ce qu'il ressent et qui il est, et comme toujours, la mangaka décrit avec une justesse formidable les tourments émotionnels de ce loup que j'aime tant.

Mais comme je l'ai dit, Legoshi est loin d'être le seul personnage affecté par les conséquences de cette nuit. Haru, qui l'a vécue également semble suivre une évolution toujours aussi passionnante, et la relation entre les deux personnages évolue avec eux. La fin du précédent volume nous avait d'ailleurs laissé sur la perspective de gros chamboulements, et je dois avouer que même si la résolution est inattendue, elle frappe une fois de plus dans le mille, et en plein coeur ! J'aurai bien du mal à trouver les mots pour expliquer en quoi ces deux personnages me touchent autant, mais je ressens vraiment une empathie très forte pour eux, et leur relation m'émeut énormément.

De son côté, Juno s'impose, comme je l'ai dit. Je ne vais pas trop développer ce point, car c'est une des avancées majeures proposées par ce volume (le fait qu'elle soit en couverture n'est pas un hasard). de même, Louis a aussi pris de plein fouet les conséquences de cette nuit et son évolution, très inattendue également, est potentiellement passionnante. Enfin, le tome s'achève en prenant de la hauteur, avec la perspectives de changements à plus grande échelle encore.

Mais si des événements très durs ont eu lieu, il n'empêche que le manga a la bonne idée de revenir par petites touches vers des choses plus quotidiennes, afin de nous rappeler le cadre lycéen de l'histoire. Ainsi, les amis de Legoshi s'interrogent sur ce qu'il a pu faire durant cette nuit où il a découché, et la jalousie ne peut s'empêcher de pointer le bout de son nez à la perspective qu'il aurait éventuellement réussi à avoir un rapport sexuel avant eux. Ce genre de scène est très bien vue puisqu'elle nous rappelle qu'on a affaire à une oeuvre qui traite des comportements humains, et dans ce cadre spécifique, les comportements des adolescents vis-à-vis de la sexualité sont traités avec justesse selon moi. de même, au détour d'un flashback, un personnage secondaire se voit offrir un peu plus de consistance et permet encore une respiration bienvenue, tout en évoquant un élément de background de l'univers qui n'avait pas encore été réellement abordé. Ainsi, on se retrouve encore une fois étonné par le talent avec lequel l'autrice arrive à raccrocher tous les wagons d'une histoire pourtant très complexe et riche en symboles.

Je pense que vous l'aurez donc compris à ce stade, mais j'ai une fois de plus été totalement conquis par cette lecture. Je trouve que Beastars est un manga qui ne ressemble à aucun autre que j'ai pu lire jusqu'à présent. Que ce soit son esthétique (dont je n'ai pas parlé, mais c'est toujours aussi beau et stylé), son univers, ses thématiques ou son écriture, cette série se démarque de façon constante et arrive toujours à me toucher, m'étonner et me faire réfléchir. Pour moi, c'est la marque d'une grande oeuvre, que j'espère pouvoir suivre encore longtemps !

En résumé, ce sixième tome de Beastars revient à un rythme plus posé, mais pas moins intéressant pour autant. Après les événements marquants du volume précédent, Itagaki traite des conséquences de ceux-ci pour nos différents protagonistes. Ainsi, il semblerait que l'on aborde une période de transition, aussi bien pour les personnages que pour l'univers global de la série. Une chose est sure, c'est toujours aussi passionnant à suivre, et donc toujours aussi indispensable !
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
Commenter  J’apprécie          50
Avec ce 6e tome, Paru Itagaki montre une nouvelle fois tout son talent dans le traitement des émotions de ces animaux anthropomorphes pourtant terriblement nature, en le mêlant avec une intrigue de plus en plus tendue.

J'ai encore une fois été bluffée par la première partie qui décortique la relation étrange et complexe qui se noue entre Legoshi et Haru, entre attirance, sentiments amoureux et désirs/instincts bestiaux, c'est très bien fait. le rendu est parfait. On sent vraiment combien ça les travaille et comme ça les pousse à avancer et murir leur réflexion sur eux-mêmes et leur espèce. Peut-on aller contre son instinct au profit de ses sentiments ? Est-ce bien des sentiments ou est-ce l'instinct animal qui parle ? etc. du coup, je trouve que ces deux personnages gagnent en carrure. Legoshi n'est plus seulement le loup qui se plaint sans arrêt (bon, il ne l'est plus depuis un moment, c'est vrai) et Haru n'est pas seulement la lapine folle de Louis (c'était déjà en construction mais ça se parachève ici).

En parallèle, je trouve que l'univers de Beastars gagne aussi en consistance. Nous avons d'un côté Juno qui cherche à redorer le blason des carni en se servant de l'exploit de Legoshi, mais également qui aimerait bien gagner son coeur, tout en concourant pour le titre de Beastar. Et de l'autre, nous avons Louis qui a décidé de se battre autrement pour imposer une certaine égalité entre herbi et carni. Son choix n'est pas le plus évident mais je trouve qu'il lui correspond bien et je suis sûre qu'il va beaucoup apporter à l'histoire aussi bien en conflits qu'en dynamiques. Et puis, quelle classe il a notre Louis !

Je ressors donc une nouvelle fois ravie de cette lecture mais également pleine de réflexions sur les thèmes des conventions sociales, de la gestion des différences, de la ségrégation, de l'instinct contre les sentiments, etc. C'est vraiment un titre très riche et surprenant.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          60
Un tome 6 constitué d'une série de portraits rapprochés de quelques protagonistes principaux de la série. Legoshi, le loup gris. Haru, la lapine hésitante. Juno, la louve amoureuse de Legoshi. Jack le fidèle ami labrador avec un flashback montrant sa rencontre avec Legoshi (dont il est un des colocs, devenu ado). Louis et son implication dans le Gang des Lions... Ce dernier point est intéressant, cet épisode sort clairement du lot dans le tome.

On évolue au gré du festival de la météorite, où Juno fait sensation grâce à un superbe discours, façon déclaration d'amour à Legoshi, pour magnifier le courage du loup gris qui a sauvé une lapine. Juno arrive à faire oublier Louis, disparu.

L'élection du Beastar approche et on a un nombre de candidats de plus en plus élevé. Mais personnellement, cette tension ne m'a pas spécialement atteint. le tome est trop centré sur les sentiments, et c'est la dimension la moins intéressante (en ce qui me concerne) de la saga. Les aspects raciaux de l'allégorie carnis vs. herbis sont clairement visibles à plusieurs reprises, faisant bien ressortir la dimension sociétale de ce manga atypique.
Commenter  J’apprécie          40
Un nouveau tome fort et intéressant, où on se prend le temps de le lire. Un personnage qui ressemble à un manipulateur hors pair. de drôles de décision, mais également cette façon de tenter de survivre, le regard 👀 des autres et les a priori des autres qui peuvent être ravageur au point de déclencher rejet, harcèlement etc
Sa nature et ses besoins
Mais à chaque fois y a une face cachée. Des apparences trompeuses. Une vraie communication pouvant aider à débloquer.
La naissance d'une belle amitié
La vie brute, dure. Adieu illusions et licornes …

Et voilà avec cela j'ai dis l'essentiel 🙂
On rentre un peu plus dedans ? mmh

Juno fait la couverture du tome. Elle sait s'affirmer, mais ce n'est pas pour autant qu'elle saura gagner l'amour de Legoshi, dont le coeur est déjà pris.
Elle avait déjà ce côté manipulatrice hors pair dans le précédent tome, et ici il revient en force. Elle serait bien placée pour devenir une Beastar, mais le côté mensonges est gênant. Mais comme bien souvent, elle ne s'attend pas forcément à tout ce qu'elle va provoquer, et elle arrive à redorer l'image des carnivores. Avant les herbivores craignaient de s'approcher, et là ils se sent plus en confiance. C'est fou, non ? Quelques mots bien placés, Legoshi qui est entré en action pour sauver un herbivore. C'était juste tellement puissant !
Legoshi et Haru, il y a quelque chose entre ces deux là. Et pour construite une telle relation, il faut jouer carte sur table, et donc on dit bravo à Legoshi. Mais comment leur amour peut-il être accepté ? Et comment peuvent-ils le vivre alors que leurs instincts font agir leurs corps ainsi tout seuls ? Magistral et glaçant.
J'adore les colocataires de Legoshi, il y a vraiment une belle relation et une belle amitié entre ceux-là. Ils sont très drôles et très humains (mais comme pour tout le reste) quand ils se questionnent sur cette nuit là et s'ils l'ont fait.
Par ailleurs, ils ont une certaine prévenance, et nous allons pouvoir aller dans le passé pour découvrir une nouvelle histoire puissance, et comment ce qu'on est (caractère, physique…) est comme une prison. Un chien, ancêtre du loup, mais fait pour être plus docile. Comment rivaliser avec un loup ? Comme à chaque fois, il y a des choses auxquels on ne pense pas, et chacun voit la pelouse verte chez l'autre, mais surtout c'est la naissance d'une belle amitié. Et là encore, le regard des autres et leurs attitudes a fait de sacrés ravages.
Mais qu'est devenu ce cher Louis qui n'est pas revenu à l'école ? Attention accrochez-vous bien. Vivre ou survivre mais à quel prix ?!

Avec mes camarades et collègues de la blogosphère, nous semblons tous conquis (en tout cas ceux que j'ai lu)
C'est réaliste, percutant et vraiment très fort.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
Commenter  J’apprécie          10
Le calme revient enfin pour Haru et Legoshi dans leur vie… ou presque.
L'épisode du Clan des Tigres se terminant, les deux héros en reviennent à leur situation du début de la Fête des météores avec un obstacle surprise supplémentaire.
L'histoire reprend une trame logique pour un schéma d'amour entre lycéens sans pour autant dénaturer la logique de l'épisode plus mouvementé chez les félins. Les problèmes de leur âge reviennent se mêler à ceux de leur nature et de leur instinct primaire. L'humour reprend aussi un peu plus sa place au fil des pages, tout comme de nouvelles questions moins scolaires.
Je ne cache pas que j'ai bien eu envie de prendre l'un pour taper sur l'autre dans certaines scènes mais de manière générale, les personnages continuent de se construire que ce soit pour le lecteur comme pour le personnage en lui-même qui évolue dans son adolescence de manière assez réaliste.
Les dessins et l'encrage restent toujours de qualité. J'apprécie toujours le travail de différence de traitement du trait suivant les personnages, leur émotions et l'ambiance. Je trouve que ça renforce la compréhension de lecture de l'oeuvre de manière légère et intéressante.
J'ai hâte de voir ce que le tome 7 nous réserve, j'espère que Legoshi restera fidèle à lui-même et que l'humour restera au rendez-vous!
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
ActuaBD
10 septembre 2019
Entre amours interdits, vie scolaire et criminalité dans la ville : Beastars a de quoi ravir plus d'un adepte de manga. Une série riche en rebondissements qui ne lasse pas de surprendre à chaque tournant !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Si tu te bats seul contre ce que la société a de plus sombre, tu ne tiendras pas longtemps ! Tu seras craint, haï, et tu finiras broyé par ta propre force... Je ne veux pas voir ça... Viens avec moi dans la lumière !
Commenter  J’apprécie          70
Même si le monde qui m'entoure change en permanence, je saurai rester fidèle à moi-même tant qu'elle sera à mes côtés !
Commenter  J’apprécie          30
Et en habituée du harcèlement scolaire, laisse-moi te dire... qu'une rumeur est comme une balle qui dévale une pente, pente d'autant plus raide que le sujet est scandaleux... personne ne peut l'arrêter !
Commenter  J’apprécie          10
_ Et je ne pensais pas que je serais aussi jaloux!
_ Jaloux?! Pourquoi?
_ Ben, les chiens sont des loups modifiés! Tu es mon ancêtre, quoi... On est une espèce artificielle, à qui on a ôté votre force et votre combativité, en échange d'une intelligence plus développée...
Commenter  J’apprécie          00
Cette société n'est qu'un tissu de mensonges... Les herbivores qui se fient à ces mirages seront fatalement dévorés !
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Paru Itagaki (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paru Itagaki
Vidéo de Paru Itagaki
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (280) Voir plus



Quiz Voir plus

Beastars

Quel est le repas préféré du lapin?

Carotte et petits pois mijotés
Salade composée
Choux-fleurs

6 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Beastars, tome 1 de Paru ItagakiCréer un quiz sur ce livre

{* *}