AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791094896631
Éditeur : L'Arlésienne (25/01/2016)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Dans une Espagne futuriste (l'histoire débute en 2020), un jeune prêtre rencontre Miguel Ortiz. Ce vieillard git sur son lit de mort. C'est dans l'ombre de sa chambre, loin de la chaleur et du soleil, que cet homme abandonné confesse son « dernier crime », « le plus grave, le plus ignoble » : un crime d'amour. Miguel raconte sa vie. Durant les dernières années du règne de Franco, il a rencontré Gema. Probablement la plus grande putain d'Espagne. La religion, la répr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
AlouquaLecture
  11 avril 2016
Lorsque j'ai lu le résumé, je m'attendais à un certain contenu. Mais l'auteur a réussi à le rendre beaucoup plus profond que je ne le pensais au départ.
Je me suis dis que ce serait une simple confession d'un homme qui se voit mourir dans peu de temps.
Il est vrai que c'est rapide à lire, mais wahou que d'émotions en peu de pages, que de choses à raconter en si peu de temps !
Plusieurs sujets sont abordés, parfois même des sujets pas simples, que l'on voudrait garder pour soi. Mais l'auteur nous livre ici les confessions de Miguel sur son lit de mort. Des révélations qui peuvent choquer, étonner, émouvoir, ou encore attendrir.
Un homme avec des convictions bien incrustées, mais un tel homme peut-il réellement changer ?
Quelles seraient vos confessions sur votre lit de mort ?
Commenter  J’apprécie          10
Luco57
  29 avril 2016
Si je devais faire cette chronique en une phrase, je dirais que cette nouvelle porte bien son titre. Hélas, ça risque de ne pas vous aider beaucoup. C'est pourquoi je vais développer.
En quelques pages, Jonathan Itier nous dresse une histoire d'amour dans laquelle un homme, Miguel Ortiz, est déchiré entre le respect de sa foi, de l'amour et de l'autorité. Cette nouvelle se révèle être une confession intime et douloureuse. Ainsi, la cause de la souffrance de Miguel Ortiz nous est montrée dès son commencement. Et c'est un choix judicieux car l'histoire n'en est que plus éloquente et l'on ne peut que comprendre et compatir à la lecture de cette confession.
Le tout est livré dans une très belle écriture. Les mots sont choisis avec soin et les descriptions très évocatrices. A cela s'ajoutent les détails de la société espagnole de Franco qui nous immergent complètement dans l'histoire tragique de Miguel Ortiz.
Pour conclure, je vous rapporte le sentiment général de mon compère Perceval à qui j'en ai fait la lecture. Sur une échelle de 8 à 22 :
– de 8 à 13, c'est une nouvelle qui parle de passion
– de 14 à 20, on dirait que ça parle d'amour
– Et de 21 à 22, on n'aimerait pas être à la place de Miguel Ortiz.
Lien : https://chroniquesarle.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : confessionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Jonathan Itier (1) Voir plus

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1598 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre