AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Liboveok


Liboveok
  05 juillet 2022
Le Phytoïde de Katz, arbre prodigue a permi à l'humanité de coloniser non seulement les exoplanetes mais également les mondes non habitables aux humains. Désormais, ces derniers sont reliés par l'Egregore grâce à une technologie de pointe permettant non seulement de parler avec une personne à 70 années lumières mais également de ressentir les émotions, les pensées les plus profondes.

Suivant Thyra, une ethnologue, nous découvrons peu à peu les différentes spécificité de ce monde où la technologie a clairement surpassé notre imagination. C'est un univers qui m'en a mis plein les yeux. J'ai vraiment adoré. Et s'il peut paraître complexe dans un premier temps, il se dévoile et s'appréhende par la suite.

Thyra va très vite se voir confier une mission qui va être de tuer un des membres de cette race "inférieure" qu'elle étudie. Comment ? Pourquoi ? Telles sont les questions qu'elle va se poser et qui vont la conduire à déroger à cette mission. Autant vous dire qu'on capte très rapidement la profonde humanité des personnages et leur caractères plutôt uniques.

Accompagnée de Roonis, ils vont donc suivre une intrigue qui va prendre un tournent très inattendu et pour les personnages et pour le lecteur.

Si j'ai beaucoup aimé suivre cette intrigue qui peu se révéler classique par certains aspects, j'ai en revanche beaucoup plus apprécié les différents partis pris par l'auteur.

En effet, ce livre aborde nombreux sujets qui ont su me parler. L'hyperconnectivite, avec L'Egregore est évidemment le principal du livre et résonne face à notre société. Évidemment il n'y a pas que ça, mon préféré est le côté effet papillon provoqué par une certaine technologie mais plein d'autres sont abordés et restent à découvrir.

Pour moi, ce roman a vraiment résonné dans mon coeur et je pense qu'il fera longtemps parti de mes préférés. L'univers est tout bonnement incroyable. Je me suis d'ailleurs pas mal figuré l'Egregore, le Phytoïde de Katz, comme une fourmiliere. Mais à travers ça ce sont de nombreux messages que l'auteur nous a transmis de manière toute à fait subtile. En effet c'est vraiment d'une plume envoûtant qu'il nous dévoile ses différents partis pris. Et si on peut s'attendre à un livre principalement écologique, ce n'est finalement pas le cas mais le paradoxe entre technologie et arbre reste saisissant. Les personnages sont super attachants et ont un caractère bien trempé. En bref, j'ai vraiment très peu de négatif à dire sur ce livre si ce n'est que j'ai pu voir venir la fin. Mais comme on dit l'important, c'est le voyage.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (4)voir plus