AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264054670
Éditeur : 10-18 (20/09/2012)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Octobre 1899. Pour de savants astronomes, aucun doute possible : la fin du monde est une affaire de jours. Alors que ce présage assombrit les rues de Montmartre, un cadavre entouré d'objets étranges est découvert impasse du Cadran. Le premier crime d'une longue série, qui engage Victor Legris et Joseph Pignot dans une course contre la montre...

Au cœur d'un Paris authentique et bouillonnant, nos célèbres limiers devront déjouer les mystères à rebours ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Cath36
  22 janvier 2013
Si chaque prédiction de fin du monde devait donner lieu à des romans policiers de cette qualité, on en voudrait plus souvent... Non pas que l'intrigue fort légère soit très prenante, ni ne réserve de grosses surprises ( c'est la raison pour laquelle je n'ai mis que trois étoiles, à regret d'ailleurs) mais quel plaisir de se balader dans le Paris de la fin XIX, si bien décrit avec érudition et légèreté à la fois, à travers des personnages sympathiques que l'on retrouve toujours avec plaisir. Comme le fait Anne Perry avec ses romans policiers londoniens, Claude Izner situe chacun de ses romans dans un quartier différent de la capitale, avec un sujet différent à chaque fois ( un peu aussi comme le fait Jean-François Parot avec le Paris du XVIIIème) et à travers cette grille décrit une foule de petits détails historiques, culturels, sociologiques dans un style simple qui utilise fréquemment un parler pittoresque pour notre plus grand plaisir. Je continuerai volontiers mes déambulations dans ce Paris des grandes mutations et des grands changements, aussi longtemps que les soeurs Korb et Lefèvre voudront bien m'y promener.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
lianne
  15 avril 2018
Ce livre était bien écrit et agréable à lire même si il se situe clairement en dehors de ma zone de confort et que j'ai fait l'erreur de le lire sans avoir lu les précédents de la série avant.
Ce tome est le onzième et avant dernier tome de la série policière historique qui suis les enquêtes de Victor Legris. Et si prendre la série dans le désordre est tout à fait possible, après la lecture de ce tome je ne le recommande pas du tout. En effet il y a eu pas mal de passages au milieu du livre que je n'ai pas vraiment compris dans leur contexte car ils parlaient de la situation du personnage principal et de sa famille et n'étaient clairement pas destinés à quelqu'un qui ne connaissait pas la situation générale.
Je trouve que l'intérêt premier de ce livre est vraiment cette plongée en cette fin de 19ième siècle dans le Paris populaire à l'époque ou tout commence à vraiment changer. J'ai trouvé le livre vraiment très documenté et l'époque bien transcrite. le parlé des personnages faisait vraiment réel et vivant.
On y parle de l'affaire Dreyfus, bien commentée, des grévistes, des premières normes de sécurité, on consultes activement les journaux et la presse à beaucoup de pouvoir. On discute le soir dans les bar de la difficulté des gens à s'adapter à tout ces changements récents dans leur vie.
Mais paradoxalement c'est aussi la partie que j'ai le moins aimé. Alors c'est personnel, c'est juste parce que c'est une période historique que je n'apprécie pas plus que ça. On retrouve une ville noire et polluée au charbon, la vie des hommes dans les usines est très peu respectée et souvent en danger. du coup l'ambiance est très loin d'être rose, allant plus sur un coté déprimant et j'ai toujours eu du mal à vraiment m'enthousiasmer dessus.
Nous suivons Victor Legris qui aide un commissaire de police à résoudre un crime dans lequel celui ci ne peux pas s'impliquer car c'est son demi frère qui est mort et qu'ils n'avaient pas une bonne relation. Victor est libraire, donc pas du tout enquêteur et donc il va devoir trouver des moyens détournés pour faire parler les gens sur ce qu'il c'est passé et faire particulièrement attention aux "on dit".
Pour ce qui est de l'intrigue, en dehors des passages parlant du personnage principal dans sa vie de tous les jours (que je n'ai pas totalement intégré, j'avoue), je l'ai trouvé assez sympa. Bien que le personnage principal soit clairement un détective amateur, on voit qu'on est aussi sur une période riche en changements.
On commence tout juste s'intéresser à la place de la science dans les enquêtes mais on reste toujours dans un procédé à l'ancienne. En gros cela consiste à interroger tout le monde et à aller de lien en lien même si ils n'ont apparemment que très peu de points communs.
J'avoue que ça m'a fait un peu rigoler quand il lui a fallu attendre la moitié du livre pour s'interroger sur les possibles alibis des suspects mais sinon avec ses petits moyens (le bon vouloir des témoins) j'avoue qu'il n'a pas fait du si mauvais travail. Surtout que finalement l'indice principal le plus flagrant il ne le trouve qu'après avoir déjà découvert qui était le coupable d'une autre manière. du coup chapeau !
Par contre j'ai trouvé quand même bizarre qu'on arrive à faire une enquête entière sans rencontrer une seule fois la vrai police (en dehors du commissaire du début). Victor passe toujours après apparemment même si ça semble un peu lâche comme excuse vu que les crimes s'enchainent et qu'il va toujours sur place dés qu'il en entend parler. du coup c'est vraiment le seul point plus mitigé de l'ensemble pour moi, il aurait du les croiser au moins une fois, ou parler de l'agent qui devrait être la pour surveiller les scènes de crime.
J'ai mis du temps à terminer ce livre, mais pas par déplaisir, juste parce que je ne suis pas habituée. Même si il y avait des passages qui m'ont perdus mais qui étaient clairement du au fait que j'ai commencé par un tome avancé de la série, j'ai trouvé qu'au final c'était une lecture sympa même si je ne lirais pas ce genre tous les jours. le style rend les personnages très vivant et très marqués dans leur époque et l'enquête était intéressante. Si vous aimez la période transitoire entre les 19ième siècle et le 20ième et les romans policiers à l'ancienne, n'hésitez pas à donner sa chance à la série (mais en commençant par le premier, si possible).
15/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bilonico
  18 mars 2013
Une nouvelle enquête de Victor Legris et Joseph Pignot dans le Paris de la fin du XIXème siècle, entre modernité et monde ancien.
"Enfin !", nous aurions tendance à dire ; Claude Izner retrouve dans ce tome toutes les qualités qui m'avaient attirées dans cette saga : Paris, la culture française de cette période, les caractères divers des personnages (leurs doutes, leurs espoirs...) et une enquête bien ficelée.
Nos enquêteurs vont se retrouver dans une histoire de meurtres autour de la mythologie et la réflexion sur le temps qui passe et détruit tout.
Nous suivons en parallèle l'évolution personnelle des personnages : de leur rapport à la paternité et l'appréhension du vieillissement.
Enfin, l'affaire Dreyfus et ses rebondissements sont toujours là en toile de fond et touche certains personnages principaux dans leur rapport à la France. Ce thème semble important pour les deux soeurs signant sous le pseudonyme de Claude Izner.
Un moment plaisant !
Commenter  J’apprécie          40
Bigmammy
  11 décembre 2013
Paradoxalement, j'ai trouvé ce roman plutôt plus abouti que les précédents, moins invraisemblable, mieux maîtrisé ...
C'est comme les séries américaines, ce qui me passionne le plus est peut-être davantage l'évolution personnelle des protagonistes que l'intrigue par elle-même, qui finit pas n'être qu'un prétexte à la peinture du temps ...
Nous voici donc cette fois embringués dans une affaire de tueur en série qui convoque ses victimes au fond d'une impasse à peine éclairée et les trucide d'un coup de lame en disposant autour des cadavres des objets hétéroclites évoquant Saturne et le temps qui passe … Trois victimes au compteur. Chacun commence à s'inquiéter
L'intrigue est parfaitement maîtrisée dans cette avant-dernière aventure du trio Victor Legris, Joseph Pignot, Kenji Mori. Leurs investigations vont les mener dans les coulisses de la Comédie française, dans les hangars de la Compagnie des omnibus, dans une épicerie du XVIIIème arrondissement, du côté de la rue Ramey, dans un cabaret granguignolesque de la butte Montmartre et au final – époustouflant – autour du chantier en cours de la basilique du Sacré-Coeur , en pleine nuit.
On croit tenir le coupable, mais on s'égare. Les descriptions d'ambiance figurent parmi les meilleures de la série. Pour une fois, j'ai lu avec plaisir ce nouvel opus, avec en conclusion, une solution tout à fait crédible mais parfaitement inattendue.
Ce qui fait l'intérêt majeur de ces romans, c'est la documentation particulièrement fouillée qui les trame. Cette fois, on ne rencontre aucun personnage célèbre du temps, et c'est très bien. En revanche, on évolue dans des décors parfaitement précis et la psychologie des personnages, qui chacun vit son histoire personnelle, très bien appréhendée.
Bref, j'ai bien fait de persévérer dans la lecture de ces mystères de Paris à l'aube du nouveau siècle.
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sharon
  05 octobre 2015
Retrouver les héros de Claude Izner est toujours un plaisir, et même si la fin du monde est proche, certains se chargent d'écourter davantage la vie de leurs semblables. Et je ne parle pas forcément du tueur que tous recherchent.
Jusqu'où est-on près pour sauver, protéger ou venger la personne que l'on aime ? Voici la vraie question que nous posent les deux auteurs. Victor Legris n'a pas la présomption de nous donner une réponse, lui-même s'interroge - sans jamais juger.
Cette enquête nous plonge dans un quartier passionnant, où les petits gens vivent, survivent, tâchent de se remettre des coups du sort. Et Victor de mesurer la chance que lui et sa famille ont.
Minuit, impasse du cadran, est un bon roman historique, qui plaira sans aucun doute aux fans de Claude Izner.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
evannaevanna   14 mai 2016
Au bout de la rue Norvins, il dépassa le Moulin de la Galette, avec ses chevaux de bois, ses balançoires, son caboulot, et gagna le Moulin-Neuf d'où le plus étonnant point de vue sur la ville s'offrit à lui. Au sud, il contempla le Paris de pierre, de fer, de bronze et d'or, baigné d'une brume mordorée. Au nord, nimbés de lourds panaches issus d'usines, s'abaissaient Clignancourt et la banlieue industrielle qui courait de Clichy à Aubervilliers. Il resta là, immobile, empli d'une paix absolue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Cath36Cath36   22 janvier 2013
Sur le trottoir humide scintillaient l'éclairage des magasins et les lanternes des véhicules lancés boulevard de Bonne-Nouvelle. Joseph n'avait éprouvé aucune envie d'assister à une représentation exceptionnelle de "Dégénérés !" en dépit de l'affiche qui annonçait en capitales rouges :
M. MICHEL PROVINS A TROUVE UN MOT ET UNE IDEE QUI CARACTERISENT SON EPOQUE.
Commenter  J’apprécie          40
evannaevanna   14 mai 2016
Colette adorait être seule dans la boutique. Cela lui évoquait son enfance, la vieille maison de ses parents, le hangar au fond du jardin auprès duquel clapotait un ruisseau où sa mère battait le linge familial. La mousse savonneuse se figeait en flaques grisâtres. Colette prétendait qu'il s'agissait d'oeufs à la neige. Elle s'inventait des histoires, devenait marchande de gâteaux magiques à l'intention de ceux qui se montraient généreux envers les gamins de pauvres et acceptaient de leur offrir un jouet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SharonSharon   22 août 2015
Victor se mit à l'abri d'un fauteuil. René Cadeilhan se révélait un assassin potentiel par entremise canine.
Commenter  J’apprécie          70
ElowynnElowynn   05 octobre 2013
Quand ils atteignirent le comptoir, les bras de Joseph étaient chargés de sacs de chicorée A la cantinière, de boîtes de sardines, de sucre candi en morceaux enfilés sur une cordelette, de trois cervelas à un sou pièce, sans parler du chocolat et du bouillon. Il les entassa près de la caisse enregistreuse, un chef-d’œuvre en cuivre astiqué dont les boutons cliquetèrent, à l'évidente satisfaction de la patronne. Celle-ci, une quinquagénaire à face creuse, chignon serré et blouse rose, régnait sur son négoce, un sourire alléchant aux lèvres. De part et d'autre de son siège rehaussé s'étalaient sur un lit de paille des roues de brie de Melun et de Meaux. Sa silhouette était auréolée de chapelets de saucissons et de pots de moutarde.
- Vous allez festoyer, jeune homme!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Claude Izner (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Izner
Les 15 et 16 juin 2019 auront lieu la 11ème édition du salon international du livre de poche Place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés organisée par la librairie La Griffe Noire et la ville. Le libraire Jean-Edgar Casel vous présente quelques informations de l'édition 2019...
La disparue de Saint-Maur (T.3) de Jean-Christophe Portes aux éditions City éditions https://www.lagriffenoire.com/1002685-nouveautes-polar-la-disparue-de-saint-maur-t3.html
La nuit du mal: La saga du Soleil noir, tome 2 de Eric Giacometti et Jacques Ravenne aux éditions JC Lattès
Par deux fois tu mourras de Éric Fouassier aux éditions JC Lattès https://www.lagriffenoire.com/142614-romans-historiques-par-deux-fois-tu-mourras.html
Les premières enquêtes de Victor Legris de Claude Izner aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/98447-divers-polar-les-premieres-enquetes-de-victor-legris.html
Le sang des Highlands de Gilles Bornais aux éditions City https://www.lagriffenoire.com/144472-nouveautes-polar-le-sang-des-highlands.html
Le Diable de Glasgow de Gilles Bornais aux éditions du Masque https://www.lagriffenoire.com/15490-divers-polar-le-diable-de-glasgow.html
Animal de Sandrine Collette aux éditions Denoël https://www.lagriffenoire.com/143821-nouveautes-polar-animal.html
Une bonne intention de Solène Bakowski aux éditions Bragelonne https://www.lagriffenoire.com/1000178-nouveautes-polar-une-bonne-intention.html
Un sac de Solène Bakowski aux éditions Bragelonne https://www.lagriffenoire.com/67768-divers-polar-un-sac.html
Cataractes de Sonja Delzongle aux éditions Denoël https://www.lagriffenoire.com/148159-nouveautes-polar-cataractes.html
ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : Paris (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1649 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre