AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375740327
Éditeur : MxM Bookmark (10/05/2017)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 10 notes)
Résumé :
À dix-sept ans, Connor travaille dur pour conserver l'image de garçon parfait qu'il s'est créée. Il a de bonnes notes, des activités extra-scolaires, des réussites sportives, la parfaite petite amie, et un travail à mi-temps dans le magasin de son père. Tous ces détails lui assurent les bourses universitaires qui lui permettront enfin de quitter le trou paumé dans lequel il vit. Son attirance pour Graham, un prodige du football qui porte de l'eye-liner, est donc plu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Glittery_books
  15 février 2018
Ici, nous rencontrons Connor, un jeune homme de dix-sept ans, qui a une vie parfaite en apparence. Il a d'excellentes notes, il est doué pour le base-ball, l'un des meilleurs joueurs de son équipe, il travaille à mi-temps dans le garage de son père, il a des amis, une petite amie parfaite qui est la fille de son entraîneur, une famille présente… Mais ce n'est pas quelque chose qui lui convient, qu'il aime. Il se prends souvent la tête avec son père qui lui fait des réflexions à tout va, lui demandant encore et encore de faire mieux, lui mettant une très grosse pression sur les épaules. Il n'est pas à l'aise chez lui, la maison est petite pour cinq enfants, il est obligé de dormir dans la même chambre que ses frères. Il aime le baseball, oui, mais il se met la pression pour réussir, il doit être parfait dans ce domaine. Et puis, en ce qui concerne sa petite amie… il l'aime bien, oui mais comme une amie, comme une soeur. Pas comme une partenaire. Il ne souhaite rien faire avec elle, et ne ressent aucune attirance. Sa vie se retrouve chamboulée lorsque Graham arrive au lycée. Il se découvre des sentiments, des réactions qu'il a pour la première fois. C'est un personnage très attachant, touchant, qui n'est pas énervant alors qu'il a l'air d'un cliché sur pieds. Ce n'est pas le cas, seulement au début, et encore. L'auteur a approfondi ce personnage, ce n'est pas le sportif cliché qui ne pense qu'au sport, aux filles, et aux fêtes. Certes Connor est populaire, comme les personnages clichés en général, mais c'est différent. Je ne peux en dire plus, malheureusement.
Et puis.. Graham Parker. Alors déjà j'approuve son nom, haha. Plus sérieusement, ce personnage est un coup de coeur. Graham a le même âge que Connor, mais n'est pas dans la même classe que lui. Il est gardien de but dans l'équipe de football, et se débrouille très bien, il est d'ailleurs le grand espoir pour l'équipe en question. Il est nouveau, aussi. Son passé est terrible, j'en ai pleuré. Peut-être que certains trouveront ça cliché, mais c'est ce qui se passe réellement, parfois. Malheureusement. Graham se fait rapidement remarquer parce qu'il est le seul du lycée à se maquiller (eyeliner, guyliner) et que certains ne sont pas ouvert d'esprit. Malgré tout, il garde la tête haute et continue à avancer, toujours méfiant suite à son passé. Sa rencontre avec le sportif très mignon et bien trop sympa va le chambouler, lui aussi. C'est un personnage juste incroyable. Très franchement, en lisant le résumé, en voyant la couverture, j'avais peur que l'auteur fasse de Graham un gothique/emo cliché comme pas possible, et je n'aime pas ça. Il y a assez de clichés, de stéréotypes pour les gothiques, pourquoi empirer la chose, alors qu'ils n'ont rien demander? Bref, ce n'est pas le sujet. Graham n'est pas emo, gothique, il n'est pas effeminé, ou je ne sais quoi. Il porte de l'eyeliner, et c'est tout. C'est son choix, sa vie, il aime ça, et se le permet puisqu'il n'a plus envie de s'interdire quoi que ce soit. Il s'assume entièrement, malgré toute la haine qu'il a reçu, et continue à recevoir. Il est parfait, et j'ai un réel coup de coup pour ce personnage.
Au niveau des personnages secondaires, il y en a pas mal, comme vous pouvez vous en douter.
Parlons d'abord de Marc, le meilleur ami de Connor. Alors, c'est un très bon ami, je ne dis pas le contraire. Il est à l'écoute, un véritable meilleur ami. Mais alors le cliché du sportif qui aime les filles et essaye d'en draguer un maximum avec son humour lourd, je n'en peux plus. Lorsque je lisais un passage où il était présent, je finissais toujours par lever les yeux au ciel. J'avais envie de lui donner des claques.
Ensuite, Allyson, la petite amie de Connor et la fille de son entraîneur, qui est aussi pom-pom-girl. Non, promis, ce n'est pas un personnage cliché! Bien au contraire, je l'ai adoré. Elle est attendrissante, touchante, et elle comprends Connor. Elle ne lui en veut pas, mais elle ne se laisse pas non plus marché sur les pieds, elle sait quand elle doit dire stop, et j'ai un petit crush sur ce personnage, aussi. Un personnage féminin qui est pom pom girl et pas cliché, c'est tellement rare que ça mérite d'être souligné !
Les parents de Connor… Son père est un peu trop exigeant, il met trop de pression sur les épaules de Connor, mais on sent malgré tout qu'il aime et qu'il est prêt à tout pour lui. Il souhaite simplement le voir heureux, mais il s'y prends un peu mal. Et sa mère est tout simplement parfaite, elle l'aime plus que tout et lui fait comprendre. Elle se bat pour que ses enfants aient tout ce qu'ils souhaitent, et c'est très beau.
Ses deux frères qui sont en pleine crise d'adolescence, et qui ont des réflexions insupportables, mais fort heureusement on les voit rarement.
Becca, sa soeur qui a à peine deux ans de moins que lui, qui est adorable, touchante, compréhensible. J'avais envie de lui faire des câlins.
Abby, la plus petite, qui est bien trop mignonne, mais qui parle un peu trop bien pour deux ans. Ce n'était pas très réaliste, mais ce n'est pas si grave.
Roy et Clint, les homophobes de service, les gars super sexistes aussi, enfin bref, ceux qu'on adore ! Ah, ces deux là m'ont bien trop énervé. Ils sont tout simplement insupportables, horribles, mais malgré tout essentiels à l'histoire, puisque pas mal de choses se passent suite à leurs actions. Je tenais à dire que des personnes comme ça existent bien, et partout. Alors ouais, on les déteste dans ce bouquin, parce que ce n'est que des personnages fictifs, mais il faut aussi détester les vrais personnes comme ça. Ne pas les soutenir parce qu'ils font peur ou je ne sais quoi.
Les parents de Graham, qui sont incroyables, touchants eux aussi, et qui sont prêt à tout pour leur fils. C'est sublime à lire.
Il y en a d'autres, bien évidemment, je vous laisse les découvrir.
C'est une histoire qui peut paraître mignonne, un livre doudou, mais c'est loin d'être le cas. J'ai commencé ce livre en me disant “allez, une petite romance niaise pour la St-Valentin” mais.. non. C'est loin d'être niais, il y a des passages horribles, tristes, révoltants. Il y a aussi des passages très beaux, mais pas niais.
Le bouquin se lit rapidement, on a envie de connaître le fin mot de l'histoire, de savoir ce que les personnages vont faire, dire, comment ils vont réagir.
En bref, un très bon roman, qui est étiqueté comme New Adult, mais je dirais que c'est plutôt un YA. Un Young Adult très dur, oui, mais un YA quand même. Je ne sais pas trop pourquoi, mais je l'ai souvent comparé à Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens. Ce n'est pas une critique, j'aime Moi, Simon, j'aime les YA, et c'est loin d'être une copie, mais je tenais juste à le dire. Une histoire qui montre à quel point l'homophobie peut aller loin, à quel point l'Homme peut être horrible, et ressentir un sentiment de haine tellement puissant que ça finit mal.
Une romance touchante, la découverte de soi, du monde, de la société aussi. Une excellente lecture que je recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levri
  09 mai 2019
Graham débarque en milieu d'année dans le lycée d'une petite ville traditionaliste des USA, il dénote avec son eye-liner et ses T-shirts annonçant fièrement son homosexualité, Connor, lui qui fait tout pour se conformer aux désirs des autres, est fasciné d'emblée par ce garçon, sans vraiment comprendre ce qu'il ressent …

La traductrice a choisi d'utiliser les équivalents scolaire français, aussi les deux garçons de dix sept ans sont en "première", un an et demi avant la fac, une préoccupation prégnante depuis des années pour Connor, les moyens de ses parents ne leur permettant pas de financer ses études il fait son possible pour obtenir des bourses en étant le meilleur dans toutes les matières, et, chose importante aux USA en devenant une star scolaire du base-ball, ce qui favorise l'obtention de bourses, il s'oublie totalement pour se fondre dans le moule afin de se conformer à l'attente des autres.
L'environnement est bien rendu, une petite ville déclinante où l'emploi périclite, assez traditionaliste mais sans excès malgré quelques jeunes qui harcèlent ceux qui ne se conforment pas au standard, elle est très différente du quartier gay de Chicago que nous découvrons, bien rendu lui aussi. Les personnages sont tous crédibles et réalistes.
Graham s'assume totalement, après avoir vécu une idylle à quinze ans, qui s'est transformée en cauchemar, manquant de lui coûter la vie à seize ans. Sa famille aimante déménage de St-Louis afin de le sécuriser dans cette petite ville ou sa position de prodige du football lui permet d'être accueilli sans problème malgré ses tenues un peu provocantes.
La pudeur typique des adolescents entraine un rapprochement tout en douceur des deux garçons, jusqu'à ce que Connor ne supporte plus que d'autres approchent de trop près son ami, ce qui entraîne sa prise de conscience.
Le livre décrit bien le cheminement des ados vers la maturité, la découverte de soi et le choix de s'assumer ou pas.

Dommage que ce roman n'ait pas été publié dans une collection "ado", j'aurais facilement noté plus généreusement. L'écriture est fluide et addictive, le livre se lit agréablement d'une traite, pas de sexe, juste deux garçons qui découvrent l'amour et décident de le vivre ouvertement, un exemple positif pour tout ado en découverte de son homosexualité. Une lecture qui peut être appréciée par tous les types de lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MenInBooks
  29 octobre 2018
Une envie de relecture soudaine qui m'a prise lorsque je suis passé devant ce petit bijou attendant sagement dans ma bibliothèque que j'y revienne. Il faut aussi dire que "Guyliner" était revenu dans des discussion sur internet. Et là : grosse envie de relire ce roman. Et comme toujours, lorsque je me replonge dans un livre, celui-ci m'a encore conquise. Me voilà donc embarquée dans cette rencontre entre deux lycéens dont l'un se doit d'être parfait pour obtenir un avenir meilleur tandis que l'autre arrive dans un nouvel établissement après avoir vécu une expérience horrible. Quel voyage que cette lecture !
"Guyliner" est un roman qui est loin d'être léger. Les héros en sont deux adolescents. Graham qui a vécu des choses terriblement difficiles et qui arrive dans une nouvelle ville et une nouvelle école. le jeune homme ne veut plus cacher qui il est vraiment. Puis, il y a Connor dont le père semble attendre beaucoup de son fils et notamment un comportement irréprochable. Celui-ci semble reporter sur son aîné tous ses espoirs déchus. Aucun faux-pas n'est permis à cet étudiant sous menace de ruiner ses chances d'avenir. Une pression énorme repose sur ses épaules.
L'histoire peut paraître dure et cruelle. Les personnages sont confrontés à toutes sortes d'épreuves. Peut-être trop lourdes pour leurs âges. Acceptation de soi, regard d'autrui, homophobie. Mais, au final, tout ceci donne une authenticité au récit. On est loin du parcours sans embûches. Ainsi, on attend fébrilement le moment où Connor et Graham trouveront enfin le bonheur qu'ils méritent, tant ce que ces adolescents endurent peut se révéler éprouvant sur un plan physique et moral.
Alors oui, c'est bien une redécouverte. J'avais oublié combien ma première lecture m'avait plu. C'est, de mon point de vue personnel, un livre dont on ne se lasse pas et qui, s'en forcément en avoir l'air, aborde des sujets sérieux et difficiles. Un titre que j'ai adoré et que je vous invite vivement à découvrir.Manon
Lien : http://meninbooks.eklablog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Floreen
  29 mai 2017
Un très joli young adult M/M sur la découverte et l'acceptation de soi. J'ai rapidement accroché aux personnages de Connor & Graham, ils sont attachants. C'est bien écrit, l'histoire est intéressante sans être prise de tête.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
levrilevri   09 mai 2019
Graham se figea et d’après Connor, qui était collé contre lui des cuisses aux épaules, il avait aussi arrêté de respirer. Ils se tenaient là, Connor une main dans celle de Graham, et son bras passé autour de sa taille, sa main sur son ventre. Les muscles fermes frémirent sous sa paume et le cœur de Connor accéléra.
Est-ce qu’il était vraiment en train de serrer son ami dans ses bras ? Et d’y prendre du plaisir ? Tout ce qu’il connaissait du bien et du mal se confondit dans sa tête, le laissant plus confus que jamais.
La main libre de Graham vint se poser par-dessus celle de Connor, appuyant sa paume contre les reliefs de son abdomen. Il ne le repoussait pas, mais le maintenait en place. Graham inclina la tête en arrière et le menton de Connor effleura sa joue. Connor inspira, baignant dans cette odeur qui définissait Graham – son parfum léger, l’odeur délicatement fruitée de son shampooing et quelque chose d’indéfinissable qui était juste Graham.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   09 mai 2019
— J’étais bien content, enfermé dans mon déni, si profondément qu’aucune vérité ne pouvait m’y atteindre. Et maintenant, non je ne veux plus vivre comme ça. Mais je ne sais pas comment faire.
— Tu essayes si fort d’être la personne que tu penses devoir être. Tout ce que tu fais est pensé spécifiquement pour correspondre à cette image, ce but. Mais est-ce que c’est vraiment toi ? Est-ce que tu es heureux ?
— Oui ! éclata Connor.
Devant le regard égal de Graham, il haussa les épaules.
— En tout cas, je ne suis pas malheureux. Je suis content. Ça me suffit.
Graham ne répondit rien pendant un moment. Il secoua la tête et finit par dire :
— Tu sais, ça ne me suffit pas et ça ne devrait pas te suffire non plus. Je ne compte pas cacher qui je suis ni avec qui je suis. Si tu veux être avec moi, je veux le vrai toi, en public.
Connor avait la bouche sèche.
— Tout ou rien ? C’est ça ?
— Oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   09 mai 2019
— Je compte. D’ici à ce que j’arrive à un…
Peter n’eut pas l’occasion de finir sa phrase. En l’espace d’une fraction de seconde, Connor échappa à la prise de Liam et franchit la distance infime qui les séparait. Il tira Graham en avant, l’arrachant aux bras de Peter, et plaqua sa bouche sur la sienne.
— Yes !
Graham entendit vaguement Liam pousser un cri de joie derrière eux. Toute son attention était focalisée sur Connor et sur le fait que Connor l’embrassait. Connor l’embrassait ! Là, au milieu de deux cent personnes, au cœur de lumières stroboscopiques et de la musique qui tonnait, Connor – qui avait une petite amie, qui disait qu’il était hétéro, qui… Connor l’embrassait.
Connor se détacha de lui, la respiration haletante.
— Oh mon Dieu ! dit-il entre deux inspirations, le visage pâle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   09 mai 2019
Le rire qui échappa à Graham le surprit.
— Papa, flamboyant, c’est un stéréotype dégueulasse.
— Oui, je sais, mais tu as compris ce que je voulais dire. Tu ne correspondais pas trop aux stéréotypes, justement. C’est quand tu étais au collège que j’ai commencé à remarquer des petites choses. Tu regardais les autres garçons alors qu’ils regardaient les filles. Mais le vrai signe, ça a été quand tu es entré au lycée.
Le grand sourire de son père rendit Graham nerveux.
— C’était quoi ?
— Tu n’effaçais pas l’historique de ton navigateur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   09 mai 2019
Graham connaissait la confusion et la peur qui étreignaient Connor. Il était passé par là lui aussi. Il n’aurait souhaité ça à personne. Une pensée horrible le traversa soudain. Est-ce qu’il projetait ses propres expériences sur quelqu’un d’autre ? Est-ce qu’il avait poussé Connor à agir ainsi ce soir ?
— Tu es vraiment idiot.
Il attrapa un coussin et enfouit son visage dans la masse blanche et amidonnée.
— Être gay n’est pas contagieux. Il ne l’a pas attrapé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : homophobieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
842 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre