AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234026172
Éditeur : Stock (01/10/1993)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 199 notes)
Résumé :
Lorsque Frida annonce son intention d'épouser Diego Rivera, son père a ce commentaire acide "ce seront les noces d'un éléphant et d'une colombe". Tout le monde reçoit avec scepticisme la nouvelle du mariage de cette fille turbulente mais de santé fragile avec le "génie" des muralistes mexicains, qui a le double de son âge, le triple de son poids, une réputation d'"ogre" et de séducteur, ce communiste athée qui ose peindre à la gloire des indiens des fresques où il i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Aline1102
  02 mai 2014
Diego Rivera et Frida Kahlo sont deux personnalités que je connais mal. J'ai donc profité du Challenge 15 Nobel pour lire cette biographie, qui se trouvait depuis quelque temps dans ma PAL.
Lorsque Frida Kahlo décide d'épouser Diego Rivera, ce dernier est déjà un artiste reconnu au Mexique. Il est plus âgé qu'elle et a une réputation d'homme à femmes : Diego aime les femmes et celles-ci le lui rendent bien malgré son physique plutôt étrange (Frida l'appellera son "crapaud"...).
Vu le point de départ du couple, on pense, au début, que leur mariage ne durera pas. Et pourtant, même s'ils se déchirent autant qu'ils s'aiment et malgré un divorce de quelques années (avant un second mariage), ces deux-là sont inséparables.
JMG le Clézio parvient à faire passer de nombreux sentiments dans sa biographie. Au fil des pages, on comprend à quel point l'amour qui unit le couple Rivera-Kahlo est profond. Avec des mots simples et une description presque banale de la vie du couple, Le Clézio réussit à nous faire entrer dans la vie de ces deux artistes, à nous faire comprendre à quel point leur rencontre a été déterminante pour leur art : Frida ne serait pas devenue Frida Kahlo sans Diego et Diego n'aurait sans doute jamais été aussi célèbre sans Frida.
L'amour n'est pas le seul sentiment qui occupe le récit. La souffrance est bien là également. Frida, dans sa jeunesse, a été victime d'un grave accident. Elle en a gardé des séquelles toute sa vie : douleurs multiples et surtout, stérilité. Pour cette femme qui voulait tant donner un fils à Diego Rivera, cette impossibilité de mettre un enfant au monde sera vécu comme un désastre.
Ce que j'ai aimé dans cette biographie, c'est aussi le fait que Le Clézio ne se contente pas de nous parler uniquement de Diego et de Frida. Leur couple interragit avec d'autres personnes et reste le symbole du Mexique révolutionnaire ; c'est donc l'occasion pour l'auteur de nous plonger dans les événement socio-politiques de l'époque : révolution au Mexique, émergence du communisme, mouvements artistiques (dadaïsme, cubisme et autres) sont mentionnés et expliqués par Le Clézio. de même, Picasso, Breton, Trotski, ne sont que quelques unes des personnalités dont l'auteur nous parle brièvement.
Bien plus qu'une biographie, Le Clézio nous offre donc, avec Diego et Frida, le portrait d'une époque.
Challenge 15 Nobel : 15/15
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Marcelline
  22 mars 2012
Lire Diego et Frida de J.M.G. le Clézio, c'est d'abord s'embarquer pour le Mexique du début du XXème siècle. C'est ensuite découvrir toute la vie de ce couple mythique et indestructible, à l'oeuvre à la fois dissemblable et complémentaire.
Mes immenses lacunes en histoire de l'Amérique du Sud m'ont empêchée de retenir tous les noms des personnalités qui ont jalonné le parcours de ces deux êtres hors du commun.
Pour pleinement apprécier toutes les références artistiques, j'aurais voulu avoir à toute proximité un recueil des oeuvres de Frida Kahlo et Diego Rivera , ou à défaut un ordinateur pour pouvoir visualiser toutes les peintures décrites.
Oui, mais voilà... je ne suis pas une encyclopédie vivante et mon ordinateur était éteint... Pourtant, j'ai beaucoup aimé ce livre qui est plus l'histoire d'amour de ce couple hors norme qu'un traité d'Histoire de l'Art. En avançant dans le récit, je ne pouvais pas m'empêcher de me poser la question: mais, concrètement, qu'est-ce que l'Amour dans un couple quand les seuls points communs qui réunissent les deux personnes sont "l'art et la révolution"?
J'ai trouvé l'écriture de le Clézio assez sèche, accessible, à la limite du récit documentaire, avec, cependant, quelques termes un peu pompeux semés çà et là, au détour d'une phrase (par exemple, "difficultueux", page 203). le dernier quart du livre, qui "décortique" vraiment les liens plus spirituels qui unissaient ces deux êtres, m'a semblé plus poétique, plus lyrique.
Bref, un récit sans doute très érudit mais que les différents degrés de lecture rendent accessibles à quiconque s'intéresse au sujet et qui m'a beaucoup plu!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
legoergosum
  16 avril 2014
Le Clezio, qui connaît bien le Mexique, nous fait entrer dans l'univers de ce couple mythique d'artistes que furent Frida Kahlo et Diego Rivera. Les souffrances de Frida face à son handicap, mais aussi face aux infidélités de Diego, l'amour toujours plus fort, malgré tout, et sublimé par l'art, l'oeuvre immense de Diego Rivera, la créativité de Frida, empreinte de sa souffrance, tout cela forme un très beau livre. Le Clezio, à son habitude, ne traite que de sujets qui le passionnent, et il a le talent et l'émotion indispensables pour nous faire partager ces passions.
Commenter  J’apprécie          180
miriam
  01 décembre 2013
Rentrant de l'expo Frida Kalho Diego Rivera, l'Art en fusion à l'Orangerie, sur le conseil de Claudialucia, j'ai lu cette excellente biographie.
Le Clezio situe très bien le contexte de la Révolution Mexicaine, la première du 20ème siècle, La vie et l'oeuvre de Diego et de Frida ne sont pas séparables de l'engagement politique.
Diego qui a assisté à Paris à la révolution cubiste, revient peindre des fresques murales des "images prodigieuses de la révolution". Il se tourne vers les populations indigènes, les couleurs des costumes des Indiens, les divinités précolombiennes.
Frida, très jeune est déjà militante quand elle séduit - provoque -Diégo Rivera, peintre reconnu, muraliste officiel qui bâtit une oeuvre monumentale.
le couple se marie en 1929, la même année Diego est exclu du parti communiste.
En 1930, ensemble ils découvrent San Francisco, puis New York et Detroit. Rencontre avec Ford, mais aussi commandes pour Rockfeller C'est toute une histoire complexe, fascination pour la modernité, le prolétariat américain, provocations...
Pendant ce temps, Frida construit une oeuvre intimiste dans la douleur; la maternité impossible, les souffrances physiques séquelles de l'accident qui l'a démolie. souffrance aussi des infidélités de Diego.
J'ai moins aimé l'analyse psychologique des relations du couple. Quoiqu'on puisse en dire, Diego, l'éléphant, le génie, le menteur est un macho classique et Frida, la colombe, une compagne bien dévouée!

Lien : http://miriampanigel.blog.le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
raynald66
  16 mars 2014
Bonne biographie sur Diego Riviera et Frida Khalo recommandée par une amie lectrice de Babelio qui évoque la vie de ces deux peintres mexicains dans leur pays d'origine entrecoupé d'un long séjour aux Etats Unis. Livre émouvant qui décrit la détresse de Frida due à son handicap, à ses fausses couches et à l'infidélité de son mari (avec sa soeur !!!). Beau livre à lire que je recommande.
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
raynald66raynald66   16 mars 2014
Frida écrit les mots qui la déchirent, les mots qu'elle n'ose pas dire, ni à lui ni à aucun autre homme, les mots de la vérité que seule "l'autre Frida" peut entendre :

Jamais de ma vie
Je n'oublierai ta présence.
Tu m'as prise quand j'étais brisée
Et tu m'as réparée
Sur cette terre trop petite
Où pourrais-je diriger mon regard ?
Si immense, si profond !
Il n'y a plus de temps. Il n'y a plus rien.
Distance. Il y a seulement la réalité.
Ce qui fut, fut pour toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Aline1102Aline1102   02 mai 2014
Pris par la réalisation des peintures murales du Palais National, dans le tumulte sensuel de la vie et les remous de la politique au jour le jour, Diego peut bien croire au bonheur de Frida dans sa nouvelle vie, son indépendance. Elle-même ne joue-t-elle pas à être heureuse ?
Commenter  J’apprécie          70
claudeparis936claudeparis936   14 novembre 2013
Les vrais chefs-d'oeuvre ne changent pas,ne vieillissent pas. Aujourd'hui, dans un monde qui a connu tant de désillusions, alors que la beauté des cultures amérindiennes est quotidiennement bafouée par l'uniforme laideur des empires marchands, les images que nous ont laissées Diego et Frieda - images d'amour, de recherche de la vérité, où la sensualité se mêle toujours à la souffrance - restent aussi fortes, aussi nécessaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
raynald66raynald66   16 mars 2014
Quand Diego Rivera rencontre Frida pour la première fois, si on excepte la scène de provocation de l'adolescence dans l'amphithéâtre de l'Ecole préparatoire, il est frappé par le contraste entre la minceur du corps et la beauté inquiète du visage, et ce regard sombre, brillant, tendu, qui le fixe et l'interroge avec la sincérité intimidante de l'enfance.
Commenter  J’apprécie          30
MadeMoiZeleMadeMoiZele   02 juin 2013
[...] je ne suis pas simplement un "artiste", mais plutôt un homme qui réalise sa fonction biologique de produire des peintures, comme un arbre produit des fleurs et des fruits et ne se plaint pas de perdre ce qu'il a fait chaque année, puisqu'il sait qu'à la prochaine saison il recommencera à fleurir et à porter des fruits.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de J. M. G. Le Clezio (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  J. M. G. Le Clezio
Tatiana de Rosnay avec Augustin Trapenard dans 21 CM Après l?océan Indien avec JMG le Clézio, Augustin Trapenard traverse la Manche pour aller rejoindre Tatiana de Rosnay sur les terres de sa mère. L?auteure du best-seller Elle s?appelait Sarah (près de 12 millions d?exemplaires vendus) a choisi de recevoir l?équipe de 21CM à Monk?s House, dans le Sussex au sud de l?Angleterre. https://www.actualitte.com/article/monde-edition/tatiana-de-rosnay-avec-augustin-trapenard-dans-21-cm/89079
Première diffusion ce 13 juin à 22 h 35 sur Canal +.
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs (789)
autres livres classés : mexiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Voyage au pays des arbres

Quel est le personnage principal ?

Jules
Pierre
Mathis

3 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Voyage au pays des arbres de J. M. G. Le ClezioCréer un quiz sur ce livre
. .