AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782851942302
50 pages
Fata Morgana (01/01/1991)
3.6/5   5 notes
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Apoapo
  21 avril 2019
Sous ce double titre, et après une sorte d'introduction passionnante sur « un livre […] contre le livre […] qui s'émiette à mesure qu'il se forme », l'on trouve un recueil d'aphorismes que je suis bien incapable de regrouper par thèmes, quelques paragraphes en prose, pas de vers. le long texte qui se trouve à la p. 22 explique le titre du titre de mon livre préféré de Jabès : Un étranger avec, sous le bras, un livre de petit format, qui fait référence à l'histoire des « marrannes ». Certains aphorismes frappent l'esprit et suscitent l'envie de les citer et de les retenir, pour des raisons différentes que je suis bien incapable de répertorier...
[Les dessins au fusain de nus féminins par Claude Garache n'ont rien ajouté au plaisir de ma lecture.]
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   16 avril 2020
Angoisse d’une seule fin


DANS LE MIROIR DE MA SALLE DE BAIN…
Extrait 2

     Brusquement, le visage disparut et le miroir,
ayant perdu sa raison d’être, ne refléta plus que le pan de
mur, lisse et blanc, qui lui faisait face.
     Page de verre et page de pierre, dialoguant entre
elles, solitaires et complices.
     Le livre n’a point d’origine.


     Jeune est le monde au regard  de l’éternité et si
vieux au regard de l’instant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
coco4649coco4649   16 avril 2020
Angoisse d’une seule fin


DANS LE MIROIR DE MA SALLE DE BAIN…
Extrait 1

     Dans le miroir  de ma salle  de bain,  je vis apparaître
un visage qui aurait pu être le mien mais dont il me semblait
découvrir, pour la première fois, les traits.
     Visage d’un autre et, cependant, si familier.
     Groupant mes souvenirs, je retrouvais, à travers lui,
l’homme avec lequel on me confond mais dont je suis seul
à savoir que, de tout temps, il fut, pour moi, un étranger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ApoapoApoapo   21 avril 2019
« Il s'aperçut, en vieillissant, qu'une question, pour lui, prenait, chaque jour, plus d'importance : comment ne pas vieillir ?
Mais il se trompait de question, celle qu'il aurait dû se poser est la suivante : comment, de la sagesse, conserver toute la jeunesse ? » (p. 51)
Commenter  J’apprécie          20
ApoapoApoapo   21 avril 2019
« Les mots de l'amitié précèdent, toujours, l'amitié comme si celle-ci, pour se manifester, attendait d'être annoncée. » (p. 29)
Commenter  J’apprécie          20
ApoapoApoapo   21 avril 2019
« Chaque battement du cœur est ponctuelle réponse de la mort à la question angoissée du cœur et réponse évasive de la vie à l'énigmatique question de la mort. » (p. 40)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Edmond Jabès (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edmond Jabès
Extrait du recueil LES NOMADES, MES FRÈRES, VONT BOIRE À LA GRANDE OURSE de Abdourahman A. Waberi
Abdourahman A. Waberi connaît parfaitement ce monde du désert. Il nous offre ici, dans cette méditation sur soi et sur la route, une oeuvre profondément vraie, avec ce grand sens du dépouillement et de l'essentiel. le poète offre ici le voyage et le chemin. Dans ce livre, chaque mot a sa place, et le désert respire et le désert inspire… en échos avec des auteurs comme Rabah Belamri, Edmond Jabès, etc. qui eux-mêmes touchent à cet art de l'esquisse et de la miniature. Un livre d'une grande beauté.
Abdourahman A. Waberi est né en 1965 à Djibouti. Il enseigne aujourd'hui les littératures françaises et francophones et la création littéraire. Il collabore avec «Slate Afrique», «Le Monde» et d'autres journaux et magazines français. Il est l'auteur de «Le Pays sans ombre» (1994), «Cahier nomade» (1996) et «Balbala» (1998) et plus récemment «Aux États-Unis d'Afrique» (2006) et «La divine chanson» (2015) qui a reçu le prix Louis Guilloux. Il a publié le recueil de poésie «Les nomades, mes frères, vont boire à la grande ourse» chez Mémoire D encrier (2013).
+ Lire la suite
autres livres classés : aphorismesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1016 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre