AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070711949
448 pages
Éditeur : Gallimard (03/05/1988)

Note moyenne : 4.48/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Le Livre des Questions est le livre de la mémoire, de l'exil et de l'écoute ; long cycle d'ouvrages dont les trois premiers, aujourd'hui réunis, constituent le noyau central. Autour d'une idylle simple et tragique, celle de Sarah et de Yukel, d'obsédantes interrogations, sur la vie, Dieu, le judaïsme, la liberté, le choix, le Texte, la mort, font écho à des questions et méditations de sages imaginaires, interprètes privilégiés du livre. Un chant d'amour et de deuil,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
calicles30
  26 octobre 2017
Représentation Théatrale
1. Mode : Structures en plusieurs parties (3 ou 4) Proposition = [références en italiques projetées sur écran ?] A la fin, écrire les sources : noms des rabbins cités. Total = il faudra peut-être étaler le temps de la représentation sur plusieurs jours/mois d'intervalle.
2. Garantir toute tentation de changer la lettre du livre. Etre Juif, c'est avoir à justifier de l'existence ; c'est avoir en commun les mêmes nuits sans sommeil, avoir essuyé les mêmes insultes ; c'est avoir cherché désespérément la même bouée, la même main secourable ; c'est avoir nagé, nagé, nagé pour ne pas sombrer. Etre juif, c'est avoir les mêmes cernes sous les yeux, le même sourire sceptique — et pourtant le Juif est capable de grands enthousiasmes — c'est avoir cligné les yeux face au soleil défendu. Voir interprétation de Derrida dans l'écriture ou la différance : le Juif comme principe poétique, émancipé de toute empreinte à caractère idéologique.Idée directrice = « Ce chant a pour ambition de nous faire assister à la naissance de la parole. » Cf la fin de Israel, la terre et le sacré - Attias et Benbassa Si le Juif, c'est le monde alors le vrai lieu du Juif, c'est le Livre. le Livre comme liberté du Juif. Voir Levinas : Suivre le Plus-Haut, n'avoir de fidélité que pour l'Unique : se méfier du mythe par lequel s'imposent le fait accompli, les contraintes de la coutume et du terroir et l'Etat machiavélique et ses raisons d'Etat, identifier mon esclavage en pays d'Egypte avec mon identité même… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mdlaix
  30 janvier 2009
En ces temps troublés et incertains, quelques questions ne seront pas inutiles...
Jabès, un grand penseur du XX° siècle. Un grand écrivain.
Bonne lecture...
PR
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   12 décembre 2013
A toi, qui crois que j’existe,
Comment dire ce que je sais
Avec des mots dont la signification
Est multiple ;
Des mots, comme moi, qui changent,
Quand on les regarde,
Dont la voix est étrangère ?
Comment dire
Que je ne suis pas
Mais que, dans chaque mot,
Je me vois,
Je m’entends,
Je me comprends,
A toi dont la réalité
Renouvelée
Est celle de la lumière
A travers laquelle
Le monde prend conscience du monde
En te perdant
Mais qui réponds
à un prénom ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
editionsecartseditionsecarts   19 septembre 2010
Le désert, c'est le vide avec sa poussière. Au coeur de cet univers pulvérisé, dans son absence intolérable, seul le vide conserve sa présence ; non plus comme vide, mais comme respiration du ciel et du sable.

(Entretiens avec Le Monde. 2. Littératures. Paris, La Découverte / Le Monde, 1984, p.105)
Commenter  J’apprécie          60
editionsecartseditionsecarts   19 septembre 2010
Les mots sont des fenêtres, des portes entrouvertes dans l’espace ; je les devine à la pression de nos paumes sur elles, aux empreintes qu’elles y ont laissées.

(Le livre des questions, I. Paris, Gallimard, 1988, p. 153)
Commenter  J’apprécie          60
solasubsolasub   22 janvier 2012
Le livre n'est pas. La lecture le crée, à travers des mots créés, comme le monde est lecture recommencée du monde par l'homme.
Commenter  J’apprécie          70
JacyerJacyer   22 mai 2014
Quelle différence y a-t-il entre l'amour et la mort?
Une voyelle enlevée au premier vocable, une consonne ajoutée au second.
J'ai perdu à jamais ma plus belle voyelle.
J'ai reçu en échange la cruelle consonne.
Le livre de l'absent p.158
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Edmond Jabès (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edmond Jabès
Edmond Jabès remet ses manuscrits à la BN en décembre 1990.
Une copie numérique de ce « tournage » improvisé correspondant à une bobine de 16 mm ni coupée, ni montée, le son se prolongeant un peu après la fin de cette bobine. Nous, (Aurèle Crasson et Claude Nourry) voulions garder une trace de la remise des manuscrits d'Edmond Jabès à la Bibliothèque nationale en décembre 1990. Jean Marie Dagoneau avait fait le cadre et la lumière.
autres livres classés : écritureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1377 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre