AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Tueur tome 11 sur 13
EAN : 9782203052963
56 pages
Casterman (09/01/2013)
3.93/5   38 notes
Résumé :
Petroleo Futuro Internacional, la grande compagnie pétrolière dans laquelle le Tueur a accepté de s’engager publiquement, tourne à plein régime depuis quatre ans et ses résultats dépassent toutes les espérances. Devenu un homme riche, le Tueur pourrait enfin raccrocher pour ne plus se consacrer qu’à sa famille. Mais on ne se débarrasse pas si aisément d’un pedigree aussi chèrement acquis. Mariano, l’ami colombien du Tueur, est devenu ministre dans son pays et n’aspi... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Thomas_Harnois
  30 octobre 2021
« le Tueur, volume 11, la suite dans les idées » change encore une fois le décors en faisant de notre Tueur un « assassin du Tiers Monde » réglant les problème politico-économiques à coups de balles dans la tête !
Cet anti James Bond continue de déverser son dégout des « Occidentaux » écrasant les pays pauvres sous couvert d'organisations internationales (ONU, FMI) servant de relais à leur domination mondiale.
Cette philosophie simpliste est en réalité une justification commode pour continuer à aligner les assassinats avec comme variante notable, un coup de chaud dans le désert africain qui vient réveiller d'anciennes peurs.
Mais le doute semble également s'insinuer pour la première fois vis-à-vis du très fidèle ami colombien, qui semble avoir changé de dimension en voulant faire carrière dans la politique.
Ce 11ieme volume continue sur la même lignée que les précédents : exotisme, beauté graphique et « philosophie » cynico-nihiliste alors que selon moi un tueur « free-lance » n'aurait qu'une espérance de vie que très courte sans l'appui d'une organisation criminelle structurée qui deviendrait son donneur d'ordres et lui ôterait rapidement ce sentiment de liberté qu'il semble tant revendiquer.
Lien : https://lediscoursdharnois.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
badpx
  28 août 2022
Ah ! voici enfin un tome de la série qui me plait bien. Tous les plans ne se déroulent pas sans accros ! Ou est ce que le spécialiste dans son métier commence à se faire vieux ? ou est il devenu un peu trop naif....
Mais tout à coup il devient un peu plus humain, un peu moins psychopathe.
J'espère que la suite et la fin seront du même niveau
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (4)
BulledEncre   22 février 2013
Aucune révolution dans cette continuing serie de Casterman, mais le scénariste Matz continue efficacement d’égrener la noirceur de son récit international, entre trafics en tout genre et affaires politiques occultes, traversées par son exécuteur avec autant de vivacité que de pessimisme.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Auracan   18 février 2013
Avec une alliance d'écriture aussi intimiste et pleine d'actions de Matz ainsi qu'un graphisme innovant et un découpage dynamique de Luc Jacamon, l'entrée en matière de ce nouveau triptyque montrent des auteurs au mieux de leur forme.
Lire la critique sur le site : Auracan
ActuaBD   25 janvier 2013
Un anti-héros à qui on donne la parole comme c’est rarement le cas pour un personnage de BD. Il offre une richesse et une profondeur de caractère nous semble-t-il plus courant en littérature qu’en bande dessinée. Qu’on adhère ou non à son propos, c’est une toute autre question qui est laissée à la discrétion du lecteur.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   23 janvier 2013
Encore un tome à ne pas manquer, et une série à posséder obligatoirement.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   24 octobre 2015
Mariano avait raison sur au moins 2 choses : la première, que le passeport diplomatique facilite beaucoup les choses. La seconde, que James Bond est un héros réactionnaire et impérialiste. Carlos Fuentes a expliqué que les organisations de renseignement et de sécurité ont beau se fixer des buts de justice elles finissent forcément par employer les moyens de la terreur et infester comme un cancer les sociétés qu'elles veulent protéger. Il a sûrement raison. Ceci dit, j'aime bien les films, comme tout le monde. Je le préfère aux superhéros qui, sous prétexte de défendre la veuve et l'orphelin, mettent toujours leurs superpouvoirs au service de l'ordre établi comme s'ils ne lisaient que les faits divers dans les journaux. Ils ne remettent rien en cause. Dans le meilleur des cas, ils ne sont qu'un divertissement, une diversion, l'incarnation simpliste d'un monde manichéen dans lequel on fait croire aux naïfs que tout est bien organisé et que les gentils gagnent à la fin. Un monde dans lequel on a besoin d'un être unique, supérieur, un élu, pour nous filer un coup de main. Un monde qui n'existe pas, qui n'a jamais existé et qui n'existera pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Luc Jacamon (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luc Jacamon
Le tueur Affaires d'Etat 4
autres livres classés : criminelVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4632 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre