AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072031878
288 pages
Éditeur : Gallimard (27/10/2015)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
"Beauté : perdue comme une graine livrée aux vents, aux orages, ne faisant nul bruit, souvent perdue, toujours détruite ; mais elle persiste à fleurir, au hasard, ici, là, nourrie par l'ombre, par la terre funèbre, accueillie par la profondeur. Légère, frêle, presque invisible, apparemment sans force, exposée, abandonnée, livrée, obéissante - elle se lie à la chose lourde, immobile ; et une fleur s'ouvre au versant des montagnes. Cela est. Cela persiste contre le br... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PartempsPartemps   11 octobre 2020
Au bord du Lez en crue, après l'orage violent de la nuit. L'eau brille, froide, dans les truffières, noie le thym, ruisselle dans des chemins d'ordinaire poussiéreux. Les cris des oiseaux leur chant, sont plus que jamais pareils à de l'eau sonore, non pas à de la pluie, mais à des bulles d'eau ou de brèves cascades ; certains, ici ou là, creusent l’étendue, rappellent et mesurent, d’une mesure surnaturelle, le lointain, ses distances.
L'eau de la rivière élargie coule avec une impétuosité et une rapidité surprenantes, elle est boueuse, elle secoue les branches basses des arbres riverains, elle mène grand bruit quand on la devine d’en haut à travers les abondants feuillages vert noir ou vert gris. Effrayant presque le cœur.
Dans les arbres, des églantiers semblent enchevêtrés ; pourquoi leurs fleurs blanches, ou rosées à peine, semblent-elles si belles ? Ou ailleurs portées dans l'air par les légers rameaux qui retombent en arc — couronne de mariée, avec ce feuillage pauvre, clairsemé — chose légère et pauvre, comme ébouriffée, indocile, sauvageonne (mais c'est trop l'humaniser). Fleurs parfaitement simples, fragiles, légères comme celles des cistes, mais plus fines, plus pures — « angéliques » ? Enfantines, plutôt.
Les subtils petits lustres roses des marronniers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PartempsPartemps   11 octobre 2020
Hier par temps chaud, longue promenade au-dessous et au-delà de la Grande Tuilière : il y a là des lieux restés absolument sauvages et comme loin de tout, des enclos on ne sait pourquoi mystérieux – avec le bruit de l'eau invisible, cachée sous des buissons. Pourquoi ce sentiment de mystère ? Si absurde que cela paraisse, on dirait que quelque chose s'est passé, se passe ou va se passer là, sous les jeunes chênes, et surtout dans ces espèces de clairières tout à fait tranquilles, brillantes de lumière, étrangement brillantes et lointaines. On dirait qu'on a changé de monde sans quitter celui-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   23 août 2020
Peu avant huit heures, par ciel entièrement couvert, le monde n'est plus que brun, une table de terre. Ici une lampe allumée dans la rue, jaune comme un soleil sans rayon, là une porte dorée qui s'ouvre, une ombre regardant le temps qu'il va faire sur le jardin.
Commenter  J’apprécie          10
PartempsPartemps   11 octobre 2020
MAI 1977



Promenade à Carrouge, « sur les pas de Roud » : je suis étonné par la beauté de la campagne un peu froide avec ses arbres en fleurs. Au-dessus du bois des Combes, le lieu de l'« illumination » évoquée dans le Journal que je découvre, un épervier et des corbeaux recommencent la chasse des Soledades.
Commenter  J’apprécie          00
PartempsPartemps   11 octobre 2020
Les tresses de l'eau dans les ornières du chemin, tresses transparentes et promptes, sur les cailloux, la terre. Dégorgement de la terre imprégnée de pluie durant tout l'hiver.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Philippe Jaccottet (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Jaccottet
Philippe JACCOTTET – Poésie et Nature (RTS, 1990) Émission de télévision "Hôtel", intitulée « Poésie et nature » par la RTS, diffusée le 20 décembre 1990.
autres livres classés : le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
889 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre