AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Louise Navarro (Traducteur)
ISBN : 226401699X
Éditeur : 10-18 (10/11/1998)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 89 notes)
Résumé :
Vivre dans la petite ville de Pickax est peut-être reposant, mais ce n'est certainement pas monotone. Au moins pour le plus recherché des célibataires de la ville, l'ex-journaliste Jim Qwilleran. Ayant hérité d'une immense fortune, Qwilleran et ses deux compagnons félins, Kao K'o Kung dit Koko et Yom Yom, se préparent à savourer une vie paisible de grand luxe... du moins jusqu'au jour où le fils et la belle-fille d'un riche banquier sont brutalement assassinés. Pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Musardise
  18 mars 2016
Aaaah, l'intrigue de ce roman, initiée par un double meurtre dramatique, est franchement tirée par les cheveux. le truc, c'est qu'on a tellement l'habitude de ces scénarios alambiqués dans le roman policier, qu'on finit par se laisser facilement gagner par une discutable indulgence à l'égard de tels procédés, indulgence que les auteurs ne méritent pas forcément. Enfin bref, c'est pas très grave, vu que la qualité de l'intrigue policière n'est pas ce qui compte le plus dans un roman de Lilian Jackson Braun ; mais c'est un peu facile.
Du coup, que dire d'autre ? Faute d'une véritable enquête (mais là aussi, on est coutumier du fait), on passe plus de temps à suivre Qwilleran dans ses pérégrinations journalistiques avec bouquiniste et taxidermiste qu'à se soucier de la résolution de l'affaire criminelle. Il y a une légère tentative de l'auteure pour dénoncer les préjugés, qui portent forcément la population à suspecter de vagues délinquants et des personnes de condition modeste plutôt que des bourgeois bien installés, mais ça reste très très gentil... En revanche, j'ai peu goûté qu'on nous fasse passer Polly pour une vieille mégère affreusement possessive, tandis que l'attitude de Qwilleran, qui flirte outrageusement avec une autre femme, est considérée comme allant de soi. Bon, Lilian pense ce qu'elle veut de la fidélité dans le couple, pas de souci là-dessus, mais de là à fustiger les femmes qui n'apprécient pas que leur compagnon se montre volage (et à la vue de tous, qui plus est)... C'est un peu gros. Comme quoi la misogynie n'est pas une affaire réservée aux hommes.
Pour le reste, ben c'est comme d'habitude, d'où la pauvreté de ma critique : ça se lit tranquillement, sans effort, mais, pour ma part, avec moins de plaisir que les romans du début. Ce bouquin-ci manque d'ailleurs d'humour, ce qui explique peut-être mon absence évidente d'enthousiasme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
bina
  01 avril 2012
La série des chats qui... est un petit délice pour un moment de détente, de plaisir et de bonne humeur. A lire dans l'ordre, ou dans le désordre, chaque livre ayant une histoire indépendante malgré des personnages et des héros félins récurrents. Il ne faut pas s'attendre à du polar noir, mais les péripéties vécues par le journaliste Jim Qwilleran sont dignes des grands romans policiers. Signes particuliers, il est entouré de deux chats, dont l'un, Koko, a d'un flair infaillible et d'un nombre de moustaches hors norme, donnant à ce siamois de grande lignée un don, que seul Qwill sait exploiter. Il faut dire qu'il est lui-même doté d'une moustache qui le titille au moindre fait louche; Ah, qu'ils font bien la paire ces deux-là!!!
Ce titre est construit différemment des autres. Chaque chapitre s'ouvre comme une scène de théâtre, avec des didascalies initiales.
Dans le volume précédent, nous laissions la belle demeure Klingenschoen en cendre. Cette fois, les travaux ont commencé pour en faire un théâtre municipale. Mais les répétitions sont troublées par le meurtre d'un des acteurs amateurs et de sa femme. Assassinat, crise cardiaque, suicide et accidents mortels s'enchainent, comme d'habitude, et les moustaches de Koko et de Qwill frémissent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Jangelis
  03 août 2017
Une de mes séries "policières" préférées.
J'ai très très envie de (re)lire chaque volume de la série dans l'ordre, comme pour Jalna !
Car si chaque intrigue est distincte et compréhensible seule, l'ensemble à une vraie cohérence et évolution depuis le temps où Jim Qw habitait encore le pays d'en bas, son héritage et son installation.
Dans chaque volume, on retrouve divers personnages secondaires vivants ou plus, mais dont on parle encore.
Surtout une fois arrivé dans le comté de Moose, où on suit la communauté de ce pays isolé "à six cents kilomètres au nord de partout"
Hélas, 10/18 n'est pas le livre de poche, j'en trouve très très rarement d'occasion.
Neufs je vais me ruiner vu le nombre (si encore ils sont tous réédités) et je me demande où je les mettrais.
Une intégrale serait super !
En attendant, je passe de vrais bons moments à les lire ou relire au gré de mes trouvailles.
Ce volume, le 8 de la série et le 3e je crois qui se passe au pays d'en haut. Jim Q n'habite pas encore dans sa grange à pommes, mais en ville, au-dessus du garage.
Original car présenté comme une pièce de théâtre, chaque chapitre, numéro de scène, lieu, temps, personnages.
Le théâtre y joue bien entendu un grand rôle, tout comme Pickax et le comté de Moose.
Même Qwilleran va se laisser persuader de participer à la troupe théâtrale locale.
Ce qu'il fait avec talent bien entendu, mais sans doute pour la dernière fois. Trop de temps consacré au club au gré de Polly !
On retiendra en morale de cette histoire qu'il faut toujours se demander si les gens bien considérés par toute la ville le méritent-ils vraiment ?

Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
knitspirit
  16 janvier 2014
Cet ouvrage est le 8ème de la série, Qwill a déjà hérité mais il n'habite pas encore dans la grange, il commence le théâtre mais tout s'arrête lorsque deux membres de la troupe sont assassinés.
Koko sniffe la colle des livres et Yom Yom est très perturbée. Qwill a du mal à interpréter les signes que lui envoient ses chats mais il finira forcément par découvrir la vérité.
Encore un épisode très sympathique de cette sage des « le chat qui… ». C'est toujours un plaisir de retrouver les différents protagonistes et de les voir évoluer au cours du temps, notamment les relations de Qwill avec les femmes et Pollie en particulier.
En bref : à lire si vous aimez cette série !
Lien : http://voxpopuleek.fr/2014/0..
Commenter  J’apprécie          40
Lucielu
  25 octobre 2010
Je me dois d'ajouter quelques livres de Lilian Jackson Braun à ma bibliothèque. Je les lisais à 12-13 ans et ils m'ont définitivement fait aimer les romans policiers et les chats !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
binabina   05 juillet 2014
Oui, il existe vraiment un endroit appelé le comté de Moose, à 600 kilomètres au Nord de partout. Le siège du comté est la vile de Pickax, population de trois mille âmes.
Il y a vraiment un garçon de course appelé Derek Cuttlebrink. Et il existe un aubergiste qui ressemble à un ours et qui fait payer un nickel pour une serviette en papier. Il y a enfin un chat appelé Kao K'O Kung, qui est plus malin que tout le monde.
S'ils ont tous l'air d'être des personnages de théâtre, c'est parce que ..." le monde entier est une scène, où les hommes et les femmes ne sont que des acteurs". Ainsi, éteignez les lumières. Que le rideau se lève!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
YukoYuko   06 décembre 2016
-« M’entendez-vous ? Je veux vous parler.
Le ton était moins sévère. Qwilleran reprit ses esprits et reconnu le style persifleur qui passiat pour de la convivialité chez les mâles adultes du compté de Moose.
-Très bien, Brodie, dit-il, dois-je aller au poste de police pour me rendre ou envoyez-vous une voiture avec un agent et des menottes ?
-Restez où vous êtes, j’arrive, répliqua le chef de la police en ajoutant avant de raccrocher brusquement : c’est au sujet de votre chat. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ladyogaladyoga   01 septembre 2013
Qwilleran fit les présentations :
- Chef, voici Koko, notre inspecteur général. Il insiste pour examiner tout le monde pour des raisons de sécurité. Koko, voici le chef Brodie, directeur de la police de Pickax.
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   03 août 2017
J'ai l'intention de collectionner de vieux livres.
- Avec votre compte en banque, vous pouvez vous en offrir de neufs.
- J'aime les livres anciens. J'ai acheté une collection de Dickens pou dix dollars. Vous êtes un Écossais économe, vous devriez les apprécier.
Commenter  J’apprécie          00
DexteretteDexterette   05 juin 2012
- Chef, voici Koko, notre inspecteur général. Il insiste pour examiner tout le monde pour des raisons de sécurité. Koko, voici le chef Brodie, directeur de la police de Pickax.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Lilian Jackson Braun (1) Voir plusAjouter une vidéo
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1634 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre