AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Le chat qui jouait au postier (7)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Musardise
  07 mars 2016
Le chat qui jouait au postier part d'une bonne idée de l'auteure : la découverte par Qwilleran, dans sa propriété, d'une chambre aux murs peints, entièrement recouverts de motifs floraux et complètement extravagants. Comme le journaliste, on a forcément très envie de savoir qui se cache derrière ces oeuvres originales. le mystère de la disparition de l'artiste (une très jeune femme), la visite chez sa mère, et, surtout, la trouvaille faite dans un grenier poussiéreux (quelques affaires personnelles de la disparue)... Tout cela accroche le lecteur. Malheureusement, ceci reste inexploité et Lilian Jackson Braun se tourne, une fois de plus, vers une intrigue très conventionnelle.

Ajoutons à cela qu'une fois de plus, Qwilleran prouve son incapacité complète à démêler l'écheveau de l'enquête tant qu'il n'aura pas reçu une lettre de l'assassin avouant ses forfaits (car il y a eu crime, évidemment). Ajoutons également que cette nouvelle histoire va être le point de départ d'une hécatombe qui touchera, par la suite, une grande famille de la ville, et ce contre toute probabilité statistique. Ajoutons enfin que Qwilleran, avec sa manie de ne fréquenter que de superbes jeunes donzelles de vingt ans de moins que lui, devient un tantinet agaçant. Bref, Lilian Jackson Braun a réenfilé ses pantoufles, et nous avec. Une bonne lecture de détente, sans plus, où l'on aura plaisir à retrouver Koko et Yom Yom.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Tinaju
  09 décembre 2018
Encore une belle aventure de Qwilleran et de ses siamois, mais cette fois ci, il s'agit d'un cold case.
J'aime ce coté suranné et "anglais" de cette série, et l'écriture toute simple de Lilian Jackson-Braun.
J'aime surtout les interventions toujours fort-à-propos des matous et les descriptions de leur comportement.
Bref, une bonne série reposante, que je lis toujours avec plaisir.
Pioche de décembre 2018 choisie par Neneve.
Commenter  J’apprécie          160
ladyoga
  24 mai 2013
Deuxième lecture de ce roman policier, et comme l'écrit Oscar Wilde " si on ne peut pas un livre indéfiniment avec plaisir, ce n'est pas la peine de le lire du tout" ! Ce livre est à consommer sans modération, comme toute la série. Lecture très très agréable. Pause détente....
Commenter  J’apprécie          70
bina
  30 juin 2014
Qui a tenté de tuer Jim Qwilleran , le nouvel héritier des milliards Klingenschoen ? Jim ne le sait pas encore, alors qu'il se réveille amnésique sur la lit de la clinique de Pickax, dans le pays d'en haut.
Deux mois plus tôt, Jim s'installait dans la majestueuse demeure Klingenschoen comme le stipulait son testament. Grâce à Koko, son chat siamois, sa moustache frémit, et il peut s'empêcher de mener une enquête sur la disparition d'une jeune fille cinq ans plus tôt ? Cette enquête ne sera pas sans conséquence.
Derrière les façades bourgeoises et policées des grandes familles de la région, derrière leur vernis de respectabilité, se cache parfois les secrets les moins avouables.
Alors, il n'y aurait pas de crimes, là-haut ? Et pourtant, Monsieur Q ne risque pas de s'ennuyer !


Commenter  J’apprécie          50
ludi33
  25 novembre 2016
Lilian Jackson Braun a commencer la série des ''Chat qui...'' dans les années 60. Les crimes que résout son héros reste donc finalement assez léger. Mais on retrouve tout de même avec énormément de plaisir ses personnages un brin décalés.
Commenter  J’apprécie          30
knitspirit
  20 août 2012
Ce livre est le 6ème volume de la saga « Jim Qwilleran Feline Whodunnit ». Je ne connaissais pas du tout ces livres et ce fut une belle découverte.
Le début était un peu déroutant puisque je ne connaissais pas les personnages principaux mais après le premier chapitre, tout se met correctement en place et je n'étais plus du tout perdue.
Jim Qwilleran est un personnage très excentrique avec ses deux chats siamois à qui il parle et à qui il attribue des dons un peu spéciaux (notamment au chat dénommé Koko). Il est très attachant dans son originalité et les personnages qui gravitent autour le sont également.
J'ai beaucoup aimé lire ce livre (qui se lit très vite, trop vite même) et j'ai bien envie d'en lire d'autres. Il n'y a aucune prise de tête, l'écriture est très fluide et très agréable.
Je pense que ce livre peut être destiné à de jeunes lecteurs.
En bref : un joli coup de coeur que je vous conseille fortement.
Lien : http://voxpopuleek.fr/2012/0..
Commenter  J’apprécie          30
Jenta3
  07 mars 2012
Ce tome est un peu "plan plan", est-ce parce que Qwilleran se retrouve dans une immense maison et que l'air de la campagne rend tout ce petit monde plus cool... le fait est, que tout le petit monde de Qwil est très Zenmais ça n'empêche pas une enquête fort agréablement menée, un Qwil aidé de son Koko toujours avec son sens du crime très affuté et une fin assez inattendue !
Lien : http://jenta3.blogs.dhnet.be..
Commenter  J’apprécie          30
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1656 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre