AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Meurtre mode d'emploi tome 1 sur 3
EAN : 9782203194908
500 pages
Casterman (29/05/2019)
4.36/5   233 notes
Résumé :
Règle N°1 : ne jamais rouvrir une affaire classée.

Sal Righ s'est accusé du meurtre de sa petite amie Andie Bell avant de se donner la mort... Cinq ans après les faits, Pippa ne croit pas à la culpabilité de Sal. Envers et contre tout, elle ré-ouvre même l'enquête, découvrant un élément majeur : Andie était loin d'être la parfaite jeune fille sage et docile. Elle dealait de la drogue, harcelait des camarades... Plusieurs suspects s'ajoutent à la list... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (66) Voir plus Ajouter une critique
4,36

sur 233 notes
5
42 avis
4
20 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

Yvan_T
  29 octobre 2022
Voici un livre qui n'a pas atterri dans ma PÀL sur base des avis pointus de mes amis sur Babelio, mais que j'ai découvert dans la bibliothèque de ma fille.
« Meurtre mode d'emploi » invite à suivre les pas de Pippa Fitz-Amobi, une lycéenne sérieuse et intelligente qui, dans le cadre d'un TPE obligatoire de fin d'étude, décide d'enquêter sur une affaire qui a défrayé la chronique de sa petite ville cinq ans auparavant. La disparition de la jeune Andie Bell en 2012 n'a en effet jamais été élucidé, mais le suicide et la confession par SMS de son petit ami de l'époque, Sal Singh, a vite mis fin aux investigations et transformé la famille du présumé coupable en véritable paria. Pipa, qui a connu Sal Singh à l'époque, compte cependant innocenter ce dernier au fil de recherches qui s'annoncent méticuleuses.
Holly Jackson propose un « cold-case » certes classique, mais à la construction assez originale. En mêlant l'enquête de Pipa à des passages issus de son journal de bord, des retranscriptions d'interviews et d'autres échanges réalisés avec les témoins de l'époque, l'autrice invite le lecteur à participer aux investigations en temps réel, suivant les pistes et adaptant constamment la liste des suspects.
L'autre attrait de ce « who-dunnit » pour adolescents est l'héroïne qui mène les investigations, ainsi que les valeurs qu'elle véhicule. le lecteur n'a aucun mal à s'attacher à cette jeune fille studieuse et très mature, qui contribue à alléger l'ambiance de ce récit finalement assez sombre. Si l'humour est donc présent, Holly Jackson soulève néanmoins des thèmes sensibles et d'actualité qui ne manqueront pas de séduire le public cible de ce roman « young adult ».
Une enquête bien menée à la construction originale, qui multiplie les pistes et les suspects, tout en proposant des personnages attachants.
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          880
iris29
  08 novembre 2019
Pippa Fitz Amobi est une lycéenne comme les autres, à un ou deux détails près... Son père est mort lorsqu'elle était bébé et c'est son beau père d'origine sénégalaise qui l'a élevée, elle a un demi frère mais n'aime pas qu'on parle de demi, ni pour l'un, ni pour l'autre.... Elle est hyper intelligente et très sérieuse, très studieuse et dans le cadre d'un TPE obligatoire pour entrer en université, elle choisit d'aborder un fait divers qui a perturbé sa petite ville, cinq ans auparavant : la disparition d'une adolescente suivie quelques jours après du suicide et de la confession de son petit ami.
Depuis la famille de ce dernier vit, blacklistée, harcelée, ou dans le meilleur des cas, ignorée... Andie Bell n'a jamais réapparu et le mystère reste entier, même si tout le monde dans la petite ville, est persuadé que Sal Singh l'a tuée.
Mais Pippa se souvient de Sal comme d'un adolescent hyper gentil et ne croit pas qu'il ait pu faire une telle chose.
Interrogeant ses amis, la soeur d'Andie, un journaliste , copinant avec le frère du " meurtrier" qui devient son bras droit, peu à peu Pip et Ravi s'approchent un peu trop près de la vérité. Mais n' y a t-il qu' UNE vérité?
En attendant il y a beaucoup de pistes, beaucoup de suspects, le cold case est chaud bouillant et quelqu'un a intérêt à ce que Pippa, abandonne son enquête.
Mais Pippa est obstinée et très sérieuse , légèrement surdouée aussi ..
Et le tout est, curieusement, très réaliste...
Alternant les interviews, les notes, et la vie "réelle", Holly Jackson propose un roman policier pour adolescents qui n'a rien à envier à ceux destinés aux adultes. Un travail hyper sérieux et un roman qui se lit tout seul, sans effort...
Excellente surprise que ce livre qui sait parfaitement doser l'univers adolescent et le travail minutieux d'enquêteurs !
Challenge mauvais genres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          612
Eroblin
  16 juin 2019
J'ai acheté ce roman sur un coup de tête après avoir jeté un oeil sur le résumé et je ne l'ai pas regretté. C'est le premier livre de cette auteure et j'ai bien l'intention de la suivre et d'acheter d'autres ouvrages d'elle si elle continue dans cette voie. J'ai beaucoup aimé ce roman qui met en scène une jeune fille, lycéenne sans histoire, qui, dans le cadre des travaux personnels encadré demandés par son lycée, décide d'enquêter sur la mort d'une jeune fille cinq ans auparavant. Son meurtrier présumé s'était suicidé peu après.
Le roman est construit de manière original : on a le récit de Pippa, celle qui enquête, écrit à la troisième personne ; son journal écrit à la 1ère personne, la retranscription des interviews ou des échanges que Pipa réalise avec ceux et celles qui ont vécu l'affaire, ont connu la victime et « l'assassin ». Ces différents composants donnent du rythme et de l'intérêt à l'intrigue qui tourne autour de la personnalité de la victime, Andie Bell. Si Pippa s'est intéressée à cette histoire, c'est qu'elle est persuadée que Sal Righ n'a pas tué Andie Bell comme on s'est complu à le dire. Son suicide a mis fin aux investigations de la justice et Pippa considère qu'il est temps d'innocenter ce jeune homme. Au fur et à mesure de ces recherches, Pippa découvre qu'Andie Belle n'était pas l'innocente jeune fille décrite par la presse mais qu'elle était manipulatrice, menteuse, méchante, qu'elle dealait, etc. Cependant ses recherches ne plaisent pas à tout le monde, elle reçoit des sms anonymes, retrouve des messages menaçants dans son casier : qui a intérêt à ce qu'elle arrête son enquête ? le meurtrier bien évidemment ! Partagée entre la peur d'être agressée et la volonté d'innocenter Sal, Pippa hésite mais peut compter sur l'aide de Ravi, le frère de Sal, pour continuer et confronter l'assassin.
Un roman pour ado bien mené, bien écrit que je vous recommande vivement !
Challenge Pavé 2019.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Gaoulette
  25 septembre 2020
Une très belle originalité dans la construction de ce young adult. Je me suis même adaptée au changement de narration alors que je ne suis pas fan.
Holly Jackson nous propose une Sherlock Holmes attachante sous les traits de Pippa qui doit rendre un TPE. Cette dernière reste bouleversée par un drame survenu il y a quelques années. Sal avant son suicide, a assassiné Andie sa petite amie. Elle refuse cette vérité et décide de mener sa propre investigation.
Pippa, 17 ans, très mature, intelligente, n'a pas les mêmes hobbies que les jeunes de son âge. Elle est une jeune femme en décalage avec les « bêtises » adolescentes. Avec l'aide de Ravi, le petit frère de Sal, elle essayera de résoudre cette enquête quitte à se mettre en danger. Les années passent, les langues se délient et certaines pistes ne sont plus à écarter. Une affaire complexe où Pippa devra faire des choix tortueux….
Une véritable instruction s'offre à nous : journal de bord, enregistrements des interrogatoires, transcriptions de mail, une liste de suspects.
Une héroïne coup de coeur pour moi. Touchante, avec des belles valeurs, un genre badass geek au coeur tendre. Et face à Pippa, j'ai Ravi qui sera ma touche humour.
Tout y est pour satisfaire nos adolescents. Un roman très addictif et qui monte en puissance au fil des pages. J'ai une petite touche Hercule Poirot avec des répliques qui dépotent. L'auteure peut même proposer une saga avec les deux héros, je signe avec plaisir.
Par contre, je trouve que le titre ne correspond pas à la trame du roman. Un petit décalage par rapport à mon ressenti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
domi_troizarsouilles
  23 juin 2022
Une fois n'est pas coutume, je ne me rappelle plus trop comment ce livre est arrivé dans ma PAL. M'en avait-on parlé sur l'un des (trop) nombreux challenges auxquels je participe ? Avais-je été attirée par le fait de trouver un polar au rayon jeunesse, rayon par lequel je passe toujours lors de mes errances en librairie, mais qui est rarement approvisionné en policiers ou thrillers ? Toujours est-il qu'il a ainsi rejoint une pile déjà bien trop haute… pour s'y retrouver de plus en plus enfoncé, alors que, entre-temps, l'éditeur sortait un 2e tome et, dans la foulée, une réédition avec un nouveau titre pour ce 1er tome !
Il en est finalement ressorti grâce à une lecture commune qui, très paradoxalement, ne m'apportera que peu de « points » sur les différents challenges précités, mais c'est un moindre mal : j'ai passé un bon moment de lecture, malgré quelques invraisemblances qui m'ont quand même fait tiquer.
L'histoire de base est assez simple : dans le cadre d'un travail personnel encadré pour l'obtention de son bac (version anglaise), la jeune Pippa, 17 ans, décide de se pencher sur une affaire qui avait défrayé la chronique de sa petite ville 5 ans plus tôt. En effet, la jeune et populaire Andie Bell avait disparu, et très vite le petit ami de la demoiselle, Sal Singh, avait été soupçonné de son meurtre. Cependant, le corps de la jeune fille n'a jamais été retrouvé, tandis que Sal a été retrouvé suicidé quelques jours plus tard, si bien que cette affaire a été classée de fait, malgré ses nombreuses zones d'ombre.
Sans qu'on comprenne trop pourquoi (ou alors j'ai complètement loupé l'info de ses motivations), Pippa, généralement appelée Pip, se lance donc dans l'analyse de tous les documents qu'elle peut trouver sur cette affaire – que ce soit dans la presse, ou en demandant des comptes-rendus d'interrogatoires de la police ; elle va aussi chercher à contacter les différents protagonistes qui ont gravité autour, comme les amis des deux malheureux jeunes gens ou le journaliste qui a couvert l'affaire à l'époque. En outre, malgré l'interdiction formelle de s'approcher des familles, Pip va très vite s'adresser au jeune frère de Sal (qui a à peu près le même âge qu'elle), Ravi. Comme ce dernier souhaite plus que tout réhabiliter la mémoire de son frère, si seulement c'est possible, et par là-même faire cesser l'ostracisme que vit désormais sa famille au quotidien, il va très vite devenir une espèce d'assistant pour Pip, l'aidant dans toutes ses recherches et autres démarches, mais il s'avère aussi que, plus d'une fois, il va devoir la conseiller… ou la tempérer.
Et c'est ainsi que, tandis que Pip déterre bien des secrets enfouis, elle est de plus en plus persuadée que Sal n'était pas le meurtrier, et peut-être même qu'il a été tué lui aussi (et ne se serait donc pas suicidé !) ; elle revoit les faits de fond en comble, explore des pistes qui ont été tout à fait laissées de côté, établit une liste de suspects de plus en plus longue… et sait qu'elle touche peut-être à la vérité quand elle commence à recevoir des messages de menace ! Parallèlement à ça, sa relation avec Ravi s'approfondit et, même s'il n'est jamais question d'une quelconque romance, c'est quand même bien de cela qu'il s'agit, d'une façon de plus en plus évidente.
À mes yeux, bien au-delà de l'enquête même (qui est une enquête bien détournée par rapport à un policier plus classique, mais après tout on est dans un cold case), l'un des thèmes majeurs de ce livre, si pas le plus important, est le racisme ordinaire, que l'autrice dénonce à travers 1.001 petits exemples, avec une acuité toujours subtile, à la limite d'un certain humour (désabusé) même parfois… La famille Singh est, comme son nom le laisse deviner, d'origine indienne, et même si les enfants de cette famille sont nés en Angleterre et de nationalité anglaise, d'aucuns continuent de les considérer comme des étrangers à cause de leur peau trop foncée, ou de leurs noms justement, trop connotés : Ravi « sonne » indéniablement indien, tandis que Sal était le diminutif de Salil, ce qui ne « fait » pas très anglais !
Par ailleurs, même si elle est dans une situation plus confortable au quotidien, Pip est elle-même souvent en butte à un certain type de racisme, elle la jeune fille blanche orpheline de père, mais vivant dans une famille recomposée, dont certains autres membres sont nettement moins blancs, ce qui ne cesse de surprendre les uns et les autres quand on la voit en compagnie de son petit frère par exemple – et ces questions toutes bêtes mais tellement, tristement habituelles, du genre : « c'est vraiment ton petit frère ? » : bah oui !
Dans ce contexte, il n'est pas étonnant que, en l'absence de preuves sérieuses ou d'aveux, mais en raison d'un faisceau d'indices concordants et de prétendues preuves indirectes, la culpabilité de Sal dans la disparition probablement mortelle d'Andie a été conclue, sans que la police (peut-être bien impliquée jusqu'à un certain point) cherche vraiment plus loin…
L'enquête même, comme je laissais entendre plus haut, n'est pas toujours hyper-convaincante.
Ceux qui me suivent au moins un peu le savent : j'aime beaucoup ces livres où la forme joue un rôle, et c'est le cas ici (même si on est très, très loin de la réussite qu'était un « Illuminae », par exemple !). En effet, outre la narration principale, qui présente l'histoire de Pip vue par un narrateur extérieur très proche d'elle, on a aussi des transcriptions des interviews que la jeune fille mène par exemple, et surtout, toute une série de pages du « journal de bord » qu'elle tient dans le cadre de son travail – pages qui, sans être excessivement mises en relief (j'ai presque envie de dire : dommage !), sont quand même présentées dans une autre police de caractère que la narration, et contiennent ici ou là un plan, un schéma, etc. Hélas! ces illustrations et autres, si elles apportent cette petite touche supplémentaire que j'apprécie tant, sont aussi généralement très petites pour mes vieux yeux, ce qui est un comble pour un livre que j'ai choisi d'acheter en broché grand format ! Certes, je ne fais pas partie du public-cible, mais ce serait absurde de partir du principe que tous les jeunes adultes auraient une vue excellente !? Ainsi, le fait de n'avoir pas profité d'un grand format pour exploiter de façon plus dynamique (et lisible !) ces encarts visuels qui font la différence, c'est vraiment regrettable : il y a là une occasion touchée du bout du doigt, mais un peu manquée…
Quant au fond, je suis aussi quelque peu dubitative.
Je précise toutefois d'emblée que, de façon générale, l'enquête est vraiment bien menée et m'a plu, aucun doute là-dessus ! Pip est pleine de ressources, d'imagination, elle n'exclut aucune piste aussi mince qu'elle soit, elle qui n'a aucune contrainte de résultat comme pouvait l'avoir la police 5 ans plus tôt, et aucun a priori vis-à-vis des différentes personnes impliquées. Plus elle avance, et plus elle est convaincue de l'innocence de Sal, ce qui ne cesse de la motiver, avec l'atout supplémentaire de la présence de Ravi à ses côtés.
Ainsi, peu à peu, aux côtés de Pip et de Ravi, le lecteur va réellement « s'impliquer » dans cette enquête, se faire sa propre idée sur certains points, émettre ses propres hypothèses, essayer de comprendre ce qui s'est réellement passé avant que ce soit dit.
Cependant, l'autrice se laisse parfois aller à des scènes carrément surréalistes ! L'autrice a créé une histoire où le premier méchant désigné est un journaliste ouvertement raciste, qui apparaîtra à plusieurs reprises et qu'on ne peut que détester car il est effectivement écoeurant. Mais à côté de ça, quand on croise un véritable criminel endurci, celui-ci est présenté comme un type lambda et même un peu impressionnable, si peu menaçant qu'on n'y croit pas une seule seconde, alors que le chapitre dans lequel il joue son petit rôle aurait pu (dû ?) être nettement plus flippant, mais clairement l'autrice n'a pas choisi cette voie-là, ce qu'on peut respecter, sauf qu'elle n'a pas su se ménager une alternative viable.
Notons toutefois qu'il y a quand même quelques passages réellement durs, je pense notamment à Barney… je me suis même demandé : était-il nécessaire d'aller jusque-là ? Je ne suis pas certaine d'avoir trouvé la réponse.
Tout cela étant dit, mon avis général sur ce livre est quand même plutôt positif : les personnages principaux sont sympathiques, bien campés dans leurs rôles respectifs et pleins d'une motivation qui déteint sur le lecteur. Les personnages secondaires sont également bien maîtrisés, même s'ils sont la source de quelques invraisemblances qui m'ont fait lever les yeux au ciel.
C'est une lecture réellement entraînante qui n'hésite pas à soulever des sujets (graves) de société qui touchent directement nos jeunes adultes, le public-cible : c'est donc tout à fait abouti de ce point de vue-là. Je dirais même que c'est un véritable, juste un peu trop gentil page-turner, car il manque toutefois, définitivement, de cette tension propre à un polar plus « noir ». Pour tout dire : j'ai lu en parallèle (tout à fait par hasard) un « cosy mystery », lequel s'est révélé beaucoup plus sanglant et angoissant que ce livre-ci, que certains désignent pourtant comme un thriller ! Pour moi, ça ne l'est pas du tout, mais après tout ça n'a pas forcément besoin de l'être, pour un cold case. C'est plutôt une ambiance feutrée qui ressort, malgré quelques moments désagréables évoqués plus haut, dans laquelle évolue une héroïne déterminée à réhabiliter un innocent, injustement accusé de meurtre pour de trop mauvaises raisons, ce « racisme ordinaire » tellement trop fréquent dans notre monde, hélas, ce qui porte à réfléchir bien au-delà de la dernière page – et ça, c'est une grande réussite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   07 novembre 2019
80% des personnes disparues sont retrouvées dans les premières vingt-quatre heures. 97% dans la première semaine. 99% des cas sont résolus au cours de la première année. Ça ne laisse plus que 1%.
1% des personnes qui disparaissent ne sont jamais retrouvées. Mais il y a un autre chiffre à prendre en compte : seuls 0, 25 de toutes ces affaires de disparition ont une issue fatale.

Où se situe Andie Bell , là-dedans? Quelque part entre 0,25 % et 1% , oscillant sans relâche par fractions infinitésimales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
iris29iris29   08 novembre 2019
Au final, c'est une histoire d'êtres humains à divers degrés de désespoir qui finissent par se percuter les uns les autres.
Commenter  J’apprécie          180
lolita444lolita444   07 novembre 2021
They looked down together at the reams of paper on the carpet.
"It's not environmentally friendly," Ravi said, "but I've always wanted to make a murder board."
"Me too," Pip said. "And I'm well prepared, supplies-wise." From the drawers in her desk, she pulled out a pot of colored pushpins and a fresh bundle of red string.
"You just happen to have red string ready to go?" Ravi said.
"I have every color of string."
"Of course you do.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
faelifaeli   04 novembre 2019
Tu m'as déjà vue bâcler quelque chose ? rétorqua Pip en embrochant une tête de brocoli particulièrement énorme, le Sequoiadendron giganteum du monde des brocolis. Si je rate une échéance un jour, c'est parce que l'apocalypse aura commencé.
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   31 mai 2019
... pour des raisons que je n'arrive pas à m'expliquer moi-même, j'ai envie que Sal Singh soit innocent. Des raisons que je porte en moi depuis l'âge de douze ans, des incohérences qui m'ont titillée pendant ces cinq dernières années...
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Holly Jackson (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Holly Jackson
Découvrez en librairie le deuxième tome de la série Meurtre mode d'emploi de Holly Jackson.
Le résumé : Règle n°2 : Ne jamais négliger une piste, aussi folle soit-elle… Toute la ville est tenue en haleine par le podcast de Pippa, qui relate l'affaire qu'elle a brillamment résolue avec son petit ami Ravi. Mais une chose est certaine : sa carrière de détective est derrière elle… Lorsque Jamie Reynolds, le frère de son meilleur ami, disparaît, Pip revient sur sa décision. D'autant que la police refuse d'enquêter car ce n'est pas la première fois que Jamie part quelques jours sans prévenir… Pippa a alors une idée aussi géniale que dangereuse : partager ses investigations via son podcast. Au risque d'éveiller l'attention de quelqu'un qui n'a aucun intérêt à ce qu'on révèle ses secrets…
En savoir plus : https://www.casterman.com/Jeunesse/Catalogue/romans-grand-format-meurtre-mode-demploi/meurtre-mode-demploi-2-disparition-inquietante
+ Lire la suite
autres livres classés : disparitionVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2448 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre